Pourquoi acheter des actions boursières aux GAFA n'implique pas systématiquement de gros retours sur investissements ?

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Salut !

Acheter des actions à une "petite" boîte ("petite" comaprée aux GAFA), je peux comprendre que ce soit risqué.

Mais en acheter aux GAFA, en particulier à Google… Franchement, on ne peut que gagner de l’argent à moyen/long terme n’est-ce pas ? C’est juste obligé, non ? Le seul hic c’est qu’une seule action doit coûter cher, m’enfin il suffit de bosser pour 2k par mois et d’habiter chez ses parents et on peut vite fait résoudre ce pb, n’est-ce pas.

Merci d’avance pour vos réponses, je dois bien me tromper qlq part…

Bonne journée et bon week-end à tout le monde,

+0 -0

Salut,

Si tu veux acheter des actions, tu n’as en gros que deux choix :

  • acheter des fonds indexés sur des gros indices et suivre la santé de l’économie mondiale (qui à tendance à croître sur le long terme) ;
  • choisir tes actions et suivre l’actualité (voire même la « préactualité ») du domaine à plein temps pour éviter de te prendre des énormes claques.

Les claques arrivent avec toutes les actions, même les plus stables (exemple : EDF il y a quelques années).

Exemples possibles, même si peu probable :

  • les États-Unis décident d’infliger décide d’imposer la séparation des GAFAM en plus petites entreprises (mesure anti-trust) ce qui impacte très fortement le prix de leurs actions ;
  • des lois sur la publicité en ligne remettent entièrement en cause le business principal de Google et détruit une grande partie de sa valeur boursière.

Et par dessus ça, les actions GAFAM (à part Microsoft peut-être) ne sont pas si stables que ça (exemple pour Apple). Il faut être prêt à subir de grosses corrections (même si ça finit souvent par remonter).

+1 -0

Mais en acheter aux GAFA, en particulier à Google… Franchement, on ne peut que gagner de l’argent à moyen/long terme n’est-ce pas ? C’est juste obligé, non ?

Très sûr, oui. Obligé, non, de grosses boîtes qui s’effondrent assez vite ou bien pertent en rentabilité ça arrive. Faut le savoir et être prêt à perdre l’argent en question et bien sûr ne pas mettre ses oeufs dans le même panier.

m’enfin il suffit de bosser pour 2k par mois et d’habiter chez ses parents et on peut vite fait résoudre ce pb, n’est-ce pas.

L’action Google en ce moment est à 1432.78 USD. Je crois que tu peux te rhabiller avec tes 2k par mois. Pour se faire une marge raisonnable, ça suppose d’imobiliser pas mal d’argent.

Édité par adri1

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0
Auteur du sujet

Mais en acheter aux GAFA, en particulier à Google… Franchement, on ne peut que gagner de l’argent à moyen/long terme n’est-ce pas ? C’est juste obligé, non ?

Très sûr, oui. Obligé, non, de grosses boîtes qui s’effondrent assez vite ou bien pertent en rentabilité ça arrive. Faut le savoir et être prêt à perdre l’argent en question et bien sûr ne pas mettre ses oeufs dans le même panier.

m’enfin il suffit de bosser pour 2k par mois et d’habiter chez ses parents et on peut vite fait résoudre ce pb, n’est-ce pas.

L’action Google en ce moment est à 1432.78 USD. Je crois que tu peux te rhabiller avec tes 2k par mois. Pour se faire une marge raisonnable, ça suppose d’imobiliser pas mal d’argent.

adri1

Merci à tous pour vos réponses !

Pourquoi ne puis-je pas acheter les actions de chez Google à 1300 euros alors que je gagne ces 2k depuis en gros 1 an et demi, pour simplifier ? Je précise que je ne dépense presque rien de ces 2k

+0 -0

Mettons que tu achètes une action maintenant, et qu’elle se comporte comme les 5 dernières années, tu vas gagner 200 USD en un an, en ayant immobilisé 1400 USD pendant un an. C’est pas extraordinaire comme marge et ça suppose que t’as pas besoin de cet argent et que les actions de Google ne se cassent pas la gueule et continuent sur leur lancée.

Édité par adri1

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+1 -0

Mettons que tu achètes une action maintenant, et qu’elle se comporte comme les 5 dernières années, tu vas gagner 200 USD en un an, en ayant immobilisé 1400 USD pendant un an. C’est pas extraordinaire comme marge et ça suppose que t’as pas besoin de cet argent et que les actions de Google ne se cassent pas la gueule et continuent sur leur lancée.

adri1

Je sais pas si c’est la même chose en France qu’en Suisse, mais les taux d’intérêt d’un compte épargne sont tellement bas que ce n’est pas un si mauvais investissement. C’est juste plus risqué. En bourse, l’argent n’est pas si immobilisé que ça. C’est le principe même de la bourse que de faciliter l’achat et la vente d’actions. Tu trouveras en règle générale toujours des gens qui veulent acheter des actions des GAFAM.

Mala malus mala mala dat.

+0 -0

Les livrest d’épargne ne rapportent rien, oui. C’est normal et assumé, il s’agit de livrets garantis, donc avec aucun risque, dont le placement est réglementé par l’État, et la rémunération est prévue juste pour éiter de perdre trop d’argent à cause de l’inflation.

Un placement rémunérateur est obligatoirement à risque. Mpins il y a de risque, globalement, moins c’est rémunérateur. Placer chez les GAFAM, c’est pas très risqué, mais des actions ils en ont plein, et ça implique de diviser beaucoup les dividendes.

Si tu souhaites te lancer dans la gestion d’actions, tu peux le faire toi directement ou déléguer à ta banque aussi, qui va proposer plusieurs options avec plus ou moins de risques et par conséquent plus ou moins de rémunération. Tu peux te renseigner auprès de ta banque pour en savoir plus.

+0 -0

Je sais pas si c’est la même chose en France qu’en Suisse, mais les taux d’intérêt d’un compte épargne sont tellement bas que ce n’est pas un si mauvais investissement.

Par rapport à de l’épargne, ouais, c’est sûr. Dans le cas ou ça capote pas… On parle quand même d’injecter un an de salaire en bourse pour espérer se faire 2000 balles en gros, c’est pas ultra-raisonable comme prise de risque.

En bourse, l’argent n’est pas si immobilisé que ça.

Immobilisé dans le sens où si tu as besoin de le retirer de ton portefeuille à un moment imprévu, ben tu maitrises rien de ce que tu vas gagner ou perdre. Avec un aussi petit budget que celui de l’OP, faut être prêt à laisser son fric mariner un peu et revendre qu’une fois que les gains sont jugés suffisants (le cas échéant bien sûr). Les fluctuations à court et moyen terme des actions Google peuvent faire un peu mal parfois, surtout si t’as pas forcément acheté au bon moment. Il est beaucoup plus raisonable d’investir dans des dérivés par le biais de sa banque par exemple. C’est moins de frics, mais c’est aussi beaucoup moins de larmes en cas de problème.

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+0 -0

Ça fait 36 k€, suffisant pour en investir une partie dans des portefeuilles variés, mais pas suffisant pour investir sur du long terme sur de grosses actions à 1 k€ voire plus l’unité qui fluctuent potentiellement pas mal. Si en plus ça représente toute ta fortune personelle, et étant donné que tu as l’air assez porté sur l’argent vu les quelques sujets que tu as ouvert là-dessus, c’est pas du fric que tu es prêt à perdre. Donc ça me parait pas une super idée de tout balancer dans une poignées d’actions pour se faire quelque k€ dessus dans un an.

Édité par adri1

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+8 -0
Auteur du sujet

mais pas suffisant pour investir sur du long terme sur de grosses actions à 1 k€ voire plus l’unité qui fluctuent potentiellement pas mal

Deux questions du coup et merci pour vos réponses encore une fois c’est cool !

  1. Pourquoi c’est pas suffisant pour investir sur du long terme ? Quand on achète une action, on paie juste une seule fois non ? Genre pas tous les années sous forme d’abonnement ?

  2. Je croyais que les actions des GAFAM / Google ne fluctuaient justement pas beaucoup et que c’était donc peu risqué, d’où le prix élevé des actions (cf. vos réponses précédentes) ?

+0 -0

Pourquoi c’est pas suffisant pour investir sur du long terme ? Quand on achète une action, on paie juste une seule fois non ? Genre pas tous les années sous forme d’abonnement ?

Parce que tu vas pas pouvoir diversifier. Le truc de base pour limiter ses risques en investissant est de diversifier ses placements. Si une partie de ce dans quoi tu as investi se casse la gueule, t’es pas ruiné pour autant.

Je croyais que les actions des GAFAM / Google ne fluctuaient justement pas beaucoup et que c’était donc peu risqué, d’où le prix élevé des actions (cf. vos réponses précédentes) ?

Je ne sais pas où tu as lu ça. Le risque que Google se casse la gueule dans l’année n’est pas gigantesque, c’est sûr. Par contre, dire que ça va nécessairement te rapporter n’est pas garanti. Sur plusieurs années, oui il y a des chances pour que tu puisses dégager quelque pourcents voire une dizaine sur ton placement. Mais à court et moyen terme, ça fluctue beaucoup plus. Cherche "google stock" sur google, regarde la fenêtre sur un an et 5 ans. En moyenne tu as une augmentation, mais imagine tu achètes tes actions à 1 k$ en Mars 2018 (c’est déjà bien, tu achètes sur un minimum local), et tu as un pépin qui t’oblige à les révendre le 21 Décembre 2018 à $990 ou le 7 Juin 2019 à $1080. Ben t’auras perdu ou gagné un tout petit peu d’argent seulement parce que les fluctuations sont énormes autour de la tendance moyenne.

Édité par adri1

I don’t mind that you think slowly, but I do mind that you are publishing faster. — W. Pauli

+1 -0
Auteur du sujet

C’est vrai, bein écoute merci !

Je n’y connais rien en bourse et je n’ai pas forcément un esprit très critique / analyste, donc j’avoue que les divers problèmes que vous avez mentionnés précédemment, je n’y avais pas du tout pensé.

Heum.

Vous n’avez pas des lectures gratuites de bonne facture à me filer ? Je me connais, si j’y vais les yeux fermés, je vais me viander pour la raison que j’ai indiquée ci-dessus (en gros j’ai pas bcp de jugeotte m’voyiez , du coup j’aimerais éviter un maximum d’écueils et de problèmes…).

En particulier, j’imagine, c’est bien connu, qu’il y a des méthodes d’analyse permettant de savoir avec certitude quasi-absolue si le risque est grand ou pas ? (concepts mathématiquement expliqués)

+0 -0

En particulier, j’imagine, c’est bien connu, qu’il y a des méthodes d’analyse permettant de savoir avec certitude quasi-absolue si le risque est grand ou pas ? (concepts mathématiquement expliqués)

Grand ou pas grand, oui. Si le taux de retour sur investissement attendu est fort, le risque est grand, si le taux est faible, le risque est faible. Livret A, risque infime (faillite de l’État français), taux faible. Prêt à des PME, risque fort, taux forts. Globalement, ne pars du principe que tu peux leurrer le marché et faire mieux. Et ce n’est pas une certitude quasi-absolu, loin de là.

Concrètement, je fais du prêt à des PME sous forme de financement collaboratif. Ce sont de petites sommes (100 à 300 €), sur pas mal d’entreprise (une quinzaine, en comptant ceux déjà remboursés), avec des taux allant de 5 à 10% par an. Sur les 15 prêts, j’ai eu 4 remboursements, 1 refus de payer (ils ont les sous, mais ne veulent pas payer, c’est en cours côté tribunal) et 2 retards (dont un de 9 mois, sur une péridode originel de 2 ans). Je devrais m’y retrouver à termes, mais c’est de l’argent que je peux perdre, dont je peux me passer. Et qui peut rester immobiliser un temps indéterminé.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+1 -0

@Gabbro : ça passe par un organisme ça, non ? Lequel ? Ça pourrait m’intéresser pour le coup.

@LaMatrice : si tu n’as pas les connaissances, et il en faut beaucoup, passe par la gestion de ta banque. Ce sera un poil moins rémunérateur, mais tu seras beaucoup plus sûr du coup.

+4 -0

Et pour rappeler un point, par rapport à l’ensemble de tes sujets qui concernent l’argent, ne crois pas que tu trouveras la solution à l’argent gratuit. Où sans travail, investissement et/ou prise de risque, tu arriverais à dégager des revenus.

Je n’y connais rien en bourse et je n’ai pas forcément un esprit très critique / analyste, donc j’avoue que les divers problèmes que vous avez mentionnés précédemment, je n’y avais pas du tout pensé.

C’est peut-être une raison amplement suffisante pour te dire que si c’est le boulot de certaines personnes, ça n’est probablement pas parce que tu peux l’improviser avec tes sous. Si tu cherches vraiment des formes d’investissements sans rien connaître, tu peux aussi aller demander à ton banquier ce qu’il en pense

+1 -1

Mais en acheter aux GAFA, en particulier à Google… Franchement, on ne peut que gagner de l’argent à moyen/long terme n’est-ce pas ? C’est juste obligé, non ? Le seul hic c’est qu’une seule action doit coûter cher, m’enfin il suffit de bosser pour 2k par mois et d’habiter chez ses parents et on peut vite fait résoudre ce pb, n’est-ce pas.

Merci d’avance pour vos réponses, je dois bien me tromper qlq part…

La règle du pouce, c’est en général : peu de risque = peu de rendement ou peu de perte. Gros risque = gros retour sur investissement ou grosse perte.

Bien entendu, c’est shématique, mais tu vois l’idée. Tout l’enjeu est justement de minimiser le risque, mais tout en maximisant le potentiel retour sur investissement.

Une méthode classique pour ça, c’est de diversifier son portefeuille d’actions. Au lieu d’acheter que du Google, je vais acheter un petit assortiment, par exemple 80 % de Google (risque bas), 15 % d’une boîte moyennement connue (pas un leader, risque moyen) et enfin 5 % d’une startup (très risquée) qui me semble prometteuse.
Si la startup fait faillite, je perds 5 % de mon investissement. Les ratios sont à définir selon ta tolérance au risque.

Le risque, ici, se calcule non pas sur chaque action individuellement, mais sur l’ensemble des titres de ton portefeuille. Pour calculer tout ça, il y a des formules mathématiques qui ne sont pas super compliquées (stats et probas assez basiques).

Dernière remarque : les actions ne sont pas les seuls titres ! Il y a aussi des obligations ou autres placements financiers, et tout ça rentre dans un portefeuille. Ainsi, ton portefeuille ça peut être par exemple : 80 % d’obligations diverses (peu risqués), 20 % d’actions diverses.

Je te décris là des techniques assez bateau, utilisées par les gens lambdas. Je n’ai pas du tout connaissance de ce que les hedge fund managers ou autres magnats des affaires font.

Il ne faut pas y voir un moyen de devenir riche, mais plutôt un placement concurrent ou complémentaire à un livret A ou un PEL. Je pense que, sans beaucoup de risque, on peut avoir un portefeuille qui performe mieux qu’un livret A. Mais, bien-sûr la phrase suivante se maintient : ne pas investir ce que l’on est pas prêt à perdre ou à bloquer pour un temps indéfini.

Si tu aimes le haut risque avec un fort potentiel de retour sur investissement, tu peux peut-être devenir Business Angel, un jour (il faut un peu de pognon avant, quand même) ;)

+1 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte