Licence CC 0

[~Signet] Le Réveilleur : l'écologie, ça peut être scientifique

Pour une fois qu'on s'éloigne des dogmes et du mysticisme, ça fait plaisir !

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé à moins d’une minute.

Si, comme moi, vous vous intéressez à l’écologie et que vous avez un côté scientifique, vous vous êtes sans doute déjà dit que trop de défenseurs de l’écologie sont éloignées de la science (à des degrés variable, de la part de dogme au délire mystique complet).

Ça tombe bien, parce qu’une chaine YouTube appelée « Le Réveilleur » a fait une vidéo très intéressante sur le sujet :

En fait, c’est une excellente chaine, qui arrive à parler d’écologie en restant :

  • Intéressant
  • Factuel
  • Sourcé
  • et à jour

On y trouve diverses thématiques, comme cette série sur l’énergie :

ou la déconstruction d’un discours climatosceptique, et plein d’autres choses (y compris au tout début des vidéos d’économie dont je ne connais pas la qualité).

Si ça vous intéresse, allez voir le site du Réveilleur ou la chaine Youtube du Réveilleur !



12 commentaires

Merci pour les liens. Je n’ai regardé que la première vidéo pour l’instant, et j’ai été d’accord avec tout ce qu’il y raconte je crois bien. Si il n’y a rien de nouveau pour quiconque s’intéresse à ces problématiques, c’est toujour bien de le répéter et d’atteindre une audience plus large.

Je voulais aussi insister sur un autre aspect qui est régulièrement mis en avant par Greenpeace et autres associations : celui du coût. Ils prétendent que le renouvelable, c’est moins cher d’ores et déjà. Outre le fait que très souvent, les subventions sont inclues dans les calculs, le facteur de charge et la durée de vie sont grassement surestimés, etc., ce que je voulais mettre en avant, c’est que par le même procédé qui est détaillé dans la vidéo, plus les énergies renouvelables représenteront un pourcentage important, plus il faudra compenser leurs manques. Ce sera fait par des centrales fossiles, comme en Allemagne, ou par des batteries et une surcapacité nominale, qui coûtera une fortune. Le renouvelable "bon marché", c’est que quand il y a quelque chose sur quoi se reposer.

Je voulais aussi insister sur un autre aspect qui est régulièrement mis en avant par Greenpeace et autres associations : celui du coût. Ils prétendent que le renouvelable, c’est moins cher d’ores et déjà. Outre le fait que très souvent, les subventions sont inclues dans les calculs, le facteur de charge et la durée de vie sont grassement surestimés, etc.,

Rockaround

Oui. Mais qu’en est-il du nucléaire dont on ne sait pas du tout combien peut coûter le démantèlement des centrales pour la simple et bonne raison qu’on ne sait pas comment faire. Ce coût-là n’est pas totalement inclus dans le prix du kWh.

Ni le prix du retraitement de déchets dont la durée de dangerosité dépasse celle de plusieurs générations.

+1 -1

On pourrait aussi développer la méthanisation et donc les cogénérations à partir de biogaz. On est en train de le faire d’ailleurs. Je rrouve ça quand même vachement cool la méthanisation, permettant à la fois de produire une énergie "propre" et de dégrader des déchets.

+0 -0

Oui. Mais qu’en est-il du nucléaire dont on ne sait pas du tout combien peut coûter le démantèlement des centrales pour la simple et bonne raison qu’on ne sait pas comment faire. Ce coût-là n’est pas totalement inclus dans le prix du kWh.

C’est faux. Déjà démanteler une centrale, c’est globalement démonter une usine. Seule une infime partie de la structure a besoin d’un traitement très spécial à cause de la radioactivité. L’essentielle n’est qu’un gros bloc de béton avec de grosses machines. Or démonter une usine on sait estimer le coût et on sait le faire.

De plus, il y a déjà une centrale démantelée aux USA, donc on a un ordre grandeur du coût qui n’est pas aberrant par rapport aux estimations. Et en France nous sommes déjà en train de faire la même chose sur quelques vieux modèles et d’après la Cours des Compte il n’y a pas de dérapage notable dans les travaux en cours. Les fonds sont provisionnés suivant cet avis, donc si, le coût du démantèlement est répercuté sur le kWh.

Après oui le nucléaire est subventionné, mais le renouvelable aussi donc cet aspect doit être considéré des deux côtés.

Ni le prix du retraitement de déchets dont la durée de dangerosité dépasse celle de plusieurs générations.

Ce n’est honnêtement pas très cher, le volume est faible en comparaison d’autres déchets. Le vrai problème est celui du stockage en effet, mais entre ça et le réchauffement climatique plus élevé de façon certaine dont on connaît les effets désastreux à court et moyen terme, je pense que le risque est à prendre sur la question.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+5 -0

De plus, il y a déjà une centrale démantelée aux USA

Et on peut y ajouter des tas de réacteurs expérimentaux, qui, s’ils sont plus petits, présentent les mêmes problèmes (une zone très radioactive et des volumes assez larges de matériaux légèrement activés) et participent à la très bonne estimation du coût. Quand aux déchets, c’est vraiment un non-problème, puisque la partie radioactive pendant

plusieurs générations

Olivier44

est en fait pleine d’énergie, et qu’on a déjà la technologie pour s’en débarasser, mais que ça coûte encore un peu trop cher pour l’instant. On y arrive doucement : au Royaume-Uni, le gouvernement étudie un certain nombre de prototypes qui ne sont pas refroidis à l’eau. La Russie et la Chine sont sur le sujet aussi. La Belgique a récemment voté le financement d’un réacteur de recherche sur un sujet très proche, etc.

Mais comme je suis pro-nucléaire, j’avais fait attention à ne pas le mentionner dans mon premier message. Je parlais simplement des mensonges de GreenPeace et autres associations, sur les émissions de CO2 comme le dit la vidéo, et sur les coûts avec le même raisonnement. Et je me retrouve tout à fait dans l’argumentaire de la 2nde partie : si je sais qu’ils mentent sur la partie où je m’y connais, j’ai du mal à les croire pour leurs autres actions.

Édité par Rockaround

Si il n’y a rien de nouveau pour quiconque s’intéresse à ces problématiques, c’est toujour bien de le répéter et d’atteindre une audience plus large.

Rockaround

Personnellement je connais beaucoup trop de personnes qui ont une vision complètement manichéenne de l’écologie. Et en ce sens, une telle vidéo est très nouvelle, parce qu’elle sort complètement du schéma de pensée « les écologistes sont des gentils, on doit faire tout ce qu’ils proposent, sinon c’est que tu es du côté des méchants pollueurs » (le tout sans aucun recul sur les impacts réels des propositions : il suffit qu’elles soient proposées par une association écologiste plus ou moins connue pour être considérées comme géniales).

Oui. Mais qu’en est-il du nucléaire dont on ne sait pas du tout combien peut coûter le démantèlement des centrales pour la simple et bonne raison qu’on ne sait pas comment faire. Ce coût-là n’est pas totalement inclus dans le prix du kWh.

Ni le prix du retraitement de déchets dont la durée de dangerosité dépasse celle de plusieurs générations.

Olivier44

Ta position est complètement dans l’idéologie dont parle la première vidéo.

On y arrive doucement : au Royaume-Uni, le gouvernement étudie un certain nombre de prototypes qui ne sont pas refroidis à l’eau.

Rockaround

Attention aux raccourcis, en particulier avec le Royaume-Uni qui a une filière nucléaire-gaz depuis longtemps.

On pourrait aussi remarquer qu’ironiquement, l’arrêt complet des recherches sur la surgénération en France est principalement du fait des écologistes, qui ont voulu (et obtenu) la peau de Superphoenix.

Attention aux raccourcis, en particulier avec le Royaume-Uni qui a une filière nucléaire-gaz depuis longtemps.

J’aurais dû être plus précis, mea culpa. Le Royaume-Uni a lancé un programme SMR (small and modular reactors) et depuis environ un an, a selectionné une petite dizaine de projets et leur donnant un financement. le financement est limité pour l’instant, mais il sera plus élevé pour les projets retenus dans la prochaine phase. Les réacteurs refroidis à l’eau sont exclus du cet appel, et les candidats sont principalement refroidis au plomb (ou plom-bismuth), au sodium. Je ne suis plus sûr de si il y a des réacteurs à sels fondus, mais ça ne m’étonnerait pas.

La filiére gaz des UK, qui constitue en effet presque tous les réacteurs en opération de l’archipel, est plus ou moins terminée, puisqu’il n’en existe pas de génération III et III+. Tous les nouveaux projets là-bas sont refroidis à l’eau, sauf donc ces SMR, mais qui ne sont pas encore à la phase de construction, du tout.

Une initiative similaire a lieu au Canada, pour les communautés du Nord qui ne sont pas reliées au réseau, et qui ont des besoins aux alentours de 10 MW. Ils sont un peu plus avancés qu’aux UK.

Après, vous me répondrez que ces réacteurs n’ont pas pour fonction de bruler des actinides, et vous aurez raison. Mais tant qu’on refroidit à l’eau, ce ne sera pas possible, donc c’est une très bonne étape.

Sources :

http://www.cnl.ca/en/home/facilities-and-expertise/smr/default.aspx

https://www.theengineer.co.uk/nuclear-industry-sector-deal/ (pas la source officielle, mais les infos y sont)

Édité par Rockaround

Cette est chaine est super ! Les vidéos sont généralement assez longues (40 min) mais elles sont super riches et très étayées.

Je vous recommande notamment sa série sur les énergies (renouvelables pour l’instant mais il va faire les énergies non renouvelables)! Il y parle d’une grandeur qui est rarement présentée dans les débats sur le sujet alors qu’elle me semble assez fondamentale, c’est le taux de retour énergétique (TRE ou EROI).

+0 -0

Je rajoute une tendance à la paranoïa dès que l’on parle de nucléaire, et ce de la part de « journalistes » comme du public. Exemple : un risque de rupture du barrage ? Faisons des sujets catastrophistes sur la centrale qu’il y a plus loin (et qui a été conçue en prenant ce risque en compte), sans jamais parler des milliers de personnes qui seraient en grave danger à cause de l’inondation elle-même.

Cf ce thread Twitter puis celui-ci.

Et tant qu’on aura des médias connus qui pondent ce genre d’insanité, des chaines comme celle du Réveilleur sont indispensables.

C’est vrai que le nucléaire a mauvaise presse et mérite d’être remis à sa juste place.

Moi, de mon côté, je m’inquiète beaucoup plus de l’industrie (chimique notamment). On a eu quelques accidents spectaculaires et les presqu’accidents ne sont pas forcément aussi médiatisés. La transparence dans le nucléaire est plus importante avec l’obligation de rapporter certaines choses presque bénignes.

+0 -0

La transparence dans le nucléaire est plus importante avec l’obligation de rapporter certaines choses presque bénignes.

À ce propos, pour ceux qui veulent tout savoir des ampoules qui claquent dans les réacteurs et autres incidents et accidents, vous pouvez vous abonner pour recevoir gratuitement la revue Contrôle, éditée par l’ASN.

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte