Comment choisir entre tuto et article

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.

On ne fait plus de distinction technique entre "tutoriel" et "article". On pourrait même créer des "articles moyens ou longs" une fois la ZEP correspondante mise en place (même si j'ai un peu de mal à voir d'exemple là tout de suite).

Les "articles moyens ou longs" peuvent être simplement vu comme une série d'article : regrouper plusieurs articles d'un même auteur sur une thématique.

+1 -0

La solution de spacefox me parait pertinente. C’était au demeurant mon point de vue sur le sujet quand la discussion à eu lieu il y a une dizaine de mois sur PDP.

Le problème est que il n’y a pour ainsi dire pas de distinction entre article et tutoriel pour le moment, si ce n’est la longueur ce qui n’est pas une distinction intéressante. Pour moi un tutoriel est un peu comme un cours avec un gros accent sur la pratique. Le lecteur en ressort avec de nouvelles connaissances applicables de manière concrète. Alors que un article est une présentation, parfois détaillé, de quelque chose. Le lecteur en ressort avec un ajout dans sa culture informatique. En ce sens, la plupart des tutoriels sur pdp devrait être des articles (tous les écrits de mewtow pour commencer) et il y a même un article qui devrait être un tutoriel (je pense à celui-ci).

Je reconnais qu’il y a des cas limite où trancher pour article ou tutoriel est difficile mais la distinction me parait déjà franchement plus intéressante que le nombre de lignes. Si ces deux catégories sont clairement séparé alors après on peut tout ranger par tag ce n’est pas gênant.

dada

Édité par simbilou

La répétition est la base de l’enseignement. — ☮ ♡

+0 -0

Je m'explique : la définition de "tutoriels" est assez précise. Celle de "cours" l'est beaucoup moins, puisqu'on peut avoir un certain nombre de cours qui ne sont que des présentations (y compris IRL d'ailleurs). La notion d'accompagnement disparaît dans le mot "cours".
2. La section "tutoriels" ne contient que des tutoriels au sens strict, i.e. "un contenu qui accompagne le lecteur dans l'apprentissage d'une discipline quelconque". Ce qui n'a pas d'impact sur la taille des tutoriels (si l'apprentissage est simple, le tutoriel est court).

SpaceFox

Donc "Architecture des ordinateurs", "Les réseaux TCP/IP"… ne pourront plus être considérés comme des tutos? De même pour un tuto d'histoire des sciences? Surtout si on s'ouvre à d'autres disciplines: où seront classés des cours comme "le droit européen", "le droit d'auteur", "la photosynthèse", "la tectonique des plaques"?

D'un point de vue back-end, maintenir une distinction me semble inutile. fournir aux articles les mêmes possibilité de hiérarchie que les tuto, ça ne mange pas de pain, et ça évite de dupliquer du code.

La question qu'il reste est "est-il utile de séparer la liste des contenus publiés récemment en plusieurs catégories ? Si oui, sur quels critères ?". On pourrait vouloir mettre à part ce qui concerne la vie du site du reste. On peut vouloir séparer l'informatique du reste (mais je ne pense pas que ce soit pertinent), on peut faire une séparation sur le temps d'étude, sur le lien avec une actualité, ou même sur la parité ou non du nombre de voyelles dans l'œuvre. La question est : qu'est ce qui est intéressant pour le lecteur ?

A mon sens, gérer tout ensemble et tout tagger côté back-end permet de tester différents choix de présentation sans modifier les données à chaque changement de système.

+1 -0

Salut tout le monde,

Lorsque j'avais mis en place le projet de ligne éditoriale pour la v4 du SdZ, j'ai particulièrement fait attention à la définition d'un article, à ses objectifs et aux moyens pour y parvenir.

Un article a plusieurs buts pour un site tel que le notre: fournir une information, vulgarisée, liée ou non à l'actualité et dernier point mais le plus important: il doit susciter un intérêt. Le but d'un article (comme celui sur la détection d'intrusion) est de fournir une information (explications vulgarisées au mieux, mise en avance de projets liée au thème de l'information (ex: pour l'article sur la détection d'intrusion: Sort et KBlare)) sur une thématique précise (détection d'intrusion, brevets, droit à l'oubli, histoire, biologie,…) mais surtout, tout au long de l'article, il faut susciter l'intérêt et amener le lecteur à aller plus loin (lire un tuto, citer des livres, des liens, des projets, des outils (cf. KBlare et Sort) et autres références).

Ce n'est pas le cas d'un tuto. Stricto sensu, le but d'un tuto est de permettre au lecteur d'apprendre une matière, l'élément d'incitation à l'intérêt, à la lecture se limite généralement à l'introduction et, à moins que ce soit une volonté de l'auteur, la conclusion n'offre pas des références pour aller plus loin. Introduction (naissance de l'intérêt) -> Apprentissage de la matière durant tout le développement du tuto (ici, il s'agit de maintenir l'intérêt né dans l'intro avec un style qui plaît au lecteur, des TP intéressants, etc.) -> Conclusion et fin de la matière enseignée avec, si l'auteur le souhaite, d'autres références pour voir plus loin.

L'objectif, les moyens mis en place ne sont donc pas les mêmes. Voilà la grande distinction entre un article et un tuto.

Il n'y a donc pas de notions d'information, cette incitation - renouvelée - à aller plus loin durant tout le développement du sujet (il s'agit au contraire de préserver l'intérêt créé en exploitant le momentum du lecteur) là où pour les articles cela doit être systématique (pour un site tel que le notre, un bon article devra comporter des liens, des références, c'est trop important et trop court pour faire sans). Un bon article ne doit pas seulement fournir une information vulgarisée, susciter un intérêt, il doit aussi contenir un ensemble de liens vers d'autres références. De fait, l'objet d'un article est très différent de celui d'un tuto même si l'article fait une introduction sur un thème précis (détection d'intrusion, théorie des réseaux,…).

Quid alors des articles techniques ? Eh bien dans ce cas tout dépend du niveau de vulgarisation donné et des références données aidant à une compréhension minimale mais efficace du sujet abordé. Si un thème est, après vulgarisation et ajouts de liens (etc.), encore peu abordable à une personne lambda, c'est qu'il serait préférable d'en faire un mini-tuto où l'auteur pourra prendre bien plus son temps pour détailler certaines notions afin de simplifier le tout.

C'est ce que je fais avec le mini-tuto explicatif sur les licences, rédigé avec Flori@n.B. On aurait très bien pu en faire un article expliquant ce qu'est une licence et les droits qu'elle autorise mais ça ne collait pas à l'objectif choisi, ce n'était pas suffisant et trop long à faire pour un article, alors le choix le plus logique était d'en faire un mini-tuto en abordant premièrement les bases du droit d'auteur (quels sont les droits) et comment les licences viennent se greffer à la législation.

Voici donc le raisonnement de base à avoir lorsque l'on hésite entre tuto et article, les questions fondamentales que doit se poser l'auteur (et plus, selon le sujet):

Quel est mon sujet et est-il complexe ? Quel est mon objectif (enseigner ou informer) ? Si je rédige un article, ai-je suffisamment de liens externes, de références pour permettre au lecteur d'aller plus loin ? Mon article est-il suffisamment vulgarisé pour créer une discussion ?

Une fois ce raisonnement bien compris, il devient bien plus aisé de faire un choix, le meilleur choix possible.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+3 -0

C'est intéressant la dichotomie susciter un intérêt/enseigner quelque chose.
Je n'étais pas loin de ça avec ma proposition

Pour ce qui est de la discrimination article/tuto, pour moi, on peut l'effectuer en posant la question "Qu'est-ce que m'apprend à faire ce tuto ?".

Natalya

Cependant, pour reprendre l'œuvre de Spacefox, si elle ne m'apprend pas à ramener une peluche au bureau, elle est autonome, elle ne m'incite pas à aller plus loin, juste à pratiquer les conseils fournis. A ce titre, avec le discriminant d'Arius, c'est un tuto. reprenons la liste

  • Médailles Fields 2014 : invitation à se renseigner sur les domaines de recherche en math
  • Rendons à Zésar ce qui appartient à Zésar : invitation à s'intéresser à la vie de ZdS
  • Interview : Rencontre avec SpaceFox : invitation à s'intéresser au métier d'informaticien
  • Les Zestes Olympiques : invitation à venir jouer
  • Introduction à la détection d'intrusion
  • Ouverture officielle de Zeste de Savoir
  • Bilan de la première semaine
  • Bienvenue sur la Bêta de Zeste

je ne finis pas la liste, mais le discriminant d'Arius a l'air pertinent (ce qui n'enlève rien à ma position sur l'unification du back-end).

Je me pose une question néanmoins : est ce que l'œuvre de Guy sur les architectures découplées est un cours ou une incitation à aller plus loin ? Quant on touche à des trucs pointus, aucun cours ne peux prétendre à l'exhaustivité, il faudra toujours aller ailleurs pour continuer. Débutez dans la 3D avec Blender est une incitation à aller plus loin, on ne fait que débuter avec ce cours. Mais c'est un cours.

Pour moi, susciter l'intérêt et amener le lecteur à aller plus loin ne suffit pas à distinguer le tuto de l'article. Il va falloir trouver mieux.

+1 -0

Je me pose une question néanmoins : est ce que l'œuvre de Guy sur les architectures découplées est un cours ou une incitation à aller plus loin ?

J'ai pas encore parcourus l'ensemble de ses articles, mais (de ceux que j'ai lu), il serait préférable d'en faire des mini-tutos.

Quant on touche à des trucs pointus, aucun cours ne peux prétendre à l'exhaustivité, il faudra toujours aller ailleurs pour continuer.

Oui, mais c'est une autre considération. Un tuto ne pourra jamais prétendre à être exhaustif, l'auteur fera toujours des choix en ce qui concerne les notions abordées et la profondeur dans laquelle elles le sont.

Débutez dans la 3D avec Blender est une incitation à aller plus loin, on ne fait que débuter avec ce cours. Mais c'est un cours. Pour moi, susciter l'intérêt et amener le lecteur à aller plus loin ne suffit pas à distinguer le tuto de l'article. Il va falloir trouver mieux.

Sauf que susciter l'intérêt et amener le lecteur à approfondir le sujet n'est pas le seul élément. Le tuto Blender incite-t'il à aller plus loin ? Oui, indirectement (de mémoire, y'a pas de liens vers d'autres ressources) mais oui au moins à la lecture du titre, du style, etc. On aurait très bien pu reprendre l'intro, compléter et en faire un article présentant Blender.

Sauf qu'il y'a une nuance: c'est un cours et l'objectif est donc d'apprendre. L'intérêt suscité dans l'intro, maintenu durant tout le cours se place dans le cadre d'un apprentissage (des bases, mais un apprentissage quand même) et cet intérêt (direct ou indirect) vise à approfondir à terme un sujet dont on a acquis les bases (et donc en théorie le lecteur sait quoi chercher, pour cela qu'on ne voit que rarement des liens vers d'autres références en conclusion d'un tuto).

Là où l'intérêt qui est suscité dans un article (qui vise lui à informer) est d'approfondir un sujet que l'on ne connait pas ou pas assez ou de découvrir quelque chose. Dans mon exemple, l'article servirait alors à présenter Blender, l'outil.

Le discriminant de l'intérêt + de l'approfondissement est à mettre en relation avec l'objectif de l'oeuvre (informer ou enseigner). Ce sont les 3 éléments d'une même équation. Tu ne peux pas faire une distinction suffisamment fiable sans ces 3 éléments.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0
Auteur du sujet

Je vois un gros inconvénient au tuto tel que présenté par Arius, c'est celui-ci :

la conclusion n'offre pas des références pour aller plus loin

Pour moi, un tuto terminé devrait présenter des références pour aller plus loin ; à moins que ce ne soit un tuto exaustif, ce qui n'est en pratique jamais le cas. Peut-être que le lecteur est sensé pouvoir retrouver ces références par lui-même ; mais les donner explicitement a le mérite de les regrouper et de permettre de les retrouver facilement.

C'est une ouverture sur l'extérieure qui est indispensable dans la majorité des cas : c'est très rare qu'un tuto se suffise à lui-même, on a toujours besoin d'autre chose, une doc, une spécification pointue, des techniques avancées etc… des choses qu'on ne trouve pas dans un tuto.

Ce manque d'ouverture vers l'extérieure qui donne l'impression que les tutos se suffisent à eux-mêmes était d'ailleurs l'un des reproches faits aux tutos du SdZ.

De plus, je ne pense pas que la conclusion soit l'endroit pour parler de ça. Pour moi, la conclusion, c'est un récapitulatif, pas une ouverture – l'ouverture vient juste avant.

C'est peut-être là ce qu'Arius entendait : un article présente la plupart du temps des références/ouvertures en fin de contenu, alors qu'un tuto n'est pas supposé attendre la fin de la lecture pour proposer des sources d'infos complémentaires, elles sont disséminées tout au long du contenu et font partie intégrante du contenu lui-même (l'aide à l'apprentissage).

Améliorons la validation ! - ZdS, faut bien secouer, sinon la pulpe, elle reste en bas !

+0 -0

C'est peut-être là ce qu'Arius entendait : un article présente la plupart du temps des références/ouvertures en fin de contenu

En fait, dans un article on doit faire les deux. Un article, c'est bien plus court qu'un tuto (mini-tuto compris) donc tu dois pouvoir y mettre un maximum d'informations, de liens,… dans un texte relativement court tout en préservant l'intérêt et le coté vulgarisé abordé plus haut. Un article est un condensé d'informations. L'information doit être présentée dans le contenu mais aussi en conclusion de l'article parce que le but est de permettre à un lecteur d'aller plus loin.

Regarde l'article sur la détection par exemple: on donne un lien vers les cours de Ludovic Mé, des liens vers les outils, un lien vers le canal sécurité de Reddit, Google Scholar dilués dans l'article et en conclusion de celui-ci. Et c'est encore à mon sens léger (y'avait moyen de donner encore quelques ressources).

Mais oui, c'est là où je voulais en venir. Dans un tuto, tu as largement le temps et les moyens de disséminer des sources complémentaires durant l'ensemble du tutoriel, en lien avec le chapitre abordé.

La distinction n'est juste pas donc relative à la longueur de l'oeuvre, son but, son rôle (informatif ou non) mais aussi à la façon de condenser l'information. On ne rédige pas un article de la même façon qu'un tuto. Dans un article, toute notion complexe doit - si elle n'est pas définie dans l'article (immédiatement dans le texte ou en note de bas de page) - faire l'objet d'un lien externe vers une ressource intéressante et il faut systématiquement donner un maximum de références en conclusion. Bref, un article doit être "bourré" de liens (y'a un juste milieu à avoir selon le sujet de l'article, mettre des liens partout n'est pas bon non plus mais c'est juste pour illustrer ^^ ) là où si tu as 5 liens dans un même chapitre pour un tuto c'est déjà beaucoup.

De plus, je ne pense pas que la conclusion soit l'endroit pour parler de ça. Pour moi, la conclusion, c'est un récapitulatif, pas une ouverture – l'ouverture vient juste avant.

En fait, une conclusion, c'est les deux. La conclusion sert en premier à faire un récapitulatif mais aussi à dire "que faire maintenant ?" Par exemple pour le tuto HTML/CSS ce serait apprendre PHP/Django/whatever.

Dans tout travail (article, mémoire,…), la conclusion peut faire l'objet d'un récap'+ ouverture. C'est pas obligatoire (mémoire, tuto,…) mais ce n'est pas interdit non plus.

En ce qui nous concerne, pour les articles, cela doit être systématique (trop essentiel et l'article trop court pour que l'on s'en passe). Pour les tutos, parfois tu n'as même pas de conclusion et les auteurs se bornent souvent à rester dans les limites de leurs tutos, ce qui est à mon sens un problème comme tu le remarque toi-même avec les tutos du SdZ.

Cela dit, est-ce que les différents éléments donnés pour distinguer l'article du tuto te semblent cohérent et pertinent ?

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0
Auteur du sujet

Cela dit, est-ce que les différents éléments donnés pour distinguer l'article du tuto te semblent cohérent et pertinent ?

Oui et non. Je vois dans tes messages de très bonnes idées pour définir conseils de rédaction et règles de validation des tutos et articles, et en ce sens on devrait les garder.

Par contre, j'ai deux problèmes :

  1. C'est beaucoup trop compliqué. Ce que je cherche dans ce topic, c'est une règle simple qui me permette de me dire avant que je commence à écrire si je commence un tuto ou un article.
  2. Tu pars du principe que tous les articles vont présenter un savoir, qui nécessite d'être étayé par des sources externes ; or on va avoir pas mal de cas particuliers (à commencer par tous les articles liés directement à Zeste de Savoir). Il faut les traiter dans les futurs conseils de rédaction.

C'est beaucoup trop compliqué. Ce que je cherche dans ce topic, c'est une règle simple qui me permette de me dire avant que je commence à écrire si je commence un tuto ou un article.

En même temps, ce sont des questions qu'un auteur est supposé se poser. Quand on rédige un tuto, il y'a forcément un but d'enseignement mais je vois ce que tu veux dire. Faut en modifier la forme pour faire tenir ça dans une règle simple, courte et explicite. L'autre loup sait très bien y faire à ce niveau, son avis pourrait répondre à ce problème.

Tu pars du principe que tous les articles vont présenter un savoir, qui nécessite d'être étayé par des sources externes ; or on va avoir pas mal de cas particuliers (à commencer par tous les articles liés directement à Zeste de Savoir). Il faut les traiter dans les futurs conseils de rédaction.

Pas tous les articles. Mon propos est à mettre en relation avec le sujet abordé (je l'ai dit dans mes posts précédents, ça dépend du sujet). Tout article ne présente pas un savoir (par exemple, on peut présenter des projets, des scientifiques connus, etc.), tu auras donc plus ou moins de ressources externes. De mon expérience de rédacteur, on peut classer grosso modo les articles en 3 catégories:

  • Articles relatif au site: très peu de liens (en moyenne, moins de 5).
  • Articles généralistes (présentant des outils, projets, langages,…): tu as généralement quelques liens dans l'article + 3 et plus liens en conclusion.
  • Articles techniques ou scientifiques: ces articles présentent un condensé plus important de liens et de ressources. Si l'article est trop complexe après vulgarisation et les remarques de validation, mieux vaut le changer de forme et en faire un mini-tuto, en prenant plus de liberté pour les explications de base et en disséminant les sources externes.

C'est le principe que l'on a appliqué sur le site Science et le constat est que ça marchait bien mieux que du coté info avant qu'on y applique aussi l'idée, les ex-newsers connaissent ces 3 catégories-type et savent, selon le type d'article qu'ils ont sous la main, ce qu'il faut détailler ou pas (c'est l'essentiel du processus de validation d'un article). C'est peut-être complexe au premier abord mais ça s'apprend vite (et ça tient en fait du bon sens) et d'expérience, les auteurs desdits articles arrivent vite à faire ces distinctions.

Mais oui, faut en parler dans les guides et conseils de rédaction (et de validation) mais c'est loin d'être un problème insurmontable. On l'a fait une fois, on peut le refaire. ;)

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0
Auteur du sujet

Désolé Arius, mais je maintiens que tu prends le processus à l'envers et que ce que tu nous présentes ici est à mettre, mais une fois que le choix article / tuto a été décidé.

Mon problème aujourd'hui, il est simple et très concret :

Je veux écrire un contenu (exemple : "La notion de cache").
Je sais ce que je veux mettre dedans.
J'ai une bonne idée du plan et tout.
Par contre je ne sais pas si je dois mettre ça dans un tutoriel ou un article, et c'est pour ce point précis que j'ai besoin d'une règle.

Une fois que j'ai déterminé ça, j'applique tes conseils de rédaction.

J'ai un peu de mal à voir où tu coinces en fait, j'ai l'impression qu'on a pas exactement le même processus de rédac'.

Pour moi, une fois le sujet décidé, une fois que je sais ce que je veux mettre ou non et comment je veux le montrer, je sais directement choisir entre un article ou un tuto. Le style de mon contenu, sa longueur, son niveau de détail, la complexité du sujet, ses références, etc. Mon plan et ma synthèse du sujet me permettent d'avoir un bon aperçu du choix à faire.

Je ne vois pas comment ces points puissent être postérieurs au choix de la forme (tuto/article) alors qu'ils sont déterminants et font - pour moi - partie intégrante du travail préparatoire au contenu. En fait, en relisant mon propos, cette méthode est plus adaptée aux personnes qui, comme moi, prennent ces éléments comme des considérations préalables et pas vraiment à d'autres méthodologies, d'autres préférences.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0
Auteur du sujet

Ben non. La preuve avec le contenu qui a provoqué la création de ce topic.

PS : En mettant en place quelque chose comme ce que je propose ici, oui le choix est évident. Mais en l'état actuel des choses, clairement non : je tombe sur des sujets, je sais exactement ce que je vais mettre dedans et comment je veux le traiter, mais je ne sais pas où les ranger. Il est là mon problème.

Édité par SpaceFox

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte