Utiliser proprement l'écriture mathématique en $\mathrm{\LaTeX}

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Reprise du dernier message de la page précédente

Ce tutoriel me sera très utile, j'utilise de plus en plus le $\mathrm{\LaTeX}$, notamment pour les mathématiques (pour l'instant de façon sale avec des .png ou .svg au milieu de document LibreOffice…). J'attends plus qu'un tuto complet sur le $\mathrm{\LaTeX}$ :D (en attendant celui d'OC fera l'affaire…).

Breizh

paspro est en train d'en rédiger un ici. Pour le moment, il n'est pas trop avancé.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

Tu peux également commencer avec le contenu déjà disponible sur le web et venir poser des questions. Il y a finalement pas mal de monde qui utilise LaTeX pour faire des maths sur ZdS (et dans différents buts), on pourra certainement t'aider à faire ce que tu veux :-)

@Karnaj : tu veux qu'on relise quoi sur ta dernière version ?

Édité par Holosmos

+0 -0
Auteur du sujet

Sur cette version j'ai remanié un peu la partie Respecter ses règles (surtout là où je parle des espaces).

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

Je chipote un peu mais j'ai remarqué quelque chose.

Dans l'écriture ${\rm d}t$, on garde le $t$ comme dans l'écriture mathématique standard (ce n'est pas un ${\rm t}$). Or tu mets ${\rm dt}$. Ce n'est en fait pas nécessairement faux, mais assez inhabituel d'appeler une variable ${\rm t}$ et pas $t$.

Plus clairement : ${\rm d}\nu$ désigne un objet dépendant de $\nu$. Ainsi, ${\rm dt}$ et ${\rm d}t$ ne désignent pas les mêmes objets.

Édité par Holosmos

+1 -0
Auteur du sujet

En fait j'ai pris $\mathrm{dt}$ au hasard sans aucun sens particulier et c'est vrai que ça peut porter la confusion avec les dérivées par exemple. Je vais donc le changer (peut-être que je mettrais $\mathrm{card}$).

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Auteur du sujet

Généralement, j'utilise cette commande : $\newcommand{\d}{\mathop{}\mathopen{}\mathrm{d}}$. Par contre, je ne sais pas si c'est la meilleure façon de faire.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour à tous !

La beta du tutoriel a été mise à jour.

Merci pour vos relectures

EDIT : j'ai écrit un peu sur la partie sur les polices mais je ne suis pas trop satisfait. Vous en pensez quoi ?

Édité par Karnaj

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour à tous !

La beta du tutoriel a été mise à jour.

Merci pour vos relectures

EDIT : C'est corrigé pour l'espace. Et j'ai également rajouté une allusion à la variante étoilée de DeclareMathOperator.

Édité par Karnaj

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

Bien pour la version étoilée.

N'empêche que je suis sceptique sur cette commande \DeclareMathOperator.

Je trouve l'espacement trop important avec les parenthèses et il n'est pas rare d'utiliser les deux notations dans un texte. Je pense notamment à des "mots" comme ${\rm dim}$ ou ${\rm Ker}$ qu'il arrive d'utiliser avec et sans parenthèses pour alléger si possible l'écriture.

Qu'est-ce que je fais dans ce cas là comme macro ? Actuellement j'utilise abondamment les {\rm machin} mais je suis conscient qu'on devrait pouvoir mieux faire.

+0 -0
Auteur du sujet

Sur le tutoriel, c'est compliqué de faire les bons espacements, mais essaye dans un fichier et compile le. L'espacement avec les parenthèses est le même que pour les fonctions déjà définies.

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

Juste une petite question : Les esperluettes sont inutiles dans ta fonction définie par morceaux non ?

Sinon, je ne sais pas s'il y a une autre alternative, mais moi j'ai l'habitude d'utiliser un tabular{cccc} pour les définitions de fonction (à la place d'un environnement align*). Ça permet d'avoir l'ensemble de départ et la variable aligné, les deux flèches alignées et l'ensemble d'arrivée et la définition aligné .. Mais bon c'est une syntaxe assez lourde et certainement pas destinée à ça ;)

Sinon tu devrais donner des noms plus courts pour tes macros non ? ^^ Sinon il n'y a plus aucun intérêts d'écrire \intervalleEntier{1}{10} à la place de [\![1, 10]\!] :p

+0 -0
Auteur du sujet

Juste une petite question : Les esperluettes sont inutiles dans ta fonction définie par morceaux non ?

Les esperluettes sont en effet inutiles dans la fonction que j'utilise, c'est juste pour montrer qu'on peut bien les utiliser dans l'environnement cases.

Sinon, je ne sais pas s'il y a une autre alternative, mais moi j'ai l'habitude d'utiliser un tabular{cccc} pour les définitions de fonction (à la place d'un environnement align*). Ça permet d'avoir l'ensemble de départ et la variable aligné, les deux flèches alignées et l'ensemble d'arrivée et la définition aligné .. Mais bon c'est une syntaxe assez lourde et certainement pas destinée à ça ;)

Avec align, on peut également les aligner.

Sinon tu devrais donner des noms plus courts pour tes macros non ? ^^ Sinon il n'y a plus aucun intérêts d'écrire \intervalleEntier{1}{10} à la place de [\![1, 10]\!] :p

Quand on a l'habitude ça va, surtout avec l'auto-complétion ^^

EDIT : et rien n'empêche de les renommer :)

Édité par Karnaj

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Auteur du sujet

Bonjour les agrumes !

La bêta de votre tutoriel « Outils pour l’écriture des mathématiques en LaTeX » a été mise à jour et coule sa pulpe à l'adresse suivante :

Au programme une réécriture quasi-complète du tutoriel. Merci d’ailleurs à ct pour sont aide durant sa rédaction. Il est maintenant plus complet, plus correct mais aussi plus dense. Il y a a donc une présentation de plus d’environnements, des explications plus poussées et une dernière partie sur plusieurs paramètres du mode mathématique.

Je veux surtout des retours sur la clarté du tutoriel. Si un passage vous semble peu clair ou même incompréhensible, merci de me le faire remarquer.

Merci d'avance pour vos commentaires.

Édité par Karnaj

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Auteur du sujet

@Holosmos : J’éditais pendant que tu écrivais ton message. ^^

Assez des salamis, je passe au jambon — Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! — Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0

Cette commande est donc à utiliser pour des mathématiques à mettre en romain, par exemple, on peut pour les constantes comme e, l’imaginaire i ou le «d» de la différentielle dx qui doivent être écrits en romain.

Je crois que ça dépend des auteurs. Personnellement je garde le $e$ en mode mathématique « normal », je note $\boldsymbol{i}$ l'unité imaginaire et le ${\rm d}$ droit.

Sinon j'ai pas trop lu les parties techniques, n'étant pas compétent. J'ai aussi l'impression que la partie sur les normes d'écritures en mathématiques a disparue, normal ?

Édité par Holosmos

+0 -0

Cette nouvelle version est beaucoup mieux, tu présentes quasiment tous les environnements utiles. C'est du beau travail ! :-D

J'ai quelques petites remarques en vrac.

  • Dans les matrices avec des fractions, au lieu d'utiliser \strut à répétition, tu peux utiliser le package cellspace accompagné de l'option math.

  • Pour écrire les intervalles facilement, tu peux définir une commande plus simple en utilisant TeX.

1
\def\inter#1#2;#3#4{\left#1#2\mathopen{}\mathpunct{};#3\right#4}

Et n'utilises pas des espaces manuellement, considère plutôt le ; comme un point mathématique \mathpunct.

  • Pour écrire les fonctions, tu devrais utiliser simplement aligned (tes 4 colonnes et le \:, à mon avis, ne servent à rien ici) comme suivant.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
\newcommand*\fonction[5]{
    #1 \colon
    \left\{
    \begin{aligned}
        #2 &\to #3 \\
        #4 &\mapsto #5
    \end{aligned}
    \right.\kern-\nulldelimiterspace
}

Et tu dis qu'on peut utiliser également alignedat alors que tu l'utilises déjà. :-p

+0 -0
  • Pour écrire les intervalles facilement, tu peux définir une commande plus simple en utilisant TeX.

C'est maladroit et pas très cohérent : l'argument #2 est un argument délimité et #3 ne l'est pas ! Par ailleurs, c'est pas du tout pratique à utiliser : si #3 est +\infty, il faut des accolades et écrire \inter[-1;{+\infty}[. En revanche, \inter]-\infty;1] serait valide…

Édité par ct

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.