Mon avenir professionnel

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour, je vous fais part d’un sujet un peu personnel mais néanmoins important. Je vais bientôt avoir 18 ans, je suis en terminale S. Globalement, je ne travail pas énormément mais je m’en sort avec 12 de moyenne. Donc je ne me fais pas énormément de soucis pour mon épreuve, même si je travail un minimum pour être à jour avec les leçons de philo, d’histoire/géo et de svt, des matières assez exigeantes en matière de connaissance.

J’ai été pris dans deux facs du secteur (Bordeaux), une en maths fondamentales et une autre en géosciences. Le truc, c’est que je me sens de plus en plus désintéressé par l’école et je n’ai pas envie d’aller en fac. J’aimerais pouvoir voyager et aussi filmer, car le cinéma est une passion depuis petit. Mais je n’ai pas de projet précis, et je pense qu’à 18 ans, même si je suis majeur, je n’ai peut-être pas le recul nécessaire pour prévoir tout ça.

Mon père est extrêmement inquiet et m’assassine de questions tout les jours du genre qu’est-ce que tu va trouver comme boulot cet été, est-ce que tu as fais tout tes choix (alors que j’ai déjà été pris dans deux facs…), comment tu te fera à manger, etc… Autant vous dire que c’est assez soûlant à force… :-°

Vous avez des conseils?

Édité par Ozmox

00.23.48.12

+1 -1

Pour les études maths et géoscience, je laisse ceux qui ont suivi lesdits cursus en toucher un mot.

J’aimerais pouvoir voyager et aussi filmer, car le cinéma est une passion depuis petit. Mais je n’ai pas de projet précis, et je pense qu’à 18 ans, même si je suis majeur, je n’ai peut-être pas le recul nécessaire pour prévoir tout ça.

Les études y sont intéressantes, si cette idée te trottait la tête. ;)

Après, si tu ne te sens pas de faire des études maintenant, ce n’est franchement pas la mer à boire. Les étudiants "tardifs", ce n’est pas si rare que ça 1 (par contre, la reprise des études peut s’annoncer difficile). Mais tu es jeune, faire des études supérieures à 18 ou 21 ans, ce n’est pas si dramatique. Par contre, oui ton père a raison, ne reste pas sans rien faire.

Bref, évalue ton cursus selon tes motivations, ce qui te passionne (si tu aimes vraiment le cinéma, n’en ferme pas la porte) et ta volonté de trouver un emploi si tu veux faire une pause dans tes études (ou ne pas faire d’études supérieures). Tu as le recul nécessaire pour te poser des questions quant à ton avenir.


  1. hier, c’était son "heure de gloire" (façon de parler, je tombe souvent sur ses publications depuis 2012…) :P 

Édité par Arius

J’aimerais pouvoir voyager et aussi filmer, car le cinéma est une passion depuis petit.

Voyager c’est top, mais ça coute ;)

Sinon, pour filmer et si tu décide tout de même d’aller à la fac, des clubs ou quelques personnes pour faire des courts métrage ça se trouve facilement.

Pour te rassurer le cursus post lycée, c’est vraiment différent de tout ce qu’il y a avant.

Enfin, pour ton père, bah ça tu n’y peux rien. C’est chiant, mais parent c’est pas simple. Le dialogue peut servir, mais au final il s’inquiètera moins quand tu vas montrer que tu sais te démerder seul.

+5 -0

Les maths c’est bien (et sur le marché du travail c’est généralement plus facile). Mais faut aimer, c’est exigent.

Le truc, c’est que je me sens de plus en plus désintéressé par l’école et je n’ai pas envie d’aller en fac.

À voir que le fonctionnement et l’ambiance d’une fac sont très différents vis-à-vis du lycée.

J’aimerais pouvoir voyager et aussi filmer, car le cinéma est une passion depuis petit.

Est-ce que tu as suivi des cours de cinéma ?

Édité par Holosmos

+1 -0
Auteur du sujet

Est-ce que tu as suivi des cours de cinéma ?

Non, mais la fac des arts (dans le secteur aussi) est disponible, et justement j’ai refais ma liste APB pendant les vacances, cela peut-être relativement intéressant.

Édité par Ozmox

00.23.48.12

+0 -0

Salut :)

Si le cinéma est une passion, pourquoi ne pas essayer de la garder à coté de tes études ? La fac te laisse pas mal de temps libre (surtout en licence) pour t’investir dans un domaine qui te plait sans négliger tes études pour autant. Je trouve que c’est un bon compris qui te permets d’assurer tes arrières et d’approfondir ce domaine qui te plait sans prendre trop de risques.

Les études universitaires t’offrent aussi 3 mois (voir un peu plus..!) de vacances l’été, ce qui te permet d’investir ce temps pour voyager et travailler. Tu peux par exemple travailler un mois (ton papa sera content :D), te reposer un mois et voyager le dernier mois avant de reprendre en septembre. La possibilité de partir en Erasmus (1 an à un semestre) est aussi une bonne option quand on aime voyager. Cela demande quand même un minimum de sérieux scolaire (la sélection se fait sur les notes si plusieurs personnes veulent la même destination).

De façon plus générale, je pense que tu devrais réfléchir sur le lien que tu veux entretenir entre ta passion pour le cinéma et ta vie professionnelle. Il existe plusieurs possibilités, plus ou moins faciles, qui conviendront selon ce que tu veux faire :

  • La première solution est d’essayer de faire du cinéma ton métier. C’est probablement la situation la plus difficile, à court terme comme à long terme. Il y a aussi le risque que quand on mélange passion et métier la passion devienne une contrainte. Tu sera "obligé" de travailler pour gagner ta vie, et peut être sur des œuvres qui ne t’intéressent pas (par exemple devoir être réalisateur de pubs alors que tu detestes la pub).
  • La seconde solution est de travailler "indirectement" dans le secteur, avec un poste plus conventionnel qui apporte de la sécurité en terme d’emploi. Je n’ai pas d’idée en tête dans le cinéma mais je pense par exemple à un passionné de musique qui deviendrait ingé son. Ce metier serait bien plus sur et rémunérateur que de tenter une carrière de musicien et serait en lien fort avec la musique. Cela pourrait dans ton cas choisir un métier "conventionnel" mais essayer de travailler dans l’industrie du cinéma.
  • La troisième solution est de travailler dans un secteur qui n’a rien à voir avec le cinéma mais qui te laisse assez de temps libre pour pratiquer ta passion. Je pense par exemple a la fonction publique. Tu fais alors un choix de vie plus tranquille, avec moins de rémunération et de perspectives de carrières mais plus de temps pour ta passion.

C’est à toi de choisir quelle voie te sembles le plus en accord avec ce que tu veux faire et les contraintes que tu as (soutient des parents, école payante possible ou pas, etc). N’hésite pas non plus à essayer de contacter des étudiants ou des professionnels du cinéma pour leur demander des conseils et des précisions sur leurs quotidiens. Cela t’aidera peut-être à y voir plus clair sur les possibilités que tu as et les difficultés qui existent.

Édité par Demandred

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+2 -1

Si le cinéma est une passion, pourquoi ne pas essayer de la garder à coté de tes études ? La fac te laisse pas mal de temps libre (surtout en licence) pour t’investir dans un domaine qui te plait sans négliger tes études pour autant.

Mouais. D’expérience c’est pas aussi simple. Le temps libre est assez rare quand on travaille sérieusement et est quasi inexistant si on doit travailler pour payer une location.

Non, mais la fac des arts (dans le secteur aussi) est disponible, et justement j’ai refais ma liste APB pendant les vacances, cela peut-être relativement intéressant.

Je ne connais ni le monde du cinéma ni les études de cinéma (ce qui semble aussi être ton cas). Donc je te conseille de faire les portes ouvertes et de poser des questions, au moins pour que tu aies une vision plus claire sur les études, les débouchés (qui, il me semble, sont très serrés) et les progressions de carrières.

+5 -0

À priori, réussir dans le cinéma, c’est 2 ou 3 écoles peut-être : Louis Lumière et la Fémis (à priori hein, je m’y étais intéressé un peu au même titre que toi, mais ces infos sont à prendre avec des pincettes). Après la question est : qu’aimerais-tu faire dans le cinéma ? Réalisation, prise de vue, prise de son, montage vidéo, montage son, effets spéciaux, écriture, direction de photographie, y a des tas de postes dans le cinéma. Alors sûrement que les films d’auteurs en France se font avec des équipes plus réduites que les superproductions américaines, mais il n’empêche qu’un ingé son n’est pas monteur vidéo, et un réalisateur n’est pas opérateur de prise de vue. Sinon, c’est plutôt du film amateur.

La vie, c’est comme les mirabelles

+1 -0

Si tu te sens pas trop pour aller à la fac ou prépa vu que tu sembles être moins intéressé par les cours tu peux faire un BTS/DUT dans un domaine que tu affectionnes !

Après c’est toujours le même problème faut trouver ce fameux domaine et c’est vrai que c’est pas facile du tout !

Ensuite ce qu’il faut prendre en compte c’est les débouchés, évolutions possibles car faire des études c’est bien mais faut bien pouvoir trouver un boulot et payer ses factures, pour ce qui est de la fac de cinéma ou art je ne connais pas ces domaines donc je ne me permettrai pas de juger, donc à toi de te renseigner et de te faire ta propre idée !

+0 -0

Mouais. D’expérience c’est pas aussi simple. Le temps libre est assez rare quand on travaille sérieusement et est quasi inexistant si on doit travailler pour payer une location.

C’est quand même la formation qui te laisse le plus de temps pour ce genre de compris, surtout comparé à une prépa ou un BTS/IUT. Après c’est sur que si en plus tu vises l’ENS et que tu veux un job alimentaire à coté, ça devient plus compliqué…

Je pense par expérience qu’en L1 tu peux t’en sortir avec la moyenne en dégageant beaucoup de temps libre ce qui te permet d’approfondir ton intêret pour le cinéma tout en travaillant pour ton avenir et rassurant tes parents. Typiquement en fac avec un peu de chance tu as toujours 1 jour dans la semaine sans cours/TD que tu peux mettre à profit pour ta passion, tout en ayant du temps pour travailler les autres jours.

Une autre idée est (toujours en fac) de te donner le premier semestre pour t’investir plus dans ta passion en limitant la casse niveau des résultats. Et au second semestre si c’est plus clair pour toi tu fais ton choix et si tu le veux tu peux valider ton année via compensation/rattrapage (ou être AJAX l’année suivante). C’est un peu risqué (il faut assurer un minimum au S1 quand même) mais ça te donne une certaine marge de manœuvre pour te découvrir tout en évitant un conflit ouvert avec tes parents.

La L1 est une année qui ne compte pas vraiment dans le sens où si tu voulais quand même faire un bon master tu aura le temps de te rattraper en L2 et L3 selon ton choix. Donc autant en profiter au maximum sans prendre trop de risques inutiles !

Tu as essayé de discuter de ta passion pour le cinéma avec tes parents ? Ils en pensent quoi ?

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+0 -3

C’est quand même la formation qui te laisse le plus de temps pour ce genre de compris, surtout comparé à une prépa ou un BTS/IUT.

Non. Le temps emploi du temps ≠ temps de travail. S’il y a un taux d’échec aussi élevé, c’est en bonne partie à cause de ça. Il faut pas sous-estimer le travail personnel, qui est aussi essentiel que le travail en cours/TD.

Après c’est sur que si en plus tu vises l’ENS et que tu veux un job alimentaire à coté, ça devient plus compliqué…

C’est simple, les deux tu peux pas.

Je pense par expérience qu’en L1 tu peux t’en sortir avec la moyenne en dégageant beaucoup de temps libre ce qui te permet d’approfondir ton intêret pour le cinéma tout en travaillant pour ton avenir et rassurant tes parents.

Avoir la moyenne en L1 c’est pas du tout signe de réussite.

Une autre idée est (toujours en fac) de te donner le premier semestre pour t’investir plus dans ta passion en limitant la casse niveau des résultats.

Donc ton conseil c’est de limiter la casse ? C’est pas tout à fait ce que j’appellerai faire une année d’étude sérieusement.

La L1 est une année qui ne compte pas vraiment dans le sens où si tu voulais quand même faire un bon master tu aura le temps de te rattraper en L2 et L3 selon ton choix.

Faux et faux. Toute la licence compte pour le master, et tu es quasi sur de te planter en L2/L3 si tu te plantes déjà en L1.

+5 -0

Se concentrer sur ce que tu aimes

Le 1er message de Phigger est très intéressant parcequ’il oriente sur une question importante :

qu’aimerais-tu faire dans le cinéma ? Réalisation, prise de vue, prise de son, montage vidéo, montage son, effets spéciaux, écriture, direction de photographie, y a des tas de postes dans le cinéma. Alors sûrement que les films d’auteurs en France se font avec des équipes plus réduites que les superproductions américaines, mais il n’empêche qu’un ingé son n’est pas monteur vidéo, et un réalisateur n’est pas opérateur de prise de vue. Sinon, c’est plutôt du film amateur.

Phigger

Pour voyager et filmer tu as aussi le métier de reporter, mais ici aussi c’est une question d’équipe, il y a un partage des rôles.

Tu peux aussi faire des courts-métrages de films, de pub, de musique…

AVION // 🐺 // 💡 // L’hiver vient

+0 -0

Je ne me hasarderai pas sur ce que tu devrais faire ou répondre à tes parents. À 18 ans je voulais lâcher mes etudes pour faire de la musique, je ne l’ai pas fait, et aujourd’hui je n’ai aucun regret.

Par contre se faire un année sabbatique pour voyager avant d’entamer tes études, si tu en as les moyens, ça se fait. Apres les avoir finies ou obtenu un diplôme intermédiaire aussi, d’ailleurs. En tout cas, à moins de viser un cursus style prépa, ça n’a rien d’handicapant.

I was a llama before it was cool

+1 -0

S’il y a un taux d’échec aussi élevé, c’est en bonne partie à cause de ça. Il faut pas sous-estimer le travail personnel, qui est aussi essentiel que le travail en cours/TD.

Pas vraiment, si il y a un taux d’échec si important c’est par ce que la moitié des gens n’ont rien à faire là et ne vont même pas aux cours/examens. Quand tu regardes le taux de réussite des gens qui vont aux examens et qui présentent plus d’une demi-page de réponses le taux remonte largement. Ce qui veut dire qu’une très grosse majorité des étudiants un minimum sérieux valident.

Avoir la moyenne en L1 c’est pas du tout signe de réussite.

je suis d’accord, mais là ce n’est pas le but. Je lui dis que c’est une bonne façon de gérer études et passion à coté et qu’il est possible de se rattraper après dans les études si il est sérieux.

Faux et faux. Toute la licence compte pour le master, et tu es quasi sur de te planter en L2/L3 si tu te plantes déjà en L1.

Pas vraiment. Tu peux faire une L1 moyenne, réviser pendant les vacs (tu as 3 mois à rien faire, sans compter la rentrée avec les TD qui reprennent pas avant une ou deux semaines en générale) et gérer en L2/L3 si tu bosses sérieusement. Et donc avoir une L1 du justesse et te taper une mention bien en L2/L3 voir plus et faire un bon ou très bon master sans être vraiment pénalisé par ta L1. Si t’as ce genre de profile tout le monde s’en fichera que tu ai eu 10 en L1.

Je ne dis pas que c’est facile, et que tu peux ne rien faire, valider et que ça va se rattraper tout seul, qu’on soit bien d’accord. Je suis juste que c’est quelque chose de relativement possible pour peu qu’on soit motivé et qu’on ai un cerveau qui ne fonctionne pas trop trop mal. Et que ça permet de se donner du temps pour explorer sa passion pour le cinéma sans sacrifier d’année d’études ou entrer en conflit avec ses parents.

Je suis d’accord que le mieux serait sans doute une année sabbatique pour prendre le temps d’explorer tout ça mais parfois c’est impossible (argent, pression des parents etc.).


PS : Le seul truc "dur" à la fac c’est de devoir apprendre le cours soi-même car dans 50% des cas ton prof à un niveau de pédagogie négatif mais ça c’est un autre problème et ça doit varier selon les facs/départements.

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+1 -4

Personne ne parle des Géosciences :( C’est bien les géosciences !! C’est un domaine très vaste, avec plein de champs disciplinaires très différents !! Et en plus il y a beaucoup de terrain pendant les études ainsi que de nombreuses opportunitées de voyager pendant ton cursus. Dans ma promo (de 11 personnes) il y a eu des stages à : Oslo, Hong Kong, Vancouver, Genève, Nouvelle Zélande (je le hais, il a fait de l’hélicoptère au dessus d’un glacier :colere: ), ....

De plus, j’ai un copain qui fait justement des études de Géosciences et fait l’aide de plateau sur différents films. Alors certes il travaille pas avec Hollywood, mais il s’amuse bien quand même !

Et en effet comme déjà dit au dessus : la fac et le lycée, ca n’a pas grand chose à voir…

Édité par Gwend@l

+2 -1
Banni

La L1 ne donne pas (forcément) bcp de bases indispensables à la suite. Et effectivement si on ne prend que les élèves qui rendent un travail le taux de réussite est bien supérieur à 50℅. Inscris toi à la fac en allant aux td et quelques amphis et c’est bon.

Édité par FÉMINISME

+0 -8

T’as fait des études de maths ? T’as déjà vu quelqu’un les réussir en allant aux td et à quelques amphis ? T’as cru que le taux de réussite était supérieur à 50% ?

T’as cru que la L1 de maths était inutile ? Nan mais wtf.

J’aime pas les arguments d’autorité. Mais y a un moment où faut pas se moquer du monde. La fac c’est pas donné, les études de maths sont réputées pour être difficiles et faire échouer beaucoup de monde. Après si quelqu’un veut m’expliquer pourquoi et comment en allant pas en cours et sans travailler chez soi on peut réussir, j’attends.

Édité par Holosmos

+2 -1

Je confirme les dires d’Holosmos. Se mettre dans le bain de la fac est difficile pour pas mal de gens, et ne pas aller en cours est totalement contreproductif. Ceux qui ne viennent pas échouent presque toujours, et même en venant, cela nécessite du travail régulier (c’est des études, en somme). Et cela est vrai aussi bien pour les maths que pour les géosciences (la première année est en grande partie commune aux différentes filières scientifiques).

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+2 -1
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte