L'intérêt des articles vs les billets sur zds

a marqué ce sujet comme résolu.

Bonjour chers agrumes,

En publiant les dernières statistiques de lecture des contenus sur le site, je me suis posé une question : y’a t-il vraiment un public pour les articles ?

Je remarque que l’on a pas vraiment d’articles phares dans la durée, et que les vues sur les articles sont parfois moins bonnes que ce que l’on a sur les billets.

Vu la masse de boulot que c’est de produire un article (rédaction, sourcing, délais de validation, etc.), je me demande si aujourd’hui il y a réellement un intérêt de rédiger un article plutôt qu’un billet (qui lui peut profiter de l’effet d’actualité pour avoir un boost sur les vues).

Je sais bien (cf. les échanges sur le sujet) qu’à terme la distinction articles et tutoriels ne se fera plus, et qu’on aura qu’un seul type de contenu, mais je me demande tout de même si ça vaudra la peine d’investir autant dans une "publication" du style article, si c’est pour à la fin, ne pas toucher grand monde.

Qu’en pensez-vous ?

C’est d’autant plus troublant que les billets ne jouissent en général pas de la même promotion sur les réseaux sociaux, notamment Twitter qui semble attirer quand même du monde sur les contenus validés, si je ne me trompe pas.

Maintenant, est-ce que certains billets qui seraient en réalité des articles non validés tapent les mêmes scores que les autres billets plus classiques ? Peut-être que les articles sont des contenus généralement plus exigeants qui n’attirent pas la même audience. Si tel est le cas, alors nous devrions observer des performances moins élevées aussi sur les billets plus exigeants.

Juste une spéculation comme ça.

+0 -0

Il y a aussi une différence de thème. La plupart des billets qui font plein de vus parlent d’informatique. Les articles sont plus souvent sciences ou culture générale. Perso, je trouve que 400 vues sur un sujet comme « Fonctionnement du mode de scrutin des élections régionales en France » sans coup de pouce de l’actualité (peut-être une mise en Une ? je ne sais plus), c’est beaucoup. Et le même sujet en mode billet fait à l’arrache (du genre ça, :-° ) n’a pas du tout la même traine.

Je suis d’accord pour dire que les articles manquent de quelque chose et marchent mal comparé à la fois au reste du site et au temps passé pour les écrire, mais je pense qu’on doit tenir compte de la thématique. En tuto aussi, on a du mal hors informatique (1 non info dans le top 10).

+1 -0

Salut,

L’idée à terme est de fluidifier la frontière entre ce qui est validé et ce qui ne l’est pas, afin que les contenus puissent bouger d’une catégorie à l’autre plus facilement. Il n’y aura donc pas de choix aussi net que maintenant entre les deux. Cf. Les résultats du groupe de travail « Organisation des publications » , propositions 1 et 2.

Le choix de l’investissement à mettre est au choix de l’auteur. Si j’ai envie d’une certaine reconnaissance, j’essaie de le faire valider, mais sinon, je fais un petit truc vite fait et voilà. La validation est une reconnaissance de qualité minimale, mais tu peux faire de la qualité sans ça aussi. Le sourçage, ce n’est pas une exigence aussi obligatoire que ce que tu sembles dire ; c’est apprécié, mais si le sujet est de notoriété commune (notamment pour le validateur), ce n’est pas nécessaire. Après, je pense qu’il y a eu de la surexigence en validation par le passé, mais ça me semble derrière nous.

L’audience, elle se trouve de toute façon par le référencement et le partage sur les réseaux sociaux. T’as plein de billets qui ont beaucoup de succès parce qu’ils sont bien référencés sur les moteurs de recherche. Et tu as des billets qui font carton plein parce qu’ils parlent d’informatique et se retrouvent en première page du Journal du Hacker (plusieurs centaines à plusieurs milliers de visites potentielles sur quelques jours). Cette histoire de référencement se retrouve pour les articles et tutos aussi.

Bref, je comprends le constat, mais je ne vois pas le problème. Contenus différents, pas forcément les mêmes ambitions, pas forcément les mêmes sujets et le même partage. Je ne suis pas surpris que ça soit différent.

En fait, s’il y avait un problème, c’est les exigences excessives qu’il y a pu avoir en validation et les délais. Le premier point est pour moi derrière nous et le délai sera amélioré aussi par des exigences plus raisonnables, et la possibilité de mettre un contenu dans la nature et de la valider a posteriori plus facilement.

+1 -0

De mon point de vue, écrire un article n’a plus aucun intérêt aujourd’hui, à une exception près : si on veut profiter du processus de validation, pour une raison quelconque.

Pour un auteur qui n’a pas une raison positive d’utiliser ce processus, les articles ne servent à rien. Ils ne sont pas plus visibles, ne sont pas plus mis en avant1. Les partages sur les réseaux ne ramènent à peu près personne, en tous cas personne d’identifiable. Donc, pourquoi se fatiguer avec le processus de validation ?

Pour un lecteur, je pense que ça n’a pas grand intérêt non plus. La grande majorité, ne nous voilons pas la face, va prendre n’importe quoi (y compris le billet complètement pété de Jean-Michel Random sur Medium) sans se poser de question. Le lecteur qui s’attache à la qualité va vérifier la cohérence du propos et la présence de sources (si le sujet s’y prête). Je ne pense pas que le tampon « validé Zeste de Savoir » ait une réelle influence là-dedans.


D’autre part, les statistiques sont largement incompréhensibles. Par exemple, mon dernier billet est un simple coup de gueule rédigé en le temps nécessaire pour le taper… et sort ces statistiques hallucinantes :

Que la grande pointe soit provoquée par le partage sur www.journalduhacker.net et linuxfr.org, OK. Mais je ne m’explique pas cette traine à plus de 100 visites par jour depuis deux semaines, et n’ait aucun moyen de la comprendre. En particulier parce que l’immense majorité de nos visites sont considérées comme direct entry (ce qui est bon signe pour la protection de la vie privée de utilisateurs de ZdS, au passage).

La conséquence qui fait que j’en parle ici, c’est que – couplé avec le fait qu’il est impossible de remonter dans le temps avec notre système de statistiques sans qu’il plante – il est à peu près impossible de comprendre pourquoi certains contenus fonctionnent et d’autres non.


  1. C’est peut-être pas un très bon exemple, parce qu’aujourd’hui il n’y a que des articles et des tutos dans les mises en avant de la une. Je suis à peu près sûr qu’il y a eu des billets dans ces mises en avant, même si je ne connais pas la politique actuelle. Cela dit, les mises en une apportent un gain de visibilité mesurable, au moins au début de la mise en une ; mais forcément la place est limitée.

Si j’en crois les retours, les articles n’ont pas de reel avantages hormis le tampon des validos (tampon dont les exigences semblent voir évoluée par rapport au début).

Est-ce qu’il y a une politique de communication sur les articles differente de celle sur les billets ?

Est-ce qu’il y a une politique de communication sur les articles differente de celle sur les billets ?

firm1

Les articles sont systématiquement diffusés et re-diffusés après délai ; les billets le sont au cas par cas, parfois lorsque jugés très bons, ou très pertinents et dans l’actualité, par exemple.

+3 -0

Sinon en regardant les statistiques j’ai tout de même l’impression que les tableaux des articles et billets les plus lus se comportent différemment.

Le top des articles est relativement stable de mois en mois (y en a au moins la moitié que l’on retrouve à chaque fois) tandis que celui des billets se renouvelle sans cesse (et généralement le top du tableau est le billet-star du mois).

Mais c’est peut-être dû aussi à la fréquence de publication : les articles sont visibles plus longtemps sur la page d’accueil puisqu’il y en a moins qui paraissent.

(tampon dont les exigences semblent voir évoluée par rapport au début).

Hmm ?

Arius

je faisais référence au post d'@Aabu ci-dessus concernant le fait qu’il semble y avoir moins d’exigence aujourd’hui.

Sinon en regardant les statistiques j’ai tout de même l’impression que les tableaux des articles et billets les plus lus se comportent différemment.

Le top des articles est relativement stable de mois en mois (y en a au moins la moitié que l’on retrouve à chaque fois) tandis que celui des billets se renouvelle sans cesse (et généralement le top du tableau est le billet-star du mois).

Mais c’est peut-être dû aussi à la fréquence de publication : les articles sont visibles plus longtemps sur la page d’accueil puisqu’il y en a moins qui paraissent.

entwanne

C’est intéressant. Je dirais aussi que le fait d’avoir plus de billets que d’articles publiés, fait qu’on a plus de probabilités d’avoir un billet qui fait mouche, par rapport à un article.

Du coup, j’ai bien envie de comparer maintenant le top 10 des "petits tutos" (je ne sais pas s’il y a moyen de les identifier dans matomo) avec le top 10 des articles pour essayer de voir si le type de publication (cours/apprentissage vs introduction/découverte) joue sur les vues.

Un gentil commentaire m’a pointé vers discussion que je n’avais pas pris le temps de regarder. Alors me voici pour apporter mon petit zeste à la réflexion.

En publiant les dernières statistiques de lecture des contenus sur le site, je me suis posé une question : y’a t-il vraiment un public pour les articles ?

Je remarque que l’on a pas vraiment d’articles phares dans la durée, et que les vues sur les articles sont parfois moins bonnes que ce que l’on a sur les billets.

firm1

J’ai pendant longtemps lu ce site sans m’inscrire ; jusqu’à ce que je veuille rédiger à mon tour, je ne faisais pas de distinction entre articles et billets

Si je compare à mon cas, beaucoup de gens viennent pour un sujet donné et non pour le fait que ce soit un article ou un billet. Donc poser la question de savoir s’il y a un public pour les articles, c’est un peu poser la question de savoir s’il y a un public pour les sujets qui y sont traités non ? C’est en gros la problématique d’audience (sgble) et de thématique (Gabbro)

Vu la masse de boulot que c’est de produire un article (rédaction, sourcing, délais de validation, etc.), je me demande si aujourd’hui il y a réellement un intérêt de rédiger un article plutôt qu’un billet (qui lui peut profiter de l’effet d’actualité pour avoir un boost sur les vues).

firm1

On peut avoir la même masse de boulot pour produire un billet (en tout cas pour moi.) Du coup, le seul intérêt des articles reste la validation (Moté) avec la notoriété associée (Aabu) —qui outre le tampon, implique aussi la (re)diffusion active sur des réseaux (Amaury) …
Du coup, je suis en phase (sauf les exigences sur lesquelles je ne peux me prononcer) avec :

Le choix de l’investissement à mettre est au choix de l’auteur. Si j’ai envie d’une certaine reconnaissance, j’essaie de le faire valider, mais sinon, je fais un petit truc vite fait et voilà. La validation est une reconnaissance de qualité minimale, mais tu peux faire de la qualité sans ça aussi. Le sourçage, ce n’est pas une exigence aussi obligatoire que ce que tu sembles dire ; c’est apprécié, mais si le sujet est de notoriété commune (notamment pour le validateur), ce n’est pas nécessaire. Après, je pense qu’il y a eu de la surexigence en validation par le passé, mais ça me semble derrière nous.

L’audience, elle se trouve de toute façon par le référencement et le partage sur les réseaux sociaux. T’as plein de billets qui ont beaucoup de succès parce qu’ils sont bien référencés sur les moteurs de recherche. Et tu as des billets qui font carton plein parce qu’ils parlent d’informatique et se retrouvent en première page du Journal du Hacker (plusieurs centaines à plusieurs milliers de visites potentielles sur quelques jours). Cette histoire de référencement se retrouve pour les articles et tutos aussi.

Bref, je comprends le constat, mais je ne vois pas le problème. Contenus différents, pas forcément les mêmes ambitions, pas forcément les mêmes sujets et le même partage. Je ne suis pas surpris que ça soit différent.

En fait, s’il y avait un problème, c’est les exigences excessives qu’il y a pu avoir en validation et les délais. Le premier point est pour moi derrière nous et le délai sera amélioré aussi par des exigences plus raisonnables, et la possibilité de mettre un contenu dans la nature et de la valider a posteriori plus facilement.

Aabu

Par contre, qu’y avait-il dans la validation à priori qui sera perdu dans la validation à postériori ?

Le processus de validation est très efficace pour avoir des contenus de qualité.
Pour les tutos en particulier, ZdS en a plusieurs de grande qualité.
Les travaux actuels sur l’astronomie par exemple ne vont peut être pas générer des tonnes de vues.
Mais il ne faut pas croire que tous les contenus sont égaux. Rien à voir entre un tweet douteux avec une vidéo racoleuse et une personne qui consulte le tuto sur Python.
Bien sûr, c’est flatteur, rassurant et valorisant d’avoir une audience sur la toile.
Il faut se cadrer sur les objectifs de ZdS qui me semblent s’imposer.

+1 -0

Surtout, la validation fait du vrai travail d’édition (on devrait renommer le truc d’ailleurs). C’est rare et précieux : le boulot qui est fait ici est très supérieur, de mon point de vue, à ce que j’ai croisé personnellement ailleurs – me viennent en tête developpez.com et linuxfr.org, entre autres.

C’est clairement un point sur lequel on pourrait travailler et mettre en avant. J’ai l’impression qu’aujourd’hui on appuie plus sur le côté "justesse / véracité" de la "validation", alors que le travail est bien plus large.

Pour rebondir sur ce que je dirais plus haut : dans le cadre des articles (et pas celui des tutos) ce travail en amont, aussi bon soit-il, me semble quand même trop lourd et lent.

@Amaury en ce moment mon temps libre dépend beaucoup des compilations et de Docker, ou à des moments pas pratiques (comme ici dans sa queue des courses)… Je peux essayer de te passer les infos quand j’y pense, tu as une préférence pour le canal ?

@SpaceFox : aucune — Discord, mail, MP ici, Signal si t’as mon numéro, peu importe. Ce qui t’arrange le plus.

Ah, et c’est pas urgent, vue la vitesse de progression de Yuzu et autres nouvelles communications et organisations :) .

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte