L'énergie et la pollution en France

Production, consommation, effet.

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Tout le monde se secoue ! :D

J’ai commencé la rédaction d’un tutoriel au doux nom de « L’énergie et la pollution en France » et j’ai pour objectif de proposer en validation un texte aux petits oignons. Je fais donc appel à votre bonté sans limites pour dénicher le moindre pépin, que ce soit à propos du fond ou de la forme. Vous pourrez consulter la bêta à votre guise à l’adresse suivante :

Merci !


Bonjour,

Je vous propose ce début de tuto, afin de voir ce que vous en pensez. Le but est de présenter les chiffres principaux concernant l’énergie consommée et le CO2 produit. En effet, on voit parfois des solutions proposées dans les médias qui se concentrent sur des points pourtant accessoires. Ce tuto cherche à donner les bases du sujet, pour mieux appréhender ce qu’on peut entendre sur le sujet tous les jours.

Outre les quelques points en majuscules, il me reste à traiter l’évolution de la consommation et du CO2, faire les études de cas plus détaillées proposées dans l’intro, ajouter des images (schémas, courbes ?) et vérifier que tous les termes utilisés sont définis. :-° En gros, la moitié est écris.

À moins que vous ne voyiez de gros problèmes dans le plan, vous pouvez d’ors et déjà commenter le fond et la forme.

Merci !
Gabbro.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+3 -0

Faudrait définir c’est quoi une pollution et en quoi c’est différence d’une nuisance, quelle conséquence sanitaire…

La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+1 -0

Je te joins une référence fondamentale sur le sujet de l’énergie (angle statistique) :

https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjxuc-h8vzeAhUPzhoKHazoC6QQFjAAegQICRAC&url=https%3A%2F%2Fwww.iea.org%2Fpublications%2Ffreepublications%2Fpublication%2Fstatistics_manual_french.pdf&usg=AOvVaw2sKFRcVjfK-ZLI7ZUgFijt

On y trouve un rappel du vocabulaire. Le tableau page 18 m’a permis de bien défricher le sujet du renouvelable/fossile.

Je pense que ton propos est de relier les énergies transformées en France aux pollutions produites en France.
C’est probablement pour cela que tu considère essentiellement les énergies transformée en France, et non pas les énergies transformées destinées à la France.

Avec ce point de vue, on passe sous silence des sources de pollution non négligeables. Par exemple : le secteur du bâtiment en France utilise de l’acier, du verre, du ciment qui sont pour l’essentiel produits ailleurs qu’en France. Or, ces productions nécessitent du charbon (acier, ciment) de la chaleur (verre). D’où des émissions de cO² qui contribuent à l’effet de serre.

Autre exemple, la consommation électrique totale de mon PC (durée de vie, 10 ans) est très inférieure à l’énergie consommée pour le produire. Et c’est encore pire pour mon téléphone mobile.

En fait, c’est très compliqué : pour mon PC et mon smartphone, il faudrait compter l’énergie consommée par le réseau et les services, sans oublier l’énergie investies dans ces infrastructures.

Édité par etherpin

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+1 -0
Auteur du sujet

J’entends tout à fait ce que tu dis, @etherpin, mais j’ai un impératif sur ce tuto : faire simple. Ma cible, c’est ma grand-mère qui entend les ministres dire qu’on taxe le diesel car ça pollue ou qu’il faut arrêter de manger de la viande car ça émet du CO2 ; je veux lui dire « les transports, ça pollue tant, l’agriculture, tant » pour qu’elle puisse se faire un avis éclairé sur la question.

Toutes les contributions externes (produits importés), la question des matériaux, du côté renouvelable ou non, c’est déjà trop compliqué (ou pour un futur tuto, mais pas là). J’ai pris un axe simpliste (et peut-être contestable), à savoir l’énergie finale consommée et les gaz à effet de serre émis (équivalent carbone, ou équivalent CO2). Tout ce qui va plus loin, y compris les autres sources de pollution, j’esquisserais tout au plus.

Oui, c’est simpliste, oui, c’est même frustrant, mais ça va faire dans les 5 pages de texte sans images, ce qui vu la cible est bien suffisant ! Ce dont tu parles, ça ira en ouverture, dans la conclusion ou dans l’étude de cas, qui sera l’occasion d’en dire plus. Sans en dire trop (c’est ça le défi ^^ ).


@qwerty : je suis en effet trop léger sur mes définitions, même avec comme impératif de faire simple.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

Je comprends bien : traiter des émissions locales de pollution, c’est déjà quelque chose. Si en plus tu compte signaler que c’est une vision partielle, ça revient à fournir un point de départ solide pour penser des actions efficaces.
Bon courage !!!

Il se faut s’entraider, c’est la loi de la nature. (Jean de La Fontaine, l’âne et le chien)

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l’adresse suivante :

Merci d’avance pour vos commentaires.


J’ai avancé. J’ai ajouté les études de cas et les « allons plus loin ». J’ai redécoupé mais pas (encore) modifié les parties déjà écrites. L’évolution est écrite mais je ne l’ai pas dispo sur moi…

Reste à faire : ajouter des graphes et schémas, relire et peaufiner le texte puis ajouter une conclusion. J’espère une publication courant janvier. :)

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0

Comme tu mentionnais ta grand-mère plus haut, je me demande dans quelle mesure il faut détailler la notion d’énergie. Par exemple, tu dis :

l’énergie d’un système isolé est constante

Non seulement je ne suis pas sûr que le lecteur soit capable de faire le lien avec "L’énergie ne peut être que transformée" (tu sous-entends que l’univers est un système isolé si je ne m’abuse), mais je ne suis pas sûr non plus que le lecteur sache ce qu’est un système isolé (si je ferme les fenêtres, ma maison est isolée, non ?).

En fait, j’ai l’impression que le contenu de cette vidéo est un pré-requis au tutoriel et je me demande si ça vaudrait le coût de la résumer en introduction, par exemple en donnant un exemple concret de transformation d’énergie.

+0 -0
Auteur du sujet

J’avais mis la note parce que ça me frustrait en tant que physicien de parler de consommation d’énergie, mais je pense que je vais la supprimer parce qu’elle perturbe plus qu’autre chose, comme tu le note bien. C’est l’énergie au sens courant du terme, donc ça se consomme, mais je n’ai pas besoin d’expliqué ce que c’est.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Auteur du sujet

Passer presque deux heures pour réussir à faire de jolis camemberts exactement comme on veut avec python, fait ! J’espère qu’au moins vous le trouvez joli, sinon :'( .

Un joli camembert.
Un joli camembert.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+1 -0

C’est trop jolie Gabbro ! :3

… On peut avoir le code source ? :D

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+1 -0
Auteur du sujet

C’est une variante des exemples de la doc, avec quelques commentaires pour pouvoir le modifier dans 6 mois au besoin. :-°

# Dispensable selon configuration
import matplotlib
matplotlib.use('Qt5Agg')

import matplotlib.pyplot as plt
import numpy as np

fig, ax = plt.subplots()

size = 0.3 # proportion du camembert

# Données ; O -> exterieur, I -> intérieur
valsO = np.array([29, 28, 43])
valsI = np.array([29, 3, 9, 16, 27, 16])

# Nom
labO = ["Transports", "Industrie", "Résidentiel & Tertiaire"]
labI = ["Transports", "Agriculture", "Usage non énergétique", "Industrie", "Résidentiel", "Tertiaire"]

# Couleur
# fois 4, car tab20c est constitué de 5 blocs de couleurs différentes, avec 4 variatnes pour chaque couleurs
# Cf https://matplotlib.org/examples/color/colormaps_reference.html
cmap = plt.get_cmap("tab20c")
outer_colors = cmap(np.arange(3)*4)
inner_colors = cmap(np.array([1, 5, 6, 7, 9, 10]))

# extérieur, on veut le texte sur le camembert
ax.pie(valsO, radius=1, colors=outer_colors,
       wedgeprops=dict(width=size, edgecolor='w'), 
       labels = labO)

# intérieur, on veut une légende
wedges, _,  _ = ax.pie(valsI, radius=1-size, colors=inner_colors,
       wedgeprops=dict(width=size, edgecolor='w'),
       autopct=lambda pct: "")

ax.legend(wedges, labI, loc=0) # Placement bizarre et pas réglable bien, à peaufiner à la main...
ax.set(aspect="equal") ## , title='Pie plot with `ax.pie`')
plt.show()

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Puis-je me permettre de suggérer que tu pourrais utiliser Plotly.js dansun JSFiddle pour avoir des graphiques interactifs ? :-°

Edit : je compte bien te faire un retour sur le fond.

Édité par Vayel

+0 -1

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut !

Quelques remarques diverses et variées :

L’objectif de ce tutoriel est de vous présenter les sources et la consommation d’énergie, en prenant les chiffres de la France (qui sont, sauf détails, transposables à tous les pays développés).

La France a quand même des sources d’énergie peu communes, ne serait-ce que pour l’électricité, où le seul pays qui serait directement comparable qui me vienne à l’esprit est la Suède. Si on prend la consommation en elle-même, des pays développés ont une production industrielle bien plus énergivore, d’autres ont développé le fret ferroviaire et ont du coup beaucoup moins de transports routiers, etc. Ca fait peut-être partie des "détails" ceci-dit.

  • l’industrie ;

    • avec une part énergétique (énergie consommée),
    • et une part non énergétique (produit pouvant libérer de l’énergie consommée pour autre chose, typiquement toute l’industrie pétrochimique).

Je comprends que l’article n’est qu’une présentation des données, mais ca pourrait valoir le coup d’expliquer pourquoi/comment 16% de l’énergie sert à la part énergétique de l’industrie. C’est un nombre qui devrait faire réagir les lecteurs par son amplitude. De même, les 3% de l’agriculture vont aller contre ce que les gens entendent depuis des années, comme quoi modifier ses habitudes alimentaires est la meilleure chose que l’on puisse faire contre le réchauffement climatique (à part avoir moins d’enfants, bien sûr). C’est toutefois moins choquant dans la liste suivante en terme d’émissions.

De manière générale, pour l’électricité, la produire à partir de ressources fossiles (charbon, pétrole, gaz) produit plus de gaz à effet de serre qu’à partir de ressources renouvelables (barrage hydroélectrique, solaire) ou du nucléaire.

De manière générale, vrai tant qu’on ne prend pas en compte le stockage et les besoins de back-up. De manière surprenante, ces dernières années, il y a un pays qui a fait bien mieux que l’Allmagne (certes, ce n’est pas compliqué), c’est les États-Unis, en construisant massivement des centrales à gaz, pour remplacer des centrales à charbon.

De là, on peut dresser un panorama de secteur du transport, représentant un tiers des émissions de gaz à effet de serre français. Il utilise principalement du pétrole, et a une très bonne corrélation entre émissions d gaz à effet de serre et consommation. Les émissions augmentent malgré une amélioration de l’efficacité énergétique à cause de déplacement plus important.

N’est-ce pas une redite de ce qui est dit juste au dessus ?

De plus, il existe des solutions pour réduire l’énergie consommée, que ce soit l’amélioration de l’isolation ou les changements d’usage, réalisable sans contrainte extérieure.

Je ne suis pas sûr de saisir ce que tu veux dire par "contrainte". La contrainte financière sur les foyers qui doivent réaliser les travaux d’isolation existe, non ? Même si il y a des aides qui font que sur le long terme, ça vaut probablement le coup/coût, ce n’est pas facile d’avoir le capital à un moment t pour tout le monde.

Allons plus loin : l’empreinte carbone

Je trouve la formulation alambiquée. Quelques chose comme ci-dessous ?

Jusqu’à présent, nous avons éludé une composante importante : tous les produits consommés en France n’y sont pas nécessairement produits, et inversement, tous les biens produits en France n’y sont pas forcément consommés. Pour calculer l’empreinte carbone d’un pays, il faut donc compter les émissions directes (véhicules, consommation d’énergie des ménages), celles dues à la production intérieure non exportée, et celles dues aux produits importés (mais pas celle due aux produits exportés, qui seront comptabilisées dans le pays qui consomme).

Vaut-il le coup aussi de parler de pollution potentielle ? Je pense notament à la séquestration du CO2.

Il y a aussi des entreprises qui s’annoncent climate-positive (MAX en Suède par exemple, "From now on, every single bite of a MAX burger helps our climate."), en plantant des arbres qui compensent leurs émissions. Faut-il dès lors prendre en compte les incendies de forêts ?

Tu parlais aussi des algues dans l’intro, mais pas dans le développement de l’article.

En tout cas, merci pour ce travail. Toujours en faveur d’avoir des articles auxquels se référrer pour les contenus de sciences physiques !

Auteur du sujet

Puis-je me permettre de suggérer que tu pourrais utiliser Plotly.js dans un JSFiddle pour avoir des graphiques interactifs ? :-°

Quel intérêt ici, ce sont juste des camembert, non ?


La France a quand même des sources d’énergie peu communes, ne serait-ce que pour l’électricité, […] Ca fait peut-être partie des "détails" ceci-dit.

C’est en effet le détail, dont je reparle après. Il faudrait que je change la formulation.

ca pourrait valoir le coup d’expliquer pourquoi/comment 16% de l’énergie sert à la part énergétique de l’industrie. C’est un nombre qui devrait faire réagir les lecteurs par son amplitude.

Pour moi, c’était évident, comme quoi. :D Faut que je retrouve les chiffres, mais je crois que ça sert principalement à chauffer et surtout concasser (coucou l’industrie du ciment !).

De même, les 3% de l’agriculture vont aller contre ce que les gens entendent depuis des années, comme quoi modifier ses habitudes alimentaires est la meilleure chose que l’on puisse faire contre le réchauffement climatique

De mémoire, abandonner la voiture arrive premier, mais consommer moins de viande est second, en particulier parce que je parle ici des émissions, alors que les gens qui chiffrent l’arrêt de la consommation de viande ajoutent des émissions négatives dues au reboisement. Selon comment on compte, les résultats peuvent changer ; je parle ici des émissions directes, rien de plus. Et ce genre de précision rend tout ça très vite complexe…

De manière générale, vrai tant qu’on ne prend pas en compte le stockage et les besoins de back-up.

J’ai bien dit « de manière générale ». :-°

N’est-ce pas une redite de ce qui est dit juste au dessus ?

Si. Il faut que je réorganise cette section.

Je ne suis pas sûr de saisir ce que tu veux dire par "contrainte". La contrainte financière sur les foyers qui doivent réaliser les travaux d’isolation existe, non ? Même si il y a des aides qui font que sur le long terme, ça vaut probablement le coup/coût, ce n’est pas facile d’avoir le capital à un moment t pour tout le monde.

Ma phrase est très mal écrite. Je veux dire que, dans le cas de l’isolation, diminuer ses usages peut se faire facilement. Le « sans contrainte » ne concerne pas l’isolation. C’est plus à mettre au regard du fait que diminuer ses usages n’est pas facile dans certains cas, par exemple pour les déplacements. Si tu habites à X km de ton lieu de travail, tu dois faire 2X kilomètres par jour (tu peux les faire autrement, mais ce n’est pas une réduction de l’usage des transports, mais un changement de moyens). Si tu veux chauffer moins, c’est plus facile.

Bref, phrase à revoir, et peut-être tout simplement passer cette subtilité peu intéressante à la trappe.

Je trouve la formulation alambiquée. Quelques chose comme ci-dessous ?

J’aime beaucoup ta formulation. :)

Vaut-il le coup aussi de parler de pollution potentielle ? Je pense notament à la séquestration du CO2.

On quitte le registre de la pollution émise et de l’énergie consommée, là. ^^ À voir en ouverture dans la conclusion, mais pas plus, je pense.

Tu parlais aussi des algues dans l’intro, mais pas dans le développement de l’article.

J’ai changé d’avis en cours d’écriture…

Merci pour ta relecture !

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0

Quel intérêt ici, ce sont juste des camembert, non ?

Ca permettrait d’afficher uniquement l’information qui nous intéresse. Mais, effectivement, c’est un peu exagéré ici.

Par contre, en tant que daltonien, j’ai du mal avec les couleurs choisies. ^^

+0 -0
Auteur du sujet

Par contre, en tant que daltonien, j’ai du mal avec les couleurs choisies. ^^

Ça, c’est un argument. Dans la figure qui suit, quels sont les couleurs que tu distingues bien ? Pour info, c’est à chaque fois une couleur avec 4 variantes, de très foncé à très clair.

couleurs
couleurs

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Avec i.j la jème couleur de la ligne i, je ne distingue pas très bien :

  • 1.1 et 1.5
  • 1.2 et 1.3
  • 2.1 et 2.4
  • 1.2 et 2.2
  • 1.2 et 2.3
  • 1.3 et 2.2
  • 1.3 et 2.3

Quand elles sont côte-à-côte, je peux dire que ce ne sont pas les mêmes, mais quand j’en vois une sur le camembert, j’ai du mal à faire la correspondance avec la légende.

De plus, si tu me donnes deux teintes d’une même couleur, je suis à peu près sûr de ne pas me rendre compte que c’est la même couleur.

Je ne peux bien sûr pas parler pour tous les daltoniens, mais je dirais que 1.1, 1.2, 1.4, 2.1 et 2.5 font le job.

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta a été mise à jour et décante sa pulpe à l’adresse suivante :

Merci d’avance pour vos commentaires.


Petite mise à jour du texte suite à vos commentaires. Un peu de ménage sur les doublons, une vérification de la cohérence globale. Ce qui est écrit est donc dans sa version définitive avant validation. Le diff est trop en bazar pour être présenté, j’ai changé pleins de petits trucs, mais partout.

Reste à faire :

  • les graphes ;
  • la conclusion ;
  • les objectifs, qui iront dans la partie Évolution, et que j’ai complètement zappé. :-°

Envoi en validation courant janvier, donc. :) Merci pour vos retours !

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte