Etudier les maths... A l'étranger?

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Je tenterais juste la prépa en premier lieu juste pour la diversité des cours qu'elle peut offrir en premier lieu.

Ça dépend des fac. Certaines proposent des cursus diversifiés pour les bons élèves jusqu'en L3. Très souvent (partout où j'ai vérifié), la L1 au moins est peu spécialisée (math + info + physique + mécanique).

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

La L1 généraliste, je ne crois pas. La licence pluridisciplinaire, c'est récent et pas fait partout. Mais j'ai l'impression que ça généralise, de façon plus ou moins marquée, au moins au niveau de la L2.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Ça dépend des fac. Certaines proposent des cursus diversifiés pour les bons élèves jusqu'en L3. Très souvent (partout où j'ai vérifié), la L1 au moins est peu spécialisée (math + info + physique + mécanique).

Sauf que ce que tu fais en L1 maths info physique est vraiment faible par rapport à ce que tu fais en première année de prépa. Et tu n'as aucune culture générale, pas d'anglais (l'anglais de la fac ça ne compte pas :p )… Personnellement je n'en garde pas un super souvenir (bon c'était la fac de Dijon j'imagine que ça ne vaut pas l'UPMC^^).

D'un autre coté ce n'est pas dur : en prépa tu as bien plus d'heures de cours, et des étudiants plus motivés/travailleurs/doués (en moyenne hein !). Donc forcement tu fais plus, c'est presque mécanique.

A la fac tu peux faire des trucs sympa, mais c'est à toi de te bouger (et faut tomber sur les bons profs, sile contact passe bien, etc.). En prépa si ton cerveau peut suivre on te donne le savoir dans une forme sympa et tu as "juste" à assimiler. Personnellement je trouve que c'est un gain de temps appréciable…qui n'empêche pas de réfléchir par soi même et de se développer à coté (selon le temps libre qu'on arrive à dégager).

C'est quelque chose d'assez nouveau non ?

Hum j'ai l'impression que de plus en plus de fac proposent ça, au moins au premier semestre. Au second tu peux choisir si tu veux plus faire maths/info/physique et te spécialiser au fur et à mesure. En tout cas à Dijon c'était comme ça mais il me semble avoir déjà vu ça ailleurs ! L'idée c'est d'avoir un tronc plus ou moins commun entre maths/informatique/physique/chimie et des enseignements de spécialité au fil du cursus.

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Samuel Johnson

+0 -0

D'un autre coté ce n'est pas dur : en prépa tu as […] des étudiants plus motivés/travailleurs/doués (en moyenne hein !). Donc forcement tu fais plus, c'est presque mécanique.

[…]En prépa si ton cerveau peut suivre on te donne le savoir dans une forme sympa et tu as "juste" à assimiler. Personnellement je trouve que c'est un gain de temps appréciable…qui n'empêche pas de réfléchir par soi même et de se développer à coté (selon le temps libre qu'on arrive à dégager).

Messieurs, dames, prenez ces deux paragraphes, et sachez que je penses très exactement le contraire. :P

Je ne pousse pas tout le monde à aller à la fac, mais je m'oppose à ceux qui pousse les bons élèves à aller en prépa quel que soit leur personnalité et objectif.

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+4 -0
Auteur du sujet

C'est vrai que j'avais oublié les INSA. Quand tu dis "les mêmes programmes" tu parles par rapport à quelle école ?

Holosmos

Toutes celles que j'ai cité ont en gros le même programme : des EDP, de l'optimisation, des probas, du contrôle, de la mesure, des distributions, de l'info

+0 -0

Sauf que ce que tu fais en L1 maths info physique est vraiment faible par rapport à ce que tu fais en première année de prépa.

Pas vraiment, non.

Et tu n'as aucune culture générale, pas d'anglais (l'anglais de la fac ça ne compte pas :p )

Parce que les cours de "philo" ont un intérêt en prépa ?

D'un autre coté ce n'est pas dur : en prépa tu as bien plus d'heures de cours, et des étudiants plus motivés/travailleurs/doués (en moyenne hein !). Donc forcement tu fais plus, c'est presque mécanique.

On pourrait aussi dire qu'à la fac tes efforts sont beaucoup plus valorisés et donc t'as envie d'en faire plus.

A la fac tu peux faire des trucs sympa, mais c'est à toi de te bouger (et faut tomber sur les bons profs, sile contact passe bien, etc.). En prépa si ton cerveau peut suivre on te donne le savoir dans une forme sympa et tu as "juste" à assimiler. Personnellement je trouve que c'est un gain de temps appréciable…qui n'empêche pas de réfléchir par soi même et de se développer à coté (selon le temps libre qu'on arrive à dégager).

Donc d'après toi, en prépa on fait beaucoup plus de choses mécaniquement et sans trop réfléchir. On a aussi plus trop de temps à côté mais faudrait quand même se bouger pour se développer intellectuellement. Chouette perspective. Je crois que j'ai même pas besoin de défendre la fac après ce que tu viens de dire sur la prépa.

+1 -2

Pas vraiment, non.

Mais je vois mal comment la fac avec deux fois moins d'heures de cours environ et un rythme moins soutenu pourrait enseignement plus de choses…

Parce que les cours de "philo" ont un intérêt en prépa ?

Oui, la culture G c'est une ouverture d'esprit, c'est vraiment intéressant.

On pourrait aussi dire qu'à la fac tes efforts sont beaucoup plus valorisés et donc t'as envie d'en faire plus.

Mwouai… C'est peu comparable : à étudiant égal en prépa tu a bien moins de temps pour en faire plus qu'à la fac car on t'en demande plus naturellement.

Donc d'après toi, en prépa on fait beaucoup plus de choses mécaniquement et sans trop réfléchir. On a aussi plus trop de temps à côté mais faudrait quand même se bouger pour se développer intellectuellement.

Personnellement j'absorbe bien les connaissances donc je préfère ne pas perdre de temps à devoir trouver des choses et être "nourri" directement. Alors qu'a la fac tu dois mendier la connaissance et aller la chercher avec les dents car on ne te donne que des miettes. Je trouve ça très frustrant et inefficace. En tout cas c'est comme ça que je le vis. Peut-être que je suis un cas isolé et que en maths c'est très différent de ce qui se fait en économie ce qui fait que j'ai une vision assez différente de vous.

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Samuel Johnson

+1 -3

Je tenterais juste la prépa en premier lieu juste pour la diversité des cours qu'elle peut offrir en premier lieu.

Ça dépend des fac. Certaines proposent des cursus diversifiés pour les bons élèves jusqu'en L3. Très souvent (partout où j'ai vérifié), la L1 au moins est peu spécialisée (math + info + physique + mécanique).

Gabbro

De ce que j'ai connu à la UFR des Sciences et Techniques de Nantes. La L1 scientifique est divisée en deux parties : une MIPC (math-info-physique-chimie) et une orienté SVT. On peut se spécialiser un peu plus au second semestre.

Cependant, la grosse bêtise de se parcours, c'est de forcer les étudiants MIPC à faire une UE obligatoire de SVT, et les SVT une UE obligatoire en MIPC pour soi-disant se réorienter. En pratique, ça ne marche pas du tout, et cette UE supplémentaire emmerde tous le monde. Aussi bien les enseignants que les étudiants.

Par contre, l'UFR proposait aussi à partir de la L2 un parcours PSR (parcours scientifique renforcé) où l'idée c'était d'avoir un programme assez proche de ce qui se faisait en prépa. Je ne l'ai pas fait car il n'y avait pas d'informatique.

Enfin, l'école Polytech'Nantes proposait en effet d'effectuer la première année de prépa intégré à la fac. Ce qui changeait principalement c'était que pour passer à l'année d'après il fallait 12 de moyenne au lieu de 10 je crois.

+0 -0

Bonjour, je viens apporter mon grain de sel et surtout mon expérience actuelle. J'ai fait un DUT Informatique (que j'ai eu :faistoillons:) mais j'ai souhaité m'améliorer en maths pour aller a l'ENSIMAG puis finalement je m'oriente vers un master IA. Je suis actuellement en L2 maths à Paris Descartes. Comme je ne découvre que cette année ce que sont les maths (d'ailleurs, c'est féminin ;)), je pense avoir un avis proche de celui qu'un lycéen a en entrant en cursus mathématiques. Je ne peux que peu parler de la prépa, sauf pour les programmes, mais j'y reviendrait après.

Déjà, quelque soit ton niveau en maths, ça ne prédit pas ta réussite à la fac ou en prépa maths. La raison est assez simple c'est que les maths du lycée c'est pas vraiment des maths. Je grossis le trait, mais l'idée est là. En L2 ou découvre les vraies mathématiques (parce qu'en L1 c'est surtout du calcul d'intégrale/matrice et des trucs comme ça que j'ai pas fait). A P5 on a 3 matières + deux options. Les trois matières de maths sont proba, analyse et algèbre. La seule matière qui se rapproche de ce que tu connais c'est analyse, mais c'est juste pour te rassurer parce que ça reste assez différent. En venant d'IUT Info, j'ai fait beaucoup de maths appliqués (pour le coup c'est vraiment appliqué) et notamment beaucoup de probas. Les probas en licence sont durs, c'est simple c'est l'UE avec la moins bonne moyenne (environ 5). L'algèbre c'est tout nouveau et très difficile parce qu'abstrait. Ce qu'on t'apprend en licence c'est à devenir un mathématicien, c'est pour ça qu'on te donne des miettes, pour t'apprendre a chercher tout seul. C'est très, très, très frustrant. Par exemple on a eu deux "DM" a faire en groupe qui était niveau agreg pour la moitié, tout de même un peu plus guidé, le but c'était d'apprendre a rédiger, c'est tout un art particulièrement dur au début, après avoir cherché une 20aine d'heure en solo et 20 en groupe on avait quasimment tout sut faire. Eh bien c'était extrêmement satisfaisant et je n'ai jamais été si content de réussir un exercice.

Je pense pouvoir dire sans trop m'avancer que c'est l'avantage majeur de la fac, on a du temps ; certains l'utilisent pour sortir, d'autres pour taffer. Pour continuer sur ça, à P5 il existe ce qu'ils appellent l'"UE d'excellence" (ou maths étoile). C'est un peu exagéré mais ça a le mérite d'être là. L'idée c'est de faire un projet en étant encadré par un chercheur. Les projets sont très dense et difficile mais ceux qui le font sont très content. Personnellement je fais une bi-licence maths-info (mais je vais jamais aux cours d'infos), je fais l'excellence info et ça me permet de découvrir le machine learning avec les réseaux de neurones.

Un dernier petit mot par rapport a prépa/fac. Beaucoup d'étudiant viennent de prépa et sont arrivé en L2 directement. Ce que tu fais en première année de prépa mp correspond en maths aux semestres 1/2/3 (donc L1 et première moitié de la L2). La deuxième année de prépa correspond à la fin de la licence (du parcours maths abstraites, ou un truc du genre). Cependant en licence tu auras fait certaines choses en plus mais tu auras moins de physique (qui est en option tout de même à la fac).

Je pense avoir dit tout ce que je voulais dire. Je rajouterais quand même que la fac c'est pas non plus de tout repos et que c'est pas simple du tout, même avec un bon niveau en maths.

+0 -1

Un dernier petit mot par rapport a prépa/fac. Beaucoup d'étudiant viennent de prépa et sont arrivé en L2 directement. Ce que tu fais en première année de prépa mp correspond en maths aux semestres 1/2/3 (donc L1 et première moitié de la L2). La deuxième année de prépa correspond à la fin de la licence (du parcours maths abstraites, ou un truc du genre). Cependant en licence tu auras fait certaines choses en plus mais tu auras moins de physique (qui est en option tout de même à la fac).

C'est un peu exagéré. En prépa on ne fait ni théorie de la mesure, ni topologie générale, ni analyse complexe et donc pas de L3.

Faut aussi pas oublier qu'il y a à la fac des enseignements qu'il n'y a pas en prépa. Je me rappelle avoir eu des cours de proba plus poussé (parce qu'en prépa on fait que du discret), un cours de mathématiques discrètes et des cours de logique.

+1 -1

Je répète ce qu'une prof nous a dit, je suis en L2 et en parcours méthodes statistiques (donc pas de topologie etc). Mais je crois que la prof parlait des grandes prépas parisienne et notamment du concours ENS.

Enfin le reste du message reste vrai ;)

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte