Licence CC BY

Un Zeste sans Fin − Prologue

Participez à la rédaction de l'histoire de Clem !

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :

Je ne sais pas vous, mais moi, j'adore Zeste de Savoir. Pourtant, je trouve qu'il manque un petit quelque chose à notre mascotte, Clem : une histoire !

J'ai donc eu l'idée de lancer un projet d'écriture collaborative des aventures pulpitantes de Clem. Et comme les forums ne sont pas vraiment le meilleur endroit pour ce genre d'activité, j'ai créé un petit site sur lequel chacun peut mettre la main à la patte et écrire un morceau de l'histoire de notre mascotte !

Au moment où j'écris ces lignes, le chapitre 2 est en cours de rédaction.

En exclusivité, voici le premier chapitre de la folle aventure de Clem !

Chapitre 1 : Prologue

Il faisait noir.

Si noir que même en plissant ses petits yeux fatigués, Clem ne pouvait rien distinguer. Depuis le temps qu’elle était enfermée dans cet endroit si étroit, sans jamais voir la lumière du jour, sans jamais rencontrer personne, elle avait fini par se demander si elle n’était pas tout simplement aveugle. Quelle heure était-il ? Depuis combien de temps était-elle là, couchée sur ce sol rugueux, dont elle ne reconnaissait pas la matière ? D’ailleurs, où était-elle ?

En tâtant prudemment tout autour d’elle, Clem en était arrivée à la conclusion suivante : la pièce était totalement vide. Le sol, les murs, et même le plafond - qui était particulièrement bas - étaient faits exactement de la même matière.

De temps en temps, elle entendait des voix, sans pour autant en comprendre distinctement les paroles. Elle avait à peine compris les mots « site », « savoir » et quelque chose qui commençait par « eski- », mais cela ne voulait rien dire.

Fatiguée, Clem ferma ses yeux pour faire un somme.

Une voix à faire trembler les murs se fit soudain entendre :

— Les gars, je déballe Clem !

Quelques secondes plus tard, la pièce fut secouée comme jamais. Clem tenta de s’agripper à quelque chose, mais elle n'y parvint pas et voltigea à l’autre bout de la petite pièce. Heureusement, elle ne se blessa pas. Une petite fente lumineuse s’ouvrit alors dans un coin du plafond, et s’élargit lentement. Le plafond disparut alors totalement.

Clem fut si éblouie qu’elle ferma ses petits yeux. Elle pensa alors que c’en était fini, qu’elle allait mûrir. Deux mains étonnement douces la prirent alors et la soulevèrent avec délicatesse. Commençant à s’habituer à la lumière, elle ouvrit lentement ses yeux et regarda devant elle. Elle vit alors un visage souriant. Il s’agissait d’un homme d’une trentaine d’années. Sa tête ressemblait un peu à celle d’un renard, mais cela lui donnait un air sympathique.

Il ouvrit alors la bouche et dit alors d’une voix douce :

— Salut, Clem. Moi, c’est SpaceFox. Ça te dit de devenir la mascotte d’un site communautaire d’apprentissage ?

— Devenir quoi ? Pour qui ?

Clem ne comprenait rien. Elle avait faim et était encore un peu secouée. SpaceFox sembla s’en rendre compte, et sortit de la pièce spacieuse qui contenait beaucoup de boîtes en carton encore fermées, tenant toujours Clem soigneusement dans ses mains. Il l’emmena dans une magnifique cuisine dans laquelle se tenait un jeune homme. Il était appuyé sur le rebord d’une fenêtre et contemplait le paysage extérieur.

— Eskimon, tu aurais un remontant pour Clem ? demanda SpaceFox. Genre, de l’engrais…

Le jeune homme lui indiqua alors un bocal en verre posé sur une étagère.

— Tiens, sur l’étagère là-bas, on l’a rangé là depuis le déménagement.

SpaceFox posa délicatement Clem sur une table dans coin de la pièce et se dirigea vers l’étagère désignée par Eskimon et en sortit une grosse boîte blanche étiquetée « Engrais ». Puis il retourna auprès de Clem pour lui donner un bon tas de petites graines. Clem ne se fit pas prier et mangea silencieusement.

Tandis qu’elle mangeait, elle entendit les deux hommes discuter, sans vraiment comprendre ce qu’ils disaient, bien qu’il parlassent à voix audible et intelligible. Du coin de l’œil, elle vit le visage du dénommé Eskimon : c’était un jeune homme assez beau, qui avait un peu une tête de caribou, mais cela lui allait bien. Clem se surprit même à lui imaginer des bois sortant fièrement de sa tête, au niveau de ses tempes.

Une fois que Clem eut fini l’engrais, SpaceFox et Eskimon se penchèrent vers elle.

— Une mascotte, disions-nous donc. Pour un site web communautaire d’apprentissage. Ça t’intéresse ?

Clem réfléchit un peu, mais elle se rendit bien compte qu’elle n’avait pas vraiment le choix. Entre ça et la pièce sombre… De toute façon, elle devait bien avouer que l’idée lui plaisait bien !

— D’accord, j’accepte. Mais à une seule condition, fini la pièce sombre !

SpaceFox et Eskimon échangèrent un regard amusé, puis promirent à Clem de ne plus jamais la mettre dans la pièce sombre.

— Allez, tu viens, dit alors SpaceFox, on va voir les autres.

— Les autres ?

— Les autres développeurs du site.

Eskimon prit délicatement Clem, et tous trois sortirent de la cuisine par une porte dérobée, puis traversèrent un petit jardin. Ils passèrent une petite barrière, et Clem étouffa une exclamation.

Ils étaient maintenant sur une petite plage aménagée avec tables en cercle. Autour, une trentaine de personnes se hâtaient sur des ordinateurs.

— Bienvenue sur la Plage de Développement, annonça fièrement Eskimon.

Et la suite ?

À vous d'imaginer la suite des aventures de Clem ! La seule limite est votre imagination ! :D

Quelques fonctionnalités du site en vrac :

  • Division en chapitres
  • Lecture aisée, écriture semblable à celle d'un livre papier (police et lettrine)
  • Ajout d'un paragraphe très facile
  • Possibilité de créer un nouveau chapitre à tout moment (dans la pagination, lorsqu'on est sur la dernière page)
  • Affichage d'une alerte lorsqu'un paragraphe est ajouté
  • Présence de Clem sur chaque page

À vous de jouer ! :D


48 commentaires

J'adore l'idée d'avoir publié le prologue en article ! :)

"Easy is right. Begin right and you are easy. Continue easy and you are right. The right way to go easy Is to forget the right way And forget that the going is easy." Chuang Tzu

+5 -0

Cette idée est très sympathique, et les premiers chapitres donnent envie de savoir la suite ! Donc bravo pour cette idée :)

Une petite chose cependant : à la lecture j'ai pu remarquer quelques fautes d'orthographe, des mots oubliés, etc. Est-il prévu de mettre en place une correction ? Si c'est le cas je suis prêt à mettre la main à la pâte en tout cas ^^

+3 -0

Je trouve ça super sympa comme idée ! Ce serait bien de pouvoir voir qui a écrit quelle partie (a titre informatif, juste pour le fun, parce que après on pourrait écrire des conneries et mettre que c'est un autre qu'il l'a écrit) mais ce serait sympa ! Au fait, est-ce qu'on peut faire entrer dans l'histoire des gens qui ne sont pas nous ? :)

Tous les crétois sont menteurs. Livres Recommandés : C++ Primer 5, SFML Game Development

+1 -0

Ce serait bien de pouvoir voir qui a écrit quelle partie (a titre informatif, juste pour le fun, parce que après on pourrait écrire des conneries et mettre que c'est un autre qu'il l'a écrit)

À la base ça devait être totalement anonyme, justement parce que je n'ai aucun moyen de vérifier que c'est bien telle personne qui a écrit tel passage :/

Après, je n'interdis personne de dire sur le forum que c'est lui qui a écrit tel truc ^^

Au fait, est-ce qu'on peut faire entrer dans l'histoire des gens qui ne sont pas nous ? :)

Comme l'a dit Eskimon, je pense que tant que l'on ne dénigre pas la personne intégrée à l'histoire, ça ne devrait pas poser de problème… Mais personnellement, j'encourage plutôt les membres de ZdS de s'ajouter eux-même, pour qu'ils aient le champ libre sur la façon dont ils soient présentés (personnellement, j'ai pris un malin plaisir à me présenter comme un mec déglingué qui diffuse de la musique MIDI, qui parle avec une synthèse vocale et qui fait des bruits de disque dur :P )

A graphical interface is like a joke: if you have to explain it, that's shit. | Les logiciels Deuchnord

+0 -0

Je pense (c'est mon avis, à voir avec ce que dira Arius) que c'est le chemin général que doit suivre l'histoire. Par exemple, Clem a une mission. Elle peut avoir des péripéties, mais toujours en se dirigeant vers la réalisation de la mission et non pas en partant dans l'espace et en découvrant des planètes.

En tous cas, je suis pour quelques règles d'écritures et pour la trame scénaristique (chacun pourrait définir une aventure à son tour ?). Et aussi ce serait cool, si on pouvait voir les parties délimitées avec un trait, selon qui l'a écrite, sans forcément voir le pseudo.

"Easy is right. Begin right and you are easy. Continue easy and you are right. The right way to go easy Is to forget the right way And forget that the going is easy." Chuang Tzu

+0 -0
Staff

Avoir une idée initiale pour une histoire n’est pas suffisant pour avoir un scénario intéressant. Plus qu’une idée, c’est l’ensemble de la trame scénaristique (= l'évolution de l'histoire de la situation initiale à la situation finale), son fil directeur qui doit être claire.

Commencer une histoire en vous disant que le reste va venir se greffer par la suite est la principale erreur à ne pas commettre. Si vous prenez le risque d’improviser, de compléter par la suite ce qui vous manque, de modifier ce que vous avez déjà écrit, alors vous risquez d’avoir des incohérences, des problèmes de raccords, des parties de l'histoire vaines.

Une bonne histoire doit être fluide et son évolution, ses éléments cohérents. Elle doit aussi avoir ce que l'on appelle des noeuds d'intrigue également appelés noeuds dramatiques (ou péripéties, les évènements qui vont se dérouler pendant l'histoire jusqu'à amener son dénouement). Un nœud dramatique a pour seul objectif de faire avancer le scénario, sans toutefois montrer directement l’objectif final de la quête. C'est juste un élément déclencheur de la trame scénaristique qui fait avancer l'histoire sans donner toutes les cartes en main au lecteur, en gardant une part de mystères.

schéma narratif

On classifie une histoire (grosso modo) en 3 étapes:

  1. L'exposition
  2. La confrontation (= le déroulement de l'histoire)
  3. La résolution (= dernière phase du scénario, c’est là que l’histoire doit prendre fin, bah vi faut une fin… :) ).

La phase d'exposition est la plus importante à ce stade de l'histoire. :) C’est la phase durant laquelle on plante le décors de l'histoire (en gros, c'est le(s) premier(s) chapitre(s)), on présente les personnages principaux de l’intrigue (clem',…) ainsi que le fil directeur de l’histoire.

Une fois l’exposition faite, il faut introduire un nœud dramatique (nœud d’intrigue). Il s’agit de quelque chose qui va perturber la trame scénaristique (par exemple: la disparition d'Alex-D qui risque d'empêcher la réalisation de la photo et donc poser des pépins pour la sortie du site). Il s’agit de pousser le lecteur dans le sens du scénario. Je prend un exemple tout con: Alex-D a en réalité été kidnappé, capturé par un dangereux animal et les développeurs cherchent quelqu'un de valeureux pour ramener Alex-D, ils s'adressent alors à Clem' qui, malgré une peur évidente, décide de se remotiver pour aider ses nouveaux amis. :pirate:

Au fil de l'avancement de l'histoire, d'autres noeuds peuvent survenir.

Ce qui est le plus dur ici, c'est d'avoir une histoire cohérente. Forcément, y'a plusieurs auteurs, tous avec des envies particulières. Pour que l'histoire soit correcte et belle (Clem' le mérite :) ), faut que vous soyez sur la même longueur d'ondes.

Édité

Génial l'initiative, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce début d'histoire. Quelques coquilles d'orthographe à corriger cependant ; je le ferais volontiers si je me mets à relire cette histoire.

Je veux la suite sans plus attendre ! :D

+1 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte