Apprendre le suédois

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour,

Depuis quelque temps, je m’intérresse de plus en plus à la culture Suèdoise (scandinave en général) et pendant les prochaines vacances d’été, on m’a offert un voyage de 3 semaines à Stockholm. Je suis très excité à l’idée de ce voyage, mais il y a un léger problème : le suèdois.

Je ne parle pas du tout suèdois (seulement quelques mots comme Hej, Jag, Dryck, donc vraiment rien). Pour cela j’ai plusieurs questions à vous poser.

Premièrement, le suèdois est-il compliqué à apprendre ? J’ai des bases d’allemand et je parle assez bien anglais (niveau C1), cela peut-il me servir à apprendre ? Ensuite, est-ce-que le suèdois est assez rapide à apprendre ? Mon but étant d’avoir quelques bases afin de me débrouiller un peu (pour manger quelque part, demander ma route, etc) Et enfin, où apprendre ? Livre, cours particulier, site web ? J’aimerais bien avoir quelques conseil sur ce point la aussi.

Merci d’avance ! ^^

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut !

Par une amusante coïncidence, je m’intéresse moi aussi à la culture scandinave, bien que je n’ai pas encore pris le temps d’apprendre la langue. Pour avoir quelques bases gratuitement, il y a un site nommé duolingo que j’ai découvert grâce à Linguisticae, qui propose entre autres des cours de Suédois (mais seulement dans sa version anglaise) : https://www.duolingo.com/. Mais l’idéal serait, je pense, de trouver quelqu’un qui parles Suédois et qui pourrait t’aider, notamment pour la prononciation (pas facile à apprendre sur le net).

Je te souhaites bon courage dans ta démarche, et j’attends moi aussi les autres réponses avec intérêt. :)

"Les accidents dans un système doivent se produire, mais il n’est pas obligatoire qu’ils produisent pour vous et moi." Laurence Gonzales - Deep Survival

+1 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Tu as Babbel qui est vraiment excellent.

Je n’avais aucune notion d’espagnol (je savais à peine dire "oui" :p ), et j’ai pu regarder une petite série en espagnol sans sous-titre après deux mois et demi d’apprentissage.

Par contre, c’est payant.

Tu à la possibilité de tester leurs méthode pour les deux ou trois première leçon. C’est peu, mais ça montre bien leurs méthode.

Par exemple, tu as trois ou quatre mots à apprendre (tu as une image, le mot en français et le mot en suédois). Après, tu as les images et les mots en suédois, et tu dois trouver la traduction en français. Ensuite, tu as l’image, le mot en français, et tu dois le réécrire en suidois.

Bien sûr, tu as aussi une longue partie "Grammaire et conjugaison", avec des dialogues, des exercices, …

C’est vraiment bien fait comme méthode.

Par contre, les premières leçon tu n’apprendra pas forcément du vocabulaire, mais des "phrases toutes faites". En fait, c’est obligatoire pour la suite des cours. Les leçon d’après par contre, tu n’apprendra plus de phrases de ce type (qui ne sont vraiment pas géniale pour apprendre une langue).

Sinon, pour ta question "Ensuite, est-ce-que le suèdois est assez rapide à apprendre ?", je dirais : Non, et comme aucune langue. Je n’ai jamais essayé d’apprendre le suédois, mais je pense pas qu’une langue soit rapide à apprendre.

Après, ça dépend du temps que tu y passe chaque jours. ;)

Le seul problème avec Babbel, c’est qu’il n’y à pas de cours "Spécial voyage". Cela ne correspondra donc peut être pas avec ce que tu est venus chercher ici.

Edit : @rezemika : Alors Duolingo, c’est bien le truc à éviter. Les cours sont vraiment une horreur. Par contre, c’est gratuit.

Édité par FougereBle

Ku Wenja warhata? U miha Wenja warha!

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Salut,

Un truc à garder en tête: les Suédois ont de manière générale un très bon niveau d’Anglais (bien meilleur que nous autres Français). Donc n’aie pas peur si tu as du mal avec la langue de nos amis de Stockholm.

PS: La Suède, c’est cool !

Édité par Fumble

Fumble’s Dev Center v1.0 - Secrétaire de Zeste de Savoir - Sharleen <3 - Áfram Ísland ! - Commander Shepard true fan

+0 -0

pour compléter Fumble, mon père a habité 25 ans en Suède, et bien qu’il parle très bien suédois (appris sur le tas), c’est souvent arrivé que les gens se mettent à parler anglais quand ils entendent qu’il est pas natif. Donc ne t’étonne pas si les vendeurs dans les magasins ou autres répondent en anglais à ta question en suédois.

lycka till !

ps: La Suède, c’est très cool !

+0 -0

Salut,

Ca fait un peu plus de 6 ans que j´habite en Suède et j’ai donc appris la langue. Avant ca, j’avais appris l’anglais et l’espagnol, et j’ai trouvé le suédois beaucoup plus facile. La grammaire est vraiment triviale, avec quelques rares subtilités.

Pour apprendre, rien ne vaut un vrai cours, mais voici quelques sites qui peuvent aider.

  • Duolingo: pas focément d’accord avec FougereBle. Tu ne le parleras pas forcément, mais ça peut aider, et tu auras vite fini.
  • lang8: tu écris, et des suédois te corrigent
  • lexin et tyda: Les deux meilleurs dictionnaires suédois/anglais à ma connaissance.
  • P4: il y a un programme tous les jours qui s’appelle "klartext", les infos en suédois facile. Ça vaut le coup.

Je dois y aller maintenant, mais jette-y un oeil, et je complèterai et répondrai à tes questions plus tard. Bon courage ! Lycka till!

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Hej,

Premièrement, comme d’autres l’ont fait remarquer, la plupart des suédois parlent très bien l’anglais, surtout si tu restes dans les environs de Stockholm.

Je trouve que c’est une langue relativement facile à apprendre. Pour ma part je l’avais appris sur place à l’université (en année d’échange), nous utilisions les libres Rivstart A1+A2 comme supports, que j’avais trouvés bien faits et orientés pratique (parfait pour ce que tu cherches).

Les gens qui connaissaient l’allemand semblaient aussi dire que ça aidait pour l’apprentissage du suédois.

PS : Et dans les lieux touristiques, il est même possible que les gens te répondent en français s’ils détectent ton accent franchouillard ;)

Édité par entwanne

Auteur du sujet

Merci à tous pour vos réponses !

Tant mieux que les suédois soient bons en anglais, ça m’enlève une épine du pied ! (en même temps, ils doivent tellement mieux apprendre que nous avec leur système scolaire :D )

Concernant Babbel, je connaissais par des pubs par ci par la, j’avoue que je n’avais pas trop confiance en ce genre de site avant d’avoir vos témoignages ^^

Et ce n’est pas grave s’il n’y a pas de "pack voyage", je n’ai pas envie d’apprendre le suédois que pour mon voyage, c’est aussi une langue qui m’intéresse beaucoup !

Encore merci à tous pour vos réponses ! <3

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Comme promis, je reviens avec quelques infos en plus.

Les livres, il y en a plusieurs, aux qualité plus ou moins équivalentes. Les Rivstart dont parlent entwanne sont bien. Il y a aussi "form i fokus" ou "Mål". Mon préféré est une sorte de concentré, "På svenska!"

Il y a aussi beaucoup de cours de grammaire en ligne, mais à de rares exceptions, ils s’arrêtent beaucoup trop tôt pour pouvoir parler correctement.

Comme souvent avec les livres de grammaire, il restera le problème du vocabulaire. Memrise a une liste des X mille mots les plus fréquents qui n’est pas trop mal faite. Anki a aussi quelques bonnes listes. Et comme les listes de vocabulaire, ça va bien un moment, pourquoi pas lire en suédois facile ? Ce genre de livres s’appelle "lättläst", et tu peux en trouver beaucoup par ici par exemple.

Pour ceux qui n’ont qu’un oeil et un perroquet sur l’épaule, chercher "swetext" sur le site de votre baie préférée vous permettra de regarder des films sous-titrés en suédois (avec les sous-titres en dur, mais au moins ils sont bien calés avec le son).

Le plus important est bien sûr de t’entraîner. N’aies pas peur de faire des erreurs, on en fait tous.

Si on souhaite se former tout en étant salarié sur place (et donc non étudiant), en plus des ressources en ligne et autres livres, conseillerez-vous plutôt le programme SFI (Swedish for Immigrants) ou les cours pour adultes comme ceux proposés par Folkuniversitetet?

Ce serait pour moi à moyen terme.

Édité par Fumble

Fumble’s Dev Center v1.0 - Secrétaire de Zeste de Savoir - Sharleen <3 - Áfram Ísland ! - Commander Shepard true fan

+0 -0

Concernant Babbel, je connaissais par des pubs par ci par la, j’avoue que je n’avais pas trop confiance en ce genre de site avant d’avoir vos témoignages ^^

Wiesterfeler

Je l’ai pris car je voulais apprendre l’espagnol. Et justement, je me disais : Ouais, Babbel, c’est juste pour apprendre des phrases toutes faites, mais finalement, on n’est pas plus avancé.

Et j’ai eu une offre : 6 mois d’abonnement acheté, 6 mois offerts. Donc j’ai sauté sur l’occasion, et je ne regrette pas.

Par contre attention, si tu prend un mois d’abonnement (ou plus), il faut que tu te désabonne si tu ne veux plus payer (car c’est reconduit chaque mois si tu prend tout les mois).

Ku Wenja warhata? U miha Wenja warha!

+0 -0

J’ai pris les cours B2 et C1 proposés par Folkuniversitetet. Je n’ai jamais pris ceux proposés par SFI, mais je connais plusieurs personnes qui ont essayé.

Le gros avantage de SFI, c’est que c’est gratuit. C’est aussi sont gros inconvénient. Beaucoup des gens qui y vont ne sont pas très motivés ni très réguliers, du coup c’est un peu plus compliqué de progresser (par rapport â un contexte dans lequel tout le monde veut s’améliorer). J’ai aussi entendu d’une collègue chinoise que dû à la très grande diversité des élèves et des alphabets utilisés par chacun que SFI abandonne plus ou moins la pratique du suédois écrit, au profit de l’oral. Par contre, je n’ai entendu çca qu’une fois, donc pas sûr que ce soit tout le temps vrai.

D’un autre coté, folkuniversitet est plus structurée. Les élèves sont plus motivés, seul un certain nombre d’absences sont autorisées, etc. Il est possible de prendre les cours en soirée, ce qui permet d’y aller après le boulot (je suppose que cést le cas aussi pour SFI). Un des inconvénient principaux est que les élèves choisissent leur niveau eux-même, et la Suède étant ce qu’elle est, un professeur ne dira jamais à un élève qu’il n’a pas le niveau. Ça a donné des situations ubuesques ou dans un classe C1 orientée communication orale, un élève insistait pour faire de la grammaire de base parce qu’il ne la connaissait pas. Un autre inconvénient, c’est que même si c’est plus structuré, il n’y a pas d’examen, ni aucune vérification que tout est bien compris.

Salut !

Comme le hasard fait bien les choses, je suis moi même intéressé par le suédois et sa culture, même s’il faut avouer que je met la priorité sur d’autres projet en ce moment. Comme l’a dit rezemika Duolingo constitue une bonne entrée en matière pour apprendre la langue. Pour ma part j’ai d’abord opté pour la méthode Assimil, mais je la trouve assez complexe à comprendre, surtout pour ce qui est de la prononciation.

En tout cas les infos précédentes me seront également très utiles. Bon voyage à toi ! =D

23 yo • French/フランス人/Franska • Japan Pop-Culture • Video Games. Also learning: English • 日本語 • Svenska • Drawing • GameDev.

+0 -0

Tant mieux que les suédois soient bons en anglais, ça m’enlève une épine du pied ! (en même temps, ils doivent tellement mieux apprendre que nous avec leur système scolaire :D )

Je reviens là dessus car je pense que c’est bien de remettre les choses dans leur contexte. Si on a beaucoup à dire sur notre niveau de l’anglais en France, il ne faut pas croire que cela résulte uniquement du système éducatif potentiellement déficient même si c’est une partie de la réponse.

Ne pas oublier que le français reste l’une des langues les plus parlées au monde, et dans plusieurs pays, en plus d’avoir l’État français et canadien qui investissent énormément dans la promotion et la défense de la culture francophone. Résultat, non seulement nous avons beaucoup de choses écrits nativement dans notre langue (des films, séries, livres, etc. indépendamment de la qualité considérée) mais aussi nous traduisons énormément de choses car cela est financièrement rentable (films, séries ou livres là encore). Pareil sur Internet d’ailleurs.

Le suédois n’étant parlé qu’en Suède par peu d’habitants, ils ne peuvent le faire. Résultat les films ou séries ne sont pas doublés mais uniquement sous-titrés et dans beaucoup plus de métiers qu’en France il faut connaître la langue anglaise pour être à niveau.

Bref, en réalité les suédois n’ont pas vraiment le choix que d’apprendre l’anglais. Ils le côtoient partout, dès le plus jeune âge, or le temps passé sur une langue est fondamentale sur le niveau final. Pour un français, comme ce n’est pas vraiment important avant 18 ans (suivant les études voulues), cela démotive à apprendre la langue car sans réel but.

Et cela a un revers, à avoir un niveau d’anglais trop élevé, cela réduit le taux de personnes qui vont apprendre le suédois, ce qui entraîne un cercle vicieux car ils vont devoir renforcer la connaissance de la langue anglaise pour compenser.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+6 -0

Il y a quelques années, je suis parti 3 semaines Suède avec des potes. Aucun de nous ne parlait le moindre mot de suédois, mais on n’en a pas eu besoin ! Tout le monde là-bas parle un anglais impeccable. Au début, on demandait toujours "do you speak english ?" avant de débuter une conversation. On a vite arrêté : les gens nous regardaient comme si on leur avait demandé "combien font 2+2 ?". C’est juste naturel là-bas.

Édité par Askannz

+0 -0

C’est certain que presque tout le monde parle anglais, au moins dans les grandes villes. Après, je le vois comme une question de respect, d’essayer de dire au moins quelques mots dans la langue locale. Quand je vois des gens qui restent des années (donc pas le cas ici) dans un pays y qui ne peuvent pas en parler la langue, considérant que c’est à tous les autres de s’adapter, ça m’insupporte au plus haut point.

Et pour préciser un peu ce que dit Renault, le suédois est aussi la langue maternelle d’une région en Finlande, et c’est suffisamment proche du norvégien et du danois pour qu’ils se comprennent, ce qui augmente pas mal l’utilité de la langue, si tu considères que le nombre de personnes là parlant est le seul critère.

A Helsinki, il y a la double traduction de partout. Ça m’a rappelé un peu Bruxelles.

De toute façon, qu’on ne parle pas la langue natale du pays dans lequel on part en vacances est normal. Mais quand on s’installe, c’est la moindre des choses que l’on puisse faire pour s’intégrer. Même si au début c’est compliqué, outre la marque de respect que l’on porte aux habitants, on se sentira beaucoup mieux quand on pourra commander son kanelbulle ou raconter ses vacances aux collègues en Suédois dans le texte.

@Rockaround: Merci beaucoup pour le retour sur SFI/Folkuniversitetet. Il faudra que je regarde plus en détails mais a priori, c’est possible de faire un test de placement en ligne pour Folkuniversitetet. A voir si le résultat est contraignant ou pas…

@Renault: Sans mettre de côté le principe de tout traduire en Français, ce serait bien que les ressources en "VOST", que ce soit les livres, les films ou autres, soient un peu plus mis en avant et plus facilement accessibles. Souvent c’est réduit à la portion congrue (livre en VO dans les librairies généralistes, films en VOST en dehors des grandes villes) ou pas très pratique (passer un film en VOST sur la TNT).

Édité par Fumble

Fumble’s Dev Center v1.0 - Secrétaire de Zeste de Savoir - Sharleen <3 - Áfram Ísland ! - Commander Shepard true fan

+0 -0

@Renault: Sans mettre de côté le principe de tout traduire en Français, ce serait bien que les ressources en "VOST", que ce soit les livres, les films ou autres, soient un peu plus mis en avant et plus facilement accessibles. Souvent c’est réduit à la portion congrue (livre en VO dans les librairies généralistes, films en VOST en dehors des grandes villes) ou pas très pratique (passer un film en VOST sur la TNT).

Je ne vois pas comment tu veux forcer cela, surtout que Constitutionnellement le français est en France la langue nationale et que la loi Toubon l’impose un peu partout.

Le VO, la VOST et tout ne décolleront que si le besoin s’en fait ressentir. Faut que la population le demande. La Fnac typiquement s’en fou de vendre des livres en français, anglais ou allemand tant que les gens achètent. En France la demande reste faible car les traductions existent en grande quantité et que l’apprentissage de l’anglais dépend de l’utilité qu’on en a. Or il est facile en France de vivre sans recourir à de l’anglais, ce qui entretient le manque de besoin.

Mais cela peut changer, je crois que des chaînes / opérateurs proposent de la VOD en langue étrangère pour avoir le dernier épisode d’une série américaine dès le lendemain de sa diffusion, car le besoin existe. Proposer le livre 1984 en anglais alors que la version française existe par exemple depuis longtemps est plus difficile à justifier pour les commerçants et les lecteurs. Or je me souviens que pour les Harry Potter les grandes chaînes proposaient facilement l’achat du dernier tome en anglais dès le jour de sa sortie pour satisfaire les fans (nombreux) qui ne voulaient pas attendre la traduction.

Bref, l’accessibilité de ce genre de contenu dépend de son succès et de la disponibilité ou non d’une traduction.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora. #JeSuisArius

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte