Un objet sur lequel se défouler...

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonsoir, lorsque je joue, je me frustre énormément, et je casse. La première fois, j’ai fais un trou en tapant du poing contre mon bureau. Ensuite, j’ai détruit ma manette. J’ai donc été contraint de jouer sur un clavier sans fil pc, assez bas de gamme. Devinez comment il a fini…

Cette situation m’énerve un peu je vous avoue. J’ai commandé une nouvelle manette mais je ne compte pas la détruire cette fois. Je suis à la recherche d’un truc sur lequel m’acharner. Je n’ai pas la place ni les moyens d’installer un sac de boxe malheureusement.

Avez-vous une idée?

PS : Juste au cas où, ceci n’est aucunement un troll. Merci de votre compréhension. :)

Édité par anonyme

+0 -0

Au-delà de l’objet, ça me parait assez anormal qu’un simple jeu t’amène une telle quantité de frustration que tu en casses des objets. C’est l’occasion de changer de jeu et/ou de t’interroger sur ta gestion de ta colère – et si tu n’y arrives pas seul, il y a des professionnels qui peuvent t’aider pour ça.

Juste au cas où, ceci n’est aucunement un troll. Merci de ta compréhension.

Auteur du sujet

Au-delà de l’objet, ça me parait assez anormal qu’un simple jeu t’amène une telle quantité de frustration que tu en casses des objets. C’est l’occasion de changer de jeu et/ou de t’interroger sur ta gestion de ta colère – et si tu n’y arrives pas seul, il y a des professionnels qui peuvent t’aider pour ça.

Juste au cas où, ceci n’est aucunement un troll. Merci de ta compréhension.

SpaceFox

Sans doute. J’ai toujours été plus ou moins colérique. Ce n’est pas un jeu en particulier, il s’agit de toute une génération de jeux japonais sortis dans les années 80–90, j’imagine que vous avez une petite idée de ce dont je parle. Je tiens énormément à continuer à jouer et à parfaire mes compétence en la matière, notamment lorsqu’il s’agit de speedrun, car ce milieu m’est familier et j’aurai tout le mal du monde à m’en séparer. C’est une passion, en somme.

Je ne tire pas de satisfaction particulière à jouer à des jeux plus récents, plus calmes ou plus facile malheureusement. Je suis comme coincé dans une génération antérieure.

Pour évacuer de la frustration, j’ai l’habitude d’aller m’isoler en regardant une série ou lire une bande dessinée. ça finit toujours par calmer et après je me sens mieux.

Certes. Mais lorsque je recommence à jouer, la frustration peut remonter assez facilement. C’est dingue comme la citation "insanity is doing the same thing over again expecting things to change" s’accorde relativement bien avec ma situation, même si je doute que cela soit lié à la folie.

Je conseillerais bien la pratique d’un art martial mais l’idée biaisée que s’en font les occidentaux me dissuade de m’étaler sur le sujet. Et trouver un bon dojo n’est pas chose aisée.

Cela peut être intéressant sur le long terme.

Merci pour vos réponses.

Édité par anonyme

+0 -0
Auteur du sujet

Je joue aux jeux du jdg quoi mince à la fin! :p

Et je tente des speedruns toussi toussa. J’ai un petit réseau de copains qui ont la même activité, l’on joue sur émulateur et l’on stream parfois. Mon rêve serai de participer à une compétition…

Mais, à défaut d’être terriblement mauvais, j’ai encore besoin de beaucoup d’entraînement et certains jeux sont très frustrants. A côté mes copains sont beaucoup plus expérimentés (et plus âgés aussi), ce qui à tendance à me décourager.

Édité par anonyme

+0 -0

Ca ne sert à rien de trouver un objet. :D

Il faut que tu trouves comment canaliser tes émotions. Parce qu’est-ce que tu feras quand quelque chose t’énervera au boulot ? Qu’est-ce que tu feras quand ta copine te dira un truc qui te met hors de toi ?

C’est sain de s’énerver un peu mais ça doit être contrôlé. C’est pas si dur de rester maître de soi dès lors que t’as fait l’effort de trouver deux ou trois techniques pour le faire. Tu peux évacuer ta colère sans l’extérioriser.

Tu peux par exemple tout arrêter, fermer les yeux et t’évader dix secondes dans un endroit cool avec quelqu’un que tu aimes. Tu peux te regarder à la troisième personne et te dire "regarde le ce mec qui pète son câble à cause d’un bête jeu et qui est pas foutu de se contrôler, quel gamin". Tu peux prendre ton émotion comme sujet d’étude et te dire "bon, j’ai un exemple de colère, je vais pouvoir l’étudier pour améliorer ma maîtrise de soi. Qu’est-ce qui l’a déclenché ? Pourquoi ? Comment je pourrais réagir autrement ?". Etc. Un autre truc que tu peux faire, si tu es seul, c’est d’imaginer que t’es en compagnie d’un pote. Si c’était le cas, tu réagirais sûrement plutôt en riant ou en "rageant" de manière amusée, tu te mettrais pas à péter des objets.

Il faut que tu t’entraînes à maîtriser ça. Trouve des trucs, il suffit d’y réfléchir. Après il faut aussi de temps en temps extérioriser un peu, mais tu peux trouver des trucs plus softs et moins cons que péter des objets. Mets toi une musique de Rammstein à fond et fais du headbang. Fais des pompes. Whatever.

+1 -0

Je suis d’accord avec SpaceFox, la solution serait plus d’apprendre à gérer ton stress et ta frustration de perdre que d’alimenter une envie destructrice car apparemment tu as besoin d’une certaine intensité pour dégager ta frustration. J’avoue que quand j’explose mon cargo à cause d’une naine blanche, j’ai tendance à faire tomber ma main sur mon canapé/coussin mais ça ne va pas plus loin.

Identifie la cause et essaye de la calmer en t’expliquant pourquoi c’est normal de perde. Est-ce juste le fait de perdre une partie ? De perdre trop vite ? De te faire avoir par le même combo ? De ne pas comprendre pourquoi tu perds ? Comprends-tu comment l’adversaire gagne et te contre ? Es-tu trop sûr de toi ? La partie s’est jouée à la dernière minute ? La partie s’est renversée à la dernière minute ? etc… La liste est longue.

Tu peux facilement générer la situation génératrice de stress ce qui te permet de t’exercer à gérer cette situation. Sur-jouer l’expression de ta frustration comme si tu étais un comédien peut-aider à la maitriser. Des exercices de respiration peut aider mais je doute que pour des situations immédiates de stress ça soit efficace.

Society a rédigé sa réponse avant que j’envoie mais l’idée est la même : Au départ, nous devons utiliser des techniques pour habituer notre cerveau à le faire de lui même, après ces techniques s’appliqueront toutes seules dans la plupart des cas et tu n’auras plus besoin de les faire pour gérer la situation.

@Ge0 : -1 car je rejoins la cause de @Ludwig sur la défense des peluches ! :P


@elegance : Je ne pense pas que ça soit l’addiction la cause. Plus un problème d’adrénaline et un sentiment de perte de contrôle dû à une défaite comme on peut remarquer IRL sur les jeux sportifs que ça soit amateur ou pro.

✈️ // 🐺 Ami des loups // 🎮 Coding Game // 🐤 Twitter @A312_zds // :B // L’hiver vient // @**A-312** pour me ping

+1 -0
Auteur du sujet

Merci pour vos réponses.

Il faut que tu trouves comment canaliser tes émotions. Parce qu’est-ce que tu feras quand quelque chose t’énervera au boulot ? Qu’est-ce que tu feras quand ta copine te dira un truc qui te met hors de toi ?

Dans ce genre de situation, du moins quand c’est plus "académique", je me gère plus facilement que lorsque je suis tout seul.

Tu peux te regarder à la troisième personne et te dire "regarde le ce mec qui pète son câble à cause d’un bête jeu et qui est pas foutu de se contrôler, quel gamin".

Argh, je m’énerve de manière très stylisée en revanche. Un peu comme Justin Theroux dans Mulholland Drive (No joke, je suis très posé paradoxalement, lorsque je m’énerve).

Fais des pompes.

Ça fonctionne pour l’anxiété en revanche ça. :p

Sur-jouer l’expression de ta frustration comme si tu étais un comédien peut-aider à la maitriser.

J’ai peur que ça catalyse l’émotion en fait. Mais pourquoi pas essayer.

Édité par anonyme

+0 -0

50 pompes à chaque fois que tu t’énerves.
Si au bout d’un moment ça te calme pas assez, tu doubles.

Radical.

Si ça t’arrive à maîtriser un peu, tu prends un poids de 5–10Kg et tu te fixes 100 flexions par séries de 20/30. Mais faut arriver à ne pas jeté l’altère ! Là encore, radical.

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+2 -0

En cas de colère je ne préconiserais pas les haltères sauf si tu es un habitué de la muscu. Dans la précipitation tes mouvements vont être brusques et imprécis et tu risques de te faire mal bêtement, ou comme tu l’as dit d’abîmer ce qui t’entoure. Bien sûr tu peux te blesser aussi avec des pompes, mais c’est quand même déjà moins évident.

+0 -0

Je ne préconise pas non plus les haltère si ceux-ci sont lourds (par rapport à ta force). En faisant un mouvement trop pressé de façon subite et sans le moindre échauffement préalable, il y a un risque non nul de se blesser, ça serait dommage ;)

+0 -0
Auteur du sujet

En revanche il faudra faire une cousinade pour goûter à mes repas, parce que cuisiner des andouillettes chaque fois que je meurs dans Super Mario Bros., ça risque d’en faire un paquet.

Bon allez vous serez tous invité!

Plus sérieusement, je prends tout vos conseils en considération. Je vous tiens au courant de ma progression.

Édité par anonyme

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte