Un hobby doit-il être productif ; un travail doit-il être agréable?

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Je me demande dans quelle mesure ça s’applique à un travail peu guidé, par exemple de la R&D.

Tu parles de R&D dans un cadre privé ? Car dans ce cas là tes travaux appartiennent à l’employeur et le risque de déception à terme me semble encore plus grand : ton labo peut décider de ne pas continuer tes recherches, de leur faire prendre une direction qui ne te plait pas, ou simplement gagner énormément d’argent dessus sans que en voit la couleur.

A l’inverse, je serais curieux d’avoir votre avis sur la recherche publique. Le travail d’un universitaire lui appartient, et il est libre de rechercher plus ou moins sur ce qu’il veut. Dans ce cas l’implication forte dans son travail me semble plus naturelle et moins dangereuse. Il n’y pas d’injonction a la productivité autre que celle que le chercheur se fait à lui même, et personne ne viendra lui dire "tes travaux m’appartiennent". A titre personnel, si je deviens chercheur, je me vois mal ne pas poursuivre mes travaux chez moi car j’en aurai envie.

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Samuel Johnson

+1 -0

Tu rêves.

Tu peux développer ton idée ? ;)

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Samuel Johnson

+0 -0

Si ce n’était que ça, les journaux prennent possession de ton travail quand tu publies.

backmachine

Non. Tu leur cèdes juste tes droits d’auteur sur l’article, et encore, pas toujours.

I was a llama before it was cool

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte