Hier, je sort enfin... Pour le pire?

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude de beaucoup sortir, je ne suis pas très à l'aise socialement. Pour le contexte, j'ai 17 ans, je vis dans un coin un peu paumé et mon lycée ce trouve à une vingtaine de minutes de chez moi. Je passe en terminale dans une semaine maintenant et il ne me tarde que d'aller en fac/prépa et partir d'ici.

Je ne sort donc pas beaucoup, je lit un peu et surtout des bouquins sur la science, les maths ou la programmation. J'aime beaucoup le cinéma et les jeux-vidéos, aussi. Et hier soir, j'ai eu l'idée de sortir un peu dans la forêt du coin, pour marcher et courir dans le silence, bref, un moment plutôt agréable. En rentrant, deux garçons du coin (dont un voisin) parlaient avec une fille que je ne connaissais pas, je me dirige donc pour dire bonjour, bien que ce soit des personnes qui m'ont toujours semblé peu recommandable, ça ne m'empêche pas d'être poli.

A l'instant ou je m'approche du groupe, la fille sursaute. J'étais un peu gêné, je lui dit de ne pas avoir peur et que je passe simplement dans le coin. Les deux gars commencent à pouffer, ils me demandent où j'étais, je dit : "Dans la forêt, c'est agréable la nuit parfois de ce promener". Et là, explosion de rire, un moment de pure honte, juste en face de chez moi en plus. Ensuite, un des gamins me demande si j'irais bien en couple avec la fille d'à coté, je lui répond que je suis gay et que cela ne risque pas.

Alors, une expression de colère se fige sur son visage, il s'avance vers moi et me pousse, m'insulte de "pédé" et de "tarlouze" puis me demande de dégager. Juste en face de chez moi.

Voilà, je ne sortais pas souvent et je ne risque pas de remettre ça. J'y pense encore, ça créer un espèce de blocage super chiant dans mon esprit. Je n'arrive plus vraiment à m'épanouir après ça, je me sens mal. Je pense que je n'aurais jamais du voir ces gamins, et je reprend les cours dans quelques jours : vive le moral! :-°

Je sais qu'il y a pire comme situation, je me sent finalement super sensible et la confiance en soit baisse. Surtout que ces personnes sont du coin! Pour l'instant, je n'en parle à personne si ce n'est cette petite communauté. Je sais qu'un forum doctissimo ou je ne sais quelle connerie aurait pu faire l'affaire mais je tient quand-même à élargir le sujet :

De nos jours, on a parfois peur de sortir, on s'enferme. On a peur des autres et de la violence, même ici, en France, pays suffisamment développé en comparaison avec bien d'autres plus difficiles. Avez-vous déjà eu des expériences sociales difficiles, agressions ou autre? Comment avez-vous garder le moral alors, quelles ont étées vos décisions?

Édité par Ozmox

Éternel curieux

+2 -0

Je sais qu'il y a pire comme situation, je me sent finalement super sensible et la confiance en soit baisse.

Tu as tout de même subi une agression homophobe, ce n'est pas rien, il est logique que tu réagisses de cette manière.

Je n'ai pas beaucoup de conseils à te donner, car je ne connaîs pas ce que tu peux ressentir, étant donné que je suis un homme, blanc, cis-genre, hétéro, le profil type de la personne qui a peu de soucis à se faire pour faire son trou dans ce monde. Il se trouve que l'on vit dans une société entâchée de rapports de dominations et d'oppressions en tous genres.

Ainsi, je peux malgré tout t'en donner un : tourne-toi vers des personnes qui sont susceptibles de te comprendre, de t'aider, de t'accepter. Facile à dire, tu me diras. Mais c'est comme cela que tu réussiras à comprendre ce qui t'arrives, à t'endurcir et à réagir face à ce type d'agression et à t'épanouir. As-tu des personnes en qui tu peux placer ta confiance au lycée ?

Le bricabrac | La liberté des autres étend la mienne jusqu'à l'infini – Mikhaïl Bakounine

+11 -3
Auteur du sujet

Oui, c'est un lycée privé ou la majeure partie des gens sont très sympas! Le hic, c'est qu'en dehors des cours je me sent un peu paumé et seul, c'est vrai. Je pense que le gamin avait surtout peur que j'essaye de lui faire quoi que ce soit… Bref, vraiment gênant.

Édité par Ozmox

Éternel curieux

+0 -0

Outch, un sujet délicat.

Avoir peur de sortir est vraiment dommage/grave.
La honte est quelque chose de très dur à gérer pour certains, mais elle n'a la plus part du temps pas lieux d'être …

Dans l'histoire le plus bizarre est bien se môme qui te pose cette question … Tu n'as rien à te reprocher !

Au contraire, sors … Je veux dire, c'est pas parce-qu’il y a ces gamins que sortir dans la forêt le soir n'est pas agréable … Ça te détendra plutôt que rester là à te morfondre. Si tu les recroises, ignore les simplement.

Je te MP parce-que …

ache.one                                                                                   🦊

+11 -1

Par pitié n'importez pas la mode SJW en France. C'est un autre sujet mais je pense en faire un autre thread pour en parler.

J'attends avec impatience ce topic pour pouvoir en discuter avec toi ;)

Le bricabrac | La liberté des autres étend la mienne jusqu'à l'infini – Mikhaïl Bakounine

+0 -0
Auteur du sujet

Ensuite, je ne sais pas si tu es véritablement gay, ou bien si c'était juste une prétexte pour te sortir du merdier, mais c'est typiquement la chose à ne pas faire.

Et surtout n'hésite pas à répondre méchamment, par contre attends d'être sûr de dominer ton interlocuteur sur ce point là parce que parfois ça risque que de te retomber sur la gueule. Mais si tu parviens à le ridiculiser devant sa troupe, c'est déjà un point de marqué (faut aussi faire gaffe à pas ce que le mec soit violent).

felko

Oui, c'est le cas et puis j'ai dis aussi ça de manière provocatrice car je savais qu'il y avait des chances qu'ils rigolent de moi et ça m'irritais un peu. Euh, sur le coup j'ai plutôt eu peur et je me suis réfugié chez moi, c'est le cas de le dire. :-°

Éternel curieux

+0 -0

Par pitié n'importez pas la mode SJW en France. C'est un autre sujet mais je pense en faire un autre thread pour en parler.

J'attends avec impatience ce topic pour pouvoir en discuter avec toi ;)

bricabrac

Après réflexion je suis trop… disons… virulent sur ce sujet et me connaissant ça risque de vite partir en insultes.

Anciennement AlphaZeta

+1 -0

Malheureusement, on vit dans un monde ou annoncer de but en blanc qu'on est gay n'est pas encore bien accepté par tous. C'est idiot, mais c'est comme ça (monde de merde), et ça n'aide pas du tout, donc je vais essayer d'être plus constructif que ça.

La première chose qui semble évidente à rappeler, c'est que ça ne fait pas de toi quelqu'un d'inférieur. Contrairement à beaucoup de trucs qui circulent sur le web (entre autre sur le forum que tu mentionne dans ton texte), c'est qu'on choisi d'être gay. Je suis intimement (et je sais de quoi je parle) convaincu que c'est faux. Quand bien même, c'est ton choix, et c'est pas aux autres de le discuter, tu fais encore ce que tu veux de ta vie et de ton corps. Je me répète, c'est évident, mais il faut quand même le dire. Je sais pas (et ça ne nous regarde probablement pas) à quel point tu es à l'aise avec tout ça, et c'est un travail d'acceptation qui est loin d'être facile, mais ça influe énormément sur l'image que tu as de toi et à quel point les autres peuvent d'atteindre.

De là découle probablement (je ne sais pas, je ne te connais pas) une certaine "peur" du monde extérieur. Je te dirais bien "ça va passer", mais ça va pas t'aider. Je rejoins bricbrac quand il dit que tu dois trouver des personnes à qui tu peux en parler autour de toi. Si ce n'est des amis (ou ta famille, tout aide est bonne à prendre), j'imagine que ton école possède un centre PMS (je sais pas l'équivalent en France, désolé). L'important, c'est d'en parler et de se faire écouter. Éventuellement, la personne en face de toi va pouvoir t'aider à démeller toussa, mais de mon expérience personnelle, en parler est déjà un pas en avant. Évidement, l'avantage de quelqu'un que tu vois régulièrement et à qui tu confies tout ça, c'est qu'il/elle est là pour te soutenir (idéalement à l'école, c'est là que les "agressions" sont les plus fréquentes, monde de merde).

Tu peux également chercher d'autres personnes homosexuelles pour communiquer avec elles sur ce que tu resend (ce que tu es en train de faire, certes). Internet étant le repère du meilleur comme du pire (et le forum que tu suggères ayant ces défauts), peut être que quelques rencontre IRL te feraient du bien. Typiquement, j'ai en tête les cercles LGBT(QI) des universités (ou associations correspondantes) sont un bon endroit pour ce genre de chose (même si c'est aussi le repère du meilleur comme du pire). Encore une fois, mon absence des infrastructures française me joue des tours, mais je pense que les plannings familiaux existent, et sont de bon conseil.

Je suis pas forcément d'accord sur tout ce qu'a dit felko, parce que si tu ne cause pas de tes passions, c'est difficile de trouver quelqu'un qui les partagent, mais dans un sens, je le comprend quand il dit de ne rien dire et d'attendre en silence. L'adolescence n'est jamais une personne facile pour personne, et être gay n'aide pas. Après, je ne comprend vraiment pas ce qui dérange quelqu'un qu'une personne soit gaie … Qu'est ce qu'il s'en fout ? Enfin, je ne cherche plus à comprendre.


Pour répondre à la question du fond, j'ai été au final assez peu agressé à ce sujet, probablement parce que je l'ai longtemps caché. J'ai malheureusement l'impression que dans ce genre de cas, tout est une question de confiance en soi, ce qui est très difficile à obtenir et à maintenir. J'ai eu énormément de chance à ce niveau là, puisque j'ai attendu d'en avoir suffisamment pour annoncer à mon cercle d'amis la chose, qui a été assez bien acceptée. Ce qui c'est fait à l'université.

J'ai eu l'occasion d'en parler à des gens sur internet avant (entre autre sur le forum susmentionné, le monde est petit), et ça peut aider, mais il faut vraiment tomber sur les bonnes personnes pour que ça fonctionne.

Doctorant et assistant en chimie à l'Université de NamurEx-dev' pour ZdS (a aidé à réaliser la ZEP-12 !) • Carniste cis (y parait que c'est une injure)

+7 -1
Auteur du sujet

A vrai dire, c'est la première fois que cela m'arrive et je n'étais pas nécessairement préoccupé par ma sexualité avant, parce que la plupart des personnes auxquelles j'en avait parler était des personnes de confiance, qui ne jugent pas vraiment.

Édité par Ozmox

Éternel curieux

+0 -0

Malheureusement, felko à plutôt bien résumé la situation. J'ai vécu à peu près les mêmes choses que ce qu'il décrit, à la différence que, n'aimant pas me faire emmerder, bah ça ait fini violemment 2/3 avec les plus teigneux. Comme c'étaient les coqs qui voulaient briller en sociétés, réputés caid que j'avais démolis, ben plus personne ne m'a plus fait chier après. (Je ne te recommande pas du tout cette méthode >_< )

des personnes qui m'ont toujours semblé peu recommandable, ça ne m'empêche pas d'être poli.

C'est bien de ne pas juger les gens au premier regard, c'est un bon réflexe :)

J'ai une méthode qui marche plutôt bien contre les personnes de ce genre : lancer un Et alors ? en souriant. Mais pour ça, il faut montrer de l'assurance, sinon ça se verra :/

Mais par contre, je ne suis pas d'accord avec felko, il faut assumer ses passions et ne pas avoir honte d'en parler. Le fait de les assumer à moitié est pire encore.

Heureusement (?!), ce ne sont que les enfants qui réagissent comme ça, la majeur partie des gens devient plus mature et tolérante avec le temps :) (C'est un comportement primitif, présent chez la plupart des animaux, de se montrer agressif quand on ne comprend pas ce que l'on à face à nous, pour tester si c'est "dangereux")

Bonjour coupain. Va voir mon Blog, et dit moi par mp ce que tu en pense

+6 -1

Alors, c'est un gros sujet que voilà. Je pourrais écrire un pavé racontant ma vie également, parler de philosophie etc … et je n'en avais pas vraiment envie ce soir, me disant que des dizaines d'autres gens diront la même chose que moi (on est pas si unique que ça). Cependant, quand je vois des commentaires comme celui de felko, je suis obligé de réagir un minimum …

Tu n'as pas à faire semblant d'être ce que tu n'est pas, comme tu n'as pas plus à te soucier de comment les autres te perçoivent. Tu as juste à être toi-même, et à respecter les autres dans ce qu'ils sont. Ainsi, en assumant ce que tu es, tu inspireras plus facilement le respect et tu seras plus fort devant l'irrespect.
Gardes toujours la tête froide, répond calmement, avec respect et surtout avec intelligence.
Quelqu'un t'insulte de pédé ? Demande lui tout simplement quel est le problème, soit il ne cherchera pas plus loin, soit ça mène à un débat parfois interressant (le faisant un peu réfléchir sur ça connerie une fois seul, même si ça ne changera probablement pas complètement son point de vue), soit il rira aux éclat une fois de plus.
Mais le fait qu'ils rient devant ta réaction n'est pas une humiliation, c'est une preuve de leur connerie.
Ils sont immatures et ils n'ont apparemment rien en commun avec toi, pourquoi leurs opinions de toi t'importerais ? Tu ne les connaissais pas bien, eh bien que ça continue, la terre ne s'arrêtera pas de tourner. Peut-être ferait vous connaissance plus tard, lorsqu'ils auront muris.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison - Coluche

+4 -2

Tu n'as pas à faire semblant d'être ce que tu n'est pas, comme tu n'as pas plus à te soucier de comment les autres te perçoivent. Tu as juste à être toi-même, et à respecter les autres dans ce qu'ils sont. Ainsi, en assumant ce que tu es, tu inspireras plus facilement le respect et tu seras plus fort devant l'irrespect.

Oui c'est vrai, si cette situation n'arrive que en dehors de l'enceinte du lycée, tu n'as pas à prétendre que tu es autre chose que ce que tu es en réalité.

Après toute situation est différente, moi ça a marché comme ça.

Par contre dire "et alors ?" et répondre de manière civilisée ne marche jamais de mon expérience. Le mec se dira pas "Haannn il est trop intelligent pour moi j'abandonne" autrement que pour se moquer.

Édité par felko

Anciennement AlphaZeta

+0 -0

Je vais reprendre l'incident au début.

Tu parles de 'gamins', ils sont plus jeunes que toi ?

Mais surtout, la question du 'gamin' est surprenante : " un des gamins me demande si j'irais bien en couple avec la fille d'à coté "

La question en elle-même est une provocation ou une agression. Quoi que tu répondes, ça va partir en ville, cette histoire. Ce n'est pas ta réponse qui l'a énervé ; comme dit Felko, il voulait faire le coq, et il a posé la question pour provoquer une situation où il pourrait faire le coq.

Peut-être même, il a posé la question parce qu'il savait que ça allait te mettre dans l'embarras.

Tu vois des types, en groupe, des types que tu décris comme 'peu recommandables', la seule chose à faire, c'est de continuer ton footing, surtout pas t'arrêter. Tu fais un vague 'coucou' par politesse, et basta. Et je dirais la même chose si tu étais hétéro. Il ne s'agit pas d'avoir honte d'être gay ou quoi que ce soit du genre. Tu aurais répondu que tu la trouvais trop maigre ou trop blonde, ou bien à ton goût, ça aurait dégénéré pareil.

L'homme est un loup pour l'homme, et l'homme en meute peut être très violent. Faut pas prendre le risque de s'exposer à un groupe quand on peut éviter.

+10 -0

Par contre dire "et alors ?" et répondre de manière civilisée ne marche jamais de mon expérience. Le mec se dira pas "Haannn il est trop intelligent pour moi j'abandonne" autrement que pour se moquer.

felko

"Et alors ?" et surtout un moyen de montrer qu'on assume, pas besoin d’argument, ce n'est pas une question rhétorique.
Tu joues sur le fait qu'en face, il n'y ai aucun argument ou que vu que personne ne réagis elle n'ait pas envie d'en exprimer.

Un minimum de violence ou de dérision dans le "Et alors ?" calmera facilement dans bien des cas.

Édité par ache

ache.one                                                                                   🦊

+3 -0

Bien sûr qu'il faut assumer ses passions, mais si on veut s'intégrer ce n'est pas la meilleure solution.

Il y a disons 3-4 ans je n'avais pas beaucoup d'amis mais ceux-ci avaient les mêmes passions que moi. Résultat : je n'étais pas très intégré / ouvert, je ne me sentais pas forcément très heureux à l'école et même dehors.

Se forcer à adopter les habitudes de la "masse", c'est malheureusement la seule façon de s'intégrer je pense, que ça soit des centres d'intérêt à la tenue vestimentaire. Depuis l'avoir fait, j'ai toujours ces mêmes "vrais" amis mais je suis indéniablement plus sociable qu'avant (bon je n'irais pas jusqu'à dire populaire, mais c'est ça). De plus, certaines choses qui ne me plaisaient pas avant me plaisent maintenant, à force d'avoir essayé de changer.

Bref c'est triste à dire, mais on ne peut pas tout avoir à la fois, à savoir assumer pleinement ce qu'on est ou s'intégrer (ce qui rime malheureusement à passer pour quelqu'un de "stylé").

ThuleMalta - C#, PHP, Python/Django, Unity3D. mon blog

+2 -7

Il ne s'agit pas d'avoir honte d'être gay ou quoi que ce soit du genre.

Absolument, cette situation n'a aucun rapport avec la sexualité de façon précise. Il s'agit là d'une question de respect. La sexualité n'est ici qu'un prétexte.

Par contre dire "et alors ?" et répondre de manière civilisée ne marche jamais de mon expérience. Le mec se dira pas "Haannn il est trop intelligent pour moi j'abandonne" autrement que pour se moquer.

ça n'est pas différent du cas ou le gars rit aux éclats. Et même si ça ne mets pas fin à la situation, il sait que ça réaction est stupide et il y réfléchira très certainement une fois seul, ou ça veut dire qu'il a de gros problèmes qui l'empêche d'y voir clairement.

Bien sûr qu'il faut assumer ses passions, mais si on veut s'intégrer ce n'est pas la meilleure solution.

Il y a disons 3-4 ans je n'avais pas beaucoup d'amis mais ceux-ci avaient les mêmes passions que moi. Résultat : je n'étais pas très intégré / ouvert, je ne me sentais pas forcément très heureux à l'école et même dehors.

Se forcer à adopter les habitudes de la "masse", c'est malheureusement la seule façon de s'intégrer je pense, que ça soit des centres d'intérêt à la tenue vestimentaire. Depuis l'avoir fait, j'ai toujours ces mêmes "vrais" amis mais je suis indéniablement plus sociable qu'avant (bon je n'irais pas jusqu'à dire populaire, mais c'est ça). De plus, certaines choses qui ne me plaisaient pas avant me plaisent maintenant, à force d'avoir essayé de changer.

Bref c'est triste à dire, mais on ne peut pas tout avoir à la fois, à savoir assumer pleinement ce qu'on est ou s'intégrer (ce qui rime malheureusement à passer pour quelqu'un de "stylé").

ThuleMalta

Eh bien c'est ta perception des choses. La mienne est bien différente. Dans mon monde, quelqu'un d'intégré n'est pas du tout quelqu'un de stylé. On peut bien sûr être les 2 à la fois, mais ces 2 effets sont bien différents. Je n'est jamais dit non plus qu'il ne fallait pas s'ouvrir à d'autres horizons, évidemment qu'on peut trouver de nouvelles passions. Mais il ne faut pas se forcer à changer. Moi ce qui me rend malheureux c'est de ne pas pouvoir être moi-même.

Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison - Coluche

+1 -0
Staff

Salut,

Je n'ai pas l'habitude de beaucoup sortir, je ne suis pas très à l'aise socialement.

Ozmox

Rassure-toi, tu es très loin d'être le seul à éprouver des difficultés à tisser du lien social et c'est encore plus vrai à l'heure actuelle. Il fût un temps pas si lointain où je n'aurai même pas osé te répondre même sous couvert de mon pseudo. :-°

Voilà, je ne sortais pas souvent et je ne risque pas de remettre ça. J'y pense encore, ça créer un espèce de blocage super chiant dans mon esprit. Je n'arrive plus vraiment à m'épanouir après ça, je me sens mal. Je pense que je n'aurais jamais du voir ces gamins, et je reprend les cours dans quelques jours : vive le moral! :-°

Ozmox

Vu le contexte et si tu es particulièrement émotif (cf. ma question plus bas), ça se comprend, plus encore si tu es plutôt en retrait socialement.

Maintenant, au-delà du fait que tu as rencontré une belle brochette d'imbéciles, dis-toi bien que des situations de ce type, à savoir éprouvante socialement et émotionnellement, tu en recontreras encore et qu'elles font malheureusement partie de la « vie » sociale : déception amoureuse, réprimende de ton employeur, chamaillerie entre amis/collègue, etc.

Toutefois, à force d'en rencontrer, tu développeras tes propres armes et techniques pour mieux les appréhender.

Je sais qu'il y a pire comme situation, je me sent finalement super sensible et la confiance en soit baisse.

Ozmox

Veux-tu dire par là que tu te perçois comme plus « sensible » que la moyenne des gens (comprendre : plus facilement ému ou sensible à certaines choses, par exemple les bruits ou la lumière) ou bien que cet évènement précis t'a particulièrement affecté ?

Tu peux également chercher d'autres personnes homosexuelles pour communiquer avec elles sur ce que tu resend (ce que tu es en train de faire, certes). Internet étant le repère du meilleur comme du pire (et le forum que tu suggères ayant ces défauts), peut être que quelques rencontre IRL te feraient du bien. Typiquement, j'ai en tête les cercles LGBT(QI) des universités (ou associations correspondantes) sont un bon endroit pour ce genre de chose (même si c'est aussi le repère du meilleur comme du pire). Encore une fois, mon absence des infrastructures française me joue des tours, mais je pense que les plannings familiaux existent, et sont de bon conseil.

pierre_24

Je plussoie fortement.
La rencontre de personnes IRL au travers d'associations ou de cercles étudiants pourrait t'être fort bénéfique. Cela te donne l'occasion de discuter avec des personnes traverssant des difficultés similaires et, surtout, un lieu où tu peux parler de cela sans complexe ni gêne. Après, il y a toujours le risque de mauvaises rencontres, mais c'est pareil partout de ce côté.

Édité par Taurre

+7 -0

Salut !

Je suis un peu comme toi, j’ai du mal avec les relations humaines, je suis du genre un peu nerd1, et dans ma vie, j’ai eu la « chance » de subir une bonne partie de la connerie humaine. Honnêtement, si je peux te donner un conseil, et un vrai, n’essaye pas de te changer, reste comme tu es. On peut te conseiller de devenir un mec « cool », mais c’est quoi un mec cool au lycée ? Un gros naze qui embête tout le monde, qui n’écoute pas en cours…, bref, le genre de personnes qui donne envie de donner des baffes.

Reste-toi même. Soit un exemple : un mec honnête, sympa, qui n’agresse pas les gens pour un rien… Bon, tu auras toujours les abrutis de première qui viendront t’embêter, mais comme dit mon grand-père « laisse braire les ânes ». Sérieusement, j’ai toujours essayé de rester ce que je suis, et à force, ça paye ! Je traîne avec des gens ouverts, sympa. Certes, ce ne sont pas les gens « cools et populaire », mais je peux m’épanouir avec eux parce que justement, ils sont tolérants et savent respecter les gens (et je les respecte en retour).

Honnêtement, ce qui m’a permit de me sociabiliser, c’est changer d’environnement et d’être avec des gens matures. Essaye avec ces gens matures de développer une relation d’amitié sincère et profonde2. Prends ton mal en patience, la persévérance paye toujours ;)


  1. ouais, mes lectures ne sont pas communs, mais bizarrement quand y a besoin d’aide pour les études, on me sollicite… 

  2. c’est à dire pas seulement zoner ensemble, mais aussi d’avoir des discussions intéressantes, philosophiques, de faire des choses ensemble dans une association ou de la musique… Bref, développer une relation tel que tu sais que tu peux compter sur ces gens-là en cas de pépin et vis-versa. Et pas une relation où on te lâchera comme une vielle chaussette. C’est dur à mettre en place, surtout au début, mais avec un état d’esprit adéquat (si t’es sincère, honnête, bienveillant, toujours prêt à aider et un mot gentil et réconfortant à dire), ça passe, les gens ressentent ça, c’est un truc de fou ! 

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando. PA SHS La géo c’est cool, la carto aussi !

+9 -1

Bonsoir,

Il est vrai que certains sites pourraient être plus adaptés pour ce genre de problèmes (je ne pense pas à doctissimo qui est un ramassis de troll), où tu trouverais plus facilement des gens ayant l'habitude de répondre à ce type de questions.

Maintenant, effectivement, ce voisin est un imbécile, et ce n'est pas le dernier que tu croiseras. Je pense qu'il ne s'attendait pas à ce que tu viennes les saluer, et qu'il a eu honte devant ses ami·e·s de te connaître.

Alors oui, ton tort dans l'histoire c'est probablement de n'avoir rien trouvé à lui répondre, même si ça n'a rien d'évident. Ne te bloque pas pour autant et continue de sortir, tu auras aussi de bonnes expériences, et tu gagneras confiance en toi. À l'avenir, essaie de ne pas leur laisser trop le dessus et de ne pas te montrer trop atteint par leurs propos. L'auto-dérision peut aussi être un bon moyen de leur faire croire que leurs propos ne t'affectent pas.

Sans trop m'engager dans le sujet, je voulais te dire de ne surtout pas abandonner tes sorties.

Je comprends que tu puisses avoir une appréhension mais tu ne doit t'empêcher de vivre ta vie comme tu le souhaites. Et puis parle-en, ya rien de plus rassurant que de ne pas être seul. Tu n'as pas à avoir honte des actes des autres.

Je pense pas non plus que se fondre dans la masse soit une solution, je pense qu'il faut juste s'ouvrir à elle et ne pas y aller à contre-sens. En gros, tu n'aime pas [truc] ne t'empêche pas de discuter avec ceux qui s'y intéressent du [truc] ou d'autres choses (ces personnes ne seront peut-être pas tes meilleurs amis, mais être en bon terme c'est déjà ça). En gros, être ouvert et sympa (je doute pas que tu le sois, je dis juste). Une autre chose qui m'a aidé, c'est d'être plus observateur (c'est clairement de la manipulation mais dans un but sain), observe les gens, leurs réactions, prends du recul sur leur comportement avec toi face à tel sujet et adapte ta façon de faire (tout en restant toi même).

Voilà, faut pas se démoraliser, les humains c'est vraiment idiot, difficile de s'adapter à eux. (non je ne suis pas extraterrestre :p )

Les PS : (Certaines de mes phrases sont hyper cliché excusez-moi) (Gros +1 à @qwerty) (La forme de ce message est vraiment bizarre)

Édité par the_new_sky

"C'est nuageux par ici"

+3 -1
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte