HELP Ma soeur de 15 ans sort avec un mec de 19 ans

HELP Ma soeur de 15 ans sort avec un mec de 19 ans

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Merci pour vos réponses,

Sur le moment j’ai réagis trop vite j’ai pas pris le temps de réfléchir, Mais en y pensant je trouve que la situation est vraiment ridicule, je vais être comme un con jeudi entrain d’essayer de me justifier devant ma sœur et Tom.

Draffter

Pas vraiment. Saisis l’opportunité pour mettre les points sur les "i" — avec tact — en ce qui concerne sa consommation. Soulever le problème et voir si tu peux avoir un engagement de Tom à s’améliorer. C’est une inquiétude légitime et du moment que tu t’exprimes calmement, ça se passera bien.

Si en soi c’est quelqu’un de sympa et un minimum sérieux, il fera le nécessaire. Si ce n’est pas le cas et que ta sœur ne prend pas ses dispositions ou si la situation pose effectivement problème (dans les faits), aborde la question avec elle et tes parents.

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+5 -0
Auteur du sujet

Merci pour vos réponses,

Sur le moment j’ai réagis trop vite j’ai pas pris le temps de réfléchir, Mais en y pensant je trouve que la situation est vraiment ridicule, je vais être comme un con jeudi entrain d’essayer de me justifier devant ma sœur et Tom.

Draffter

Pas vraiment. Saisis l’opportunité pour mettre les points sur les "i" — avec tact — en ce qui concerne sa consommation. Soulever le problème et voir si tu peux avoir un engagement de Tom à s’améliorer. C’est une inquiétude légitime et du moment que tu t’exprimes calmement, ça se passera bien.

Si en soi c’est quelqu’un de sympa et un minimum sérieux, il fera le nécessaire. Si ce n’est pas le cas et que ta sœur ne prend pas ses dispositions ou si la situation pose effectivement problème (dans les faits), aborde la question avec elle et tes parents.

Arius

Merci des conseils, j’espère que ça se passera bien aussi. :D

+2 -0

Pas vraiment. Saisis l’opportunité pour mettre les points sur les "i" — avec tact — 

Arius

Tu as quel age ? 19 ans ? C’est ta petite sœur ? Parce que faire la morale à son aîné, même s’agissant d’une remarque constructive, me semble peut efficace surtout à cet age .

+0 -0

Tu as quel age ? 19 ans ? C’est ta petite sœur ?

A-312

A priori oui, ou pas loin :

Il s’avère que cet homme de 19 ans (on va l’appeler Tom) était un ancien pote à moi au collège il y 4 ans de cela.


Parce que faire la morale à son aîné, même s’agissant d’une remarque constructive, me semble peut efficace surtout à cet age .

Pas d’accord : tant qu’on reste dans une optique de discussion, d’avis argumenté et constructif, et qu’on ne cherche pas à imposer, je ne pense pas que le fait qu’on s’adresse à une personne plus âgée (même si ici ce n’est pas le cas) est un problème.

Même si c’est certes parfois mal vu, mais je ne trouve pas ça justifié.

Édité par Amaury

#JeSuisArius

+1 -0

Le juriste que je suis est obligé de relever : à ne pas faire. C’est illégal sans l’autorisation de ce jeune homme. Il s’agit d’une conversation privée entre toi et lui. Les tiers — ce que nous sommes — n’ont pas à lire ces SMS.

Tu es sûr de ça ? De souvenir cela n’est vrai que si tu n’es ni l’émetteur ou le destinataire du dit message. Autrement tu es libre de le publier si tu le souhaites tant que le but n’est pas de nuire (dans le cas d’une communication publique). Encore plus quand la communication avec des tiers est privée.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0

Pas d’accord : tant qu’on reste dans une optique de discussion, d’avis argumenté et constructif, et qu’on ne cherche pas à imposer, je ne pense pas que le fait qu’on s’adresse à une personne plus âgée (même si ici ce n’est pas le cas) est un problème.

Les ados qui écoutent c’est rare, ça me fait penser à cet épisode : :lol:

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Le vrai problème ici semble être le comportement du mec plus que son âge, c’est autre chose. Les choses n’ont pas l’air de se diriger dans cette direction, et tu ne l’as même pas évoqué, mais après il y a toujours possibilité d’intervenir en-dehors du cadre de la loi : surveiller ta soeur, mettre des bâtons dans leur relation, menacer ton pote… Mais je doute fortement qu’il y ait des cas où ce serait une bonne idée, même en tout dernier recours. Le succès n’est absolument pas garanti, l’effet serait très probablement bien pire que mieux, tu te mettrais probablement hors-la-loi, ta relation avec ta soeur en serait sûrement profondément dégradée, etc ; pour prendre ce genre de risque il faudrait que tu sois absolument convaincu de sa nécessité, avec des faits et en considérant les limites du recul que tu peux avoir par rapport à cette relation en tant que simple frère à peu près du même âge (sachant que même un adulte dont c’est le métier de gérer ce genre de situations (assistant social, psychologue, … ?) ne peut probablement pas atteindre une certitude absolue) ; il faudrait aussi que tu sois sûr d’avoir épuisé toutes les autres possibilités, y compris intervention des parents (et de tout ce à quoi ils auraient pu faire eux-mêmes appel), et que tu sois prêt à assumer les risques et les conséquences de tes actes, sur toi comme sur ta famille y compris ta soeur. Bref j’en parle au cas où ce serait quelque chose que tu aurais envisagé, même s’il semble que non ; la possibilité existe, mais ce serait probablement une très mauvaise idée, même en tout dernier recours et avec de très solides raisons de t’inquiéter.

+1 -0
Auteur du sujet

Le vrai problème ici semble être le comportement du mec plus que son âge, c’est autre chose. Les choses n’ont pas l’air de se diriger dans cette direction, et tu ne l’as même pas évoqué, mais après il y a toujours possibilité d’intervenir en-dehors du cadre de la loi : surveiller ta soeur, mettre des bâtons dans leur relation, menacer ton pote… Mais je doute fortement qu’il y ait des cas où ce serait une bonne idée, même en tout dernier recours. Le succès n’est absolument pas garanti, l’effet serait très probablement bien pire que mieux, tu te mettrais probablement hors-la-loi, ta relation avec ta soeur en serait sûrement profondément dégradée, etc ; pour prendre ce genre de risque il faudrait que tu sois absolument convaincu de sa nécessité, avec des faits et en considérant les limites du recul que tu peux avoir par rapport à cette relation en tant que simple frère à peu près du même âge (sachant que même un adulte dont c’est le métier de gérer ce genre de situations (assistant social, psychologue, … ?) ne peut probablement pas atteindre une certitude absolue) ; il faudrait aussi que tu sois sûr d’avoir épuisé toutes les autres possibilités, y compris intervention des parents (et de tout ce à quoi ils auraient pu faire eux-mêmes appel), et que tu sois prêt à assumer les risques et les conséquences de tes actes, sur toi comme sur ta famille y compris ta soeur. Bref j’en parle au cas où ce serait quelque chose que tu aurais envisagé, même s’il semble que non ; la possibilité existe, mais ce serait probablement une très mauvaise idée, même en tout dernier recours et avec de très solides raisons de t’inquiéter.

Society

Non je compte plus rien faire, je vais juste leur dire ce que je pense de leur relation et je ne vais pas leur mettre des bâtons dans les roues.
Je suis quasiment sûr que sur le long terme cette relation va être néfaste mais je pense qu’essayer de l’empêcher va avoir des effets encore plus néfaste. Ma sœur commencera à se rebeller et ce sera la galère pour ses études, surtout en seconde qui est une année très importante.

Édité par Andréas

+5 -0

Le juriste que je suis est obligé de relever : à ne pas faire. C’est illégal sans l’autorisation de ce jeune homme. Il s’agit d’une conversation privée entre toi et lui. Les tiers — ce que nous sommes — n’ont pas à lire ces SMS.

Tu es sûr de ça ? De souvenir cela n’est vrai que si tu n’es ni l’émetteur ou le destinataire du dit message. Autrement tu es libre de le publier si tu le souhaites tant que le but n’est pas de nuire (dans le cas d’une communication publique). Encore plus quand la communication avec des tiers est privée.

Renault

A priori, le secret des correspondances s’applique pour toute conversation privée, numérique ou postale. Il contraint le destinataire mais pas l’émetteur.

+0 -0

Le juriste que je suis est obligé de relever : à ne pas faire. C’est illégal sans l’autorisation de ce jeune homme. Il s’agit d’une conversation privée entre toi et lui. Les tiers — ce que nous sommes — n’ont pas à lire ces SMS.

Tu es sûr de ça ? De souvenir cela n’est vrai que si tu n’es ni l’émetteur ou le destinataire du dit message. Autrement tu es libre de le publier si tu le souhaites tant que le but n’est pas de nuire (dans le cas d’une communication publique). Encore plus quand la communication avec des tiers est privée.

Renault

Stricto sensu, non. L’article 226–15 alinéa 2 vise toute personne. Dans les faits tout dépend de l’intention :

Article 226–15

Le fait, commis de mauvaise foi, d’ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d’en prendre frauduleusement connaissance, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d’intercepter, de détourner, d’utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie électronique ou (…).

Au regard de la loi, que l’on soit le receveur ou l’émetteur originel n’entre pas en ligne de compte. Si, jurisprudentiellement, la lecture de cet article est relativement ouverte et effectivement si la divulgation a lieu en privé, il y a peu de chance que cela cause de gros pépins juridiques. Toutefois, dans l’éventualité d’une plainte, un juge regardera le comportement de la personne ayant divulgué la correspondance.

Si celle-ci a lieu dans une optique d’information, comme des SMS utilisés pour appuyer une requête au tribunal, cela sera accepté. Si le comportement vise à nuire ou a un caractère vexatoire, qu’il s’agisse d’un tiers ou de l’expéditeur/destinataire originel, il arrive… que ça ne se passe pas bien.

Évidemment, le gros de la jurisprudence tant en France (qu’en Belgique d’ailleurs) concerne des tiers révélant des correspondances, la formulation neutre du second alinéa vise toutefois une acception plus large en ne désignant pas une catégorie de personnes. A l’exception du premier alinéa qui vise les tiers divulguant une correspondance. Mais il y a une claire démarcation entre les deux. Dans le premier cas, on vise l’interception (etc) de correspondance adressée à des tiers. Dans le second, le langage est plus général.

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+4 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

  • Et la troisième c’est que ce mec est un gros tox, il carbure toute la journée au boissons énergisantes (redbull etc), au drogues (douces et dures) pas forcément tout les jours mais ça arrive. Et que j’ai peur que ma sœur commence à suivre son style de vie, ce qui va obligatoirement arrivé si elle continue à sortir avec ce Tom.
Draffter

Qu’est-ce que tu entends par « ma sœur commence à suivre son style de vie » ? Est-il avéré qu’elle consomme des substances illicites ? Je suis assez certain que la Justice française applique très peu de tolérance pour les majeurs entraînant des mineurs à consommer des drogues, ou même de l’alcool. Même si la consommation de certaines drogues n’est de facto pas punie, avoir une mineure dans l’histoire ça change tout.

Moi, ça m’inquieterait vraiment si j’avais une sœur de cette âge qui consommait ce genre de choses avant qu’elle ne soit une adulte. Ce point-ci devrait être mentionné auprès de tes parents, car c’est potentiellement grave (surtout s’il y a drogues que tu qualifies de « dures ») et ils doivent le savoir.

PS : je ne t’incite pas à spécialement « piéger » Tom avec cette histoire de drogue, par exemple en faisant en sorte qu’il aille croupir en prison ou je ne sais quoi. Je t’invite juste à t’assurer toi et tes parents que ta sœur soit préservée de ces choses s’il y a effectivement lieu de s’alarmer. S’il est avéré qu’elle court un danger relatif aux drogues, tes parents pourront prendre les mesures qui s’imposent.

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Le pote code (brocode) Article 3 dit bel et bien qu’on ne sort pas avec la sœur d’un ami. Bon personnellement ce que j’aurais fait dans une tel situation c’est aller voir mon ami, qui m’a permis de rencontrer la fille dont je suis amoureux et de lui en parler. Tom n’étant pas aller voir son ami @Draffter, cela envoi le message suivant : je ne te considère pas/plus.

Là le pire pour @Draffter c’est qu’il voit son pote débarquer chez lui sans même que le mec l’ai prévenu ou quoi. C’est un peu comme si vous aviez deux amis en colocation, et vous n’allez chez eux que pour voir l’un des deux compères et cela sans prévenir l’autre coloc. C’est pas jolie jolie. Et vous savez bien que vous allez vous trouvez con si le deuxième colloc débarque "Ah bah tiens vous êtes là ? … :o "

Pour ce que raconte @sgble : Tu as ce site là qui explique qu’inciter à consommer ou rien que même montrer la drogue sous un jour favorable peut être puni.

Нова Проспект (/,>\text{(}/ , \text{>}

+0 -6
Auteur du sujet
  • Et la troisième c’est que ce mec est un gros tox, il carbure toute la journée au boissons énergisantes (redbull etc), au drogues (douces et dures) pas forcément tout les jours mais ça arrive. Et que j’ai peur que ma sœur commence à suivre son style de vie, ce qui va obligatoirement arrivé si elle continue à sortir avec ce Tom.
Draffter

Qu’est-ce que tu entends par « ma sœur commence à suivre son style de vie » ? Est-il avéré qu’elle consomme des substances illicites ? Je suis assez certain que la Justice française applique très peu de tolérance pour les majeurs entraînant des mineurs à consommer des drogues, ou même de l’alcool. Même si la consommation de certaines drogues n’est de facto pas punie, avoir une mineure dans l’histoire ça change tout.

Moi, ça m’inquieterait vraiment si j’avais une sœur de cette âge qui consommait ce genre de choses avant qu’elle ne soit une adulte. Ce point-ci devrait être mentionné auprès de tes parents, car c’est potentiellement grave (surtout s’il y a drogues que tu qualifies de « dures ») et ils doivent le savoir.

PS : je ne t’incite pas à spécialement « piéger » Tom avec cette histoire de drogue, par exemple en faisant en sorte qu’il aille croupir en prison ou je ne sais quoi. Je t’invite juste à t’assurer toi et tes parents que ta sœur soit préservée de ces choses s’il y a effectivement lieu de s’alarmer. S’il est avéré qu’elle court un danger relatif aux drogues, tes parents pourront prendre les mesures qui s’imposent.

sgble

J’entend par « ma sœur commence à suivre son style de vie »c’est qu’elle commence à fumer de la drogue tout les weekends et à commencer les clopes. Beaucoup de personnes fument des clopes et des expériences scientifiques ont démontrées que les filles qui commencent à fumer avant la fin de l’adolescence avaient de fortes chances de fumer pour toujours .

Et si elle peut ne jamais commencer c’est un gros plus, mais c’est surtout au niveau des drogues weed, extasie qu’elle risque de prendre si elle continue à sortir avec ce Tom. Après Tom a peut être changé entre temps mais ça m’étonnerait, quand je l’avais vu il y 3 mois il m’a dit qu’il adorerait aller à une "Dream Party" donc je pense que c’est sûrement pas le cas.

Édité par Andréas

+0 -0
Auteur du sujet

Avec Tom on a convenue de se retrouver seulement nous deux sans ma sœur. J’en sors à l’instant, il y a moins d’une heure. Ça s’est bien passé.

Je lui ai parlé de mes craintes qu’il influe ma sœur sur sa consommation de drogues et m’a assuré qu’il ne lui fera jamais prendre de drogues et qu’il avait même arrêté d’en prendre. Sauf le cannabis.

Je n’ai presque pas parlé de leur différence d’âge en disant seulement que sur ce point c’était pas très gênant. En gros tout s’est plutôt bien passé, aucun élèvement de voix ni rien.

Je viens de me rendre conte que j’ai oublié de lui dire que j’allais garder un œil sur leur relation et de comment elle se passe. Mais il a due le comprendre.

Bref, je tien à tous vous remercier pour l’aide que vous m’avez apporté et les avis que vous m’avez donné.

Merci ! ^^

+6 -0

Ne prends pas sa parole pour argent comptant non plus. Et en plus même si lui a stoppé sa consommation il continue peut-être de fréquenter d’autres gens dont c’est pas le cas, que ta soeur fréquentera du coup aussi. Garde vraiment un oeil.

Édité par Society

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte