Que faites vous pour sauver les ours blancs ?

Le problème exposé dans ce sujet a été résolu.

Tu serais pas un troll toi ? tu t'es inscrit il y à 19h et tu as déjà troll 2 sujets…^^

+2 -0

Mention spécial au phacochère pour inciter dans son autre message à réduire son empreinte énergétique, mais dire que le réchauffement climatique n'existe pas.

Et je suis prêt à parier qu'il va nous dire que j’interprète mal ses propos.

Bref, un joli troll de Noël. :D

+1 -0

On a le Troll Of The Year (TOTY). Suuuper. ^^

Ne pas être convaincu du réchauffement climatique ou de l'empreinte humaine dans celui-ci est une chose, partir dans un délire de N.O.M., une autre et cette dernière voie est peu recommandable sur un site porté sciences et preuves concrètes

+0 -1

Pour la voiture, je suis bien plus confiant à la voiture autonome (qui rendra la notion de voiture individuelle caduque) et le télétravail que tout autre mesure pour diminuer drastiquement les émissions de CO2 liés à la problématique du transport.

Renault

J'ai assez peu confiance en cela. Il suffit de voir le comportement des populations vis a vis de la voiture individuelle, objet quasi-sacree en Allemagne, et divin aux USA ou au Canada.
A mon avis, ce qui se prepare plus ce sont des vehicules autonomes, individuelles, et qui pour le coup vont augmenter les distances parcourus par individus parce que le vehicule etant autonome, par definition je ne souffre pas de la fatigue du a la concentration, ni de la perte de temps engendre par le deplacement.
Comment legiferer sur le droit a la voiture individuelle sans que cela ne leve des boucliers sur le mode de l'atteinte aux libertes et autres poncifs du genre qui ont bon dos. J'irais meme jusqu'a dire que c'est tellement un sujet sensible que c'est aujourd'hui un non-debat (a moins que tu ais des sources, qui m'interesseraient ?).

Par contre, j'ai bien plus confiance dans le teletravail. Ne serait-ce que parce que economiquement, aujourd'hui, un moyen d'etre plus productif c'est simplement de pouvoir travailler mieux plus longtemps. Ne pas passer 10h dans les transports c'est autant de fatigue, de stress, de bruit en moins.

J'ai assez peu confiance en cela. Il suffit de voir le comportement des populations vis a vis de la voiture individuelle, objet quasi-sacree en Allemagne, et divin aux USA ou au Canada.

Dans certains pays la voiture est sacrée en effet pour plusieurs raisons. Et ce n'est pas le cas partout.

Je veux pour preuve l’essor de trois phénomènes récemment en France et dans le monde : la location individuelle, le covoiturage et les transports individuels non personnels comme Uber. Pourquoi est-ce que cela se développe ? Car la voiture reste une dépense chère (permis, prix d'achat, assurance, carburant, entretiens, contrôles techniques / révisions, parking…) pour une utilisation faible (la voiture reste globalement hors service) et contraignante (la circulation est de plus en plus difficile, et se garer en ville également).

Avec le prix de l'énergie et le coût de l'intelligence nécessaire aux voitures autonomes, je doute que la situation s'améliore. Pour moi cette technologie va révolutionner le transport, mixant les avantages du collectif et de l'individuel. Tu n'achèteras plus un 4x4 pour ne l'utiliser qu'une fois l'an dans les conditions où il est nécessaire. Tu pourrais louer une citadine habituellement puis le 4x4 quand tu en aurais besoin.

Je pense sincèrement que la voiture autonome permettra d'accélérer le développement de la société que l'on observe autour de la voiture. Car en tout cas dans mon entourage, la voiture est une contrainte, ce n'est plus un objet de rêve mais bien un utilitaire. Certains pays ne voient pas forcément la même chose, mais le coût du pétrole les fera réfléchir rapidement je pense.

Comment legiferer sur le droit a la voiture individuelle sans que cela ne leve des boucliers sur le mode de l'atteinte aux libertes et autres poncifs du genre qui ont bon dos.

Pour respecter les normes de pollution de l'air, limiter les bouchons, diminuer la consommation de carburant pourrait l'emporter sur le droit de posséder personnellement ce genre d'objets à terme. De nombreuses grande villes réfléchissent sérieusement au bannissement des voitures individuelles soit en interdisant les modèles les plus polluants, ou en rendant leur usage difficile en supprimant l'espace pour se garer ou circuler.

Cela ne m'étonnerait pas que cela se généralise rapidement. La société semble en tout cas de plus en plus prête.

Par contre, j'ai bien plus confiance dans le teletravail.

J'y crois également, du moins pour les métiers où c'est réaliste bien évidemment.

+2 -1

Je partage un peu le point de vue de Renault. La voiture n'est plus un objet sacré comme il pouvait l'être il y a 30 ans. Par contre, je ne crois pas que la voiture autonome soit le déclencheur qui changera les comportements. Je crois plus au phénomène autolib.

On parle de télétravail… c'est une piste. Mais la vraie piste, c'est la décentralisation, et un meilleur aménagement du territoire.

Tous les matins, des tas de gens sont dans des bouchons pour aller travailler dans le centre des villes, et tous les soirs, les mêmes sont dans des bouchons pour retourner dans leur banlieue. Et ces pauvres gens qui s'emm… à subir des bouchons, on les accuse d'être les fossoyeurs de la planète, alors qu'ils ne sont que des victimes.

On peut entasser ces gens dans des bus ou dans des trains … ce n'est pas un vrai progrès. Le vrai progrès, c'est de faire en sorte que les zones d'emploi soient mieux réparties sur le territoire. Prenons le ministère des finances qui est aujourd'hui à Bercy, et délocalisons le à Creil ou à coté d'Orléans. Et idem pour les gros ministères, pour la direction de la SNCF ou pour l'INSEE et autres agences d'Etat. La transition est compliquée… mais à terme, c'est la seule solution.

A propos du coût des embouteillages, il faut quand même rappeler qu'en région parisienne (et surtout à Paris intra-muros), un trajet en voiture, c'est x minutes pour rejoindre le point de destination, puis plusieurs minutes pour trouver une place de parking. Et une voiture qui tourne en rond, ou une voiture qui patiente en double file parce qu'il voit qu'une place va se libérer, c'est entre autre ça qui provoque des embouteillages.

Et il faut rappeler aussi que le nombre de places de stationnement dans Paris a été divisé à peu près par 2 depuis 15 ans. La stratégie : 'créer des embouteillages pour dissuader les automobilistes de prendre leur voiture est une stratégie voulue et assumée par les 'anti-automobiles'. N'allons pas imputer les conséquences de cette stratégie aux opposants à cette stratégie.

Tu confonds urbanisme intelligent et decentralisation / amenagement du territoire:

  • etaler les infrastructures pour reporter la pollution du transport du aux embouteillages sur des trajets sans embouteillage, ce qui j'en mets ma main a couper, est plus polluant in fine. Notons que l'etalement a pour effet de necessiter davantage d'entretien, et surtout limite l'effort possible sur la diminution des gabarits et donc des emissions des voitures.
  • conserver des bureaux lorsque 40% de l'energie consommee provient du chauffage des batiments.

A l'inverse, un urbanisme intelligent c'est :

  • mieux dans moins d'espace : plus de voiture car tout est accessible en transport en commun. Ces meme transports ne sont plus bloques par les voitures individuelles au passage.
  • des bureaux dans les habitations personnelles, ainsi que les commerces de premiere necessite et la mise en place de relais pour le reste. Pour les buraux, y a pas trop le choix, cela passe par un developpement du teletravail.

Sinon, oui, les victimes des embouteillages sont des fossoyeurs de la planete. L'un n'empeche pas l'autre.

Quand a la voiture, je ne vois pas comment vous pouvez me dire que ce n'es tplus un objet sacre sachant que le nombre de trajets, de km parcourus et de trajets seuls augmentent tous les ans en France ! Et ensuite il faudra sortir un peu, aller voire ce qui se passe en Allemagne, aux Canada aux USA, en Inde, en Chine avant de penser qu'on a desacralise la voiture. C'est bien tout le contraire qui se passe.

+3 -1

Je penses qu'on peut garder la sacralisation de la voiture, mais en modifiant le systéme à moyen/long terme.

Avec des voitures autonomes on peut réduire les distances de sécurité et les risques, ce qui permet d'augmenter le flux de véhicules et le trafic. On peut aussi mettre en place un covoiturage plus intelligent et automatique : il suffit d'indiquer notre trajet et le système central propose aux utilisateurs de nous prendre en covoiturage. Si on accepte notre véhicule intelligent va adapter son trajet et s’arrêter à la station prévue. On peut imaginer le même systéme avec des navettes de bus qui fonctionneront exactement comme des rames de metro : rapides, sécurisés, fréquence de passage importante.

C'est pas demain qu'on aura un tel système, mais si on base ça sur de l'électrique propre (nucléaire ou autre) on peut très bien avoir un système de transport efficace et performant qui repose sur la voiture individuelle.

Notons que dans un tel système on pourrait facilement commander un véhicule quand on en a besoin ce qui limite l'utilité d'avoir un véhicule personnel. Si vous pouvez commander un véhicule adapté qui arrive rapidement, pourquoi vous embêter à posséder votre propre véhicule ?

+0 -0

C'est pas demain qu'on aura un tel système, mais si on base ça sur de l'électrique propre (nucléaire ou autre) on peut très bien avoir un système de transport efficace et performant qui repose sur la voiture individuelle.

C'est le noeud du probleme. En admettant que l'on stoppe la croissance de la demande d'energie electrique et que tout apport de disponibilite electrique supplementaire soit propre et alloue a la decarbonnation des voitures, alors pour obtenir 100% d'electrique propre, il faut :

1) Il faut decarbonner la base gigantesque de l'electricite qui provient du petrole. Cout gigantesque economiquement, entre la fermeture des usines, la construction des nouvelles technologies, et le probleme de la densite energetique des ENR. 2) Il faut un surplus encore plus inimaginable d'electricite pour compenser l'energie necessaire au fonctionnement du parc automobile.

Ce qui en l'etat est physiquement et economiquement impossible de le faire a une vitesse raisonnable sans contrainte politique forte, et surtout de faire les deux en meme temps. L'hypothese meme d'une croissance de la disponibilite d'energie electrique qui soit propre n'est meme pas respectee.

Mais sinon, je suis tout a fait d'accord a part pour dire que c'est sur le moyen / long terme qu'il faut ces modifications. C'est au contraire parce que la contrainte temps est elevee que les solutions realisables physiquement ne passent pas par une conservation de tous les avantages de la situation presentes.

Y a plein de choses à changer : là où je travaille, on a un contrat avec EDF qui dit que sur X jours dans l'année, EDF peut nous appeler pour couper le jus. Dans ce cas c'est notre groupe électrogène qui prend le relai : bouffant du pétrole etc …

Ok à notre échelle c'est quepouic mais ce contrat doit bien exister dans d'autres endroits, si on imagine nous + lui + lui + eux.

On brûle un peu trop de pétrole en ce moment, c'est affolant.

+0 -2

@Aurel_b_ : argument pas valable. Si Edf prévoit des clauses de ce genre, c'est parce que EdF n'est pas assuré de fournir du courant électrique à tout le monde en période de pointe. Donc, ils préfèrent couper le courant d'un local industriel, qui peut être autonome, plutôt que couper le courant sur des habitations ou autres.

L'alternative serait d'augmenter les infrastructures/les investissements. Et serait plus coûteuse/polluante que la situation que tu décris.

Tu déplores que la solution de repli serait polluante car consommant du pétrole. Rappelle toi que dans tous les pays hors France, produire de l'électricité à partir de pétrole/charbon, c'est la norme.

@Aurel_b_ : argument pas valable. Si Edf prévoit des clauses de ce genre, c'est parce que EdF n'est pas assuré de fournir du courant électrique à tout le monde en période de pointe. Donc, ils préfèrent couper le courant d'un local industriel, qui peut être autonome, plutôt que couper le courant sur des habitations ou autres.

Argument non valable ? je ne sais pas. On est "autonome" car on a pas le choix. On est pas une industrie mais un centre de soin, la réserve de pétrole est là juste pour ces cas précis où on nous demande de produire de l'électricité.

Ok privilégions les particuliers vis à vis des entreprises mais est ce pour autant économique/écologique ? je ne sais pas. Ça m'interpelle.

L'alternative serait d'augmenter les infrastructures/les investissements. Et serait plus coûteuse/polluante que la situation que tu décris.

Tu déplores que la solution de repli serait polluante car consommant du pétrole. Rappelle toi que dans tous les pays hors France, produire de l'électricité à partir de pétrole/charbon, c'est la norme.

Est ce que c'est la norme veut dire que c'est la solution ? Je ne sais pas. Je ne suis pas expert dans ce domaine, mais je ne peux m'empêcher de me poser la question quand on entre en période "de groupe électrogène".

Pour le problème des voitures, en "province" c'est parfois beaucoup plus compliqué de prendre le bus. Par chez moi un trajet qui prend 30 minutes en voiture, prends plus d'une heure en transport en commun. Malheureusement la campagne à ses limites :/

+0 -0

Ouais mais concrètement tu fais quoi ? Parce que les pétitions ça a un peu moins d'impact que les gestes, et que je pense que les politiques en ont rien à cirer des pétitions.

Grimur

Eh, attends, ça a marché. Des fois. Pas tout le temps. Pas souvent. Mais n'empêche que ça a marché.

+0 -0

Eh, attends, ça a marché. Des fois. Pas tout le temps. Pas souvent. Mais n'empêche que ça a marché.

Par curiosité, tu as un exemple de pétition environnementale qui a donné quelque chose ?

+0 -0

Celle-ci par exemple : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Gouvernement_Chinois_La_fin_de_lexploitation_des_tigres_pour_faire_du_vin/?pv=9.

Croal

Heu, je ne sais pas ce que tu veux me montrer, mais d'une part, la pétition en question date de 2 ans et n'a même pas 3000 signatures, et d'autre part le commerce de vin de tigre n'est toujours pas arrêté. Donc je ne sais pas ce que tu penses qui a fonctionné avec cette pétition, mais pour moi c'est un échec de plus.

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte