MPSI vs PCSI

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour à tous chers agrumes,

J'aimerais me diriger vers une classe prépas l'année prochaine mais j'hésite encore entre MPSI et PCSI. Dans mon lycée qui propose de bonnes classes prépas de PC j'ai entendu dire qu'il y avait un fossé entre le niveau en MP et en PC et que pour rentrer dans de grandes écoles comme l'ENS (c'est ce que j'aimerais bien faire après ma prépas) il valait mieux choisir cette section pour avoir plus de chances de réussir. J'aimerais savoir si ce sont de réelles connerie et savoir quelle est la réelle différence de niveau entre ces deux sections. J'aimerais surtout savoir quelles sont les principales différences dans le programme entre la MP et la PC (je crois qu'il n'y a plus de SI en MP, non ?). Enfin j'aimerais savoir comment choisir son lycée en fonction de son niveau.

PS: apparemment il y aurait des zesteux qui auraient fait l'ENS sur ce forum. J'aimerais bien en savoir plus sur cette école

Édité par albert733

+0 -0
Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Les deux PC au DMA en première année sont assez en souffrance en maths. Donc il semblerait qu'il y ait bien un fossé au moins en maths.

L'ENS en quelques mots c'est une école qui forme par la recherche aux métiers de la recherche mais aussi des grands corps d'état et hautes fonctions en entreprise. La scolarité est marquée par une vraie liberté intellectuelle et esprit d'initiative.

Édité par Holosmos

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+1 -0
Staff

Peux-tu nous donner le nom de ta prépa ?

Il n'y a que très peu de SI au PCSI/PC (premier semestre je crois) et la MP te permet de choisir entre option SI et option info (algo en OCaml).

"I think that it’s extraordinarily important that we in computer science keep fun in computing." – Alan J. Perlis

+0 -0
Staff

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

En MP tu as toujours de la SI, mais possibilité de prendre option informatique à la place.
Tu as as énormément de maths (c'est la filière qui en fait le plus), un solide socle en physique, l'info ou la SI, et pour le reste c'est pareil. La chimie est intégrée à la physique, en proportion ridicule.

La PC c'est beaucoup de physique et de chimie (avec 2 profs séparés), les maths ne servant qu'à accompagner l'ensemble. Possibilité de prendre option SI ou option chimie.

Pour avoir un bon niveau, il faut pas choisir une filière plus simple : elles sont toutes les deux très difficiles si tu vises quelque chose comme l'ENS. Choisis ce qui te correspond le mieux en terme de matières.

Édité par Algue-Rythme

+1 -0
Staff

Autant être honnête, sur les 5 dernières années personne n'a intégré l'X ou l'ENS venant de Eiffel.

"I think that it’s extraordinarily important that we in computer science keep fun in computing." – Alan J. Perlis

+0 -0

ça serait peut-être mieux de viser une grosse prépa parisienne

Fixed'. Pas besoin d'aller impérativement à Paris pour intégrer X/ENS,les grosses prépas de province savent très bien faire aussi. Et puis, pour l'ENS, possibilité d'intégrer sur dossier aussi.

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+0 -0
Staff

s/parisienne/historique

Oui enfin ça reste l'ENS, si tu viens d'un petite prépa tu oublies.

"I think that it’s extraordinarily important that we in computer science keep fun in computing." – Alan J. Perlis

+0 -0
Staff

J'ai fait une petite prépa et je t'assure que c'est se faire des illusions. Après tu es peut-être excellent et tu aurais pu faire une prépa plus renommée mais globalement, même sur dossier c'est vraiment compliqué.

Après je ne dis pas qu'elles sont nulles, simplement qu'elles tendent vers zéro ;)

Édité par gustavi

"I think that it’s extraordinarily important that we in computer science keep fun in computing." – Alan J. Perlis

+1 -0

Bah c'est sûr que statistiquement les prépas qui remplissent les bancs des ENS sont localisées dans le quartier latin de Paris ou s'appellent Le Parc et Fermat mais y'a toujours quelques candidats venant d'ailleurs (du genre celui qui vient d'une prépa qui n'y envoie qu'une fois tous les 5 ans) donc oui faibles mais pas nulles de base. Et très franchement sur dossier c'est pareil.

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+0 -0
Staff

Nan mais faut pas se faire d'illusion. La préparation est bien meilleure dans les grands lycées parisiens. Même si on peut faire sans, à travail égal le rang sera pas du tout le même.

Pour l'admission sur dossier ça dépend aussi de l'ENS. Je crois qu'à Lyon c'est beaucoup plus facile qu'à Ulm par exemple. Cette année au DMA on a été trois à être pris sur dossier dont aucun ne vient de prépa.

Édité par Holosmos

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+0 -0

Je crois qu'à Lyon c'est beaucoup plus facile qu'à Ulm par exemple. Cette année au DMA on a été trois à être pris sur dossier dont aucun ne vient de prépa.

C'est très possible, mais d'un autre côté c'est Ulm + le département de maths (vous cumulez !), donc qui veut à tout prix former des futurs médailles Fields, pas le petit chercheur dans son coin (et que dire de celui qui se destine à l'enseignement). En physique-chimie par exemple j'ai aucun retour ; en géologie je connais des gens qui auraient pu y aller même après avoir raté le concours d'Ulm. Pour Cachan, aucune idée.

PS : sinon à Ulm, en biologie et géologie les entretiens pour postuler sur dossier sont après les rentrées de la plupart sinon la totalité des écoles post-prépa, ça joue pas mal aussi pour savoir si on y va quand même ou pas. Pour les autres départements je sais pas.

Édité par Goeland-croquant

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+0 -0
Staff

C'est très possible, mais d'un autre côté c'est Ulm + le département de maths (vous cumulez !), donc qui veut à tout prix former des futurs médailles Fields, pas le petit chercheur dans son coin (et que dire de celui qui se destine à l'enseignement).

Heu … non. Ils sont plusieurs à se destiner à de l'entreprise cette année !

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+0 -0

AH ? En tout cas c'était ce qui se racontait sur vous depuis au moins au moins 30 ans avec tout un chacun qui ramène une anecdote différente. (Par contre, j'ai un écho là-dessus en département de biologie assuré mais qui date d'il y a 5 ans). À moins que tu parles des grands corps ?

Édité par Goeland-croquant

Ich bin très occupé cette année. Ne vous étonnez pas si je réponds par intermittence.

+0 -0

Cette réponse a aidé l'auteur du sujet

Après, il y a aussi des prépas qui sans y envoyer un bataillon tous les ans n'en sont pas non plus à une intégration tous les 5 ans. La mienne par exemple (Henri Wallon) sur les 10 dernières années a permis à 25 élèves de rejoindre les ENS (5 à Ulm), sans avoir ni la sélection à l'entrée, ni la pression (supposée, après tout je n'y ai jamais mis les pieds) des prépas les plus reconnues.

Je pense que plus que le niveau des élèves ou des profs, c'est la mentalité qui change. Après avoir entendu pendant 2 ans que les ENS sont presque impossibles à avoir sans venir d'une grosse prépa, c'est plus dur de se convaincre que c'est jouable.

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte