OpenDebate

Le premier site de débat audio en ligne.

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je tenais tout d'abord à vous remercier car sans vous et la communauté du SdZ je n'aurais jamais pu lancer ce projet. Alors merci :D

C'est donc avec grand plaisir que je viens vous présenter ce projet :

OpenDebate.fr A vocation à être le premier site dédié aux débats vocaux en ligne.

Le site est finis à 90% et nous sommes donc dans une phase de récolte d'argent (avant tous pour savoir si le projet intéresse)

Objectif 500€ en un mois ! Pour en savoir plus sur le projet et nous soutenir : (car finalement je me demande si c'est utile de recopier ce qu'on a déjà écrit sur Ulule) https://fr.ulule.com/opendebate/

Bien sûr je compte surtout pour vous pour critiquer le concept avec la pertinence de propos à laquelle ce site m'a habitué ;)

Charles.

Édité par cbourree

Qui ne pète ni ne rote est voué à l’explosion.

+4 -1

« Ces marginaux », images d'Eric Zemmour, invité sur je-ne-sais combien de plateau télé.

Exemple de débat, « Faut-il mettre des limites aux progrès scientifiques ». C'est le progrès scientifique, qui regroupe l'ensemble des avancées scientifiques.

Image, deux escrimeurs joutant. Magnifique exemple, où on débat contre, et non avec. C'est un choix (que je ne partage pas).

Bref, communication très bof (et pour un financement, c'est très important).

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+4 -0
Auteur du sujet

Merci pour ton retour ;)

Eric Zemmour est l’exemple type des personnalités jugées ainsi pour leurs idées extrémistes et marginales. Marginaux ne veut pas dire invisible.

Bien vu pour la faute !

Schopenhauer parlait des débats comme une escrime intellectuelle, l’escrime c’est un sport un partage qui mêle parfaitement la compétition et l’adrénaline mais aussi le faire plait fair-play et la discipline Puis c’est plus fun deux joueurs d’escrimes même si ça peut renvoyer l’image de la dualité, confrontation alors que toute collaboration née d’une dualité.

Mais peut-être avez-vous de meilleurs idées ? (Car nous avons uniquement notre bon sens comme seule base en communication)

Édité par cbourree

Qui ne pète ni ne rote est voué à l’explosion.

+0 -0

Eric Zemmour est l’exemple type des personnalités jugées ainsi pour leurs idées extrémistes et marginales. Marginaux ne veut pas dire invisible.

Marginal signifie :

  • Qui est en marge de ou n'est pas conforme aux normes, aux critères admis ou retenus dans un système donné. Antonyme : connu.
  • Qui a une faible importance quantitative ou qui n'est pas essentiel dans un système donné. Synonyme : annexe, secondaire; antonyme : essentiel, principal.

M. Zemmour est connu, et on ne peut pas dire que ses idées soient secondaires vu combien elles sont partagées. Je maintiens : très mauvais choix d'image pour ce mot (ou de mot pour cette image).

Pour l'escrime, c'est un choix. J'ai dit que je ne partageais pas cette vision du débat, pas qu'elle était mauvaise. Personnellement, je ne débat pas comme j'escrime. Typiquement, je ne débat pas pour la compétition (je ne cherche pas à avoir raison (ou je ne devrai pas en tout cas)), ni pour l'adrénaline, et si je vois dans un débat avec autant de fair-play qu'en escrime moderne, je me barre. :D

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0

faire plait

Ouch >_< c'est "fair-play"

toute collaboration née d’une dualité.

Je ne suis pas d'accord. La collaboration ça vient d'abord d'une relation amicale entre deux parties: si il y a une dualité, il y a un affrontement et donc aucune entre-aide. Mais je suis d'accord que le "duel" peut renvoyer à l'image de deux opinions qui s'affrontent ce qui est le principe du débat.

Honnêtement je trouve le concept du projet plutôt original même si le principe reste le même que celui de n'importe quel forum ^^ Le projet est aussi très abouti visuellement ce qui laisse ésperer pour la suite :)

“Software is like sex: it’s better when it’s free.” -Linus Torvalds

+0 -0

J'aime bien le principe. Par contre niveau comm vous montez un peu sur vos grands chevaux :

Ainsi notre site réaliserait l’exploit de rapprocher non seulement les citoyens entre eux mais aussi avec les politiques qui les dirigent tel un nouveau moteur composant de notre démocratie.

Et aussi la fin que ne peux pas copier-coller.

La modestie, c'est bien aussi. ;-)

Et il y a pas mal de fautes dans la présentation, ça aurait été bien de la faire relire.

Édité par Roipoussiere

"Il faut commencer par du rêve. Et les choses deviennent réelles à un moment ou un autre." - Kenny Todd, directeur des opérations pour l’ISS.

+1 -0
Auteur du sujet

C'est vrais que j'ai fais l'amalgame entre ses idées marginales (même si cela semble en effet contestable) et le personnage. Je changerai ça dès que possible également ;)

Mais c'est exactement pour ça que je fais ce site !!! Afin de permettre la diffusion des connaissances comme tu l'as fais ici, pour que chacun puisse avoir son point de vue sur les questions qui font de nous un citoyen (comme nous l'avons là).

Alors s'il faut faire des efforts de communication pour que le projet puisse naître je les ferais !

Qui ne pète ni ne rote est voué à l’explosion.

+0 -0

Salut !

Je n'ai jamais été convaincu par ce genre d'initiative personnellement. Pour qu'un débat soit intéressant il faut que les participants aient un minimum de connaissance de sujet, une capacité à surmonter leur opposition et que le public soit capable de comprendre ce qui ce dit. Sinon on est sur un café du commerce virtuel, rôle que facebook tient très bien…

Le savoir est quelque chose de vertical, qui va par définition de celui qui sait vers celui qui ne sait pas. Une fois que les gens ont une connaissance commune des enjeux et mécanismes en œuvre il peuvent débattre d'un sujet d'une façon un minimum constructive. Mais si ce n'est pas le cas on reste sur de l'échange d'opinion sans intêret. Je ne crois pas du tout à l'émergence naturelle et spontanée d'un résultat intéressant par ce qu'on met des gens lambda autour d'une table.

Pour moi ton site sera juste un bazar généralisé/chat roulette vocal sans grand intêret qualitatif. La question que tu dois te poser c'est : comment attirer les gens qui ont des choses intéressantes à dire et faire en sorte qu'ils soient écoutés ? Dans un site comme le tien, sans selection ou rien les propos intéressants seront noyés dans la masse et il n'y aura aucune garantie d'avoir des interlocuteurs intéressants. Pourquoi alors participer ? Il va y avoir ce qu'on appelle en économie une selection adverse : peu de bons contributeurs car peu de chance de se faire entendre => Les bons partent => la qualité diminue => les bons ont encore moins envie de venir => ça attire au contraire les "mauvais" contributeurs => Le site devient un repère de trolls.

Je pense au contraire qu'il faut orienter les débats et sélectionner. Par exemple réserver le site aux étudiants et créer des catégories ou demander différentes personnes compétences d'intervenir sur un sujet. Un exemple de modèle à suivre est pour moi "the conversation" qui essaye d'apporter l'expertise scientifique au grand public. Chacun peu s'instruire, éventuellement échanger dans les commentaires et mieux comprendre les débats de notre société. Cela fonctionne car il y a une sélection, seuls les universitaires peuvent écrire.

Pour revenir a la métaphore de l'escrime ton site reviendrait à organiser un tournois en donnant une arme à chaque paysan et lancer une mêlée générale en espérant former des chevaliers. A part un gros bordel généralisé je ne vois pas ce qu'on peut obtenir. C'est pareil pour ton site : en mettant ensemble des gens random pour débattre de sujets random je ne vois pas comment par miracle une réflexion intéressante va ressortir…

Bon courage :)

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+2 -0
Auteur du sujet

Euh… Ce n'est pas faux mais voilà les moyens que nous avons mis en place pour essayer d'éviter ces problèmes :

  • Chaque participant est noté sur la "pertinence" des propos sur le débat en cours.

  • Note qui permet de mettre en avant les débats les plus intéressants.

  • Ainsi que de restreindre pour certain débats l'accès aux membres les moins bien notés.

  • (Il y a aussi possibilité de mettre un mot de passe afin de restreindre l'accès…)

Je viens de mettre une armée de correcteurs sur le coup. Demain soir (+ le temps de modération) et vous aurez le droit de me frapper à nouveau sur les doigts pour les fautes.

PS : Encore merci pour ces retours

Édité par cbourree

Qui ne pète ni ne rote est voué à l’explosion.

+0 -0

Je ne pense pas que cela suffise pour attirer du monde, car ton systéme va mettre du temps pour être efficace. Il va falloir de nombreux débats pour que la différence entre les gens compétents ou non se fasse et que les premiers accumulent les bonnes notes. Il me semble peu probable que les gens compétents ai assez de temps à investir dans ce processus de sélection, où les débats risquent d'être médiocre.

Je vais te donner un exemple personnel : je suis étudiant en finance et un sujet "classique" que j'aime bien est la question de la régulation des banques. Malheureusement pour dire des choses intéressantes sur le sujet il faut un minimum de connaissances en économie/finance et sur la réglementation en vigueur. Dans un débat avec des gens lambda, la discussion risque de se résumer à "il faut séparer les banques de dépôt et d'investissement pour éviter les crises" ou "plus de régle va au contraire fragiliser les banques" (et encore je crois qu'en vrai ça sera plus "les banques c'est méchant" vs "il faut laisser les marchés"). Ce qui ne présente aucun intêret, ni pour moi ni pour le public. Pour que je participe il faudrait que j'ai l'assurance d'un minimum de connaissance du sujet des autres participants et que les points intéressants du débat pourront être discutés. Pour le public il lui faudrait un minimum de culture du sujet également, ou alors cela impliquerait de passer une partie du débat à en expliquer les enjeux et les mécanismes (ce qu'une personne compétente n'a pas forcement envie de prendre le temps de faire). Le résultat est que venir participer à des débats me demanderait beaucoup de temps pour pas grand chose, alors que je peux via d'autres cercles ou mes amis avoir des débats 100 fois plus constructif. Tes visiteurs se retrouveront à débattre entre eux de sujets qu'ils ne connaissent pas vraiment et ça tournera au café du commerce vocal avec de temps en temps quelques propositions intéressantes (mais pas assez de qualité pour faire venir les gens compétents).

Pour moi ton but est louable (aider les citoyens à comprendre les enjeux du monde et à en débattre) mais le moyen que tu utilises n'est pas adapté. Je pense que la solution serait de trouver un moyen de diffuser le savoir et d'informer les citoyens des enjeux fondamentaux pour permettre ensuite un débat. Quitte à se limiter à certains domaines ou questions, mais donner aux citoyens la capacité à les comprendre un minimum correctement (ce qui n'est pas si facile).

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+1 -0
Auteur du sujet

Je comprends totalement ton point de vue et c'est bien sûr l'une de mes principales crainte mais j'ai espoir que certain donnerons de leur temps "pour pa grand chose" même si pour moi tirer l'humanité vers le haut n'est pas spécialement une perte de temps !

Qui ne pète ni ne rote est voué à l’explosion.

+0 -0

Bonjour,

En tant que co-fondateur je me permets d'intervenir car je trouve vos propos toute à fait pertinents et intéressants. Je vais pas rebondir sur tout mais uniquement sur votre dernier message Demandred. La problématique que tu soulève me parait justifiée toutefois, elle tends je trouve, à créer un certains "élitisme" qui n'est pas dans l'esprit du site. Notre vision étant de sortir justement de cet esprit qui consiste à réserver le débat pour les élites intellectuelles. Je pense que chacun peut débattre à son niveau voir se mélanger quand cela est nécessaire. Dans ton optique, qu'advient t-il du dialogue social ? Il est impossible ? Un citoyen lambda n'a pas assez de connaissance pour questionner et faire avancer le raisonnement d'une personne jugée plus expérimentée (comme un politicien) ? Dans cette logique, le gouvernement n'a pas à écouter/dialoguer avec le peuple ? Je crois qu'il y'a toujours moyen à débattre même avec des personnes qui n'ont pas suffisamment de connaissances, ils apportent quelque chose d'autre, leur ignorance peut s'avérer intéressante, ils peuvent à leurs manière faire avancer un débat. Je comprends cela dit tes craintes, il est probable qu'il y est beaucoup de "mauvais" débats dans le sens où il avance peu et n'amène pas à grand chose. Mais c'est ainsi. On ne peut pas créer une armée d'intellectuels et garantir 100% de débat incroyable de sens et d'émerveillement. Il y'aura des bons et des mauvais débats, les auditeurs et les participants n'auront qu'à choisir. Mais je pense que naturellement, les "grands esprits" se retrouveront dans les débats (ils peuvent d'ailleurs s'ajouter en amis pour s'inviter, privatiser leurs salon de débat ect…). L'enjeux et on a conscience de la difficulté, c'est d'attirer assez d'intellectuel pour compenser des personnes jugées moins cultivées. Pour que les moins cultivés prennent de la culture des plus cultivés et que ces derniers prennent des biens faits et du recule de l'ignorance, ou bien qu'ils approfondissent leurs idées avec d'autres personnes aussi cultivés. Pour pallier au problème du temps de la mise en place d'un tel équilibre nous pourrions par exemple organiser des débats d'ouvertures avec des personnes déjà jugées cultivées dans une domaine (reste à les convaincre du potentiel du site bien sûre). Et ainsi attirer rapidement d'autres intellectuels.

Pour ce qui est du moyen de diffuser le savoir et d'informer les citoyens y'a déjà beaucoup de moyens mises en places il me semble. Les débats intéressants permettraient déjà cela en soi. Mais bon toujours pareil, il faut arriver à en avoir.

Encore merci de votre intervention.

Édité par FlorianSanchez

+0 -0

Je suis au contraire totalement en faveur du partage des savoirs et j'ai quelques projets dans ce sens. Mais je crois aussi que le savoir se partage de façon vertical : de ceux qui savent vers ceux qui ne savent pas. Ce qui ne veut pas dire que la hiérarchie est toujours la même : je peux apprendre à quelqu'un des choses en économie et lui m'en apprendra en programmation. Chacun est tour à tour récepteur et diffuseur de savoir.

Le débat est un peu différent de la diffusion du savoir, c'est plutôt un exercice de confrontation du savoir. Ce qui implique que les participants ont le savoir nécessaire à la qualité du débat, sinon le débat n'est pas équilibré. J'ai l'impression que vous mélanger dans votre projet les deux concepts, transmission du savoir et confrontation du savoir via le débat pour au final aboutir à un projet qui ne sert ni l'un ni l'autre correctement.

Quand tu vas dans une débat-conférence la relation est hiérarchique : le ou les invités présentent leurs travaux/vision des choses et ensuite ils prennent des questions du public et y répondent ou débattent avec des intervenants choisis. Mais on n'a jamais un débat entre tous les gens de la salle (invité+public de façon croisée) car ça serait le bazard en plus d'être peu intéressant.

La question se pose aussi pour les spectateurs : qui à envie d'écouter un débat où tu ne sait pas si les gens qui parlent sont compétents ou non et dans lequel tu n'as pas les connaissances pour juger ? Par exemple en économie beaucoup de gens diront "il faut taxer le capital autant que le travail", qui est une phrase à priori plein de bon sens. Pourtant n'importe quel économiste compétent te dira que c'est en réalité une très mauvaise idée et t'expliquera pourquoi. Sans filtre votre site va principalement attirer de gens qui tiennent ce genre de propos : des propos qui ont l'air intéressant mais qui en fait n'en sont pas mais qui sont assez intéressant pour faire illusion auprès de ceux qui n'ont pas la connaissance. La sélection est à la fois une garantie d’intérêt pour celui qui sait (il ne perdra pas son temps) mais aussi pour celui qui écoute (Il peut faire confiance à l'intervenant pour ne pas dire trop de bêtises).

Prenons un exemple simple : on peut débattre de la rémunération des grands patrons et chacun aura un avis là dessus. Mais je doute qu'il en ressorte quoi que ce soit d'instructif. Je trouverais plus instructif de donner aux gens les tenants et les aboutissants du débat pour leur permettre de comprendre : - Pourquoi la rémunération des patrons à autant augmentée ? - Est-ce un problème et pourquoi ? - Que peut-on mettre en place ? On donnant ce savoir aux gens on leur permet de se placer réellement dans le débat en en comprenant les enjeux et les limites. Ils auront compris le pourquoi du comment à ce phénomène au lieu de rester sur un simple avis personnel qui n'apporte rien d'intéressant. Le problème c'est que c'est compliqué : ça demande de faire appel aux personnes qui ont les compétences, le temps nécessaire et une certaine pédagogie. Mais je crois que c'est comme ça qu'on impliquera vraiment les citoyens, en leur expliquant les enjeux de ce qui se passe et leur donnant les clefs de lecture pour se forger leur propre avis. Une fois ce travail fait on peut les mettre ensemble pour discuter. Avant ça ne sert à rien, à part à produire un café du commerce en ligne…

En tout cas c'est mon point de vue. :)

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+1 -0

je crois aussi que le savoir se partage de façon vertical : de ceux qui savent vers ceux qui ne savent pas.

Ça dépend. Dans le cadre prof-élève, je suis plutôt d'accord. Mais j'ai discuté de choses que je ne savais pas avec un collègue qui ne savait pas non plus, et maintenant, on sait tous les deux. Parce que des points de vue différents peuvent engendrer des réflexions originales, parce qu'un autre point de vue sur son travail est intéressant…

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

Bonjour, en ce qui me concerne, je trouve le design du site assez joli.

Sinon, sur le fond, pour réagir à FlorianSanchez, je suis assez dubitatif quand à l'aptitude d'une communauté, d'un site ou d'un groupe de personne à relever le niveau. Et je parle d'expérience.

Le fait est qu'il existe d’innombrable solutions et moyen d'accéder au savoir et de mettre les gens en relation pour qu'ils échangent, pour autant, même si nous sommes tous pour la plupart indubitablement plus savant que nos parents, entre autre grâce à internet, la majorité d'entre nous ne s'intéresse à rien. Vraiment à rien. L'apathie politique et le cynisme généralisé n'aidant évidemment pas.

Le fait est aussi que nous (membre de ZdS) appartenons pour la plupart à une élite éduquée qui ne fréquente que des gens semblable. Nous somme déjà dans une niche social où nous ne percevons qu'un nombre restreint de profiles. Nous ne somme absolument pas représentatif de la plupart des gens et nous entretenons l'illusion qu'il est possible de parler et discuter avec tous le monde.

Ce pourrait être malvenu de ramener ça aux problèmes des classes sociales, mais ce qu'il se passe, c'est que la condition social des moins intellectuels correspond curieusement à celle des plus défavorisé. Et je peux te dire que cette population à autre chose en tête à la fin de la journée que de débattre.

La connaissance, ce n'est pas quelque chose qu'on donne, c'est quelque chose que l'on partage à qui le veut bien. C'est quelque chose qu'on cherche. Ce qu'on peut faire à notre niveau c'est de faciliter la diffusion de la connaissance.

Dans le cas d'Open Debate, ce qu'il va très probablement se passer, c'est que finalement, l'élite dialoguera avec elle même. Parce que pour suivre un débat il faut des connaissances et un certains savoir vivre. Ce qui n'est pas donné à tout le monde malheureusement. Ce qui serait pire que tout, c'est que ça devienne du débat comptoir, où la doxa serait entretenu.

Débattre c'est un art. Je veux dire, vraiment un art. Pour la plupart d'entre nous ça consiste à se couper la parole sans arrêt, en élevant le ton, voir en étant injurieux. Les anglais, qui sont très inspirés, on inventé le débat style Oxford. Et ça, ben c'est plutôt classe. Très très classe.

Après voilà, je tire pas sur l'ambulance, ton idée est cool sur le principe, mais pour ce que tu propose de faire il existe déjà des forums, des chan IRC, des lieux publiques, des associations, des boards sur le darknet pour les anonymes, etc…

Bonne continuation anyway :)

Édité par denissalem

+1 -0

Et ça, ben c'est plutôt classe. Très très classe.

Pour y avoir assister au club d'éloquence et de débats de la Sorbonne je trouve que malheureusement ça tourne plus à de la rhétorique où seule la forme compte avec un fond très pauvre. Au final j'ai été hyper déçu par ce genre d'initiatives !

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+0 -0

Il y'a effectivement un mélange des deux dans le sens où le débat va permettre la confrontation du savoir et l'écoute des débats par les auditeurs va permettre la diffusion du savoir. Mais je ne vois pas en quoi il est ni l'un ni l'autre du coups. En fait, je pense nous avons mal présenté le projet: c'est un site de débat certes mais aussi de partage de point de vue. Je pense par exemple à une lectrice qui a lu un livre et qui désire partager son opinion avec quelqu'un d'autre qui l'a lu aussi. Je pense aussi à un supporter qui veut partager son pronostique sur le prochain match. J'ai l'impression que votre approche se limite aux débats en tant qu'art du débat pour reprendre les termes de Denissalem. Hors, par la multitude des thèmes que nous désirons proposer, le site doit indéniablement toucher un publique large et varié.
Ce que tu dis sur les débats-conférences est en réalité une illustration de nos salons, si tu remplace les deux intervenants par les participants au débat et le public (qui engendrerait un bordel monstre si il se mettait à débattre) corresponds aux auditeurs qui peuvent interagir par commentaire (et donc laisser une questions aux participants). Donc je vois pas vraiment le soucis que pose ton illustration, au contraire. Après par contre on peut se poser la question si la limite de place qu'on a instauré par salon (6 actuellement) n'est pas trop élevé, mais on pourra réduire ce chiffre). Après bien sûre l'auditeur ne peut pas avoir la garantie que ce qu'il écoute est pertinent mais c'est un peu le problème général de l'accès à l'information sur internet. C'est aussi à l'auditeur de trier ou de faire appel à son bon sens, d'écouter d'autres débats avec des avis différents. C'est tout aussi casse gueule d'écouter un seul opinion d'une personne reconnue spécialiste. De manière générale il faut toujours faire appel à d'autres opinions et ce site en un sens le permettra aisément (surtout sur les hashtags d'actualité). On aura à la fois plusieurs débats par des personnes lambdas du peuple, d'autres débats plus évènementiels avec des personnes dîtes spécialistes et c'est cette combinaison des deux qui permet un accès pertinent au savoir pour les auditeurs. Après encore une fois, les thèmes sont variés et parfois, je parle surtout pour le cinéma, la litterature ou la philosophie, on peut écouter un débat sans grandes connaissances techniques et être capable de dire si on est sur la même longueur d'onde que le participant: j'ai aimé le film, lui non comprenons pourquoi. J'inciste là dessus, le site n'a pas vocation d'être le coin de la vérité absolu et des élistes exclusives. Elle doit avoir cette facilité d'accès, cette proximité avec tous les citoyens et de temps en temps voir émergé des débats avec des personnalités beaucoup plus attendus. De la même manière que sur Twitter on peut trouver un twitte de Kévin qui en a marre des cours d'histoire et un Twitte d'Enthoveen qui parle d'un livre. C'est cette mixité qui fait la popularité d'un réseau social. Tu peux mépriser et appeler ça si tu le souhaite "café du commerce en ligne", moi j'appel cela "coin conviviale où se rencontre diverses points de vues de diverses classes sociales". Evidemment si les gens pouvaient se renseigner un maximum sur un sujet avant de débattre ça serait génial, mais franchement le site ne marcherait pas. Les gens ont la flemme de se renseigner, ils préfèrent partager leurs points de vue directement et en fonction de la réponse de l'autre ils construisent une nouvelle réponse. On ne peut pas forcer les gens à aller voir tel ou tel enjeux du débat le site en serait d'autant plus chiant. Il ne faut pas perdre de vue l'aspect "fun", conviviale.

Denissalem> Je pense que tu te trompe, les classes moyennes (je ne te parle pas des plus défavorisé: évidement qu'ils ont autre chose à faire, ils n'ont même pas internet pour la plupart), aiment débattre. Et le font très souvent pour quoi que ce soit (pendant les infos, un repas, après un ciné ext…). Après est-ce qu'ils iront jusqu'à se connecter sur le site pour débattre avec plus de monde, j'en sais rien. Mais si on a crée ce site, c'est parce qu'on pense que ce réflex est possible. Pour le reste j'en revient à mes propos précédents: le site sera sur fond de débat "comptoir" pour la majorité qui se prends moins la tête, avec quelques débats beaucoup plus fournis pour la minorité intellectuelle. C'est en somme un reflet de la société. Telle une musique de fond sonore où vibre de temps à autre la mélodie d'instruments nouveaux. C'est cet ensemble de composants qui rends la musique harmonieuse. C'est sur cet ensemble de débats de comptoirs qui par ailleurs apporte toujours quelque chose (je vous trouve un peu trop méprisant sur ce sujet), que vont briller certains débats plus réfléchis. OpenDebate veut englober tout ça. Pour ce que tu cite ce n'est pas vraiment la même chose, ils ne proposent pas une interaction direct vocal et virtuelle il me semble.

(ps: Merci pour le lien je ne connaissais pas ce style de débat)

+0 -0

Un autre problème que je vois à ce genre de site et qui est déjà le cas pour les autres structures de communication, c'est que les extrêmes politique/idéologique/religieux s'y fasse une place et corrompent, littéralement, des personnes influençable, par leur réthorique et leur charisme. Ce qui donnera lieu à des échanges très animé qui virerons aux dramas que l'on connais déjà sur la youtubesphère…

En soit, ce que tu fais ne me semble pas tant que ça innovant, tu ajoute un nouveau "format" de communication, à ce qui existait déjà.

Je ne dirais pas que je suis méprisant. Je suis peiné. À l'époque ou je pointais à pôle emploi, mon passage éclair dans le monde fabuleux du prolétariat et de la précarité aura été spectaculairement instructif… Encore une fois je parle d'expérience, mais j'espére me tromper. Et encore une fois, je ne tire pas sur l'ambulance. Je te souhaite que ton projet marche! Tu as l'air d'être conscient des enjeux, tu as une certaine idée du vivre ensemble plutôt optimiste et par dessus tout tu te laisse pas démonter par la critique… :)

So… What else!

Continue, et nous verrons! :)

Édité par denissalem

+0 -0

Pour l'endoctrinement j'y ai pensé en effet, mais je crois que ça peut avoir l'effet inverse. Tenter de manipuler sur ce type de réseau c'est prendre le risque d'affronter une armée d'internautes (à la fois en réactions et en participations) d'une nouvelle génération qui a un accès aisé à l'information et qui de ce fait, a tendance à être plus critique. Autrement dit, si un certains type de secte ou de partie extrêmiste tente de manipuler sur notre site, elle risque tout simplement de se faire démolire dans ses propres concepts. Et c'est aussi l'intérêt d'OD, toujours remettre en cause les idéologies des uns et des autres.

Et je vois pour ton expérience mais c'est je pense assez insuffisant pour se faire une idée du milieu, d'autant plus que Pôle emploi n'est pas une référence en terme de lieu de fréquentation x)

Merci pour tes encouragements :)

Édité par FlorianSanchez

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte