Labo photo

Critiques, WIP et aide à la réalisation

a marqué ce sujet comme résolu.

Voilà un joli coucher de soleil sur Berlin en février. J’ai inauguré mon Fuji X-T2 que je me suis offert en janvier. Le piqué est trèèès bon et les couleurs absolument délicieuses :)

Fuji X-T2 + Fujinon 10–24mm
19mm, 6s, f/11, ISO 100

Pour la voir en grand : https://www.flickr.com/photos/cvanaret/50938683967

Fischerinsel, Berlin
Fischerinsel, Berlin

edit (modération) : le lien instagram n’est pas souhaitable dans le message, merci

+4 -0
Quarante-deux Polygone — Nikon D5600 – 35 mm – 1/500 – f/9.0 – 200 ISO

Les 42 fenêtres sont toutes différentes. À vous d’afficher l’image en grand et de trouver les détails et les bizarreries sur cette tour qui se voulait moderne et impressionnante.

Il n’y a pas de faute à « Polygone », puisque c’est le nom de l’immeuble (ce qui me fait demander si j’ai vraiment le droit de publier cette photo, avec les lois bizarres sur le panorama qu’on a en France).

J’aurais mieux fait de monter à 100 ISO et d’ouvrir encore plus le diaphragme, le piqué est moins bon à f/9 qu’à f/6.3 avec cet objectif.

Avec le bon point de vue et le matériel adapté (probablement un très grand angle et/ou un objectif à bascule-décentrement) et le soleil sous le bon angle, on pourrait faire une version « Cent-quatre-vingt-seize Polygone », puisque la façade fait 14 x 14 fenêtres.

Triomphe à Louis XIV — Nikon D5600 – 35 mm – 1/500 – f/9.0 – 200 ISO

Je n’avais pas spécialement prévu de photographier l’art de triomphe de Montpellier mais en passant devant, je me suis dit qu’il y avait quelque chose à tenter avec le contre-jour.

Je n’arrive pas à m’ôter de la tête qu’il y a quelque chose de bancal sur le rendu, mais impossible de comprendre quoi. Je suis preneur de vos avis là-dessus.

Le texte signifie : 

Louis le Grand, dont le règne dura soixante-douze ans, a apporté la paix sur terre et sur mer après avoir séparé, contenu et s’être attaché à des peuples alliés dans une guerre de quarante années

Je n’ai pas commenté ton 42 Polygone, mais le rendu est extra ! On dirait une peinture.

Pour l’arc de triomphe, effectivement, il manque un truc. L’arc est assez grisouille (j’imagine qu’il était sous-exp et que tu as récupéré du détail dans les ombres). Le coin de ciel bleu sous l’arche distrait le regard, mais en même temps si on l’enlève, ça va être une drôle de compo. Ca marcherait peut-être mieux si tu incluais plus de ciel sous l’arche ?

J’ai essayé de récupérer des détails et tout dans l’arche, mais je n’arrive pas à avoir un rendu qui ne soit pas bizarre d’une façon ou d’une autre.

Pour plus de bleu sous l’arche, vue la configuration des lieux, il va falloir trouver le bon angle et être patient :D

Je vais essayer une version sans le « trou » sous l’arche, on verra bien.

Merci pour les retours en tous cas.

Une prise samedi soir à Berlin avec un nouveau partenaire de photo. Nous sommes sortis pour le coucher de soleil, mais au contraire de la veille, le soleil n’était pas de la partie. Voilà une prise au Jannowitzbrücke pendant l’heure bleue.

Fuji X-T2 + 10–24mm f/4 @ f/11, ISO 100, mélange de 3 expositions
Lien du Flickr (le piqué y est bien meilleur)

Jannowitzbrücke
Jannowitzbrücke
+1 -0

Je suis un peu perdu dans ta photo en l’état :

  • Soit je suis dans la partie haute (celle avec les lumières) et je me demande à quoi sert la moitié basse,
  • Soit je suis vers le bas, et j’ai l’impression que tu veux me montrer quelque chose avec le tuyau, mais il se détache mal et toutes les lignes envoient mon regard à gauche hors de l’image.

Du coup je ne sais pas trop ce que tu essaie de montrer ici.

Je vois 2 éléments :

  • géométrique : le tuyau et la barrière délimitent un triangle, pointe vers le haut, qui peut guider l’oeil de l’avant plan à l’arrière plan.
  • opposition : pour moi, le contraste entre l’arrière plan + ses lumières (moderne, lumineux, féérique) et l’avant plan (plus ancien, crasseux, taggé) est intéressant et fait écho à l’histoire de Berlin. Du coup, la barrière et la Spree (le fleuve) font office de frontière entre les deux mondes. Peut-être que le spectateur peut se sentir enfermé par la barrière, habité par le désir de découvrir ce monde de lumières au loin.

Voilà un joli coucher de soleil sur Berlin en février. J’ai inauguré mon Fuji X-T2 que je me suis offert en janvier. Le piqué est trèèès bon et les couleurs absolument délicieuses :)

Fuji X-T2 + Fujinon 10–24mm
19mm, 6s, f/11, ISO 100

Pour la voir en grand : https://www.flickr.com/photos/cvanaret/50938683967

Fischerinsel, Berlin
Fischerinsel, Berlin

edit (modération) : le lien instagram n’est pas souhaitable dans le message, merci

cvanaret

Bonjour, Je suis tombée par hasard sur votre photo de Berlin et je trouve qu’elle est magnifique, j’aime beaucoup.

Voilà un joli coucher de soleil sur Berlin en février. J’ai inauguré mon Fuji X-T2 que je me suis offert en janvier. Le piqué est trèèès bon et les couleurs absolument délicieuses :)

Fuji X-T2 + Fujinon 10–24mm
19mm, 6s, f/11, ISO 100

Pour la voir en grand : https://www.flickr.com/photos/cvanaret/50938683967

Fischerinsel, Berlin
Fischerinsel, Berlin

edit (modération) : le lien instagram n’est pas souhaitable dans le message, merci

cvanaret

Bonjour, Je suis tombée par hasard sur votre photo de Berlin et je trouve qu’elle est magnifique, j’aime beaucoup.

cake-aux-fruits

Merci beaucoup, cake :)

Une autre vue de Berlin (un peu plus esthétique que la précédente): Inser der Jugend. J’ai trouvé cette compo après avoir shooté le coucher de soleil de l’autre côté du pont et rangé mon sac (les autres photos arrivent !), et j’ai utilisé la ligne de réflexions pour guider l’oeil vers le bâtiment.

Fuji X-T2 + 10–24mm @ 10mm, f/11, 15s, ISO 200

Flickr ici (la qualité est bien meilleure).

Insel der Jugend, Berlin
Insel der Jugend, Berlin

Et si on faisait un peu joujou avec les nuages ? Et accessoirement, avec la dernière version de Darktable, qui a encore tout cassé dans workflow. Mais j’aime bien ce qu’ils ont fait.

Nuage à rayures — Nikon D5600 – 35 mm – 1/250 – f/9.0 – 100 ISO

Celle-là rendait mieux en vrai.

Coton géant — Nikon D5600 – 195 mm – 1/500 – f/9.0 – 100 ISO

Jouer avec un zoom dans les nuages c’est toujours des résultats étonnants.

Dernier rayon de Soleil — Nikon D5600 – 18 mm – 1/50 – f/6.3 – 400 ISO

Celui-ci était encore plus bizarre et impressionnant en vrai. J’ai des témoins !

Orage ! Ô, désespoir ! Ô, vieillesse ennemie… — Nikon D5600 – 35 mm – 1/10 – f/1.8 – 1600 ISO

Les photos d’orage sans matériel, c’est la purge en fait : des rafales à n’en plus finir, pour avoir une poignée d’images exploitables et une seule dont j’ai pu faire quelque chose.

Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte