Zeste de musique : la forêt

Une expérience musicale à thème

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Reprise du dernier message de la page précédente

En parlant du mode dorien, il faut que j’en remette une couche parce que j’en parle au début mais après je l’utilise sans en parler.
A certains moments j’ai utilisé des trucs un peu tricky du genre accord de neuvième (aka septième de dom sans fondamentale) et V de VI. Je vais probablement le dire, tout en précisant que c’est un peu compliqué et probablement en linkant des références.

+0 -0

Tu pourrais indiquer les pré-requis en introduction. Ca me permettra de savoir si je peux faire relecture appropriée. :)

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+0 -0

C’est peut-être parce que les termes employés ne me parlent pas (littéralement), mais ça me parait un peu dommage que l’oreille ne soit pas mise à contribution plus tôt. En tant que débutant, j’ai envie de jouer, d’expérimenter tout en étant guidé.

Peut-être ne fais-je pas partie de l’audience visée mais, dans le cas contraire et si tu valides mon constat précédent, tu pourrais considérer deux approches :

  • Partir de la musique d’origine et la déconstruire en tous les éléments que tu introduis (instruments, mode, mesure…) avant de bidouiller avec pour comprendre leur effet et sentir comment on peut les faire varier pour satisfaire les contraintes que tu listes ;
  • Fixer seulement des propriétés extrêmement basiques (un seul instrument par exemple) puis faire évoluer ce morceau (écoutable) pour satisfaire les contraintes.

En fait, la seconde approche correspond à ce que tu fais mais de façon plus itérative. J’ignore si ça fait sens de suivre une sorte de méthode agile en musique et d’avoir un minimum viable product.

Merci. :)

"Bienheureux celui qui sait rire de lui-même, il n’a pas fini de s’amuser." Joseph Folliet

+0 -0

J’ignore si ça fait sens de suivre une sorte de méthode agile en musique et d’avoir un minimum viable product.

Vayel

Je ne sais pas ce qu’il en est pour l’écriture "classique" (je pense que ça ne doit pas être si différent mais je l’ignore). En tout cas c’est comme ça que ça se passe quand j’arrange un morceau de jazz ou une chanson.

On part de l’harmonie de base avec une mélodie hyper basique (soit le thème original, soit même une simplification avec uniquement les notes clés), et on opère par petites touches successives, on essaye des trucs et on retient ce qui nous plait en reprenant régulierement le morceau entier pour verifier que c’est cohérent.

Par contre, ces modifications sont rarement juste locales parce que les phrases sont souvent répétées. Par exemple si on modifie un accord à un endroit, on veut sûrement trouver autre chose pour les fois où la phrase se répètera plus tard, et c’est pas quelque chose qu’on peut faire au pif : souvent il y a un contexte que l’on veut faire évoluer (la tension qui monte, ou que l’on relâche après un passage extrême, etc.), ce qui fait que les choses doivent être emboîtées dans la "vue d’ensemble", qu’il vaut mieux ne pas perdre.

Le risque de rédiger un tuto de cette façon (en reproduisant le processus de création), c’est de mettre 10 fois le morceau complet de suite, avec les modifications d’une étape sur l’autre, ce qui peut devenir très lassant : un musicien n’hésite pas à répéter les choses 1000 fois quand il les travaille, mais un auditeur n’est généralement pas près à supporter ça : au bout de la 3e fois le morceau a perdu toute sa fraîcheur, au bout de la 10e il dort.

Cela dit, il doit y avoir moyen de présenter les choses comme ça, mais en se débrouillant pour limiter les étapes (les condenser dans le texte).

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+0 -0
Auteur du sujet

C’est possible d’ajouter un peu de support audio, mais je vois mal comment en ajouter avant de commencer réellement le choses (soit à la moitié du tuto).
Ceci dit, je peux illustrer des notions préalables (comme le mode, la mesure, ou je ne sais trop quoi d’autre) avec d’autres exemples, mais j’ai peur que ça fasse too much.
Mais sinon, peux totalement mettre les extraits audio des voix séparées à la place des images qu’il y a pour le moment si c’est mieux.

+1 -0

Je sais pas. Pour moi c’est encore un tuto. Bien sûr ce n’est pas un cours mais une mise en application de plein de notions qu’il faut acquérir ailleurs, mais au fond tu montres bien une méthode de composition qui n’a pas de date de péremption et restera encore valable dans 10 ans.

Je pense même qu’il doit être possible de renforcer l’aspect tuto en suggérant des exercices (sans forcément donner la solution, hein, sinon t’en as pour des mois) pour aider le lecteur à se faire une idée de l’influence de chaque élément/décision que tu as prise/aurais pu prendre ici.

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+1 -0
Ce sujet est verrouillé.