Licence CC BY

Éradication de la polio en Afrique : comment en parlent les journaux ?

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 1 minute

La grande nouvelle d’hier, celle qui fait plaisir, c’est que grâce aux vaccins on a éradiqué la polio en Afrique. Il ne reste donc plus qu’un seul foyer, en Afghanistan et au Pakistan. C’est l’occasion pour les journaux de célébrer une victoire sur une maladie horrible, et de rappeler l’importance et l’efficacité des vaccins en cette période de doute.

… ou pas ?

Voici l’intégralité des articles qui en parlent sur les plus grands quotidiens nationaux en ligne français :

Pour les journaux qui n’affichent rien :

  • Le Monde a publié un article dans la section « Afrique » hier, il n’est plus ou n’a jamais été en Une. Par contre la Une me semble plutôt bien organisée et je n’y vois pas d’articles d’évidence complètement non-journalistiques, au contraire de certains ci-dessous.
  • Le Parisien a publié un article hier, mais n’est plus en Une, sur laquelle on trouve pourtant des articles très importants (dans « la sélection ») comme l’histoire d’une personne qui a fait condamner But pour un problème de canapé.
  • Le Figaro a publié aussi un article hier dans sa section « santé » (et les commentaires sont un nid à pro-maladie et sont plus visibles que sur d’autres sites). Par contre les détails des échauffourées aux USA semblent importantes.
  • 20 minutes a publié un article hier dans la section « santé », qui n’est plus en une : (par contre, les photos volées des stars y sont en permanence)
  • Ouest France a aussi fait un article qui n’est plus en Une. Sur laquelle on trouve « cinq chiens qui ont marqué l’histoire ».

Je ne parle que des quotidiens d’information générale français, mais ça n’est pas mieux chez nos voisins francophones.

Qu’un sujet chasse l’autre, ça ne me choque pas plus que ça. Ce qui me semble moins normal c’est la gestion de ce qui est prioritaire comme information de la part des journaux. Je ne me faisais pas d’illusions sur l’état général de la presse française, mais cet exemple permet encore une fois d’en constater la déliquescence.



Icône : virus de la polio, domaine public.

14 commentaires

« Avant-hier » du coup. Je pensais avoir publié ce billet hier soir, mais en fait non : ça m’a bien demandé de choisir la licence, et je pensais que ça avait publié dans la foulée, mais apparemment ça n’est pas le cas.

Et la polio, c’est ça :

Édité par SpaceFox

Ce qui me semble moins normal c’est la gestion de ce qui est prioritaire comme information de la part des journaux.

Moins normal mais pas très surprenant : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA

Les médias qui font l’opinion semblent contrôlés par quelques grands groupes à en croire la carte du lien et on peut raisonnablement supposer que leur ligne éditoriale en pâtit.

Édité par titusLivius

Ce qui me semble moins normal c’est la gestion de ce qui est prioritaire comme information de la part des journaux.

Moins normal mais pas très surprenant : https://www.monde-diplomatique.fr/cartes/PPA

Les médias qui font l’opinion semblent contrôlés par quelques grands groupes à en croire la carte du lien et on peut raisonnablement supposer que leur ligne éditoriale en pâtit.

titusLivius

Mais en quoi cette info explique l’absence de l’information sur la polio dans ces journaux ? C’est plutôt bon pour le business pharma non ? Les journaux seraient tenus par des antivaxx ça se comprendrait mieux.

Mais en quoi cette info explique l’absence de l’information sur la polio dans ces journaux ? C’est plutôt bon pour le business pharma non ? Les journaux seraient tenus par des antivaxx ça se comprendrait mieux.

Looping

Effectivement. J’avais comme idée en tête que moins une info concerne le lecteur (sujet lointain par exemple) moins elle l’intéresse a priori. Et que le nombre assez réduit d’acteurs devant le grand nombre de journaux tendait peut-être à uniformiser cette tendance.

Édité par titusLivius

À voir que même cette nouvelle réjouissante devrait être nuancée. Data Gueule avait fait quelque chose de pas mal sur le cas Gates

Le problème principal étant qu’on a mis beaucoup d’argent sur une maladie qui n’est ni la plus dangereuse (VIH, tuberculose, malaria) ni d’une façon qui permet aux populations locales de ne pas être dépendantes, une fois de plus, des occidentaux

Faut quand même se rendre compte que la polio c’était choisi car c’est le candidat médiatique parfait : enfants malades, vaccination, pas besoin de faire quoi que ce soit d’autre sur place

Dans l’absolu c’est une bonne nouvelle, mais elle cache un cynisme terrible. L’Afrique est encore davantage fragilisé car elle se retrouve spectatrice et on ne lui donne pas les moyens de réellement faire progresser son système de santé et les ressources qui vont avec

Édité par Holosmos

+0 -0

Le but explicite de l’OMS c’est de faire comme pour la variole, sur une maladie où c’est possible, c’est-à-dire de l’éradiquer définitivement. Les effets les plus intéressants c’est qu’une fois ta maladie éradiquée, tu n’as plus besoin de la surveiller ou de vacciner contre elle, ce qui est quand même génial. La polio a été choisie aussi entre autre parce que c’est l’une des rares maladie que l’on peut éradiquer (vaccin efficace et réservoir 100 % humain, entre autres).

Évidemment ça ne doit pas de faire au détriment des autres maladies ou des populations locales (le racisme chez des ONG comme MSF est d’ailleurs un problème récurent, mais orthogonal).

Attention aussi à ne pas tomber dans ce biais qui consiste à dire qu’on a fait des efforts inutiles puisqu’il n’y a pas de problème, alors qu’il n’y a pas de problème précisément parce qu’on a fait les efforts – un cas classique en ce moment avec n’importe quelle mesure de prévention contre le Covid.

Édité par SpaceFox

J’ai eu le témoignage de quelqu’un qui a bossé sur ces sujets-là, et c’est très très difficile à mettre en place. Y a des problèmes de corruption, de parcours de santé, etc. Il avait mis en place une vingtaine de pharmacie, dès que l’asso a arrêté le suivi, la majorité a disparu.

+0 -0

Le problème principal étant qu’on a mis beaucoup d’argent sur une maladie qui n’est ni la plus dangereuse (VIH, tuberculose, malaria) ni d’une façon qui permet aux populations locales de ne pas être dépendantes, une fois de plus, des occidentaux

N’oublions pas qu’à l’époque du début du programme, le VIH n’était pas totalement le phénomène que l’on connaît aujourd’hui et à cette époque on ne savait clairement pas le traiter comme aujourd’hui (et encore aujourd’hui son traitement est bien plus lourd et coûteux que la vaccination de la polio).

Et bon, le SIDA me semble être un mauvais exemple encore étant donné l’attention médiatique et l’argent investi pour trouver un éventuel vaccin ou améliorer les traitements.

En 1988, date du début du programme, la polio c’était environ 350 000 cas par an, avec des morts et handicapés lourds à la clé. Ce n’était pas une maladie qu’on pouvait mettre de côté. Et quitte à être au stade où on en est aujourd’hui, à savoir peu de cas maintenant, autant l’éradiquer cela coûtera moins cher et provoquera moins de problème pour tout le monde.

Car vacciner et gérer les handicaps et malades ce n’est pas gratuit non plus. On pourrait s’en débarrasser définitivement donc éviter des coûts récurrents.

Mais est-ce qu’avec la même somme d’argent on aurait pas pu construire des hôpitaux, des usines de médicaments, qui auraient pu faire une différence plus importante?

Tu compares pour moi des choux et des carottes. L’argent n’est jamais le seul facteur à prendre en compte dans une décision de ce genre. Il faut tenir compte d’autres facteurs pour évaluer l’efficacité et la faisabilité.

Construire des hôpitaux ou améliorer l’hygiène sanitaire de l’Afrique serait bénéfique. Mais ce sont des infrastructures non seulement très coûteuses (pour avoir une bonne couverture, je doute qu’on soit dans l’ordre de grandeur du programme pour la polio), mais qui demandent un investissement sur le temps très long. Cela signifie aussi qu’il faut produire de l’eau potable en quantité, bien gérer cette ressource et avoir une provision énergétique fiable aussi. Et améliorer la formation des citoyens et former assez de médecins et infirmiers. Cela signifie que tu dois avoir une stabilité politique et une corruption à un seuil raisonnable pour espérer en voir le bout. Le moindre conflit peut remettre en cause ces installations rapidement que ce soit par l’arrêt des travaux (ce qui dégraderait ce qui n’a pas été achevé) ou leur destruction.

Au moins un programme vaccinal est bien plus souple, tu peux facilement former n’importe qui à l’administrer, tu peux subdiviser le travail de manière bien plus fine, peut facilement se faire sans mains d’œuvres très qualifiés ou matériels de pointe, en cas de conflit politique ou militaire ce n’est pas terrible mais tu n’as pas à reprendre de zéro le travail.

En plus de cela, la réussite d’une campagne vaccinale à l’échelle mondiale peut aider aussi à limiter les campagnes anti-vax ce qui est important à tout point de vue et en Afrique notamment.

Je pense bien sûr qu’il faut faire les deux, aider l’Afrique à résoudre ses problèmes de fond et améliorer la couverture vaccinale des maladies qui les concerne. Mais l’un est bien plus simple que l’autre à mettre en place donc cela ne me semble pas cynique que cela se soit passé ainsi.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+6 -0

Qu’un sujet chasse l’autre, ça ne me choque pas plus que ça. Ce qui me semble moins normal c’est la gestion de ce qui est prioritaire comme information de la part des journaux. Je ne me faisais pas d’illusions sur l’état général de la presse française, mais cet exemple permet encore une fois d’en constater la déliquescence.

L’état de la presse, en Occident, est déplorable. Pas pour rien que la désinformation est rampante. :/

Je suis juste content que certains journaux/médias sont quand même conscients de l’importance d’une bonne information.

Edit : Apparemment, il y a encore des cas au Soudan.

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte