Hier, je sort enfin... Pour le pire?

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Sans trop m'engager dans le sujet, je voulais te dire de ne surtout pas abandonner tes sorties.

Je comprends que tu puisses avoir une appréhension mais tu ne doit t'empêcher de vivre ta vie comme tu le souhaites. Et puis parle-en, ya rien de plus rassurant que de ne pas être seul. Tu n'as pas à avoir honte des actes des autres.

Je pense pas non plus que se fondre dans la masse soit une solution, je pense qu'il faut juste s'ouvrir à elle et ne pas y aller à contre-sens. En gros, tu n'aime pas [truc] ne t'empêche pas de discuter avec ceux qui s'y intéressent du [truc] ou d'autres choses (ces personnes ne seront peut-être pas tes meilleurs amis, mais être en bon terme c'est déjà ça). En gros, être ouvert et sympa (je doute pas que tu le sois, je dis juste). Une autre chose qui m'a aidé, c'est d'être plus observateur (c'est clairement de la manipulation mais dans un but sain), observe les gens, leurs réactions, prends du recul sur leur comportement avec toi face à tel sujet et adapte ta façon de faire (tout en restant toi même).

Voilà, faut pas se démoraliser, les humains c'est vraiment idiot, difficile de s'adapter à eux. (non je ne suis pas extraterrestre :p )

Les PS : (Certaines de mes phrases sont hyper cliché excusez-moi) (Gros +1 à @qwerty) (La forme de ce message est vraiment bizarre)

Édité par the_new_sky

"C’est nuageux par ici"

+3 -1

Salut !

Je suis un peu comme toi, j’ai du mal avec les relations humaines, je suis du genre un peu nerd1, et dans ma vie, j’ai eu la « chance » de subir une bonne partie de la connerie humaine. Honnêtement, si je peux te donner un conseil, et un vrai, n’essaye pas de te changer, reste comme tu es. On peut te conseiller de devenir un mec « cool », mais c’est quoi un mec cool au lycée ? Un gros naze qui embête tout le monde, qui n’écoute pas en cours…, bref, le genre de personnes qui donne envie de donner des baffes.

Reste-toi même. Soit un exemple : un mec honnête, sympa, qui n’agresse pas les gens pour un rien… Bon, tu auras toujours les abrutis de première qui viendront t’embêter, mais comme dit mon grand-père « laisse braire les ânes ». Sérieusement, j’ai toujours essayé de rester ce que je suis, et à force, ça paye ! Je traîne avec des gens ouverts, sympa. Certes, ce ne sont pas les gens « cools et populaire », mais je peux m’épanouir avec eux parce que justement, ils sont tolérants et savent respecter les gens (et je les respecte en retour).

Honnêtement, ce qui m’a permit de me sociabiliser, c’est changer d’environnement et d’être avec des gens matures. Essaye avec ces gens matures de développer une relation d’amitié sincère et profonde2. Prends ton mal en patience, la persévérance paye toujours ;)

qwerty

qwerty a écrit quelque chose que j'aurais pu écrire au mot près.

En ce qui concerne la rencontre avec des gens plus mature, essaie d'aller dans des associations, autour de tes centres d'intérêt.

Et si tu as des difficultés pour t'exprimer :

  • beaucoup m'ont conseillé le théâtre. Je n'ai pas essayé, les gens avait l'air cool mais c'est pas vraiment ce que je souhaite faire, et en étant tout à fait raccord avec ce que j'ai dit plus haut, je ne vais pas en faire juste pour me forcer à changer.

  • Je te conseillerais le jeu de rôle que se soit en plateau, sur table ou en grandeur nature. C'est une activité très amusante, qui demande beaucoup d'imagination, et d'élocution. Dans un jeu de rôle sur table, tout passe par ce que tu dis, pas d'échappatoire. Dans un jeu de rôle grandeur nature, tu as affaire à environ une centaine de gens, et ça s'approche beaucoup d'une grande pièce improvisée.
    De plus, personne ne te jugera sur tes réactions, il s'agit de celles de ton personnage, pas des tiennes. Tout sera oublier, pardonner lorsque tu sortira de ton rôle, ce n'est qu'un jeu.


  1. ouais, mes lectures ne sont pas communs, mais bizarrement quand y a besoin d’aide pour les études, on me sollicite… 

  2. c’est à dire pas seulement zoner ensemble, mais aussi d’avoir des discussions intéressantes, philosophiques, de faire des choses ensemble dans une association ou de la musique… Bref, développer une relation tel que tu sais que tu peux compter sur ces gens-là en cas de pépin et vis-versa. Et pas une relation où on te lâchera comme une vielle chaussette. C’est dur à mettre en place, surtout au début, mais avec un état d’esprit adéquat (si t’es sincère, honnête, bienveillant, toujours prêt à aider et un mot gentil et réconfortant à dire), ça passe, les gens ressentent ça, c’est un truc de fou ! 

Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison - Coluche

+0 -0

Bon je donne quelques éléments en vrac (au cas où, histoire de calmer certains propos tenus ici qui m'ont pas plu).

Quelques remarques préliminaires :

  • Personne n'a l'obligation de justifier ou de déclarer sa sexualité (qui est, au passage, parfois difficile à cerner précisément de soi-même).
  • La société française (mais comme à peu près partout) a un fond d'homophobie présent malgré les avancées sociales.
  • Plus généralement, des cons, il y en a partout.

Quelques conclusions en vrac :

  • Tu n'as pas à t'en vouloir pour quoi que ce soit : tu as même été poli, même après avoir été violemment agressé.
  • Tu rencontreras d'autres gens plus sains, d'autres moins. C'est comme ça pour tout le monde.

Quelques conseils personnels :

  • Des phénomènes de groupes et de pression sociale sont monnaie courante. Aborder un groupe qu'on ne connait pas (qu'on soit seul ou accompagné) donne lieu à des échanges pas toujours cordiaux.
  • Il y a des lieux pour faire des rencontres (bar, soirée, vie de classe, bureau, forum, etc.) qui sont des lieux où socialement, les gens sont plus à l'écoute et ouvert à de nouvelles rencontres. (Là en l'état, tu les as un peu surpris).

Édité par Holosmos

+5 -1

Salut,

je pense que t'intégrer dans une association est vraiment bénéfique, je suis moi même quelqu'un de très timide par nature et je dois avouer que l'une des peu de choses qui me font sortir de chez moi est le vélo, je suis dans une association remplie de gens supers et c'est une activité qui m'a fais faire rencontrer d'autres gens et qui dans le cadre de "voyage" m'a obligé d'aller vers les gens ce qui est une des choses que j'ai le plus de difficulté à faire ce qui d'ailleurs "m'énerve" puisque que j'aime bien parler avec d'autres personnes de ce que j'aime.

« La Nature est un livre écrit en langage mathématique », Galilée

+6 -0

Auto-masquage, réponse à propos d'un message masqué.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -0

Sans vouloir paraitre défendre les propos de Mr.Pacochère que je ne partage clairement pas, je tiens a rappeler que l'homophobie ("avoir peur des homos" et au sens large "ne pas aimer les personnes homo") est tout à fait légale.

Chacun à le droit à la liberté de pensée et d'expression, ce qui implique la liberté d'avoir et d'exprimer les opinions les plus divers et les plus… particulières. Si on n'autorise que ce avoir quoi on est aussi d'accord la liberté ne vas pas bien loin.

Ce qui en revanche est interdit (et encore heureux) c'est d'insulter les gens (qu'ils soient homo ou non d'ailleurs), de les frapper, de les discriminer sur un critère non pertinent (ie. refuser d'embaucher un homo uniquement car il est homo) etc.

Si on n'accorde pas la liberté d'expression et de parole à ceux qui ne pensent pas comme nous; on ne vaut pas mieux qu'eux.

Édité par Demandred

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+7 -1

Et au passage pourquoi le membre n'est t'il pas bannis définitivement pour un tel propos ?

WinXaito

Parce que si on appliquait un bannissement définitif et sans avertissement au moindre propos qui déplaît, à tort ou à raison, à la modération, le forum serait bien dépeuplé…

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+10 -0
Auteur du sujet

Salut,
Se forcer à changer n'était pas synonyme d'abandonner ce qu'on est. On peut juste montrer une autre apparence de soi en fonction des personnes à qui l'on s'adresse.
D'autant plus qu'une telle réaction (pas aussi haineuse, mais soit) au fait que tu sois homosexuel aurait pu être prévisible.

C'est triste que l'on vive dans un monde où être homosexuel n'est pas reconnu comme normal par tout le monde. Même si l'assumer est très courageux de ta part, je pense que ne pas en parler relève du bon sens, surtout si l'on veut s'intégrer. En tout cas, on ne peut pas forcer les gens à changer. Je te conseillerais vivement de sortir avec des amis.

+2 -4
Auteur du sujet

@Demandred : Le principe de liberté d'expression en France impose des limites, il n'est pas abosolu. Parmi celles-ci, on retrouve celle de ne pas tenir des propos interdits par la loi que sont l’incitation à la haine raciale, ethnique ou religieuse, l’apologie de crimes de guerre, les propos discriminatoires à raison d'orientations sexuelles ou d'un handicap, l’incitation à l'usage de produits stupéfiants, le négationnisme. Penser des trucs homophobes dans sa tête pas bien pleine n'est pas illégal, les écrire sur un forum l'est, si je ne m'abuse…

Édité par anonyme

+9 -2

Même si l'assumer est très courageux de ta part, je pense que ne pas en parler relève du bon sens, surtout si l'on veut s'intégrer.

ThuleMalta

« relève du bon sens » ?

On pourrait peut-être aussi demander aux homosexuels de faire preuve de discrétion, au regard des tensions qui émergent dans la société civile. </chevènement>

D'ailleurs, je ne pense pas que les choses auraient été différentes pour Ozmox s'il avait caché son orientation. Il se serait justifié d'une autre manière (« elle ne me plaît pas »), et avec ce type d'agresseur, les insultes homophobes n'auraient ps été loin.

PS : Je voulais signaler que les propos de Mr Phacochère sont encore visibles, quand on cite son message.

Pas mal de gens t'ont conseillé correctement sur la question, je vais poursuivre un peu avec mon expérience. J'ai subi il y a quelques mois une agression au couteau pour me voler mes clés de voiture et mon téléphone portable en rentrant du travail. Ce n'est donc pas le même contexte, mais la conséquence était la même, au début je ne voulais plus sortir, j'avais peur de tout étranger qui passait près de moi (et quand tu vas bosser en bus, ça arrive pas mal comme situation !). J'avais peur également de retomber sur le type en question.

Pour m'aider à ressortir, j'ai demandé à des copains et à ma femme de m'accompagner dehors et qu'on sorte ensemble. Au bout de quelques semaines j'ai pris le recul et la confiance nécessaire pour le faire seul sans trop m'inquiéter. Je reste plus vigilant qu'avant, mais c'est suffisant. Ça a été un peu long et éprouvant mais ça a fonctionné. Je te conseille d'essayer de faire ça dans la mesure du possible.

Concernant ta reprise de scolarité, est-ce que les gars en question sont dans ton établissement ? Si oui, ne pas hésiter à utiliser la direction ou la police en cas de récidive. Ce dont tu as été victime est assez grave, la police peut intervenir pour ça. Tu peux même menacer ton établissement scolaire de prévenir la police si eux mêmes ne prennent pas les mesures nécessaires pour garantir ta scolarité dans de bonnes conditions (en général ce genre de menaces suffisent pour avoir des résultats que ce soit envers l'établissement comme les élèves concernés).

Ce n'est bien entendu pas l'idéal comme situation, mais il ne faut pas hésiter. Une année c'est long, faut que cela se passe du mieux que possible. Puis les conséquences négatives de cette action pour toi (en terme d'images dans ton bled) seront limitées vu qu'après tu t'en iras.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+10 -0

Bonjour, tout ce que je pourrais dire a été dit mais une n'a pas été assez développée à mon gout.

On t'a recommandé d'en parler mais pas forcément à qui (et la personne ne connaissait pas les institutions françaises). Premièrement, ta famille/amis proche peut être une première étape mais c'est vraiment pas la plus facile. Réussir à confier à sa famille qu'on a subit une agression n'est pas si simple (parce qu'il ne s'agit pas pour moi de quelque chose qui a à voir avec ton orientation sexuelle). Je te conseillerais d'en parler à l'infirmière de ton lycée, elles ont souvent une petit formation en psychologie pour aider à accompagner dans un premier temps, ensuite elle pourra te dire si c'est intéressant d'aller voir un psychologue pour faire passer le contre-coup mais aussi essayer de voir si le fait de ne pas sortir est un problème ou pas. Sache que si tu es heureux ainsi, il n'y a aucune honte. Il faut un minimum de contact social oral mais aussi physique pour se sentir bien au quotidien mais ça peut passer par le sport, des meetups etc, rien oblige à sociabiliser avec des cons.

J'ai été voir un psy pour la première fois la semaine dernière. Je n'ai aucun problème particulier dans ma vie, juste un très gros avec la procrastination (c'est la raison de la consultation). Si j'ai été voir la psy en question, c'est parce que je me sens mal à cause de ça. Moi non plus je suis pas quelqu'un qui sort beaucoup (en fait jamais, au plus grand dam de ma copine) mais je passe énormément de temps à échanger sur internet, en jouant, sur des forums ou sur facebook. Au final j'ai une vie sociale qui me plaît et qui est peut être plus épanouie que ceux qui sortent tout les soirs. Je n'ai jamais eut de problème à tisser des liens sociaux mais je ne suis pas quelqu'un de populaire du tout non plus. Tu finiras par trouver des gens qui te plaisent et à qui tu plais, ça se fera sûrement dans le supérieur et probablement plutôt en fac qu'en prépa (je laisse infirmer/confirmer ceux qui viennent de prépa) grâce au brassage social qui a lieu.

Enfin bref, bon courage, fait toi une bonne séance de sport (insanity c'est pas mal pour se donner à fond) et détend toi tu vas voir que ça fait du bien et éclaircit les idées :)

+3 -0

On t'a recommandé d'en parler mais pas forcément à qui (et la personne ne connaissait pas les institutions françaises).

Ricocotam

Je ne sais pas si tu parle de moi ou non, mais je pense connaître les "institutions" que tu as évoqué. Mais ton message est très juste ;)

En tous cas Ozmox, continue de t'assumer, c'est la clé ;)

"C’est nuageux par ici"

+2 -0

Premièrement, personne n'a a te juger sur ton orientation sexuelle. Tu fais ce que tu veux, point. Mais comme il a été dit dans d'autres messages, je pense que tu es juste tombé sur des petits cons, qui ont trouvé un prétexte pour des insultes (tu aurais dit autre chose, ils t'auraient vanné sur autre chose. Un trait physique, ou comportemental…).

J'ai eu la chance de passer d'une situation de lycée merdique (seul presque tout le temps, presque aucune sortie) à quelque chose de beaucoup plus épanoui (notamment en prépa, si, si !) être avec une bande de gens qui ont les mêmes passions que toi, ça aide énormément. Mais la question c'est pour toi, ça veut dire quoi être épanoui ? On a tous des envies différentes en terme de social, si tes envies c'est de rester et discuter sur des forums, c'est ton droit !

Des cons, tu en rencontreras toujours, c'est normal. L'essentiel est d'accepter toi même qui tu es. Tu aime les maths, l'info et le footing ? génial ! ce sont des choses qui te définissent, qui font de toi qui tu es : tu n'as pas besoin de les cacher !

Moi le conseil que je donnerais pour "l'intégration" : soit tu trouve des gens qui ont les mêmes passions que toi (par exemple sur ce forum les passions des maths, de la science et de la prog, on est nombreux à les avoir ! :D ) soit tu ne met pas trop en avant tes passions "particulières", ou alors par touches, par humour, etc… Parce que par exemple si tu te fais des amis qui aiment beaucoup le footing, rien ne dit que les maths ça les fait rêver ^^ mais ne te change jamais pour rentrer dans un groupe : tu n'y serais à mon avis pas heureux.

Je rejoins les messages des autres en disant que les études supérieures ont l'effet d'un bon écrémage, il y a toujours des crétins, mais ils sont moins nombreux, et SURTOUT, ils sont identifiés comme tels. Du coup, tu verras, la vie sociale évoluera en mieux quand tu vas sortir du lycée. De plus, tu vas te spécialiser dans tes études et du coup tu vas rencontrer des gens qui ont les mêmes passions que toi, et créer des liens avec eux n'en sera que plus facile.

je me sent finalement super sensible

Tu ne l'es pas. Ou alors, si tu l'es, tu n'es pas du tout le seul. Je m'explique : on est dans une société où le paraitre est très important. Et donc, il y a une différence énorme entre ce que quelqu'un dit et ce que cet même personne pense. Du coup, quelqu'un peut te paraitre très sure d'elle alors qu'elle est super mal à l'aise. Donc non, tu n'es pas super sensible. Et face à une agression, beaucoup réagiraient comme toi tu l'as fait.

Avez-vous déjà eu des expériences sociales difficiles, agressions ou autre? Comment avez-vous garder le moral alors, quelles ont étées vos décisions?

Moi j'en ai parlé avec les personnes qui m'étaient vraiment proches. Des amis de longue date, des parents… si ce n'est pas possible pour toi, tu trouveras des interlocuteurs dans les structures d'accueil évoquées dans les précédentes réponses. Et puis j'ai pris des cours de jiujitsu. Je ne me suis (presque) jamais battu, mais ça m'a permis de reprendre confiance en moi. Et sinon j'ai éviter les cons, des fois que ça soit contagieux…

Et encore une fois pour l'insulte homophobe… si tu rencontre encore ces jeunes et que tu te fais encore emmerder de la sorte… ben police hein… il arrive un moment où ce genre de remarques abjectes doivent être punies. Et rien qu'un passage au poste, ça fait bien peur à un petit con.

Titre !

+6 -0

Et encore une fois pour l'insulte homophobe… si tu rencontre encore ces jeunes et que tu te fais encore emmerder de la sorte… ben police hein… il arrive un moment où ce genre de remarques abjectes doivent être punies. Et rien qu'un passage au poste, ça fait bien peur à un petit con.

Je confirme, d'expérience (enfin, moi c'est au parquet, donc déjà un niveau au-dessus) mais face à un policier ou procureur, t'inquiète pas qu'il la ramène moins… :D

Déjà que là, c'est conséquent (insultes à caractère homophobe, coup volontaire, possibilité de retenir deux circonstances aggravantes : de nuit, en bande).

Édité par Arius

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte