GSOC 2015

Pourquoi pas ?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Staff
Auteur du sujet

Dans quelques mois l'inscription des projet à Google Summer of Code 2015 vont arriver. Ce programme financé par Google rémunère des étudiants à travailler l'été sur des projets Open-Sources sous la direction de mentors qui les guident durant tout le process.

Pour plus d'infos, je vous renvois sur la FAQ.

A première vue Zds est parfaitement éligible (en fait il n'y a même pas besoin de structures légales) et les étudiants français aussi (car bon ce sont probablement eux qui seraient notre première cible).

Cela peut être une bonne idée si toutes les conditions sont remplis, ça peut être l'occasion de faire grandement avancer certaines ZEP. D'autant que le but est aussi que le mentor guident l'étudiant. On est parfaitement dans le but de l'association : le partage de la connaissance.

Avant de se lancer dans cette participation (si l'asso donne son aval), voici quelques points qu'il faut vérifier :

  • Il faut minimum 2 représentant du projet vis a vis de Google. J'imagine que des membres du CA feraient bien l'affaire. Le but est surtout de suivre les procédures d'inscriptions.
  • Il faut créer au préalable une liste d'idée clair de ce qu'on peut proposer aux étudiants. Je pense que la liste des Zep est déjà une bonne base.
  • Il faut des mentors disponibles pour gérér les étudiants. C'est probablement ce qui va être le plus compliqué. Ceux-ci doivent être des contributeurs du projet. Google estime que ce travail de mentor devrait prendre environ 10h par semaine.

Il y a un rapport de mi-parcours et final a rédiger par le mentor et l'étudiant. Ceux-ci doivent probablement être rédigés en anglais. Maitriser cette langue serait probablement necessaire.

Donc on en vient a la principale question : avant de se lancer là dedans, ou l'envisager, est ce qu'il y a ici des contributeurs réguliers qui pourraient se dégager du temps pour faire ça ?

De manière plus général, qu'en pensez vous ?

NB: C'est pas encore très clair pour moi mais visiblement le projet reçoit lui aussi une subvention pour sa participation.

edit: si en fait c'est clair :

Google will provide a total stipend of 6000 USD per accepted student developer, of which 5500 USD goes to the student and 500 USD goes to the mentoring organization.

edit2: L'été pour Google, c'est du 25 Mai au 28 Aout.

Édité par Kje

+10 -0
Staff

Personnellement je trouve l'idée tout simplement excellente. J'ai déjà participé à un GSOC (ça fait un moment maintenant) en tant que dev, et c'était vraiment cool. Par contre mon mentors n'était pas trop présent, 'fin bref, il me semble qu'il y'a une petite paperasse à faire quand même, mais perso, je pense pouvoir me dégager du temps (quoique au mois d'aout :-° ) pour mentorer.

Une bonne conséquence étant que des étudiants francophones pourront facilement s'y intéresser, car mine de rien, participer au GSOC quand t'es pas pleinement bilingue, ça peut être chaud.

Staff
Auteur du sujet

Au niveau paperasse, pour les mentors et étudiants, c'est un rapport chacun a mi parcours et un rapport final chacun. Le reste c'est plus au niveau asso de gérer (inscription, suivre la procédure, fournir des doc pour etre payé, etc.)

+0 -0
Staff
Auteur du sujet

Ouais, bah t'as quand même les livrables a fournir pour le suivi et tout, sinon t'es pas remunéré :(

Oui a priori faut tout balancer sur un dépot mais ça, ça ne me choc pas en meme temps. Si tu participe mais ne produit rien…

+0 -0

Faut voir le volume réel (vraiment 10h par semaine pour le mentor ?) mais je pourrais ptet m'y intéresser aussi (bien que loin d'être un vrai bon dev Django/Python, j'ai quand même de bonne connaissance en gestion de projet, savoir coder, un peu de gestion de personne etc…)

ZdS, le best du Zeste ! Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0
Staff
Auteur du sujet

Les 10h c'est l'estimation donné par Google dans la FAQ. Ce n'est pas chronométré. Je pense que ça dépend beaucoup de l'étudiant. L'idée est que l'étudiant ne soit pas laissé à l'abandon. Je pense, dans le cadre de zds, que la communauté des dev du site pourra alléger cette contrainte : si le mec a une question, un autre dev que le mentor peut le prendre en main temporairement. Mais il faut avoir conscience que le but n'est pas "voila le sujet, voila le code, débrouille toi".

Au passage, a titre personnel, je ne peux pas m'engager a faire mentor sur cette période là, sinon je sent que moins d'un moi apres je ne pourrais pas me marier. J'ai trop peu de visibilité. Pour autant si ça se fait, je donnerai un coup de main à l'occasion.

+0 -0

Petite question (surement plus pour firm1 qui a déjà participé) :

Google will provide a total stipend of 6000 USD per accepted student developer, of which 5500 USD goes to the student and 500 USD goes to the mentoring organization.

La répartition est faite directement par Google ou c'est 6000 USD à l'organisation qui refile $5500 à l'étudiant ? Parce que si c'est le cas, je suis pas sûr que les statuts autorisent ça (ça passerait à un but lucratif pour moi d'un coup).

Hormis ça, je trouve que c'est une bonne idée qui permettrait d'intéresser quelques étudiants (à voir si ça peut rentrer dans le cadre d'un stage, non rémunéré directement, aussi peut-être ?)

+0 -0

La répartition est faite directement par Google ou c'est 6000 USD à l'organisation qui refile $5500 à l'étudiant ? Parce que si c'est le cas, je suis pas sûr que les statuts autorisent ça (ça passerait à un but lucratif pour moi d'un coup).

Xalfen

C'est quoi le rapport entre toucher/verser de l'argent et avoir un but lucratif ? Ce n'est pas en tant que membre de l'association que l'étudiant touche de l'argent.

Cela dit, si l'argent passe par l'asso et que l'asso paye l'étudiant, je suis contre, parce que ça veut dire que l'asso devient donneuse d'ordre, (et pas google), ce qui implique un certain nombre de contraintes financières et légales (notamment un contrat de travail, ou une convention de stage, ou quelque chose indiquant que le travail fourni ne se fait pas dans le cadre d'un CDI, ce qui est implicitement le cas en l'absence de contrat). L'asso peut faire support et accompagnement, mais pas donneur d'ordre.

+0 -0

C'est quoi le rapport entre toucher/verser de l'argent et avoir un but lucratif ? Ce n'est pas en tant que membre de l'association que l'étudiant touche de l'argent.

Justement, ma question c'est que si l'argent est remis par l'asso, l'étudiant le reçoit en tant que membre de l'association. J'ai abordé l'angle du but lucratif, dans cette éventualité où justement, tu vas redistribuer, potentiellement, une partie de ton bénéfice à des membres de l'association.

+0 -0

Une news d'hier sur LinuxFr qui évoque l'experience GSOC pour une association : https://linuxfr.org/news/darktable-entrevue-avec-johannes-hanika

Apparement ça n'a pas été idéal :

— Darktable a participé au Google Summer of Code en 2011. Comment cela s'est-il passé ? Penses-tu que cette expérience sera renouvelée dans le futur ?

En résumé, non. Parce que nous sommes à court de mentors, et que l'on ne peut pas utiliser l'argent reçu. Le mentorat est la source de deux problèmes. Le premier, puisque la plupart d'entre nous a une vie très chargée, c'est qu'on ne peut pas assurer un temps minimum de mentorat de manière fiable sur une période donnée. Le deuxième, c'est que l'on implémenterait la fonctionnalité nous-même bien plus rapidement que n'importe quel étudiant (parce que l'on connait déjà bien notre code), peut-être même en moins de temps que le mentorat lui-même. Le souci avec l'argent (ce qui est également vrai pour les donations), c'est que nous n'avons pas, aujourd'hui, d'organisation à but non lucratif associée avec Darktable, donc accepter de l'argent est un cauchemard au niveau des impôts. En outre, la somme que l'on pourrait espérer récolter serait probablement équivalente à un ticket de cinéma mensuel pour chaque développeur, à peu de choses près.

+0 -0
Staff
Auteur du sujet

A priori c'est Google qui verse directement puisque dans la timeline il est précisé la deadline pour l'étudiant a fournir les documents pour le paiement. Il est aussi préciser que Google ne peut pas payer les étudiants de certains pays en vertue des lois américaine (Corée du nord, Syrie, etc.)

+0 -0

Le souci avec l'argent (ce qui est également vrai pour les donations), c'est que nous n'avons pas, aujourd'hui, d'organisation à but non lucratif associée avec Darktable, donc accepter de l'argent est un cauchemard au niveau des impôt

De ce que je comprends, c'est justement pas une association sous la loi 1901, et que les personnes physiques ne souhaitent pas encaisser l'argent à titre personnel (et se prendre de l'impôt dessus).

+0 -0
Staff

Bon allez je profite d'un vrai clavier entre les mains pour faire un petit temoignage sur les GSOC.

La première (et la seule) fois ou j'ai participé au GSOC, c'était durant l'été 2009 (ça ne me rajeunit pas tout ça :) ). Pour se placer dans le contexte, c'était autour du projet ArgoUML, un éditeur de diagramme UML développé en Java (oui je fais du Java depuis des lustres et alors :-° ). Le projet en lui même qui m'a été confié consistait à implémenter un module d'export d'un modèle physique de donnée (avec le sql de création de la base de donnée). Voilà à peu près pour le contexte.

J'ai travaillé avec un mentor qui ne parlais pas un mot de Français, il vivait à Chypre (avec le recul je pense avoir plus reçu de ses photos quand il était à la plage que de conseil). Il faut dire que j'étais aussi très autonome, car les specs étaient plutôt clair, et le résultat attendu était pragmatique. Ce n'était pas non plus un grand défi technique, car je connaissais bien le langage. Je l'ai fait en parallèle de mon stage en été, j'avoue que ça a été chaud sur la fin, car le rendu de mon rapport de stage collait avec une de mes deadline pour le projet. Il faut savoir que le timing proposé par Google s'est pour des devs moyens, nombreux sont ceux qui le font en deux fois plus vite. Typiquement, la seule chose que mon mentor faisait c'était de relire mes documents avant envoi (et pour la petite anecdote, il se mariait dans la même année aussi cc Kje ). Au final, j'en garde un excellent souvenir, mine de rien, c'était pile dans ce que je cherchais à ce moment : une activité en parallèle dans laquelle je ne dois pas dépenser trop d'effort que je pourrais faire sur mon temps libre en choissisant mes horaires. Et le plus drôle c'est que j'étais mieux payés par Google que par mon stage :D

En général les projets soumettent en amont leurs doléances à Google et les étudiants sélectionnent les projets sur lequel ils veulent travailler avant même que le projet soit sélectionné. Si le projet est sélectionné, vous êtes accepté aussi. Il y'a des livrables à fournir à la fin du mois pour montrer que le projet avance, si vous ne les fournissez pas, pas de paye tout simplement. Et je traitait directement avec Google.

ça serait vraiment une excellente idée si ZdS participait au GSOC, même si on a tendance à y voir des projets beaucoup plus gros, mais je pense que ZdS a ce qu'il faut pour. Et nos ZEPs permettent déjà d'avoir des spécifications qu'il faut tout simplement traduire en anglais.

Voilà, j'ai été un peu long finalement.

Staff

Je suis plutôt pour … mais pas pour 2015. Je m'explique.

Actuellement on a un code qui bouge énormément (cf. le nombre de modifications depuis la création du repo), des process qui ne sont pas encore totalement au point (cf. les raisons du blocage de la 1.3) et surtout une équipe de développeurs très dynamique. Le principal problème, et ça a déjà été évoqué de nombreuses fois, c'est la quantité de contenu qui fait plutôt défaut aujourd'hui. On n'a des choses importantes qui arrivent mais je pense qu'il ne faut pas trop précipiter les choses. Le projet est encore jeune et nécessite du rodage avant d'être prêt pour le GSOC.

Il faut dire qu'on a aussi la grande majorité des informations (doc, commits, PR, discutions sur le forum et sur GH, zds-meeting, etc) uniquement en français. Ça peut être un frein. On devrait faire en sorte que tout cela soit traduit (j'ouvre justement un topic dans la soirée pour la traduction de la doc et des ZEP).

"I think that it’s extraordinarily important that we in computer science keep fun in computing." – Alan J. Perlis

+0 -0
Staff
Auteur du sujet

et pour la petite anecdote, il se mariait dans la même année aussi cc Kje

Et tu dis toi même qu'il ta totalement délaissé. Ça me conforte dans l'idée que ce n'est pas une bonne idée pour moi de s'engager là dedans.

Ensuite, gustavi, je ne suis pas tout a fait d'accord. En fait notre plateforme est assez jeune mais rien ne dit que le code ne bougera pas aussi beaucoup l'année prochaine. En fait pour moi de toute façon on a aucun moyen de savoir où on en sera au lancement du GSOC (Mai 2015) et nos problèmes d'organisation seront peut être résolu d'ici là. Dans tous les cas, tu en es la preuve, on a régulièrement des dev qui nous rejoignent et arrivent à s'y mettre. Je ne vois pas pourquoi un autre étudiant (voir toi si tu es étudiant et cherche un job pour l'été) ne pourrait pas s'y mettre. Donc pour moi je ne vois pas ça comme un problème si évident que ça.

Cependant je pense qu'il faut être prudent et faire ça bien. Puisque des dev sont motivés je proposerai de s'inscrire (si l'asso donne son aval) en ne recherchant qu'un seul étudiant et en rajoutant la contrainte qu'il soit francophone (en plus de parler un anglais correct).

Ainsi on ne devrait pas avoir de mal à tous pour l'encadrer, ça nous permettrait de voir comment ça se passe et accessoirement l'asso gagnerai un petit sponsoring qui ne fera pas de mal. Si ça se passe mal, on ne le refait pas l'année prochaine, si ça se passe bien, l'année prochaine on en prend plus.

+4 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte