Démission contrat alternance

L’auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je suis actuellement en école d’ingénieur informatique et en alternance dans une entreprise d’aéronautique (industrielle et production) et je souhaite la quitter pour une autre entreprise où je viens d’être accepté.

En effet, je souhaite quitter cette alternance car les missions qui me sont proposer ne me plaise pas, le temps de transport entre chez moi et l’entreprise est trop important (pour moi - ~2h30/j), et enfin l’ambiance dans l’entreprise n’est vraiment pas à mon goût.

J’aimerais donc savoir si vous aviez des conseils à me proposer pour que je puisse quitter mon entreprise à coup sûr et rapidement.

Cordialement

+0 -0
Auteur du sujet

Si mais mon école est totalement d’accord. Concernant la démission, il doit s’agir d’un accord à l’amiable. Cependant je ne sais pas trop quoi dire… J’avais pensé à ceci : "Je suis ici depuis presque un an. Cela m’a permis de découvrir le secteur de l’aéronautique grâce à thales. Seulement, bien que mes missions soient intéressantes et diversifiées, elles ne concordent pas avec le projet pro que j’envisage. Je suis en contact avec une entreprise à Tours, plus en adéquation avec mon projet professionnel et qui m’assurera de plus grandes chances d’obtenir un emploi à la sortie de l’alernance"

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu as obtenu un diplôme cette année ? Licence, DUT ou autre ? Si oui, tu peux rompre directement si tu as passé tous tes examens mais il faut se renseigner si tu as quand même la période de préavis :D .

Le meilleur moyen d’aborder le sujet est un entretien, je pense avec ton maître d’apprentissage. Il est la aussi pour ça. Si ça se passe vraiment mal avec ton maître d’apprentissage, tu peux toujours demandé un rdv RH. Normalement, tu as une RH qui est censé te suivre. C’est son boulot !

Je pense pas qu’un mail soit perçu comme très respectueux, si tu en as pas parlé avant.

Pas besoin de la fin de ton mail, dans tous les cas « Je suis en contact avec une entreprise à Tours, plus en adéquation avec mon projet professionnel et qui m’assurera de plus grandes chances d’obtenir un emploi à la sortie de l’alernance ». Ça peut-être très mal compris.

PS: évite le nom des entreprises sur internet …

Édité par Hugo

Développeur d’application Android - Clé PGP

+2 -0
Auteur du sujet

OK, c’est ce que je pensais… Je vais prendre un rendez-vous avec mon tuteur une fois que le CFA m’aura autorisé officiellement à rompre le contrat.

En fait le texte ci-dessus est le speech que je souhaite dire lors de l’entretien mais auriez vous des idées afin de l’améliorer ?

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

J’aurais fait quelque chose comme « Merci, de m’avoir accueilli dans l’entreprise et du temps que vous m’avez consacré (ou si il ne t’as jamais consacré de temps, merci pour … (un truc qu’il fait bien)). Ce fut un plaisir de travailler ici, et avec toute l’équipe mais à cause de mon manque d’expérience, j’avais imaginé que ma mission serait différente. Tu explique pourquoi. Je souhaite donc signer un accord à l’amiable afin de trouver une entreprise avec des missions plus comme … et qui correspondrait plus à mon projet pro. Néanmoins, je garde un souvenir agréable de cette année d’apprentissage. »

Juste une petite dizaine de mauvaise minute à passé mais après c’est soulagement. Il ne peut rien se passer et ils sont un peu obligé d’accepter moralement ^^ .

Développeur d’application Android - Clé PGP

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Petit problème de vocabulaire : Tu ne peux pas démissionner ou rompre le contrat d’apprentissage (sauf pendant la période d’essai).

On parle uniquement de rupture amiable c’est-à-dire que toi et ton employeur devez être d’accord, et signer le papier de rupture en cochant la case correspondante à la rupture amiable (donc DEUX signatures toi et l’employeur).

C’est délicat ta façon de faire, as-tu déjà dis que le travail que tu faisais ne correspondait ? As-tu déjà déjà demandé de faire ces fameuses tâches que tu souhaites faire ?

Édité par A-312

✈️ // 🐺 Ami des loups // 🎮 Coding Game // 🐤 Twitter @A312_zds // :B // L’hiver vient // @**A-312** pour me ping

+2 -0

L’entreprise n’a aucun interêt à ne pas signer le contrat de rupture à l’amiable. Aucun. Un employé qui ne veut pas travailler, c’est le pire pour une entreprise. Au niveau image et rapport entre travail effectué / temps de travail. Ils ont aucune envie de prendre le risque que ça finisse en faute grave ;) .

Des ruptures à l’amiable, c’est très très courant dans le monde de l’entreprise, même pour les apprentis.

A partir d’un moment, faut arrêter le masochisme, il aime pas l’ambiance de travail, le travail donné ne convient pas et il est loin de son lieu de travail. Rien que pour la dernière raison, c’est un motif valable pour demander une rupture à l’amiable. Je vois pas pourquoi, il resterais. Le travail c’est 8h dans ta journée, c’est trop pour faire un travail qui ne te convient pas et lui à la chance de pouvoir partir. ça peut pas être vraiment pire donc perte = 0.

Édité par Hugo

Développeur d’application Android - Clé PGP

+3 -1

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

A partir d’un moment, faut arrêter le masochisme, il aime pas l’ambiance de travail, le travail donné ne convient pas et il est loin de son lieu de travail. Rien que pour la dernière raison, c’est un motif valable pour demander une rupture à l’amiable. Je vois pas pourquoi, il resterais. Le travail c’est 8h dans ta journée, c’est trop pour faire un travail qui ne te convient pas et lui à la chance de pouvoir partir. ça peut pas être vraiment pire donc perte = 0.

Hugo

Apparemment on ne se comprend pas. Juridiquement ce que tu dis c’est de la merde mais dans la vie de tous les jours ça se passe souvent comme tu l’as expliqué.

Mon précédent message n’indiquait pas s’il pouvait ou non. Seulement qu’il doit se montrer malin. Certe en théorie dans la vie de tous les jours ça peu se passer sans accroche mais en prenant en compte le droit du travail et la législation qui s’applique sur le code du travail c’est délicat (maladroit). D’où l’intérêt de se montrer malin et de tourner la chose en disant : "Ce n’est pas moi qui part, c’est un accord entre nous car je n’ai pas le travail adéquat à mon évolution et à ce que je devrais faire en fonction de mes études".


Si c’était la boulangerie du coin sans plus, je te dirais c’est une petite entreprise, pas beaucoup de recettes, pas de GRH, pas d’avocat, pas de normes/standardisation et pas de temps à perdre. Ok. Je suis d’accord avec toi, le petit entrepreneur sera d’accord pour signer.

Parcontre si c’est une grosse boîte (ou filiale d’un groupe) ils ont certainement des instructions sur les politiques/normes à suivre avec tel et tel situation que le GRH se fera un plaisir d’appliquer s’il ne souhaite pas lui faciliter la vie (surtout si il n’est pas le premier à leur faire le coup).

C’est pour ça qu’il faut présenter la chose comme "Je fais ça, ça et ça. Ces tâches ne correspondent pas à ce qu’on c’était mis d’accord, peut-on trouver une solution pour que ce soit profitable pour mon apprentissage ?"

Des ruptures à l’amiable, c’est très très courant dans le monde de l’entreprise, même pour les apprentis.

Hugo

Il faut l’accord des deux ! Et surtout pas de chantage qui peut servir de preuve.

A-t-on avis si un des deux partie rompt le contrat sans l’accord de l’autre qu’est-ce-qu’il se passe ? La partie ayant subit le dommage peut demander des dommages et intérêts (c’est dans la loi/jurisprudence).

L’entreprise n’a aucun interêt à ne pas signer le contrat de rupture à l’amiable. Aucun. Un employé qui ne veut pas travailler, c’est le pire pour une entreprise. Au niveau image et rapport entre travail effectué / temps de travail. Ils ont aucune envie de prendre le risque que ça finisse en faute grave ;) .

Hugo

La petite entreprise pourra avoir peur de ce genre de chantage. Pour une grande entreprise 800€/mois peut être négligeable surtout que la grande entreprise doit avoir conseillé prêt à l’emploi pour demander des dommages et intérêts. Selon les tâches qu’il fait ne pas travailler à 100% peut se voir (et servir facilement de preuve).


A mon avis ils n’iront pas jusqu’à engager une procédure (même si l’arbitrage, la conciliation et la médiation est assez accessible) ou qu’ils refusent mais pour éviter un refus, il faut être malin et prudent. Leur décision dépend de leur vision de leur apprenti.

Je préfère faire une réponse nuancée que dire fonce et qu’au final ça casse.

J’ai la connaissance d’un cas où une filiale d’une société Leader dans son secteur qui a durci le ton après ce genre de départ pour éviter le départ de ces 5-6 apprentis actuels. Elle leur a fait comprendre que cette fois-ci, elle ne se laisserai pas facilement faire.

Édité par A-312

✈️ // 🐺 Ami des loups // 🎮 Coding Game // 🐤 Twitter @A312_zds // :B // L’hiver vient // @**A-312** pour me ping

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

D’où l’intérêt de se montrer malin et de tourner la chose en disant : "Ce n’est pas moi qui part, c’est un accord entre nous car je n’ai pas le travail adéquat à mon évolution et à ce que je devrais faire en fonction de mes études".

Ok, dans ce cas là dans son maitre d’apprentissage va lui propose de changer sa mission, il fait quoi :D ? Il veut partir de cette entreprise car l’ambiance est pas sympa et que c’est loin de chez lui. C’est pas juste la mission.

Les meilleurs conseil sont pour moi, va voir ton maitre d’apprentissage, dit lui merci pour tout mais c’est pas ce que j’attendais. Soit honnête et pro dans ta démarche.

Des ruptures à l’amiable, c’est très très courant dans le monde de l’entreprise, même pour les apprentis.

Il faut l’accord des deux ! Et surtout pas de chantage qui peut servir de preuve.

J’ai pas parlé de chantage et j’ai jamais écrit qu’on pouvais démissionner sans l’accord des deux. J’ai juste écrit que c’était très courant. La rupture conventionnelle, dans 90% des cas est acceptée par l’employeur et dans 60% des cas c’est l’employeur qui fait la demande (source). C’est pas exactement la même chose mais ça donne une bonne idée de l’état général des choses.

Parcontre si c’est une grosse boîte (ou filiale d’un groupe) ils ont certainement des instructions sur les politiques/normes à suivre avec tel et tel situation que le GRH se fera un plaisir d’appliquer s’il ne souhaite pas lui faciliter la vie (surtout si il n’est pas le premier à leur faire le coup).

Cite moi un seul intérêt, qu’il aurait à ne pas signer ! Juste aucun ! Par-contre les désavantages :

  • Salariés démotivé -> démotivation de l’équipe
  • Mauvaise image dans l’école et auprès des futur potentiel candidat.
  • Mauvaise image dans l’école

Ce grand groupe, tient a son image de marque, plus que tout. Vraiment. On va partir dans l’idée que c’est des humains raisonnable et qu’ils auront pas envie de le faire chier.

A-t-on avis si un des deux partie rompt le contrat sans l’accord de l’autre qu’est-ce-qu’il se passe ? La partie ayant subit le dommage peut demander des dommages et intérêts (c’est dans la loi/jurisprudence).

Personne, n’a parlé d’abandon de poste, vraiment personne. Effectivement, l’entreprise peut demander une compensation financière, mais c’est pas du tout le débat.

Édité par Hugo

Développeur d’application Android - Clé PGP

+1 -0
Auteur du sujet

Merci pour vos réponses. J’ai déjà pu me renseigner sur les modalités de démission (à l’amiable) et beaucoup de personnes m’ont confirmé que ça n’arrivait pas souvent qu’une entreprise empêchait une personne de partir.

Concernant mon travail, je fais ce qu’on me donne et j’essaye de le faire bien. Mais je suis clairement démotivé.

Du coup, j’ai pris un rendez-vous avec mon tuteur mardi prochain et je ne sais pas trop comment amorcer les choses ni même les arguments donc si vous avez des idées par rapport à ce que j’ai pu vous fournir comme information celles-ci seront les bienvenues ! =)

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

@Hugo Travailler moins bien c’est du chantage. Et apparemment il n’a pas parlé de mauvaise ambiance.

Il n’y a pas de rupture conventionnelle pour le contrat d’apprentissage, c’est uniquement pour le CDI. Entre autre, la rupture conventionnelle n’a pas la même procédure que la rupture amiable du contrat d’apprentissage. Et la rupture conventionnelle ouvre doit au chômage, alors que la rupture amiable du contrat d’apprentissage non. Et on ne peut pas comparer un CDI à un contrat d’apprentissage en terme de fin d’exécution du contrat.


@qarciclaut Je te conseillerai d’être honnête et de bonne foi. Évite de sortir des arguments prêt à l’emploi. Comme tu l’as dis souvent l’employeur ne pose pas problème, donc soit honnête.

Dit lui :

  • Ce que tu fais ne plaît pas ;
  • Que tu ne pensais pas que le trajet allait être aussi pénalisant ;
  • Que ces éléments te démotive et que le trajet est assez pénible.

Évite peut-être de dire que tu as deja autres choses.


J’ai travaillé dans plusieurs cabinets d’EC et en general la relation entre nos clients et leurs salariés se passe bien. Mais quand un employeur décide de ne pas collaborer avec le salarié, ça peu aller loin très loin. ^^"

✈️ // 🐺 Ami des loups // 🎮 Coding Game // 🐤 Twitter @A312_zds // :B // L’hiver vient // @**A-312** pour me ping

+1 -0
Auteur du sujet

Je viens de programmer une réunion avec mon tuteur pour demain avec pour objet : "Bilan alternance" et ce week-end j’ai pu préparer un peu le speech que j’allais dire :

"Bonjour, je voulais aborder avec vous un bilan de cette année d’alternance. Cela va bientôt faire un an que je suis en apprentissage ici et j’ai pu connaitre le monde de l’aéronautique et de l’industrie. J’ai pu faire des missions intéressantes et diversifiées mais celles-ci ne correspondent pas à mon projet professionnel et je sais qu’il est très difficile après la première expérience professionnelle de se convertir vers un autre métier. En plus de cela, le transport de chez moi jusqu’à Thales devient très difficile. C’est dans cette optique que je souhaite changer d’entreprise." Voici en gros ce que je vais expliquer à mon tuteur demain… Avez-vous des suggestions ?

Édité par qarcicault

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Cela va bientôt faire un an que je suis en apprentissage ici et j’ai pu connaitre le monde de l’aéronautique et de l’industrie.

connaitre ? c’est le mot adapté ? C’est très prétentieux. Appréhender ou enrichir mes connaissances peut-être ?

à mon projet professionnel

Qu’attendais tu ? détaille car la c’est vague.

je sais qu’il est très difficile après la première expérience professionnelle de se convertir vers un autre métier.

J’ai pas compris là ? tu parle du secteur métier ?

En plus de cela, le transport de chez moi jusqu’à Thales devient très difficile.

Quel conséquence ça a ?

  • Fatigue physique ?
  • Difficultée pour dégager du temps le soir pour travailler et réviser ?

Tu peux trouver d’autre arguments, qu’espère tu avoir en plus dans l’autre entreprise ?

Un point à aborder, c’est comment tu peux finir ton travail déjà commencé ou comment tu peux documenter ton travail afin que quelqu’un puisse le documenter.

Tu as oublier de lui dire merci à ton tuteur.

Édité par Hugo

Développeur d’application Android - Clé PGP

+1 -0
Auteur du sujet

"Bonjour, je voulais aborder avec vous un bilan de cette année d’alternance. Cela va bientôt faire un an que je suis en apprentissage ici et j’ai pu aborder le monde de l’aéronautique et de l’industrie. J’ai pu faire des missions intéressantes et diversifiées mais celles-ci ne correspondent pas à mon projet professionnel qui rapproche plus du développement web avec des notions de design et de programmation qui sont différentes que celles utilisées dans l’industrie. De plus, je sais qu’il est difficile après la première expérience professionnelle de changer de secteur d’activité (industrie -> développement web). En plus de cela, le transport de chez moi jusqu’à Thales devient très difficile ce qui occasionne de la fatigue physique et un manque de temps personnelle afin de travailler chez moi sur mes cours ou pour exercer un loisir. C’est dans cette optique que je souhaite changer d’entreprise."

Un point à aborder, c’est comment tu peux finir ton travail déjà commencé ou comment tu peux documenter ton travail afin que quelqu’un puisse le documenter.

Je ne pense pas lui présenter ce point au début. Mais sinon j’ai un référent à qui me suit et à qui je peux donner mon travail en cours.

Qu’en penses-tu à présent ?

Édité par qarcicault

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Il ne faut pas le prendre mal, mais : malgré tout le travail que tu peux accomplir et tes résultats, tu n’es qu’un apprenti. Tu es gratuit (dans le sens où c’est le groupe qui te finance et non ton service) et d’autres seront heureux de prendre ta place.

Du coup, tu n’as aucun scrupule à avoir si tu souhaites partir. Sois juste honnête avec ton tuteur et évite de partir en claquant la porte. Pas la peine de trop en faire.

Shave the whales! | Thistle

+1 -1

Si il te pose la question, oui. Sinon, je pense pas que ça soit une bonne idée.

Métaphore: quand tu quitte ta copine, tu lui dit pas "Nan, mais t’inquiéte, j’ai trouvé une autre copine elle est juste mieux que toi, plus sympa, plus mignonne et en plus on a les mêmes délires. Bon ba salut bye"

Édité par Hugo

Développeur d’application Android - Clé PGP

+1 -0
Auteur du sujet

En tout cas merci ! Je me sens en confiance pour lui annoncer mon départ.

Par contre ce qui m’embête c’est la réactions de mon référent qui n’est pas convié à la réunion. J’ai préféré ne pas le faire car c’est un "gueulard"… Qu’en pensez vous ?

A la suite de ça, et si tout se passe bien, que devrais-je faire ?

Édité par qarcicault

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte