Tous droits réservés

Chrome OS : Un sérieux concurrent ?

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 7 minutes

Introduction

Savez-vous ce que sont les Chromebook et Chrome OS ? Si vous vous intéressez au domaine de l’informatique, vous savez très certainement ce que signifie ces termes. Sinon, voici une courte description :

Chrome OS est un système d’exploitation, comme Windows, macOS ou Linux, qui a été développé par Google. Il est installé par défaut sur les Chromebook, les Chromebox et les Chromebase.

Un Chromebook, c’est un ordinateur portable, souvent à très faible stockage, tournant sous Chrome OS. Les Chromebox, ce sont des ordinateurs de bureau qui, de par leur forme et leur taille, ressemblent au Mac Mini. Les Chromebase, eux, seraient plus des iMac.

Bien que ces machines ont trouvés leur publique en Amérique, elles ne sont pas encore très connu en France. Peuvent-elles devenir de sérieux concurrent à Windows ou Mac ?

L'histoire des Chromebook

Les Chromebook sont apparus pour la première fois en 2011. Au départ, ces ordinateurs étaient, il faut bien l’avouer, extrêmement limités au niveau de l’utilisation. En effet, il était impossible d’installer le moindre logiciel, et on devait se contenter des services web et des applications du Chrome Web Store.

Ils étaient faits en plastique très léger afin de réduire au maximum leurs prix. En effet, Google voulait des machines peu chères et rapides ! Si vous souhaitiez simplement naviguer sur internet, c’était l’ordinateur (presque) parfait, avec un allumage rapide comme l’éclair.

Pour vous donner une idée de ce qu’était ces machines en 2011, voici une vidéo de présentation :

En 2016, Google annonce un changement majeur dans Chrome OS : Le support des applications Android. En effet, pour les appareils compatibles, il sera dorénavant possible d’installer les mêmes applications que vous utilisez sur votre smartphone Android.

Malheureusement, et même encore aujourd’hui, certaines applications ne sont pas utilisables, ou pas totalement, sur tous les Chromebook. La raison ? Ces applications sont faites au départ pour les smartphone. Elles ne sont donc pas toutes adaptées aux Chromebook sans écran tactile. En plus de cela, certaines de ces applications se lancent en mode portrait, et il est impossible de les mettre en mode paysage ce qui rend l’utilisation très désagréable.

Aujourd'hui

Aujourd’hui, les choses sont en train de s’améliorer. Un autre changement majeur est en train de se produire. En fait non, pas un, mais trois !

Premièrement, Google commence à communiquer sur ses machines via des publicités à la télévision. Vous avez très certainement dû voir des publicités pour les Chromebook sur votre belle télévision 4K ? C’est signe, selon moi, que Google se lance réellement dans le marché Français.

Deuxième changement qu’il y a eu il y a quelques mois : Il est maintenant possible de trouver des Chromebook dans les magasins physiques comme la Fnac, Darty ou encore Boulanger. Une première, car ils étaient auparavant disponible uniquement en ligne, via Amazon ou GoWizYou par exemple.

Ces deux premiers changements indiquent donc que Google souhaite dès maintenant faire connaître leurs machines et leur OS. Mais les gens sont-il vraiment prêts ? Pas si sûr…

Pour le troisième changement : Le support des logiciels Linux sur Chrome OS. Oui, il est maintenant possible d’installer des logiciels Linux sur les Chromebook. Par contre, c’est une fonctionnalité encore en bêta, et ça se voit.

Prenons un exemple : Skype. Il s’installe très bien, et on peut le lancer sans aucun problème. Mais voilà : pour des raisons de sécurité, les logiciels Linux n’ont pas accès aux périphériques de l’ordinateur. Donc ils n’ont aucun accès au microphone, ni à la webcam. Un peu dommage pour passer un appel, ne serait-ce que vocal. Mais ce n’est pas fini… si vous lancez un logiciel Linux, vous n’aurez simplement pas de son. Donc pour du montage vidéo, impossible pour vous d’écouter votre bande son. Autre chose ? Oui : Pas d’accélération graphique. Concrètement, l’absence d’accélération graphique fait que certains logiciels sont lents… très lents !

Conclusion

Les Chromebook, Chromebox et Chromebase peuvent-il concurrencer les ordinateurs Windows ou Mac ? Pas si sûr… du moins, pas en l’état actuel.

Déjà, les gens sont (très) souvent réfractaires au changement. Ils ne veulent pas perdre leurs habitudes qu’ils ont avec Windows (ou Mac), et il faudrait qu’ils réapprennent à faire certaines tâches qu’ils savent faire les yeux fermés avec leurs systèmes actuel.

Pour que Google prenne quelques parts de marché, il faut donc commencer par convaincre les futurs utilisateurs. Et ça, c’est pas facile !

Cependant, ce n’est pas tout. Beaucoup de choses ne sont pas compatibles avec Chrome OS, notamment les imprimantes. Il est possible d’imprimer des documents, mais toutes les imprimantes ne sont pas supportées. Pour ce qui est de scanner un document… on peut tout de suite oublier. Oui, c’est très dommage.

Mais ce n’est pas sans aucune chance pour autant ! Le support des logiciels Linux est un gros plus pour les Chromebook. Il sera possible de faire à peu près tout avec de vrais logiciels. Malheureusement, en l’état actuel, ce n’est pas forcément exploitable pour tout.

Est-ce-que les Chromebook pourront séduire les gens ? C’est très probable. Mais il faut encore que Google fournisse des efforts. Comme on dit : Wait and see !


19 commentaires

Récemment, j’ai voulu acheter un ultrabook aux performances modestes afin d’y installer un Linux de mon choix.

N’ayant aucune envie d’acheter un Windows embarqué et voulant m’assurer de la compatibilité du matériel, je me suis naturellement tourné vers les Chromebook. Et là ce fut la stupeur : ces machines étaient plus verrouillées que le moindre ordinateur avec Windows embarqué.

Déjà il me fallait passer en « mode développeur » pour pouvoir redémarrer et booter sur une clé USB, mais j’ai ensuite découvert que je ne pouvais pas écraser l’installation présente sur le SSD à cause d’un verrou d’écriture (physiquement présent sous la forme d’une vis). Ne voulant pas casser la garantie pour un problème si con, j’ai préféré le rendre et opter pour la version Windows sur laquelle j’ai pu installer mon Archlinux sans problème…

Donc pour en revenir au billet, de ce que j’ai vu de l’OS il n’était pas terrible (mais je n’aime déjà pas l’idée du tout-dans-le-navigateur qui s’impose partout), et les machines sont atroces.

Édité par entwanne

A toute fin utile, la conférence de Cédric Ravalec Stratégie de Google pour un OS Open Source… au Capitole du Libre 2018.

Elle a apporte un certain éclaircissement sur la stratégie de Google autour de ses OS (Android, ChromeOS, Google Fuchsia) ce qui permet d’évoquer le Chromebook

Disclaimer : le conférencier est un convaincu du Chromebook :) il n’évoquera pas les différents problèmes attenants aux Chromebook ou à ChromeOS.

L’idée est plutôt d’avoir une vision globale sur un pourquoi du comment possible de la stratégie de Google.

En ce qui me concerne, je suis assez fermement opposé à ce que mon PC soit un simple accès à mon OS dans le cloud de telle ou telle organisation pour des raisons diverses et au-delà de ça que toute application soit uniquement une application web (modèle clairement très favorable pour l’usage d’un ChromeOS). Les verrouillages évoqués par Entwanne m’ont également éloigné de l’idée de considérer uniquement la machine en elle-même pour l’utiliser autrement qu’avec son OS par défaut.

Je note que c’est assez marrant de voir que les limites du support de GNU/Linux semblent assez similaires à celles constatées dans WSL sous MS Windows (accès aux périphériques, support OSS/ALSA/PulseAudio) :lol:

Édité par Alcyone

— Alcyone —

+0 -0

@entwanne : En effet, Chrome OS est un système très fermé. Je dirais même plus qu’un Mac (sans vouloir cracher sur Apple, que j’aime beaucoup). Donc il est impossible d’y installer un autre OS sans ouvrir le Chromebook.

Pour le "tout-navigateur" c’est justement en train de changer avec le support des applications Linux.

Comme je le dis dans mon article, c’est un système assez jeune et il y a encore des progrès à faire. Cependant, ce sont par exemple de très bonnes machines pour le développement web. D’ailleurs, de plus en plus de développeur en Amérique optent pour ces machines.

Je pense donc qu’il faut encore attendre avant de voir ce que ça pourrait vraiment donner. ;)

Par contre, leurs machines sont très loin d’être atroce ! :p

En parlant à tout le monde, on ne parle à personne.

+0 -0

Ces deux premiers changements indiques

qu’ils savent faire les yeux fermer avec leurs systèmes actuel.

que certains logiciels sont lent… très lent !

Il manque les 's’ à la fin des 'lent’.

Déjà, les gens sont (très) souvent réfractaire au changement

Il manque un 's’ à la fin 'réfractaire’.

Édité par imperio

Un tutoriel Rust (en français) est disponible à cette adresse : https://blog.guillaume-gomez.fr/Rust

+1 -0

IMHO, acheter un chromebook pour mettre un linux, c’est comme acheter un frigo pour faire une armoire.

L’avantage des chromebook c’est justement ce côté relativement sécurisé (et donc relativement fermé pour un utilisateur lambda) tout en restant personnalisable et polyvalent.

Cf https://blog.lessonslearned.org/building-a-more-secure-development-chromebook/ pour un bon guide là-dessus.

De ton billet, on voit surtout que tu n’étais pas la cible de google, et la question est surtout «est-ce que tu peux le devenir ?»

(Le billet très sympathique néanmoins)

Édité par unidan

+1 -2

IMHO, acheter un chromebook pour mettre un linux, c’est comme acheter un frigo pour faire une armoire. (Le billet très sympathique néanmoins)

unidan

Je suis entièrement d’accord avec ça. :)

Après, c’est vrai aussi que comme les Chromebooks sont généralement moins chers qu’un Windows, il aurais été sympas de pouvoir en acheter un pour y mettre Ubuntu ou autre.

Sinon, deux petites "annonces" :

Premièrement, je n’en ai pas parlé dans mon billet, mais Google travaille sur le projet "Alt Os" (qui aujourd’hui porte un autre nom, mais je l’ai oublié). Une fois terminé, il permettra d’installer Windows sur un Chromebook (sûrement en Dual Boot). Reste à voir si il sera aussi possible d’y mettre Linux.

Sinon, j’ai réussi à scanner un document sur mon Chromebook via l’application android Mopria Scan. Mon imprimante Wifi est automatiquement reconnu, et le scan fonctionne à merveille ! :)

Donc oui, il est possible de scanner sur un Chromebook. Mais c’est quand même moins évident que sur Windows, et ce n’est pas une solution "officielle".

(Le billet très sympathique néanmoins)

unidan

Merci !

Édité par FougereBle

En parlant à tout le monde, on ne parle à personne.

+0 -0

IMHO, acheter un chromebook pour mettre un linux, c’est comme acheter un frigo pour faire une armoire.

L’avantage des chromebook c’est justement ce côté relativement sécurisé (et donc relativement fermé pour un utilisateur lambda) tout en restant personnalisable et polyvalent.

unidan

Désolé mais j’ai du mal à saisir le rapport. Quand j’achète une machine ce n’est jamais pour l’OS qu’il y a de pré-installé dessus, s’il y en a un.

Je recherchais un ultra-portable d’entrée de gamme, performances de base mais bonne autonomie, et les caractéristiques des chromebooks faisaient qu’ils étaient parfaitement dans ma cible.
C’est d’ailleurs pour une machine qui existe en versions ChromeOS et Windows que j’ai opté, et au final seuls les logos imprimés sur la coque et le système pré-installé varient.

Je ne vois pas trop en quoi j’ai acheté un frigo pour m’en servir d’armoire…

Ensuite je n’ai rien vu ni de personnalisable ni de polyvalent dans ce système. Je n’ai encore moins trouvé en quoi il était plus sécurisé qu’un autre ordinateur si je ne peux pas en supprimer les spywares Google.

Désolé mais j’ai du mal à saisir le rapport. Quand j’achète une machine ce n’est jamais pour l’OS qu’il y a de pré-installé dessus, s’il y en a un.

Si tu t’en fou de l’OS, il faut pas acheter une machine qui est la plupart du temps faite spécifiquement pour le système qui est dessus et pas pour vendre du matériel. Tu peux trouver des machines plus intéressantes pour moins cher en les enlevant, sans avoir la galère de casser la sécurité de ton boot avant de pouvoir changer d’OS.

Je ne vois pas le rapport que tu soulignes ne pas comprendre sinon.

Je recherchais un ultra-portable d’entrée de gamme, performances de base mais bonne autonomie, et les caractéristiques des chromebooks faisaient qu’ils étaient parfaitement dans ma cible.

En raisonnant comme ça, tu achètes un macbook, tu installes linux et tu pleures devant l’autonomie.

Ensuite je n’ai rien vu ni de personnalisable ni de polyvalent dans ce système. Je n’ai encore moins trouvé en quoi il était plus sécurisé qu’un autre ordinateur

boot signé, permissions, auth 2FA avec fido de base, pas de root (même pour changer l’heure), c’est déjà suffisamment peu présent pour être souligné.

si je ne peux pas en supprimer les spywares Google.

Oui. C’est un autre problème mais c’est effectivement relativement important. Par contre, je mettrai pas forcément ça dans la question de la sécurité.

+1 -0

Si tu t’en fou de l’OS, il faut pas acheter une machine qui est la plupart du temps faite spécifiquement pour le système qui est dessus et pas pour vendre du matériel. Tu peux trouver des machines plus intéressantes pour moins cher en les enlevant, sans avoir la galère de casser la sécurité de ton boot avant de pouvoir changer d’OS.

unidan

Et dans le type de machine que je recherchais, pour la même gamme de prix, je n’en ai pas trouvé de nue. Alors comme je le disais, entre Chrome OS basé sur Linux et Windows, je préférais une machine prévue pour le premier pour m’assurer de la compatibilité du matériel.

Je ne vois pas le rapport que tu soulignes ne pas comprendre sinon.

unidan

Ben en quoi ai-je acheté un frigo pour m’en servir d’armoire ? J’ai juste voulu acheter un ordinateur portable peu encombrant et pas cher, ce que j’ai fait.

En raisonnant comme ça, tu achètes un macbook, tu installes linux et tu pleures devant l’autonomie.

unidan

Les macbooks ne correspondent pas vraiment à ma définition de l’entrée de gamme. Mais oui, si leur prix n’était pas exorbitant j’aurais pu acheter une telle machine pour y installer mon Linux.

boot signé, permissions, auth 2FA avec fido de base, pas de root (même pour changer l’heure), c’est déjà suffisamment peu présent pour être souligné.

unidan

Pas de chiffrement par défaut il me semble, et j’ai pu facilement passer outre toutes les sécurités que tu présentes là.

Ensuite, le fait d’avoir une session liée à un compte Google et de devoir utiliser leurs logiciels propriétaires n’est pour moi pas dissociable de l’aspect sécurité.

Ce que je retiens de tout ça, c’est que l’industrie s’arrange pas et que c’est pas demain la veille qu’elle s’arrangera, d’un point de vue bridage à tel ou tel OS etc. Les consommateurs typiques sont malheureusement moins du profil d’entwanne que de celui d’une personne non experte dans le milieu.

Cela dit je trouve ça abject de verrouiller la machine physiquement pour empêcher l’installation d’un autre système d’exploitation. Vers quel monde on se dirige ?

Hello,

il y a d’autres alternatives à l’hégémonie de google.

Je fais doublon, mais il existe des fabricants avec un matériel plus ou moins Open Source

Personellement, certes avec une grosse déformation professionelle. Je boycott Google ainsi que les autres

:D :)

+0 -0

J’avais acheté un chromebook il y a de ce plusieurs années (surement 5 ans). Grave erreur de ma part quand je me suis rendu compte que c’était tellement vérolé que je ne pouvais même pas le remplacer par un autre système d’exploitation. Je m’étais dis que je ferais le test et que si ça me plaisait pas je passais sur linux.

Depuis ça je le recommande à personne.

+0 -0

Je pense que les Chromebooks ont un très bon potentiel pour remplacer le marché des tablettes qui n’a jamais vraiment décollé, et d’en faire quelque-chose de plus intéressant. En effet, avec la compatibilité des apps Android, des écrans tactiles, une bonne autonomie, un suivi logiciel bien meilleur que sur les tablettes, des formats transformables avec vrai clavier détachable ou pliables à 360, les Chromebooks ont tous les atouts pour supplanter les tablettes 10" et plus en proposant une meilleure expérience utilisateur. D’ailleurs les smartphones avec écrans de plus en plus grands remplacent déjà les formats de tablettes les plus petits.

AMHA ce genre de terminal est particulièrement intéressant avec le développement de solutions réseau comme Shadow, les suites bureautiques en ligne etc. qui sont autant d’atouts que les tablettes n’ont jamais eus pour s’attaquer à un marché plus pro.

+0 -0

Pour ceux que ça intéresse, nous sommes actuellement à la version 72 de Chrome OS (sur le canal bêta).

La version 73 apportera le support des périphériques sur les logiciels Linux, et la version 74 devrais apporter le support audio.

Je pense que dès la version 74, Chrome OS pourrais remplacer Linux (je veux dire par là que l’on pourrais choisir Chrome OS à la place d’un Linux, pas que Linux va sombrer dans l’oubli ;) ).


De ce que je vois dans les commentaires, vous n’êtes pas nombreux (pour ne pas dire presque personne) à aimer les Chromebook et Chrome OS.

C’est marrant, parce que je connais certaines personnes qui adorent ces systèmes de par leurs facilité d’utilisation. Est-ce dû au fait que vous connaissez un peu mieux le domaine informatique que ces personnes ? Je ne sais pas. :)

Édité par FougereBle

En parlant à tout le monde, on ne parle à personne.

+0 -0

De ce que je vois dans les commentaires, vous n’êtes pas nombreux (pour ne pas dire presque personne) à aimer les Chromebook et Chrome OS.

C’est marrant, parce que je connais certaines personnes qui adorent ces systèmes de par leurs facilité d’utilisation. Est-ce dû au fait que vous connaissez un peu mieux le domaine informatique que ces personnes ? Je ne sais pas. :)

FougereBle

Facilité d’utilisation, là est peut-être la clé du sujet. Quel que soit l’OS, il y a toujours une couche d’abstraction plus ou moins complexe à appréhender.

Cette couche d’abstraction ne nous permet pas de nous affranchir de la compréhension du fonctionnement de l’éco-système, ni de quels taches / connaissances nous devons maitriser pour entretenir notre machine et protéger nos données.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte