Licence CC 0

MosaLingua

Et pourquoi j'ai abandonné Duolingo

Publié :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Il y a un peu plus de quatre mois, j’apprenais déjà l’allemand, avec DuoLingo. J’avais fait un petit retour dessus. Aujourd’hui, j’ai définitivement laissé tomber cette application et je suis passé à MosaLingua. Ce billet va détailler pourquoi.

DuoLingo, le free to pay

Depuis quelques temps, l’application DuoLingo pousse de plus en plus à l’achat et au premium. C’est visible avec les lingots notamment, la monnaie virtuelle de l’application. Avant, vous en gagniez un nombre fixe à chaque unité plus un bonus dans les cas où vous enchaîniez les bonnes réponses. Cela pouvait aller jusqu’à 5 lingots supplémentaires.

Mais voilà, ça a changé. Maintenant, plus de bonus, uniquement 10 lingots pour chaque unité finie (je crois, je ne me rappelle plus exactement). Sauf que sauter des unités coûte maintenant 20 lingots, contre 0 avant. Donc le déficit se creuse très vite si l’on s’épargner de faire l’une après l’autres les 10, 15 ou 20 leçons d’une unité qu’on maîtrise. Bien entendu, avec le premium, passer une unité est gratuit. Ou bien il faut payer pour avoir des lingots. :-°

Ce comportement énervant est spécifique à l’application mobile. Sur le site web, on peut encore passer des unités gratuitement. Du coup, la question se pose de l’intérêt d’une application mobile plus limitée, plus pénible et sans valeur ajoutée par rapport au site.

Trop répétitif

La répétition est la base de l’apprentissage, c’est évident. Mais là, certaines phrases reviennent trop, trop souvent dans la même unité. Plutôt que d’être répartis dans le temps, on va se taper 30 leçons d’affilé avec toujours les mêmes expressions. J’ai fini par trouver ça très lassant.

Et MosaLingua ?

Je ne vais pas refaire l’aspect marketing, leur site le fait très bien. Même si l’application est payante (5–6€) et qu’elle ne permet d’apprendre qu’une seule langue par application (pour en apprendre une autre, il faut acheter une autre application), j’ai beaucoup apprécié de système de répétition plus intelligent. On s’entraîne d’abord à écouter le mot et à le répéter, puis à se rappeler de sa traduction et de son écriture, avant de juger son niveau de mémorisation.

Si le mot m’a semblé difficile à retenir, il reviendra plus souvent et plus rapidement qu’un mot facile, voire parfaitement retenu. La répétition espacée évite de se lasser d’avoir 30 fois le même mot d’affilé puis plus rien.

MosaLingua est moins dans la gamification que DuoLingo. Certains trouvent que c’est un facteur motivant, d’autres du bruit inutile. Personnellement, j’apprends pour moi-même, donc ne pas avoir des classements hebdomadaires ou des concours ne me gêne pas le moins du monde. D’autres auront besoin de plus de motivation et trouveront peut-être MosaLingua « trop sérieux. »

On peut aussi choisir quel mot apprendre et quel mot laisser de côté. Il suffit de parcourir la liste des cartes et de sélectionner celles qui nous plaisent et inversement. Ainsi, j’ai laissé de côté le vocabulaire drague mais j’ai ajouté dès le début le vocabulaire pour s’orienter.

Apprendre une langue

Les applications c’est bien, mais le plus important reste la pratique. C’est le meilleur moyen d’apprendre, de retenir et de comprendre une langue étrangère. Donc munissez-vous d’un bon support certes, mais surtout parlez. ;)

Auf Wiedersehen!



5 commentaires

Juste pour confirmer, à part pour l’anglais, toutes les app enseignent depuis l’anglais, non ?

Et je regardais les applications, pour l’espagnol par exemple, il y a apprendre l’espagnol et apprendre l’espagnol des affaires. Ça me fait craindre une parcellisation de l’apprentissage pour lequel il faudrait acheter plusieurs applications. Tu infirmes ?

Ah oui j’ai oublié ce point. Non, c’est du français vers anglais, espagnol, russe, allemand et portugais. J’apprends l’allemand et mon application est en français.

Concernant la parcellisation, je ne sais pas, je n’ai qu’une application. Après, dans le cas des affaires, je pense que c’est vraiment un vocabulaire spécifique qu’on ne retrouve pas sur l’application pour apprendre la langue.

Merci pour ce retour !

Il y a souvent ce problème pour les applications mobiles (je n’ai plus de nom en tête) : une application web / téléchargeable très bien faite et une appli mobile très limitée, voire payante. Evidemment, impossible d’accéder au service complet depuis le mobile, c’est d’autant plus étonnant qu’il n’y a souvent aucun problème lié à la performance ou à la résolution d’écran…

Un jour j’irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien. Desproges

+2 -0

Merci pour le retour ! J’utilisais Memrise aussi à un moment mais c’est pareil sur l’app on est limité maintenant :(

"Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas." Léonard De Vinci

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte