Est-il nécessaire de posséder un compte Linkedin ?

a marqué ce sujet comme résolu.

Bonjour,

Depuis quelque temps je me désolidarise de certains réseaux sociaux pour de nombreuses raisons différentes. Mais, est venu le moment ou j’ai dû faire le choix entre virer mon compte Linkedin ou le garder. J’ai beaucoup cherché s’il était nécessaire de posséder un compte pour le marché de l’emploi et je n’ai trouvé que des articles qui vantaient le mérite de ce réseau social. Puis viens enfin un article (https://ploum.net/je-ne-suis-plus-a-vendre-sur-linkedin/) dans lequel l’auteur a un autre discours. Seulement, je doute encore et j’aimerais avoir vos avis concernant ce réseau social. :)

Et vous, que pensez-vous de Linkedin? L’utilisez-vous et vous a-t-il servi ?

J’ai beaucoup cherché s’il était nécessaire de posséder un compte pour le marché de l’emploi et je n’ai trouvé que des articles qui vantaient le mérite de ce réseau social.

Dans quel domaine cherches-tu ? Dans l’IT, j’ai pas l’impression que LinkedIn soit la plateforme la plus efficace aussi bien pour les demandeurs que pour les offreurs d’emploi. Cela reste néanmoins très empirique.

Et vous, que pensez-vous de Linkedin? L’utilisez-vous et vous a-t-il servi ?

J’ai un compte LinkedIn, alors même que je ne possède pas de compte Facebook/Instagram/Twitter.

En tant qu’employé ça ne me sert pas à grand chose (mon emploi ne me demande pas d’être au contact des gens) à part recevoir des sollicitations de la part de recruteurs pénibles.1

En revanche, en tant que freelance/entrepreneur ça me permet déjà des choses plus intéressantes (sans compte Premium) :

  • l’utiliser en tant que support de cartes de visite dématérialisé et automatiquement mis à jour (les decks de cartes de visite grossissent vite) ;
  • surveiller un peu les acteurs du domaine dans lequel je travaille (veille) ;
  • garder le contact avec des clients/prospects/partenaires/anciens collègues : ça fait toujours plaisir les petites interactions et comme ça on s’oublie pas.

En revanche, même s’il m’arrive de réagir rarement à des contenus, je ne trouve pas le ton et les sujets abordés très intéressants de façon générale. C’est très consensuel et les gens ont tendance à vouloir gommer toute aspérité, rendant par là-même le contenu linkedin-esque très pré-formaté et peu pertinent. On a au choix :

  • du corporate bullshit ;
  • du disruptive startup bullshit.

Mais ça peut être une bonne source de memes:D

1 : certains sont quand même sympathiques, compétents et respectueux. Malheureusement pour eux, leurs confrères nuisent sérieusement à leur réputation et on finit par les mettre tous dans le même sac.

+7 -0

Je suis d’accord avec @sgble, LinkedIn, ça ne sert pas à grand chose. C’est une sorte de Facebook à peine plus professionnel, où tu vas voir beaucoup de messages corporates, de pubs, d’auto glorification, etc.

Et oui, trop de harcèlement de recruteurs. J’essaye de leur répondre gentiment, mais parfois c’est difficile avec ceux qui te harcèlent / ne lisent même pas trop profil.

Perso j’utilise LinkedIn comme à peine mieux qu’un CV dématérialisé. Du reste, les interactions et les contacts que j’ai eu dessus ont un rapport signal/bruit assez affreux.

En une dizaine années d’existence de mon compte, je n’ai vraiment eu qu’une seule touche intéressante par ce biais avec un recruteur, qui a donné lieu à un processus de recrutement legit. Tout le reste est en effet à l’image de ce que ressentent beaucoup : du bruit, des recruteurs qui ne prennent même pas le temps de lire mon profil avant de me contacter, et encore beaucoup de bruit, mais rien de significatif.

Je m’amuse de temps en temps à lire les réactions d’anciens collègues, à garder un minimum de contact, mais ça s’arrête là : je dois y passer à tout casser 10 minutes par semaine.

Je me suis comme toi posé plein de fois la question, s’il fallait que je garde mon compte sur ce réseau ou pas. Au final, vu le peu de temps réel que ça me prend, je le garde. Comme le dit sgble, c’est même parfois l’occasion de se taper des barres de rire. :)

+4 -0

Un peu du même avis que vous, ça m’a permis d’entrer en contact avec un ou deux recruteurs vraiment impliqués, mais la majorité des messages reçus ressemblait limite à du spam.

Sinon niveau contenu, il est souvent très (très) lissé et nombriliste, donc peu intéressant. Même si parfois on peut tomber sur des choses intéressantes.

Ca me permet aussi de garder une certaine forme de contact avec quelques connaissances.

Bref, je garde mon compte car au final j’y passe peu de temps et l’impact n’est pas non plus négatif au point que je doive le fermer :)

Salut,

Mon usage de LinkedIn recoupe largement ce qui a déjà été dit. Je m’en sers :

  • comme carte de visite ;
  • comme CV en ligne ;
  • moyen de garder contact avec des connaissances professionnelles plus ou moins éloignées ("entretenir mon réseau" comme on dit).

J’ai trouvé mon job actuel avec, ce qui aurait été tout simplement impossible sans, vu qu’on ne m’aurait jamais contacté pour ça. On peut avoir des opportunités intéressantes avec.

Je m’en sers aussi pour entretenir un réseau professionnel. J’ai d’anciens collègues sur qui je garde un œil, des entreprises auxquelles je suis abonné pour suivre où elles en sont. J’ai pu discuter avec l’équipe actuelle d’une association dont j’ai fait partie pendant mes études, c’était sympa.

Comme avec d’autres sites du genre, tu peux avoir un compte sans passer de temps dessus (ni même t’exposer plus que ça). Tu n’as donc rien à perdre en y restant et en n’y faisant rien. Répondre aux recruteurs paumés, c’est potentiellement un clic (ou zéro si tu ne réponds pas). Ça me prend littéralement 10 secondes par semaine. Pas besoin de lire le flux d’actualité non plus.

L’article de ploum est un peu bizarre, parce qu’il se plaint de passer du temps sur un truc où il peut choisir de ne pas y passer de temps. Si sa solution à lui, c’est de supprimer son compte, ce n’est pas la mienne. (Pareil pour Facebook d’ailleurs).

C’est vrai que vu comme ça je ne vais peut-être pas l’effacer. En fait j’ai toujours été contre cette marchandisation moderne, ça me donne l’impression d’être juste un « profil » et non une personne et je trouve ça si désagréable ! Surtout si ça concerne une chose aussi importante que le travail ! L’article de ploum m’a conforté dans cette idée, mais j’ai toutefois douté avant de faire ça. En fait j’ai beau ne pas aimer, je garderais finalement le compte, car j’ai la sensation avec vos réponses, que la société est faite ainsi. Et puis bon, je ne peux pas la changer, la société. 😏

L’une des raisons qui je pense, pousse les gens (dont moi) à vouloir supprimer ce genre de compte, c’est aussi pour ne pas se laisser influencer par ce genre de pratiques : celle consistant à avoir le plus de « connections » pour être plus désirable, peu laisser à désirer. De plus le fait de posséder quelque chose est une charge mentale supplémentaire, on a beau vouloir contrôler son temps, il arrive parfois qu’on y reste des heures sans s’en rendre compte! Après tout, c’est le but de ces plateformes, nous pousser à y rester en usant de stratagèmes qui nous ferons sécréter de la dopamine…

concernant cette dernière raison, je ne pense pas qu’elle soit viable dans le cas de Linkedin, je pense que personne ne va rester des heures à lire des choses sur le boulot, même si tout existe ! :lol:

Bon, je passais juste, ça fait un moment que j’ai arrêté d’aller sur LinkedIn. Je reçois un paquet de notifs, mais franchement tout ça ne m’intéresse plus. J’y allais très souvent, avant, mais en fait je crois bien que c’était juste pour meubler mon ennui. Être visible demande d’être actif, mais vu l’inintérêt global des interactions sur ce réseau, je commence à me dire que ça n’en vaut plus le coup.

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte