Programme pour devenir politicien

ena, cep, etc ...

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.
Auteur du sujet

Bonjour,

Je me pose une question : comment devient-on politiciens ?

Quelles sont les études, le programme de ses études (science po et l'ena).

Existe t'il des livres expliquant la stratégie politique ?

Merci.

+2 -2
Staff

Salut,

Je me pose une question : comment devient-on politiciens ?

banco29510

Avec de l'argent ou des relations ou les deux. :-°

Quelles sont les études, le programme de ses études (science po et l'ena).

banco29510

Il n'y a pas a proprement parler de cursus dédié à la fonction de représentant politique. Bien entendu, certains s'y prêtent mieux que d'autre comme le droit ou la science politique qui te donneront une connaissance et une vision des différentes institutions et des règles qui les gouvernent, mais ce n'est pas pour autant un prérecquis. Il y a plein de représentants qui n'ont jamais fait une once de droit dans leur vie et qui apprennent sur le tas.

Édité par Taurre

+2 -0

Pour les études le mieux reste en effet science po et/ou l'ena. Le droit est aussi bien représenté comme le dit Taurre. Cela n'empêche pas de réussir autrement : Valls à une licence d'histoire par exemple ! Mais sinon le plus important est de t'engager en politique. Par exemple là t'engager dans un mouvement politique/syndicat étudiant et militer autour de toi. Cela permet de mettre le pied à l'étrier. La plupart des politiques actuels (pour ne pas dire 99%) ont commencé ainsi, en parallèle de leurs études.

"Il est vraiment regrettable que tous les gens qui savent parfaitement comment diriger un pays soient trop occupés à conduire des taxis et à couper des cheveux"

+0 -0

Bonjour,

Tout dépend de ce que tu appelles « devenir politicien ».

Il y a des politiciens à de nombreux niveaux. Le mandat d'un conseiller municipal d'un village n'aura pas grand chose à voir avec un poste de ministre.

Je dirais qu'on devient politicien en se faisant un nom, ce qui permet de se présenter à des mandats de plus en plus « prestigieux ». Cela peut se faire en commençant par des mandats locaux puis gravir un par un les échelons. Ou encore être diplômé d'une grande école d'administration ou de sciences politiques, occuper des postes à responsabilité dans une administration, devenir conseiller de tel ministère, puis se présenter à une législature. Ou bien même décrocher des médailles d'or aux jeux olympiques et se servir de cette notoriété pour s'engager en politique.

Les parcours sont très divers, et quoi qu'on en dise, les politiciens souvent issus de formations qui ne sont pas destinées à la politique (professeurs, médecins, avocats, etc.).

En théorie, tout citoyen peut se présenter à une élection pour n'importe quel mandat dans l'executif ou le législatif. Aucune étude préalable n'est requise. Maunuel Valls a une licence d'histoire par exemple.

Cependant dans les faits il sera vite plus facile de t'affilier à un parti. Tu peux d'ores et déjà te rapprocher des mouvements jeunes d'un parti dont tu te sens proche idéologiquement. Tu peux aussi te présenter au conseil municipal de ta commune au côté du candidat que tu soutiens (à partir du moment où tu es majeur).

Tu parles de science po et l'ena. Effectivement, beaucoup de politiciens sortent de ces écoles. Mais celle-ci ne te destine pas forcément à ce type de carrière. En effet, la voie toute tracé est de renter dans la fonction publique, dans une grande administration ou dans un ministère. Les membres des cabinets de ministre ont souvent suivi ce parcours.

Peut-être que ce type de carrière peut aussi t'intéresser, sans avoir à passer par un processus électoral.

Enfin, tout dépend de ce que tu appelles stratégie politique. Tu peux regarder la série House of Cards où on assiste à pléthore de magouilles et stratégie politicienne. Plus sérieusement, tu as des tas de livres de politiciens (surtout en ce moment). Je pense qu'il serait aussi intéressant que tu te documentes sur le fonctionnement de la France et de ses administrations.

+1 -0

Toute la politique repose sur le contact (ou l'absence de contact :D ) avec les citoyens. Les études ne sont qu'un moyen parmi d'autres de rallier des citoyens à sa cause. L'engagement dans un parti politique local est très certainement ce qu'il y a de mieux si tu t'intéresses à la politique.

Il faut aussi garder la tête froide et ne pas sauter les étapes. Avoir son doctorat de sciences politiques ne te garantit absolument pas le succès.

Je tiens à préciser que j'ai un regard très "suisse" sur le sujet. Le conseiller fédéral suisse Guy Parmelin est à la base vigneron.

Mala malus mala mala dat.

+0 -0

Quelles sont tes forces et tes faiblesses ? Est-ce que tu es doué pour le contact, pour prendre la parole, pour la mauvaise foi si nécessaire, pour la rhétorique, pour le boniment ? Est-ce que tu aimes séduire et tu es doué pour ça ?

Si tu es doué pour tout ça, tu t'inscris dans un parti politique, ou dans un syndicat lycéen/étudiant, et tu mets en avant ces qualités. Et en parallèle tu suis les études qui te conviennent le mieux (histoire, droit, ou pourquoi pas ingénieur ou médecine, ce que tu veux).

Si tu es plutôt introverti, alors il faudra compenser par une formation sur-mesure : science-po ou ENA.

+0 -0
Auteur du sujet

o_O autant de réponse, je ne vais pas pouvoir contenter tout le monde :D

Si je résume : il n'y a pas de manuel pour devenir politicien.

Il est conseillé de s’intéresser aux droits, institutions etc.

Enfin, le candidat prend sa "carte" et se lance.

Avec de l'argent ou des relations ou les deux. :-°

Si tu as des infos, je suis preneur :)

Enfin, tout dépend de ce que tu appelles stratégie politique. Tu peux regarder la série House of Cards où on assiste à pléthore de magouilles et stratégie politicienne.

Sans partir pour hollywood, existe t'il des manuels pour apprendre à communiquer en politique (psychologie, psychosociologie ou quand on ne sait pas/peut pas)

Une dernière question : quelle est la réponse ou la non réponse à donner quand un politicien ne sait pas.

Merci pour vos réponses.

PS: je ne veux pas m'engager en politique.

+0 -1
Staff

quelle est la réponse ou la non réponse à donner quand un politicien ne sait pas.

Le pare-feu OpenOffice est bien évidemment installé dans nos ministères, et pour le respect de l'intégrité de nos données, nous évitons les gogoles.

Sérieusement, alors que la bonne réponse à une question dont on ne connait pas la réponse, c'est « je ne sais pas », « je vais demander », ou « contactez les équipes techniques du ministère », je ne les entends guère (parfois, la troisième, mais c'est souvent pour se dédouaner plus qu'autre chose). Par contre, improviser une connerie, ça, ça se fait couramment.

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+5 -0
Staff

quelle est la réponse ou la non réponse à donner quand un politicien ne sait pas.

Je ne pense pas que le sujet soit là, quand tu parles de réponse, tu donnes l'impression qu'il y en a qu'une seule, alors que sur un sujet aussi important et complexe que celui-là, les réponses sont évidemment multiples, en fonction de la sensibilité des uns et des autres. L'essentiel, c'est que chacun puisse y trouver son compte, sans stigmatiser la prétendue ignorance ou l'omniscience présumée de certains. Merci d'avoir posé cette question primordiale.

+3 -0

J'ai personnellement l'impression que cette question de la part de banco traduit une certaine idéalisation de la personne politique, au sens professionnel. C'est vrai qu'on est un peu conditionné pour placer ces personnes sur un piédestal, les considérer comme « savantes », pour autant, elles restent humaines, faillibles, irrationnelles, etc.

Le bricabrac | La liberté des autres étend la mienne jusqu'à l'infini – Mikhaïl Bakounine

+1 -0

Dans ma commune (~6000 hab.), il y a 7 conseillers communaux mais aucun d'eux n'est professionnel. Ça représente environ 25-30% de temps de travail. Tous ont un métier à côté. Par contre, les membres de l'administration ont des temps pleins. Ils agissent plus dans un rôle de chef et d'organisateur choisi par la population dans leur dicastère.

Mala malus mala mala dat.

+0 -0
Staff

Dans ma commune (~6000 hab.), il y a 7 conseillers communaux mais aucun d'eux n'est professionnel. Ça représente environ 25-30% de temps de travail. Tous ont un métier à côté. Par contre, les membres de l'administration ont des temps pleins. Ils agissent plus dans un rôle de chef et d'organisateur choisi par la population dans leur dicastère.

NuX

C'est très souvent le cas au niveau des collectivités locales. ;)

Staff

Dans ma commune (~6000 hab.), il y a 7 conseillers communaux mais aucun d'eux n'est professionnel.

C'est parfaitement normal. Pour information, en France, les revenus des adjoints au maire d'une commune de moins de 50 000 sont de 1250 € brut mensuel environ. Source. Ça fait un gros SMIC. Si on place la limite de professionnalisation à 2000 €, il faut être adjoint d'un commune de 100 000 habitants, maire d'une de 3 500 (2050 € brut mensuel) ou plus.

Après, les élus peuvent cumuler les mandats (conseillers régionaux ou départementaux), mais les sommes d'une fonction varie de 1500 à 2700 € brut mensuel selon la taille.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j'ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Staff

À savoir aussi que l'ENA s'intègre généralement après avoir déjà fait une grande école : Sciences Po, X, ENS, …

Je ne sais pas si y a vraiment un parcours type pour être politicien. J'imagine qu'il faut surtout arriver à soutenir le bon candidat au bon moment pour avancer vite.

Ce n’est pas en répétant « Hom, Hom », qu’on démontre des théorèmes sérieux - Siegel Mon Twitter

+1 -0
Auteur du sujet

Pour information, en France, les revenus des adjoints au maire d'une commune de moins de 50 000 sont de 1250 € brut mensuel environ. Source. Ça fait un gros SMIC. Si on place la limite de professionnalisation à 2000 €, il faut être adjoint d'un commune de 100 000 habitants, maire d'une de 3 500 (2050 € brut mensuel) ou plus.

Je me demande comment gèrent t'ils le fait de perdre leurs revenues après une élection.

J'ai personnellement l'impression que cette question de la part de banco traduit une certaine idéalisation de la personne politique, au sens professionnel. C'est vrai qu'on est un peu conditionné pour placer ces personnes sur un piédestal, les considérer comme « savantes », pour autant, elles restent humaines, faillibles, irrationnelles, etc.

Ma question est un peu inverse (sans faire de politique et sans partir dans "c'est tous des c**s") : Comment ce fait t'il que l'on est des personnes plutôt instruites qui ne disent jamais qu'ils ne savent pas ?

La plupart ont des conseillers pour tout et font souvent des erreurs monumentales (pare feu oo, terrorisme actuellement).

Enfin, comment peut on gérer la différence importante de savoir ? Par exemple sur l'économie comme avec les paysans actuellement.

+1 -0

Je me demande comment gèrent t'ils le fait de perdre leurs revenues après une élection.

Très souvent les politiques ont des métiers en dehors de la politique dont ils réduisent ou suspendent seulement l'activité durant le mandat. Certains d'entre eux retrouvent donc leur travail initial, ce qui est très facile d'ailleurs pour les fonctionnaires.

D'autres peuvent être financés par le parti s'ils sont assez importants.

Comment ce fait t'il que l'on est des personnes plutôt instruites qui ne disent jamais qu'ils ne savent pas ?

Le problème est que la population attend des politiques qu'ils sachent tout, immédiatement et proposent des solutions. Dire que l'on ne sait pas c'est le meilleur moyen de se montrer comme "incapable" aux yeux des électeurs. Dire une connerie (pas trop grosse quand même) ne coûte pas chère car la plupart des gens n'iront pas vérifier et sur l'instant les autres politiques ou journalistes sont bien souvent incapables de répondre convenablement à ce genre d'inepties.

Du coup ça passe.

Amateur de Logiciel Libre et de la distribution GNU/Linux Fedora.

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte