Pourquoi acheter des actions boursières aux GAFA n'implique pas systématiquement de gros retours sur investissements ?

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Mais en acheter aux GAFA, en particulier à Google… Franchement, on ne peut que gagner de l’argent à moyen/long terme n’est-ce pas ? C’est juste obligé, non ? Le seul hic c’est qu’une seule action doit coûter cher, m’enfin il suffit de bosser pour 2k par mois et d’habiter chez ses parents et on peut vite fait résoudre ce pb, n’est-ce pas.

Merci d’avance pour vos réponses, je dois bien me tromper qlq part…

La règle du pouce, c’est en général : peu de risque = peu de rendement ou peu de perte. Gros risque = gros retour sur investissement ou grosse perte.

Bien entendu, c’est shématique, mais tu vois l’idée. Tout l’enjeu est justement de minimiser le risque, mais tout en maximisant le potentiel retour sur investissement.

Une méthode classique pour ça, c’est de diversifier son portefeuille d’actions. Au lieu d’acheter que du Google, je vais acheter un petit assortiment, par exemple 80 % de Google (risque bas), 15 % d’une boîte moyennement connue (pas un leader, risque moyen) et enfin 5 % d’une startup (très risquée) qui me semble prometteuse.
Si la startup fait faillite, je perds 5 % de mon investissement. Les ratios sont à définir selon ta tolérance au risque.

Le risque, ici, se calcule non pas sur chaque action individuellement, mais sur l’ensemble des titres de ton portefeuille. Pour calculer tout ça, il y a des formules mathématiques qui ne sont pas super compliquées (stats et probas assez basiques).

Dernière remarque : les actions ne sont pas les seuls titres ! Il y a aussi des obligations ou autres placements financiers, et tout ça rentre dans un portefeuille. Ainsi, ton portefeuille ça peut être par exemple : 80 % d’obligations diverses (peu risqués), 20 % d’actions diverses.

Je te décris là des techniques assez bateau, utilisées par les gens lambdas. Je n’ai pas du tout connaissance de ce que les hedge fund managers ou autres magnats des affaires font.

Il ne faut pas y voir un moyen de devenir riche, mais plutôt un placement concurrent ou complémentaire à un livret A ou un PEL. Je pense que, sans beaucoup de risque, on peut avoir un portefeuille qui performe mieux qu’un livret A. Mais, bien-sûr la phrase suivante se maintient : ne pas investir ce que l’on est pas prêt à perdre ou à bloquer pour un temps indéfini.

Si tu aimes le haut risque avec un fort potentiel de retour sur investissement, tu peux peut-être devenir Business Angel, un jour (il faut un peu de pognon avant, quand même) ;)

+1 -0

Dernière remarque : les actions ne sont pas les seuls titres ! Il y a aussi des obligations ou autres placements financiers, et tout ça rentre dans un portefeuille. Ainsi, ton portefeuille ça peut être par exemple : 80 % d’obligations diverses (peu risqués), 20 % d’actions diverses.

Et c’est ce que je recommande d’habitude.

Dans mon cas, j’ai effectivement un mix d’obligations et d’actions (dans diverses entreprises européennes). Le retour sur investissement des GAFA n’est pas vraiment intéressant quand on a un profil principalement défensif. Investir dans des entreprises de taille bien plus réduite que les GAFA permet souvent d’acheter plus d’actions à une valeur plus faible et donc de chercher cet équilibre entre obligations (peu risqué, caractère défensif) et actions (plus volatile mais avec des sommes investies plus faibles, ce qui permet de se "faire la main" et de jouer avec le cours (et donc d’être un poil opportuniste) tout en minimisant les risques).

L’autre intérêt d’investir dans des sociétés plus petites que les GAFA est qu’il arrive qu’elles permettent aux actionnaires de choisir entre des dividendes d’actions nouvelles ou en valeur.

Édité par Arius

"Throw me to the wolves and I will return leading the pack." — Seneca

+0 -0

Ça fait 36 k€, suffisant pour en investir une partie dans des portefeuilles variés, mais pas suffisant pour investir sur du long terme sur de grosses actions à 1 k€ voire plus l’unité qui fluctuent potentiellement pas mal. Si en plus ça représente toute ta fortune personelle, et étant donné que tu as l’air assez porté sur l’argent vu les quelques sujets que tu as ouvert là-dessus, c’est pas du fric que tu es prêt à perdre. Donc ça me parait pas une super idée de tout balancer dans une poignées d’actions pour se faire quelque k€ dessus dans un an.

J’ajouetais aussi que quand on est dans le cas de figure du nouvel employé qui a pu économiser en vivant chez ses parents, il faut éviter d’immobiliser tout son capital et anticiper les besoins futurs à court terme. Probable que bientôt il faille déménager dans un appartement, donc acheter du mobilier, louer ou acheter son appartement, acheter un moyen de transport, débuter à gérer un budget complet en solo.

Selon le projet de vie à ce moment là le capital à avoir pour bien démarrer est important. Il faut qu’il soit mobilisable rapidement en évitant de le perdre.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+1 -0
Auteur du sujet

J’ai tout lu, l’immobilier c’est vraiment rentable si je loue ?

Les obligations dont vous parlez, en quoi sont-elles plus sûres que des actions en fait ? Quelle en est la définition ?

+0 -0

Ça peut être éventuellement plus intéressant de garder ton argent pour investir dans de l’immobilier. Vivre seul directement en achetant, ça présente quand même un énorme avantage financier.

Phigger

En effet, et en choisissant bien, il y a même une possibilité d’un retour sur investissement vraiment intéressant (et pas forcément imposable selon la situation) au bout de quelques années. L’immobilier c’est pas pour tout le monde (perso, j’en suis revenu…), mais ça vaudrait certainement le coût de se renseigner !

+0 -0

Tu sais, quand on utilise un terme que tu ne connais pas, ton réflexe devrait être d’en chercher le sens sur Wikipédia, c’est parfois très clair :) En gros, une obligation c’est un prêt avec obligation de remboursement à échéance. Le risque est moins élevé parce que tu ne mises pas sur la croissance de l’entreprise. Si son action se casse la gueule, elle doit quand même te rembourser. Il n’y a qu’une rupture de trésorerie qui peut empêcher ça, donc en gros un échec total de l’activité.

+0 -0

Ça peut être éventuellement plus intéressant de garder ton argent pour investir dans de l’immobilier. Vivre seul directement en achetant, ça présente quand même un énorme avantage financier.

Phigger

À surface et emplacement égal, même avec les taux de prêts actuels, c’est généralement plus cher. Donc c’est s’endetter et réduire ses revenus aujourd’hui (quand on en a le moins) pour en profiter demain (quand souvent on gagnera plus).

Pas sûr de vraiment s’y retrouver au final.

J’ai tout lu, l’immobilier c’est vraiment rentable si je loue ?

LaMatrice

Comme tout investissement, il n’y pas de règle générale. Certains marchés immobiliers s’effondrent et d’autres grossissent. Prendre un crédit pour investir dans de l’immobilier n’est pas très intéressant car très risqué et très engageant.

Même si on prend un marché comme Paris où y a une bulle immobilière, on n’est pas à l’abris d’un effondrement (typiquement si Airbnb est interdit, ça va faire chuter tout le marché très vite).

Prendre un immobilier sur 20 ans, c’est aussi se prendre l’inflation dans les dents. Pour que ça soit rentable à la revente, faut que le prix prenne 30% pour compenser l’inflation … donc autant dire que les marchés immobiliers avec cette capacité sont rares et certainement pas facile à trouver.

+0 -0

Prendre un immobilier sur 20 ans, c’est aussi se prendre l’inflation dans les dents. Pour que ça soit rentable à la revente, faut que le prix prenne 30% pour compenser l’inflation … donc autant dire que les marchés immobiliers avec cette capacité sont rares et certainement pas facile à trouver.

Il y a deux approches. La rénovation / revente ou la location à très long terme. Si tu loues bien au delà que la durée du crédit, il est probable que cela soit intéressant quelque part (sauf si le marché immobilier ou le bien comme son environnement soient sérieusement touchés, ce qui peut évidemment arriver).

Cela est valable aussi si finalement tu vis dans ce logement longtemps, au delà de la durée du crédit. Ce n’est pas sans conttraintes éviddemment.

C’est un peu comme pour les actions, certains misent sur l’achat / revente, d’autres sur le versement des dividendes pendant une longue durée avant la revente finale. Suivant le cas la contrainte sur l’inflation n’est pas la même.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Pour les placements, il faut aussi regarder la fiscalité.
A mon avis, le plus simple pour toi, c’est de regarder comment souscrire à un PEA. C’est un placement relativement liquide (tu peux récuoérer l’argent facilement).
Après, il faut choisir le PEA ; c’est dèjà assez compliqué.
Il y a les "généralistes" (mix avtions et oblogations), peu rémunérateurs et peu risqués. Sinon, tu peux éventuellementchoisir le secteur d’investissement qui te plait. Par exemple, un placement solidaire, orienté vers les questions d’environnement, orienté télécommunications, pharmacie/santé ….
Pour l’immobilier, c’est un placement de long terme (disons 10 ans pour les plus courts). En effet, il y a des frais lors de l’achat et de la revente. Il fauut savoir ce qu’on va en faire : pour y habiter toi-même, ou pour le louer ? Il faut aussi bien choisir le bien. Exemple : une petite surface en meublé dans une ville universitaire, on peut espérer 3% nets d’impots, sans grand risque si tu loues à des étudiants.

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0

Je voudrai revenir sur le lien quora que tu donnais. Le monsieur dit ça dans son intro :

Pour ce qui est des assurances vie, vous avez 2 problèmes. […] Eh bien, si on prend l’exemple de société générale, la banque prend 3% par versement + 0.08% par mois. En gros il faudra que vous fassiez au moins 4% à l’année pour espérer avoir un peu de rendement.

C’est de la manipulation pour te vendre des trucs. Ce qu’il dit n’est vrai que la première année. Si tu fais 3,5 %, alors tu perds de l’argent la première année, puis tu en gagnes 3,5 % par an. Car les frais de versement, c’est une fois. Ce n’est pas un détail, de la part d’un type qui veut vous vendre une solution alternative. C’est de la manipulation, du mensonge éhonté.

Quand à l’exemple de groupe d’action qu’il donne, j’aime beaucoup. Il a gagné 16 % sur un an1 (prend son lien, cherche le graphe à gauche, clique sur 1A juste au dessus, puis met ton curseur sur la courbe, à droite, tu auras l’évolution en % par rapport au début de la période). OK, mais sur 5 ans ? 27 %. Sur 10 ? 54 %. OK, c’est un bon rendement, mais ça fait du 4 à 5 % par an (intérêt composés, 4 % par an pendant 10 ans fait presque 50 %, 5 % pendant 5 ans font 27 %). Très loin des 16 % (ou 19) annuels promis !

Enocre manipulation. Type à fuir.


  1. Lui dit 19. Je ne sais pas d’où il les sort. Peut-être était-ce le cas quelques jours plus tôt, le cours baisse.

Édité par Gabbro

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+2 -0

L’immobilier est risqué, surtout si on possède qu’un seul bien. Je ne parle pas de l’emprunt en lui-même. Je parle de la location elle-même. Même si tu choisis avec soin ton locataire, tu n’es pas à l’abri d’un défaut de paiement ou des retards. Et ensuite, c’est l’engrenage. La procédure durera des années pour ne rien récupérer à la fin.

Quand on a plusieurs biens, on peut lisser les risques. Et si tu passes par une régie, ta marge diminue drastiquement, car elle passe dans leurs honoraires.

En plus, si on revient à la question initiale, si tu te tates pour acheter une ou deux actions Google, l’immobilier est clairement au-delà de ton budget et du risque que tu es capable d’assumer.

Mala malus mala mala dat.

+1 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte