Guide - Apprendre à piloter un drone, découverte du racing et guide d'achat

Découverte, conseils, guide d'achat, associations

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Drone Racing

Ce guide va vous parler du nouveau "sport" qu'est le FPV Drone Racing, des conseils de pilotage, des règles à suivre par rapport à la loi et un guide d'achat adapté à votre niveau.

Le FPV Drone Racing est une pratique connaissant une croissance fulgurante, on estime qu'entre 2015 et 2018 il devrait se vendre 10 fois plus de drones ("multi-rotor" est le mot exact plutôt que "drone") . Ce sport consiste à piloter un drone allégé au maximum avec de puissants moteurs pour réaliser des meilleurs temps sur un circuit. FPV veut dire "First Person View" ou vue à la première personne. Le pilote est muni d'un casque avec un écran qui lui retransmet un retour vidéo de la caméra embarquée sur un drone. La qualité du signal a beaucoup d'importance, car des parasites apparaissent et avoir une coupure ne serait ce qu'une demi-seconde pendant des slaloms entre des obstacles ou un sprint à 150 km/h suffit à perdre et peut être casser le drone.

Cette pratique est toute récente, elle c'est fait connaitre mondialement (on peut parler de la date de création de ce sport) fin septembre 2014. Ce sont des Français qui ont fait connaitre la discipline en publiant une vidéo sur YouTube d'une course réalise dans une forêt à Airgonay. Ils comparent les courses de drones aux courses de pod racing de Star Wars, jeux vidéo et aux courses de formule 1: https://www.youtube.com/watch?v=ZwL0t5kPf6E

Voici à quoi ressemble une course de drone: https://www.youtube.com/watch?v=oLyTc6MZI6I&nohtml5=False Reportage de Game One: https://www.youtube.com/watch?v=Ie95HSnHfEg

Pour reconnaitre si un drone et fait pour la course il y a deux catégories de moteur:

  • brushed: un moteur brushed utilise des engrenages, sa puissance est limitée et il peut s'user si le drone se déplace rapidement trop longtemps ou fait des accélérations trop brusques. Il est cependant peu couteux.
  • brushless: les drones brushless utilise des aimants pour qu'un effet magnétique entraine les hélices. Il est plus puissant que le brushed (ce qui peut le rendre dangereux donc moins utiliser par les drones "jouets"), permet d'atteindre des vitesses supérieures, s'use beaucoup moins, mais coute plus cher. Tous les drones de courses utilisent du brushless et les drones vidéo professionnels.

La loi autour des drones

Voici les règles à respecter pour faire voler un drone:

  • vous ne pouvez pas voler en ville à plus de 50 mètres
  • vous n'avez pas le droit de voler de nuit
  • vous ne devez pas survoler des habitations
  • vous ne pouvez pas voler près des gens, ne passez pas au dessus à tout moment vous risquer de perdre son contrôle
  • si votre drone fait plus de 250 grammes, vous devez l'enregistrer
  • le vol FPV doit légalement se faire en double commande avec un pilote gardant la vue sur l'appareil.

Apprendre à piloter un drone sur simulateur

Avant d'acheter un drone, je vous conseille de vous initier au pilotage sur simulateur. Vous avez LiftOff à 20 euros, une référence chez les racers, mais les contrôles s'applique à tous les drones, dont ceux pour la photographie. La différence est qu'en racing le gyroscope (la stabilisation automatique à l'horizontale) est désactivé pour permettre une orientation dans toutes les directions. Le jeu est compatible Linux et propose un mode multijoueur et éditeur de circuit. Vous pouvez télécharger des circuits de la communauté.

Agrandir

Le jeu LiftOff

Page Steam de LifOff (early access): http://store.steampowered.com/app/410340/?l=french

Entrainez-vous d'abord avec le gyroscope on appel ça le mode "level", vos premiers drones utiliseront ce mode, puis avec le mode sans gyscope "acro.

Vous remarquez que la caméra FPV est orientée vers le haut, c'est parce que le drone pointe vers le sol pour avancer, cela vous permet de voir devant et pas sous le drone. À l'inverse quand le drone n'avance pas vous ne verrez que le ciel, c'est pour cela qu'il vous faudra avancer pour voir devant vous et trouver une zone d'atterrissage.

Piloter un drone en level mode

La télécommande est équipée de deux analogues comme sur les manettes, mais ils sont en bâton pour des contrôles plus précis. L'analogue de gauche contrôle à la fois l'élévation et l'orientation, c'est un peu difficile deux gérer les deux en même temps au début.

L'altitude

En mettant l'analogue complètement en bas les moteurs se coupent (cela vous permettra de faire des figures). En le mettant au milieu, le drone garde la même altitude. C'est en orientant le drone par rapport au milieu que vous pourrez monter et descendre.

Monter

Tourner (yaw)

En le mettant à gauche ou à droite vous changez la direction du drone.

Tourner

Pour vous entrainer, essayez de monter et descendre tout en faisant une rotation du drone sur lui-même. Vous n'avez pas besoin de l'autre analogue.

Avant, arrière, gauche et droite (pitch)

L'analogue de droite va gérer tout les déplacements, en avant, en arrière, à gauche et à droite. Il est généralement toujours enfoncé vers le haut avec l'analogue de gauche pour changer l'orientation. Les déplacements latéraux de l'analogue de droite sont utilisés pour passer rapidement à travers des obstacles. tel que des arbres.

Avancer

  • Tout en avançant utilisez le joystick gauche de l'altitude pour gagner en vitesse.
  • Il y a différents modes sur les drones en level mode. Le mode maximal qu'on appel "Expert" va d'avantage incliner le drone et faire tourner les hélices plus rapidement. On dit que le Pitch est élevé quand le drone est fortement incliné.
  • A noter qu'avancer et augmenter l'altitude en même temps vous ferea peu monter, mais gagner en vitesse, vous devez décélérer pour prendre la hauteur rapidement, le drone doit être à l'horizontal.
  • Certains drones disposent de gâchettes pour effectuer des backflips, des retours à 180 degrés automatiques, attention si les boutons sont mal calibrés ils peuvent faire crasher votre drone.

Piloter un drone en acro mode

Le mode acro permet beaucoup plus de contrôle, de gagner en vitesse et de prendre des virages serrés. Ce mode de pilotage est plus difficile et je vous recommande de ne l'utiliser que si vous avez un retour FPV. A vue et si le drone est loin il vous sera difficile de le stabiliser.

L'altitude et vitesse

L'analogue de gauche va gérer l'altitude, mais aussi la vitesse, car cette fois-ci le stick de droite ne gérera que la rotation du drone et ne permettra pas de le faire avancer.

Tourner (yaw)

La direction ce gère exactement comme en level mode en déplaçant l'analogue de gauche vers la gauche ou droite pour tourner.

L'orientation (roll)

L'analogue de droite ne va plus permettre d'avancer, mais va orienter le drone dans un sens. Si vous gardez l'analogue poussé dans une direction, il effectuera des looping. Comme le gyroscope n'est pas actif, il faut incliner le drone vers l'avant puis recentrer l'analogue. Ensuite il faut utiliser l'analogue de gauche pour accélérer la rotation des hélices et gagner en vitesse. Si le drone n'est pas assez incliné vers l'avant il avancera tout en prenant de l'altitude, à l'inverse il descendra vers le sol, il faut trouver le bon angle.

Orientation

Des manoeuvres spéciales

Des loopings en level mode

Le gyroscope vous empêche de faire directement des loopings, mais le drone ne peut être stabilisé si les hélices arrêtent de tourner, c'est cette technique que vous allez utiliser. Pour faire un looping avancer puis reculer, au moment ou le drone commence à s'orienter vers l'arrière vous devez couper les moteurs avec l'analogue de gauche vers le bas, le drone va garder l'inertie et continuer sa rotation, ensuite mettez à nouveau les moteurs en routes et la stabilisation va achever le looping tout en avançant à nouveau. Vous pouvez faire cette technique dans toutes les directions, le plus important est de prendre de la vitesse pour que le drone s'oriente brutalement dans la direction opposée et de couper les moteurs au bon moment.

Virages sérrés en acro mode (bank roll)

Pour effectuer un virage serré il faut vous placer orienter le drone à 90 degrés, le haut du drone doit être dans la direction dans laquelle vous voulez tourner. Pour positionner le drone, utilisez l'analogue de droite pour placer le haut du drone dans la direction et utilisez l'analogue de gauche que vous déplacez vers la gauche ou droite pour stabiliser le drone en direction de l'horizon. Ensuite, tirer l'analogue de droite vers le bas pour effectuer votre virage.

Bank Roll

Votre premier drone: Eachine H8 mini

Pour votre premier drone je vous en recommande un pas cher sur lequel vous pourrez vous entrainer avec des protèges hélices pour pouvoir aussi le faire voler en intérieur. Je vous recommande le Eachine H8 mini il ne coute que 20 euros. En mode expert il a l'une des vitesses de rotation (yaw rate) la plus élevée qui existe. Il ne fonctionne qu'en level mode (avec gyroscope).

Eachine H8 mini

Votre second drone: Tarantula X6

Le Tarantula X6 est un drone volumineux pouvant lutter efficacement face au vent. Il peut sprinter à 65 km/h et a assez de puissance pour soulever une caméra embarquée pour réaliser des photos et vidéos. Je vous le recommande comme second drone il est abordable et il y a beaucoup de pièces de rechange disponibles sur Amazon. Il a trois modes de difficultés, mais n'a pas d'acro mode.

Agrandir

Tarantula X6

Votre drone racer: Eachine Wizard X220 + Eachine Goggles FPV 5.8G 1080p

Eachine assemble aussi des drones de course en carbone à des prix très compétitifs parfois moins cher qu'en les assemblant soi-même. Le Wizard X220 utilise des hélices tri-blade pour plus d'agilité et acceleration. Il est déjà fourni avec une caméra FPV, et 20 hélices de rechange, vous devez ajouter un écran ou lunette. Je vous conseille de prendre le nouvel écran de Eachine avec une résolution en 1080p. Le drone seul ne coûte que 130 euros, 190 avec la télécommande FlySky i6.

Agrandir

Eachine Wizard X220

Eachine Goggles

Des professionnels à suivre

Lexique

  • FPV: First Person View pour un affichage à la première personne (attention ne signifie pas que votre drone est livré avec un écran ou lunettes.
  • FOV: Field of View ou Champ de Vision. Un angle de vision large (oiseau) vous permet de voir sur les côtés en plus de regarder devant et facilite le vol surtout à haute vitesse pour contrer l'effet "tunnel" (champ de vision qui rétrécie).
  • LOS: Line Of Sight, c'est l'inverse du FPV, vous contrôlez le drone à vue.

  • RTF: Ready to Fly, des drones prêts à voler après les avoir acheté (vérifiez bien que la batterie et l'alimentation soient bien fournies avec). Il vous faudra prévoir au moins 4 à 6 piles AA ou AAA pour la télécommande.

  • BNF: Bind-aNd-Fly. Un drone BNF contient toutes les pièces, il faut les assembler à la reception.
  • ARF: Almost Ready to Fly. Les drones ARF ne permettent pas de voler imédiatement car il vous permettent de souvent de choisir la télécommande à utiliser et le recepteur. Le problème et que celà n'est pas disponible pour les drones de type "toy grade" car la télécommande ne fonctionne qu'avec un recepteur spécifique, donc souvent il faut une télécommande de la même marque que le jouet.

  • Yaw Rate: vitesse de rotation (analogue gauche)

  • Trottle rate: vitesse d'élévation monter/descendre (analogue gauche)
  • Pitch angle: angle d'inclinaison pour avancer/reculer (analogue droit), une inclinaison importante permet de gagner en vitesse mais si le throttle n'est pas assez important celà peut vous faire plonger vers le sol.
  • Roll rate: vitesse de déplacement latéral gauche/droite (analogue droit) en self leveling. Vitesse de pirouette en acro mode.

  • Attitude/self-level mode: le Level mode va utiliser le gyroscope pour en permanence recentrer le drone à l'horizontal. Tous les drones "jouets" et drones caméra en sont équipés.

  • Acro mode: les racers utilisent l'acro mode qui permet un pilotage sans stabilisation et d'effectuer des virage sérré, figures, meilleurs accélérations et sprints.
  • Headless mode: le headless mode va utiliser la direction de départ au décollage lorsque la télécommande se connecte au drone pour ensuite garder la même direction peut importe l'orientation du drone. Quand vous utiliser le joystick pour avancer il avancera dans la direction dans lequel il était au décollage. C'est pourquoi je vous recommande au décollage de le mettre en direction du champ.

  • Class 250: il s'agit du gabarit le plus populaire pour le FPV Drone Racing. Pour participer à des courses, vous devez respecter une limite de taille, vous êtes sûr de pouvoir participer avec cette taille. 250 signifie 250 mm en mesurant le drone en diagonale d'un bras à un autre.

  • Goggles: les goggles sont les lunettes munies d'un écran qui vont retransmettre la vidéo émise par la caméra FPV du drone.

  • one-key return: le one-key return va ramener le drone à sa zone de décollage automatiquement, celà est pratique si le drone est au loin et que vous ne savez plus dans qu'elle direction il est orienté.

  • Jello: le jello sont les parasites qui apparaissent sur la vidéo FPV qui produit un effet de vagues.

  • Gimbal: le gimbal est un système qui maintient la caméra embarqué. Il peut parfois être commandé pour changer son orientation durant le vol.

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+3 -3

Ah depuis le temps que j'attendais quelqu'un qui s'intéresse au FPV Racign sur ZesteDeSavoir !

Je te dirais les pour et contre de ton modèle, mais je tiens quand même à te présenter mon petit bébé :

Mon quadcoptère avant les vacances

Bon la photo est un peu ancienne, il a un peu évolué depuis. En tout cas tu peux remarquer que je suis parti sur un modèle DIY. J'ai commandé les différentes pièces une à une en fonction de mes besoins et de ce que je voulais.

Partir sur un kit pour quadcoptère est, selon moi, une mauvaise idée. En effet, le châssis (que j'ai plus habitude de le nommer la frame) est de mauvaise qualité. Donc quel est l'intérêt de dépenser environ 200€ si c'est pour que la frame casse au bout de 2 mois d'utilisation ? (car on s'écrase beaucoup aux premiers vols, il faut quelque chose de très solide pour encaisser les chocs correctement)

Il y a également un autre énorme avantage à monter son quad sois-même. Un pilote passe autant voir plus (dans mon cas par exemple) de temps à bidouiller son quad qu'à le faire voler. En effet, les pièces sont très fragiles et tu dois être prêt à les changer à tout moment. Problème, tu as pris un kit RTF (Ready To Fly) et donc tu ne sais pas quels moteurs sont dedans. Disons que tu obtiennes les références, sauras-tu capable de démonter l'autre et remettre le nouveau ? Et ensuite être capable de tout calibrer ? Tu auras sûrement quelques peurs en le faisant. Alors que si tu as tout monté de 0, tu sais exactement où tu as acheté tel ou tel pièce, et comment les monter et les démonter. Bref, tu auras un contrôle total sur ton matériel.

Enfin, et c'est encore une fois mon avis, un quadcoptère en dessous de 350€-400€ avec kit FPV inclut, je m'en méfierais. Quitte à acheter un quad autant bien le faire. Si tu ne peux pas te permettre de dépenser 350€, économise (personnellement, étant mineur, je l'ai payé entièrement avec des baby-sitting). Et si tu as peur de dépenser une forte somme pour qu'au final ça ne te plaise pas, part sur un petit drone à 30€.

En gros, ton modèle est RTF, pas chère et complet. Mais il sera de mauvaise qualité, tu auras du mal à le réparer et à le calibrer et à l'améliorer. Je préfère voir sur le long terme en mettant la somme adaptée. À toi de voir ! Tu pourras t'éclater avec ton modèle même si tu le choisis (fait gaffe aux crashs…) !

EDIT : J'ai oublié de préciser… Si il y a des Rennais qui souhaiterais se lancer, je volerais avec plaisir avec vous ! Par contre je suis très mauvais… :-°

Édité par Wizix

Mon projet : OpenPlane, un utilitaire en Java pour les pilotes, les vrais !

+2 -0
Auteur du sujet

Tu achètes où tes composants ? Et tu prends quoi comme châssis si ce n'est pas un quadcoptère? Un tri ou hexacoptere ?

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

Salut ! Planeuriste RC ici.

Wizix a raison, il faut se méfier des quadricoptères RTF. Rien ne vaut la construction maison. À titre d'exemple, un de mes planeurs (RTF) avait tous ses servomoteurs collés à la colle chaude, c'est pas du tout solide et les fabricants font ça pour réduire les prix. Un quad c'est le même principe: il faut sélectionner soi-même les composants. Ça permet de faire des économies (par exemple sur les moteurs si tu ne veux pas faire de pointes à toute berzingue). Comme tu l'auras monté tout seul, tu sauras le régler et tu auras choisi ton contrôleur. Il faut absolument éviter les engins style Phantom à mon avis.

Je ne sais pas si vous êtes déjà pilotes (à part Wizix) mais c'est une erreur de se lancer dans un quadricoptère de ce type (celui que tu montres est pas une machine de débutant) sans en avoir l'habitude. Il existe des petits quadricoptères qui ne craignent rien pour debuter, comme le Hubsan X4 assez réputé et pas cher, pour se faire la main. Je recommande également fortement l'utilisation du simulateur comme PicaSim ou autres afin de s'habituer à l'orientation. Les erreurs d'inversion sont souvent super dangereuses pour l'engin (quand l'appareil vient vers soi, c'est comme quand une voiture recule) et il y a 4 orientations à connaître, contre 2 pour les avions et planeurs.

Allez dans un club. Sérieusement. La licence FFAM vous protège et vous bénéficierez ainsi de l'aide de pilotes expérimentés, qui vous feront voler sur des machines appartenant au club, en double commande et donc en sécurité. Vous pouvez avoir de gros ennuis en cas d'accident sinon, surtout vu que les hélices dans la figure c'est moyennement amusant. Enfin, si vous vous blessez, par exemple doigt coupé à cause de l'hélice, vous êtes assurés. Pilotez couverts !

Un petit mot à propos du FPV: il faut d'abord commencer par le pilotage à vue. Je dois aussi rappeler que le vol FPV doit légalement se faire en double commande avec un pilote gardant la vue sur l'appareil. Un détail, le vol FPV est déroutant vu que ça change la perception des distances donc là encore autant apprendre dans un club pour éviter les crashs à 300 balles.

Maintenant que j'ai fini mon pavé alarmiste, bon vols !

Édité par anonyme

+5 -0
Auteur du sujet

Merci à vous deux pour vos postes très complets. Donc j'ai commandé le Hubsan X4 H107C pour apprendre le pilotage. J'ai pris l'essais Amazon premium pour le recevoir vendredi, j'ai vu tellement de vidéo que je ne peux plus attendre. :D Pour ceux qui veulent le Husban vérifiez bien l'expéditeur, par défaut c'est expédié depuis la Chine alors qu'en rajoutant quelques euros Douself l'expédie depuis les locaux Amazon france.

Pendant que je découvrirais le pilotage du drone, je me renseignerai ici et sur d'autres sites sur les drones à monter soi-même. Connaissez-vous un bon site pour acheter ses composants qui expédie au plus loin à partir d'un pays voisin et de bons tutoriels ?

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

Hobbyking est pas mal utilisé pour avoir du matos pas cher mais je préfère éviter. Le mieux est d'aller voir le détaillant le plus proche. Si tu es pas loin de Vitry j'ai une adresse, le gars est de très bon conseil, mais c'est une boutique en ligne donc contact par mail ou téléphone pour avoir des informations. Personnellement je vais sur place récupérer mes pièces chez lui après avoir passé un coup de fil.

Tu es d'où du coup ?

+0 -0
Auteur du sujet

Je suis pas loin, à Evry. Je pense d'ailleurs faire une association pour l'Essonne et Seine-et-Marne (plus d'espaces vert et forets) vu que ça n'existe pas.

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0
Auteur du sujet

Je regarde les sites de ventes en ligne, là ton site permet de faire des économies sur l'expédition, helipad expédie pour 70 euros. J'hésite encore à me monter un drone moi même, s'il ne fonctionne pas j'aurai perdu beaucoup d'argent et j'ai vue qu'en plus il fallait un fer à souder, la dernière fois que j'en ai utilisé un c'était en 3ème..

Je viens de trouver se site chinois: http://www.banggood.com/ qui lui expédie pour 10 euros donc c'est raisonnable. Leur top des ventes est un FPV Drone Eachine Racer à 260 euros avec un écran gigantesque de 7 pouces.

Eachine Racer 250 FPV Drone w/ Eachine I6 2.4G 6CH Transmitter 7 Inch 32CH Monitor HD Camera RTF

RTF: Eachine Racer 250 FPV Drone

Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=N6M_6ZgETu4

Donc la qualité d'assemblage n'est peut être pas le même et encore je sens que si j'en monte un moi-même je vais rater une étape ou pas prendre se qu'il fallait. C'est pour ça que je regarde les RTF chinois, si le rapport qualité des composants/prix suit ça reste une bonne option non ? Il a un écran 7 pouces 800*480 inclus dans le package, je cherche un FPV abordable avec un bon écran.

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

Crous-moi, tu vas le crasher très vite. Wizix le dit lui-même qu'il est mauvais pilote de drone: il a un peu grillé les étapes, c'est normal. Mais c'est un pilote grandeur donc il sait un peu à quoi s'attendre je pense. En tant que débutant, prendre un 'racer' c'est une très mauvaise idée. Pour mieux illustrer, voilà mon propre parcours:

  • Elektro Rookie QR construit à un stage telligo. Je l'ai crashé au premier vol solo après le stage, et pourtant c'est un avion pour débutants d'1m40, très facile à piloter. Je me suis fait surprendre et je n'ai pas su réagir (c'était sur un virage engagé). Je l'ai réparé (heureusement qye c'est pas du carbone comme le quad) et il vole encore très bien, je fais l'andouille avec à le faire voler sur le dos etc.

  • Stage au domaine du Planet sur avion thermique: après ça j'arrivais bien à piloter l'Elektro Rookie mais il me faisait peur.

  • Stage à l'Alpe d'Huez pour passer au planeur, très instructif. J'ai acheté un Solius, planeur motorisé de 2m20 après, crashé au premier vol pour cause de centrage mal réglé. Un club m'aurait évité ça, ils veulent souvent bien tester tes engins.

  • Stage à Argelès: je recommande pas du tout, et j'ai fini par perdre le Solius en mer. Il a été repêché et revole mais il a eu des déformations donc il n'est pas très agréable à piloter.

  • Re-stage cette année à l'Alpe d'Huez, perfectionnement cette fois-ci. On m'a fait piloter sur de très grosse machines et même fait faire de la voltige avec. Très instructif et maintenant je m'en sors sans souci avec ma flottille. On parle de planeurs entre 4 et 5m50, qui volent très vite et qui ne pardonnent pas la moindre erreur. Le décrochage entraîne une vrille immédiate. Ça m'a beaucoup fait progresser et la double commande m'a sauvé à plusieurs reprises.

  • Acquisition d'un grand planeur de 3 mètres avec fuselage en fibre et volets, très performant. Il a volé par plus de 50km/h sur une falaise au Semnoz par exemple. Jamais crashé mais c'edt vraiment pas une machine de début, c'edt très stressant à lancer depuis une falaise. J'ai aussi un petit planeur en mousse performant de 1m20, très agile, parfait pour s'amuser sans prendre de risques et progresser.

Note le schéma: plein de crashs avec des machines simples RTF mais réputés jusqu'à ce que je fasse des stages (j'ai pas de club), ce qui m'a permis de passer à de beaux planeurs "comme dans mes rêves". Le quad que tu montres, j'oserais pas le piloter sans double commande, de même que tu n'oserais probablement pas piloter un ASW15 de 5 mètres. C'est manifestement un quadricoptère de vitesse, maniable et très rapide mais totalement inadapté pour un débutant isolé. C'est comme faire son 1er vol solo en aviation grandeur sur un Extra.

Édité par anonyme

+0 -0
Auteur du sujet

T'as pas tord pour les crashes, je m'entraine sur l'application Android QuadcopterFX Simulator pour découvrir les commandes à la moindre accélération de vais dans un mur, je n'arrive pas à recontroler le drone. J'utilise le tactile de la tablette je suis plus à l'aise avec un joystick mais n'ai pas de manette bluetooth. Mais régler l'altitude et tourner avec le même stick, ça me fait parfois changer d'altitude pendant que je tourne et c'est très sensible, je monte à je ne sais combien de mètres secondes par erreur. Je n'ai pas essayé l'application PicaSim que tu recommandes plus haut j'ai directement cherché un simulateur de drone, mais ça m'aide aussi beaucoup à l'orientation.

Donc au final je pense m'entrainer beaucoup sur le Hubsan X4 avant de me tourner vers un FPV Racer plus onéreux (mais chinois, pas envie d'un FPV à 500 euros que je vais cracher). Il y a aussi les modes begineers avec stabilisation et acro sans assistance, mais gain de vitesse. Pour le FPV racing tout se fait en mode acro, faut déjà que j'arrive à ne pas crasher en mode begineer dans un grand espace. :p

Tu mets peut-être plus de temps à maitriser tes appareils parce que tu commences directement par des planeurs.

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

Au niveau des frais de port, faut pas oublier que commander depuis la chine, ça peut inclure des frais de douane ^^

Sinon, ça m'avait l'air intéressant les stages FFAM, ça te tente pas toi Linko pour te faire une première idée ? Et recevoir probablement des conseils pour tes achats futurs.

La vie, c'est comme les mirabelles

+0 -0
Auteur du sujet

Mais les frais de douanes ne sont pas remboursés plus tard ? Peut être que Helipal a inclus les frais de douanes directement dans les ports contrairement à banggood. Mais il me semblait sur Amazon.fr voir des personnes payer les frais de douanes puis se les faire rembourser. Ou alors il faut trouver ces références à un prix presque équivalent, mais expédié à proximité.

Oui ça peut être pas mal la licence FFAM déjà pour apprendre à piloter, mais aussi à construire un drone, et pour avoir une assurance comme me l'avait suggéré Grimur. On pourrait y aller entre zesteurs et en profiter pour se rencontrer et pourquoi pas monter une association une fois le stage terminé pour ceux qui habitent sous Paris. Quels sont les tarifs, la durée, des FPV drones nous sont prêtés ?

Je vais compléter mon premier poste avec toutes les informations que je réunis au fur et à mesure. :)

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

Je ne crois pas que les frais de douane soient remboursés, en tout cas je n'en ai pas entendu parler.

FFAM, licence à 44€ pour les adultes, moins pour les 18 ans et moins. Par contre, ce n'est pas orienté multicoptères à l'origine, donc ça doit probablement être à voir selon les clubs : http://www.ffam.asso.fr/

Personnellement, ça me tenterait bien un petit tour ^^

La vie, c'est comme les mirabelles

+0 -0

La région parisienne n'est vraiment pas pratique pour faire de l'aéromodélisme. A mon boulot, on a fini par louer une base aérienne pour avoir un endroit pour tester nos drones. Il y a des associations qui ont accès à des terrains d'aviation, je pense que c'est plus simple de les rejoindre que de créer une nouvelle asso, en tant que particulier.

+1 -0
Auteur du sujet

Ok j'ajouterai quelques noms d'associations existantes dans le guide.

Je viens de recevoir mon Husban X4, je l'ai calibré, mais pas facile à contrôler c'est très sensible et pour l'orientation quand il retourne vers moi j'ai beaucoup de mal merci Grimur de m'avoir suggéré de commencer avec. Je vais commencer par passer beaucoup d'heures sur simulateur.

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

Tu peux essayer de prendre de la peinture et marquer l'avant afin de pas te dérouter. Mais effectivement ça prend du temps. Au début c'est super galère mais bientôt tu pigeras le truc. Un conseil, tourne tes épaules pour tourner un tout petir peu le dos au quad quand il vient vers toi. C'est pour ça qu'il faut voler devant soi et pas à 3cm,ça facilite les choses et t'as le temps de réagir.

Regarde le manuel, s'il fait mention de dualrates c'est pour adoucir les commandes, il faut les régler assez bas au début. Ceci dit c'est pas si courant sur les RTF pas chers.

Édité par anonyme

+1 -0
Auteur du sujet

Le drone est minuscule, mais je peux mieux repérer son orientation la nuit avec les LEDs, le bleu ébloui donc si je cligne c'est qu'il pointe vers moi. Même dans le jeu Multirotor Sim je lutte pour entrer dans le premier cercle qui permet de commencer la course, pourtant il est juste devant le drone, à cause de la sensibilité, orientation, inertie, je vais m'entrainer dur. :)

J'ai regardé un tuto sur Youtube pour la calibration j'ai diminué la sensibilité, mais le drone garde beaucoup d'inertie et j'ai du mal à le faire tenir sur place même en décollant verticalement. Quand je décolle, il recule toujours sans que je touche au stick droit, j'ai un bouton pour mettre plus de puissance pour avancer, mais avec l'inertie je n'arrive pas à me stabiliser. Il n'y a peut-être pas une aide à la stabilisation très poussée dans les mini drones.

D'après mes tests il faut "drifter" dans les airs pour un meilleur contrôle des trajectoires. Avancer légèrement tout droit atténue l'inertie latérale jusqu'à la supprimer.

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0

C'est normal que ça ne soit pas stable au point de pouvoir lever les doigts des manches. Si tu regardes une vidéo d'helico RC sur YouTube sur le stationnaire tu verras que les bons pilotes donnent des micro-ordres afin de garder l'engin sur place en permanence. Ceci dit, essaie quand même de faire attention à la calibration parfaitement à plat avant chaque vol.

Édité par anonyme

+0 -0
Auteur du sujet

Oui et les micros ordres c'est indispensable pour atterrir ou passer des portes.

Nouveau simulateur Steam: Liftoff

Le développeur LuGus Studios et les fabricants ImmersionRC et Fat Shark viennent de sortir une early access sur Steam d'un simulateur FPV appelé Liftoff: http://www.liftoff-game.com/

Le jeu permet de découvrir et de s'entrainer à piloter, vous pouvez régler le drone et le customiser en apprenant les composants. Certaines radiocommandes sont supportées. Les joysticks USB PC fonctionnent. Ce sera plus qu'un simulateur, mais un véritable jeu de course parce qu'il proposera dans les futures versions un mode multijoueurs.

La page steam: http://store.steampowered.com/app/410340/

Liftoff

Édité par Linko

Knowledge has to be FREE - it's better to find another source of revenue beside than selling it

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte