La nouvelle carte des régions

Votre avis ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Salut tout le monde ! :)

Aujourd'hui jeudi 20 novembre 2014, l'Assemblée nationale a voté la nouvelle carte des 13 régions françaises (contre 22 auparavant).

Personnellement je ne suis pas trop concerné, les régions où je suis et où je fais mes études ne sont pas modifiées.

Par contre, je pense par exemple aux Alsaciens qui se retrouvent dans une nouvelle région géante et je comprends leur mécontentement, et à l'inverse, Bretagne et Pays de la Loire restent séparés malgré les manifestations et les demandes d'union, alors qu'au niveau de la superficie la taille serait comme celle des autres.

On peut également observer une grande diversité dans le nombre de départements au sein de ces nouvelles régions (4 ou 5 pour les plus petites contre 12 ou 13 pour les plus grandes).

Alors, qu'en pensez-vous ?

Même ceux qui ne sont pas en France peuvent répondre ! :p

“I don't love studying. I hate studying. I like learning. Learning is beautiful.” – Natalie Portman

+0 -0

Le problème c'est qu'au lieu de faire des "super-régions" en se basant sur les départements, on a fait des "super-régions" sur la base des régions.

Par exemple j'aurais plus vu une grande région du sud-ouest qui englobe Bordeaux et Toulouse pour faire une région "aéronautique".

Pareil pour la région Pays de la Loire qui aurait dû être éclatéd avec le 44 voire le 49 rattachée à la Bretagne mais le 17 avec le Poitou-Charentes.

Le problème de l'Alsace c'est qu'elle possède encore des lois particulières, donc c'est un peu bête de la rattacher à une autre région.

Sinon sur le principe je suis pour, comme pour la disparition des départements à moyen terme (avec les responsabilités éclatées entre communautés de communes et régions)

Édité par zeqL

+5 -2

"Il n'a jamais été montré que la concentration des administrations améliore leur efficacité. François Hollande a déposé à Bruxelles un "plan de réforme nationale" dans lequel figure, au chapitre des économies, la suppression des départements. La démocratie est donc représentée comme un coût… Surtout, il n'y aura pas d'économies mais un gâchis gigantesque. Les routes et les dépenses sociales, dont s'occupent notamment les Départements, existeront toujours. Personne n'ayant parlé de les abandonner, dès lors qui mettra en œuvre tout ça ? De quelles économies parle-t-on ? Il est très étrange de maintenir des structures qui n'ont pas toujours fait la preuve de leur efficacité comme les agglomérations et les métropoles, alors qu'on supprime celle qui met de l'ordre. S'attaquer aux départements, c'est s'attaquer à la structure républicaine de l'Etat Français."

"La France n’est pas un joujou avec lequel 2-3 nabots peuvent jouer avec un ciseau !"

+0 -0
Staff

Solid, l'article que tu cites (source ?) est de mauvaise foi. :D

"Il n'a jamais été montré que la concentration des administrations améliore leur efficacité.

Le contraire non plus. Par contre ce qui est prouvé, c'est que la clause de compétence générale provoque des financements croisés et un capharnaüm administratif. Autrement dit, si tout le monde ne fait pas la même chose et que chacun reste chez soi, les choses s'amélioreront.

François Hollande a déposé à Bruxelles un "plan de réforme nationale" dans lequel figure, au chapitre des économies, la suppression des départements. La démocratie est donc représentée comme un coût…

Il faut admettre quand même, que le nombre d'élus en France est élevé. Cela a un coût naturellement. Dire que la démocratie est représentée par un coût, c'est de la propagande. Je pourrais tout aussi bien dire : "Une démocratie préserve l'impôt pour l'intérêt de la nation, et diminue les dépenses inutiles qui ne servent pas les citoyens".

Surtout, il n'y aura pas d'économies mais un gâchis gigantesque. Les routes et les dépenses sociales, dont s'occupent notamment les Départements, existeront toujours. Personne n'ayant parlé de les abandonner, dès lors qui mettra en œuvre tout ça ? De quelles économies parle-t-on ?

Mauvaise foi encore, et réflexion de conservateur. Les compétences des départements peuvent être transférées, et il est toujours possible d'avoir des structures départementales sans départements. Par exemple, avoir une CAF des Hauts-de-Seine sans avoir de de conseil départemental. Les deux de toute façon ne sont pas directement liés.

Il est très étrange de maintenir des structures qui n'ont pas toujours fait la preuve de leur efficacité comme les agglomérations et les métropoles, alors qu'on supprime celle qui met de l'ordre.

Que les départements mettent de l'ordre pourquoi pas. Que les agglomérations et les métropoles n'ait toujours pas fait leur preuve c'est normal : elles devraient dans l'absolu remplacer les communes qu'elles regroupent, pas s'y ajouter.

S'attaquer aux départements, c'est s'attaquer à la structure républicaine de l'Etat Français."

Mauvaise foi ultime. Quand Napoléon a abrogé le calendrier républicain, ça c'était s'attaquer à la république ! Les départements ne sont pas une caractéristique essentielle de la République française…

+2 -1

La Bretagne et les Pays de la Loire rattache ? Alors ca jamais ! On a un certain standing en Bretagne. On accepte pas n'importe qui :D

MeliMelo

Pauvres bretons, ils ne sont déjà pas bien civilisés et ils refusent qu'on les élève du rang de sauvage à homme moderne :D

Édité par devock

+6 -0
Auteur du sujet

La Bretagne et les Pays de la Loire rattache ? Alors ca jamais ! On a un certain standing en Bretagne. On accepte pas n'importe qui :D

MeliMelo

Il s'agit seulement de la Loire-Atlantique (44) qui demande à être rattachée. ^^

Solid, l'article que tu cites (source ?) est de mauvaise foi. :D

Aabu

Le message de Solid est extrait d'une interview de Jean-Luc Mélenchon. Vous pouvez la lire en entier ICI.

“I don't love studying. I hate studying. I like learning. Learning is beautiful.” – Natalie Portman

+0 -0

Pour la fusion qui me touche, NpdC-Picardie, franchement ça ne me dérange pas.

De toute façon, les 2 régions sont déjà "le grand Nord" selon certains présentateurs TV, alors cette fusion ne va pas changer grand-chose finalement. Enfin, quand je dis pas grand-chose, j'entends au sens culturel ainsi qu'en terme de rayonnement vers l'extérieur.

Si on avait fusionné avec l'île-de-france, on aurait même pu avoir 2 Louvres en un :D !

Édité par dosmpm

There is no place like /home.

+0 -0

Bah, moi j'aurais fait

  • la région Parisienne (aka ile de france)
  • une région Alsace Moselle (bref on met les gens sous régime du concordat ensemble)
  • je fais descendre la région Rhone-Alpes jusque Nice (et Sofia Antipolis) (ce qui fait une bonne puissance industrielle
  • je fais une région Corse-côte d'azure, (avec un coseil général préoccuppé par le tourisme)
  • une région bordeaux-toulouse (aéronautique)
  • un région "centre", avec bourgogne et champagne
  • Une région Nord
  • Une région Ouest (Bretagne, Nantes, Angers, …)

Juste 8 régions. Alors oui, ça va déplaire aux Alsaciens de ne pas être seuls, comme aux Bretons ou aux Corses, mais pour le découpage administratif, on s'en fout, il faut des régions cohérentes avec de l'activité dans chaque région. Ah, par contre, dans mon plan, on conserve les départements (quittes à réduire leur nombre: la moitié des départements de France ont moins d'habitants que Lyon, 3eme ville Française (445k habitants, derrière Marseille (797k) et Paris (2.1M), et devant Toulouse et Nice (390k et 343k). Préserver le département du territoire de Belfort juste parce que c'est historique, c'est gâcher des ressources, alors même qu'on ne parvient pas à équilibrer notre budget.

On a 600000 mandats électifs en France, les élus locaux représentent un coût de 1.2milliards d'euros par an. Ce chiffre est à relativiser, vu que le PIB de la France est de 2000 milliards, mais c'est quand même non négligeable, et on peut ajouter 144 millions pour le conseil constitutionnel, le parlement et le gouvernement.On a deux fois plus d'élus par personne qu'en Autriche ou en Suède, 20 fois plus qu'en Irlande ou au Royaume Uni… On a à l'évidence de gros problèmes d'organisation et d'attribution des responsabilités.

+2 -0

Perso ma région va être rattachée à nos cousins Picards, ce qui me dérange pas du tout.

Par contre, ce qui m'embête, c'est que j'en ai pas vu un seul parler de l'avenir des AOC actuelles… L'exemple que j'aime bien prendre, c'est celui du crémant d'Alsace1 qui a une AOC, me semble-t-il, sur l'ensemble de la région. Ce qui signifie donc que n'importe quel crémant peut porter le nom de Crémant d'Alsace, pourvu qu'il soit produit dans la région d'Alsace.

Or, d'après la carte de l'OP, l'Alsace va être rattachée à la Champagne-Ardenne ainsi qu'à la Lorraine. Cela signifie donc que :

  • L'AOC est devenue obsolète ?
  • L'AOC est étendue à l'ensemble de la région ?
  • L'AOC est modifiée pour appartenir aux seuls départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ?

Ici je prends le cas du crémant d'Alsace, mais il y a de nombreux autres produits régionaux dans le même cas.

Qu'en pensez-vous ?

Pas de soucis pour le champagne par contre, l'AOC ne concernant que le département du même nom. La réforme ne concerne que les régions.


  1. Le crémant est le terme générique pour désigner ce qu'on appelle couramment du champagne. Donc le champagne est en fait du crémant de Champagne :) 

A graphical interface is like a joke: if you have to explain it, that's shit. | Les logiciels Deuchnord

+0 -0
Auteur du sujet
  • je fais descendre la région Rhone-Alpes jusque Nice (et Sofia Antipolis) (ce qui fait une bonne puissance industrielle

Natalya

Arrrgh … SoPHia :3

Désolé j'ai pas pu m’empêcher de poster, j'ai les yeux qui ont saigné … :p

legion_noir

Ah mais oui, j'avais lu trop vite et je n'avais pas remarqué ! ^^

“I don't love studying. I hate studying. I like learning. Learning is beautiful.” – Natalie Portman

+0 -0
Staff

Perso ma région va être rattachée à nos cousins Picards, ce qui me dérange pas du tout.

Jérôme Deuchnord

Je suis Picard de naissance (personne n'est parfait). Après une parenthèse dans l'Est, j'ai vécu quelques années en Île-de-France, avant de déménager à Lille. Pour moi, c'est assez représentatif de la Picardie : l'Oise est un département annexe de l'Île-de-France alors que la Somme fait déjà partie du Nord. Il n'y a pas tellement d'entre-deux. L'attractivité de Paris et de Lille font de la Picardie un désert un peu inutile. J'aurais donc plutôt vu la Picardie partagée entre l'Île-de-France et le Nord. Avec cette carte, l'Oise pourtant si proche de Paris va se sentir un peu loin de Lille, c'est dommage.

Ah oui, il y a l'Aisne aussi en Picardie. Mais bon ça, faites-en ce que vous voulez.

Suivez ZdS sur Twitter ! Et venez aux JZDS Lille !

+1 -0

@ Jérôme Deuchnord Rassure-toi ! Les AOC n'ont rien à voir avec les limites départementales ou régionales. Deux exemples : - le Médoc qui est sub-divisé en de multiples AOC dont certaines sont à cheval sur deux communes, pas plus ! - l’Armagnac qui est a cheval sur le Gers, les Landes et le Lot et Garonne. Mais sur une partie seulement de chaque département. Tu peux continuer avec le Crémant d'Alsace sans crainte !

+0 -0

La Bretagne et les Pays de la Loire rattache ? Alors ca jamais ! On a un certain standing en Bretagne. On accepte pas n'importe qui :D

MeliMelo

Pauvres bretons, ils ne sont déjà pas bien civilisés et ils refusent qu'on les élève du rang de sauvage à homme moderne :D

devock

haha on est tres bien a l'etat sauvage a jouer avec le purin et se rouler dans les algues vertes :P

Le problème de l'Alsace c'est qu'elle possède encore des lois particulières, donc c'est un peu bête de la rattacher à une autre région.

zeqL

Ça a toujours été le cas pour la Moselle et ça ne pose pas de problème.

Ce qui aurait été intéressant avec une réforme territoriale serait de fusionner les départements dans les régions, de façon à supprimer les services doublons et réduire les coûts. Là, on ne fait qu'allonger les distances pour les gens qui auront à se déplacer jusqu'à la préfecture de région, et on ne simplifie rien du tout.

Ça fait tellement longtemps qu'ils cherchent à la faire passer en force, cette réforme, que je suppose qu'on ne pouvait plus y échapper. On va dire que je m'en fous : ils n'ont pas touché à PACA, et si son tracé doit être touché, ce sera pour que le Gard nous rejoigne, ce qui n'est pas idiot.

Cela étant, je ne comprends vraiment pas pourquoi ils tiennent absolument à réunir Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. C'est déjà pas évident de se rendre à Montpellier quand tu vis en Lozère, alors si maintenant il faut aller à Toulouse pour accéder aux administrations régionales… Et en plus, merci l'Assemblée nationale : maintenant, les Catalans font faire chier deux fois plus de monde qu'avant !

Je n'aime pas le raisonnement bassement mathématique qui juge l'utilité d'une collectivité territoriale à l'aune de sa population : un territoire, c'est aussi une superficie. Je prendrai deux exemples.

L'an dernier, je travaillais pour une commune de Languedoc-Roussillon. Laquelle région organise régulièrement des formations dans mon domaine, qui pour des raisons évidentes d'économie regroupent des agents de l'ensemble de la région. Pour l'une d'entre elles, j'ai dû aller à Narbonne, alors que j'habitais et travaillais dans l'Est du Gard. Avec la fusion des deux régions, que vont devenir de telles formations ? Va-t-on obliger les agents gardois à aller se former dans les Hautes-Pyrénées ou va-t-on tout simplement refuser de mutualiser les formations entre les deux régions, réduisant ainsi considérablement l'intérêt économique de la fusion ?

Par ailleurs, c'est un problème récurrent de pas mal des communes que d'avoir une faible population et une grande superficie : les missions sont les mêmes que pour toutes les communes, avec des moyens réduits à presque rien. Par exemple, une vaste commune de montagne a les mêmes obligations de surveillance de son territoire qu'un chef-lieu de département… quand bien même elle n'a que 500 habitants et les revenus qui vont avec. Et fusionner deux vastes communes de 500 habitants ne fera que créer une immense commune de 1000 habitants avec deux centres concurrents, alors ce n'est pas la solution. C'est pour ça qu'il est indispensable de garder la collectivité territoriale « département ». Pour qu'une communauté de communes prenne en charge une mission, il faut que toutes les communes qui la composent soient parvenues à trouver un accord sur les limites exactes et les modalités de la délégation : c'est trop compliqué ! Alors qu'on pourrait plutôt décider que le département supplée les communes dans les missions qu'elles ne sont pas matériellement à même de remplir.

L'échelon du département existe sous une forme ou sous une autre depuis au moins 2500 ans, et il a traversé toutes les vicissitudes de l'histoire, toutes les périodes de déliquescence de l'État : ce n'est pas pour rien. Car il correspond à un groupe social suffisamment réduit pour qu'il y ait formation d'une identité ethnique.

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+0 -0

La formation d'une identité ethnique ne me semble pas forcément souhaitable: pour réussir à avancer, je pense qu'il faut avant tout avoir une identité Française et Européenne (et, à plus long terme, internationale, mais ça me semble mal barré pour le siècle à venir).

La distance jusqu'au siège de la région ne me semble pas non plus être une restriction: d'une part, pour les départements, il existe des sous-préfectures, qui permettent de traiter ce problème, d'autre part, dans un monde où on sait nos réserves énergétiques limitées, traiter les dossiers par correspondance me semble être un devoir.

+2 -2
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte