Discussion sur l'élection présidentielle étatsunienne

venez parler, on est gentil (mais on mord)

L'auteur de ce sujet a trouvé une solution à son problème.

Est-ce que vous vous y attendiez, à ce résultat, sachant que les tendances semblaient prédire le contraire et qu'on s'est quand même bien moqué de Donald Trump ces derniers mois ?

Ge0

Le reste du monde c'est moqué, était choqué par Trump et de ses propos contre les femmes et arabes mais aux USA être raciste peut faire gagner de l'electorat c'est toujours un problème là bas…

Tout l'argent dépensé pour les campagnes aurait pu permettre de combler la pauvreté, de rembourser les coûts des études, d'investir dans la recherche, d'envoyer des hommes sur Mars, d'établir une base lunaire.

Édité par Linko

Personnellement je ne m'attendait pas du tout à ce résultat. Je pense que ça montre bien la fracture grandissante entre une partie de l'élite et le peuple, en particulier la peur du déclassement des classes moyennes.

Moi la question que je me pose c'est : qu'est-ce que ça va changer concrètement ? Quels sont les réels pouvoirs du président au EU ?

Je ne pense pas que ça cela change tant de choses que ça si ce n'est à la marge. Cela dit, Trump a promis beaucoup de choses assez particulières, il sera intéressant de voir ce qu'il essayera vraiment de mettre en place ou pas (et ce qui passera).

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+1 -0

Je m'y attendais vaguement, mais je gardais espoir.

Je ne comprends pas trop les gens qui attribuent cette victoire à l'intelligence de Trump ou qui y voient une preuve qu'il est plus qu'un idiot lunatique, impulsif, qui ne comprend pas les faits et qui n'est pas capable de ne pas se contredire chaque 24h. La victoire de Trump doit être attribuée à la bêtise excusable de son électorat.

Beaucoup semblent ignorer ce que c'est la vie dans les états dont on parle jamais, les rednecks, la drogue, la pauvreté, la détresse profonde d'énormément de gens très pauvres, extrêmement peu éduqués, dont les conditions de vie sont atroces.

Si on fait un tour à NY ou à SF on peut pas comprendre l'élection de Trump.

Je suis carrément fâché par le résultat de l'élection. Après 8 ans de redressement admirable de la crise grâce aux démocrates et à Obama (et malgré un congrès franchement hostile), et beaucoup de progrès social (assurances, immigration, avortement, etc), tout va revenir en arrière.

On re-regarde cette courbe dans 4 ans si vous voulez.

Le saviez-vous ? Chaque -1 que vous mettez vous fait gagner un point de QI.

+8 -1

Moi la question que je me pose c'est : qu'est-ce que ça va changer concrètement ? Quels sont les réels pouvoirs du président au EU ?

Looping

Au niveau du vote des lois, pas spécialement différent d'ici même s'il y a quelques particularismes. Au niveau de la politique extérieure, eh bien, répondre "Bush" devrait être suffisant…

Perso, au niveau de la politique interne des USA, j'en ai rien à carrer que ce soit Trump ou Clinton (bon, elle a fait du bon travail en tant que sénatrice, faut le reconnaitre), c'est le problème des Américains. Par contre, je doute de sa capacité à manoeuvrer les Russes et les Chinois sur l'échiquier international alors que ceux-ci se montrent bien plus… entreprenants, profitant de la période électorale pour avancer leurs pions. Le fait qu'il ait dit qu'il souhaitait voir une participation plus massive de la Russie en Syrie, qu'il admire Kim-jong Un, etc. me fait dire qu'il est préférable qu'ils aient un sacré secrétaire d'état pour compenser sinon les USA vont vite perdre le peu de stature internationale qui leur reste. Il a clairement pas d'expérience en politique internationale et s'il y a personne pour compenser, les adversaires vont se frotter les mains.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+5 -0

Et que représente-t-elle ?

bricabrac

Pardon, la courbe du chômage.

Au niveau du vote des lois, pas spécialement différent d'ici même s'il y a quelques particularismes. Au niveau de la politique extérieure, eh bien, répondre "Bush" devrait être suffisant…

Je comprends pas trop ton message. Bush a appelé à voter Clinton. Bush et Clinton sont en ligne avec la politique extérieure "habituelle" des USA, leur interventionnisme, l'OTAN, etc. C'est l'inverse de Trump.

Édité par victor

Le saviez-vous ? Chaque -1 que vous mettez vous fait gagner un point de QI.

+2 -0

Je veux dire que les pouvoirs du Président en matière de politique extérieure sont assez larges, je rappelle qu'il peut décider de déployer les Marines sans l'aval du Congrès. Or, les Marines sont la première force de frappe des USA et la seule force à prendre directement leurs ordres du Président et personne d'autres. ^^

C'est l'inverse de Trump.

Justement. Il y a une différence entre être moins interventionniste et plus respectueux des règles internationales (je suis pour) et soutenir un repli sur soi voire la sortie de l'OTAN. Chose qui causerait une panique totale dans les pays baltes, en Ukraine et en Pologne. Je rappelle, à toute fin utile, qu'il y a plus de 40 000 soldats russes à la frontière et même pas 15 000 hommes + 4 appareils de la Baltic Air policing pour protéger les Etats baltes. Alors, même si de notre point de vue d'européen de l'ouest, une manoeuvre russe est très improbable, pour ces pays, l'Histoire en dit long. Pour avoir récemment discuter du sujet : oui, ils ont vraiment peur et ce n'est pas uniquement une manoeuvre politique pour obtenir un soutien plus visible de la part des autres EM de l'OTAN.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0

Je doute pas mal qu'il abuse de ce pouvoir-ci.

Pour revenir à l'élection, faut aussi voir qui sera le vice-président. Quelqu'un qui dit que les capotes sont un très mauvais moyen de lutter contre les MST. Qui refuse de reconnaitre les droits des LGBT. Qui prétend que le réchauffement climatique est un mythe et que la terre est aujourd'hui plus froide qu'il y a un demi-siècle. Qui refuse de dire que le KKK n'est pas bien.

C'est l'inverse de Trump.

Justement.

D'accord. Du coup j'ai pas compris quand tu disais que pour comprendre ce qui allait changer entre Obama et Trump sur le plan de la politique internationale, fallait regarder Bush.

Édité par victor

Le saviez-vous ? Chaque -1 que vous mettez vous fait gagner un point de QI.

+0 -0

Salut,

Tout d'abord, je pense que cette campagne aura été des plus dégoûtantes et s'inscrit dans la droite lignée de celle du Brexit : des attaques ad hominem, des arguments foireux et pas de débat de fond.

Ensuite, je suis d'avis que le résultat était assez prévisible et qu'Hilary Clinton s'est tirée pas mal de balles dans le pied durant la campagne. En effet, elle s'est construite une image de candidate du statut quo et s'est finalement contentée de pointer du doigt la personnalité et les propos de Donald Trump, ce qui est à mon sens une assez mauvaise stratégie. Par ailleurs, en remportant les primaires démocrates et en évincant son rival Bernie Senders (soit dit en passant de manière pas très fair play), elle s'est aliéné une partie de son électorat dont elle n'a visiblement pas pris la peine d'entendre les revendications.

Enfin, Donald Trump est à mon sens le seul candidat qui a oser mettre les pieds dans le plat et remettre en cause les politiques libre-échangistes de ces dernières décénies en mettant enfin en évidence que peut-être, éventuellement, des fois, cela causerait quelques soucis sur le plan écnomique…

Cela étant, même si Donald Trump a pour moi le mérite de poiter du doigt le libre-échangisme, il n'en reste pas moins un candidat de droite qui ne remettra pas foncièrement en cause le système capitaliste actuel et qui risque qui plus est de détricoter certaines protections que les plus pauvres ont obtenu sous l'administration Obama (bien que ce dernier n'a, à ma connaissance, pas remis en place l'aide fédérale au plus démuni justement abrogée sous la présidence Clinton).

Bref, pour moi, entre une droite libre-échangiste et une droite dirigiste, les américains ont choisi une droite dirigite. Youpie…

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+8 -0

D'accord. Du coup j'ai pas compris quand tu disais que pour comprendre ce qui allait changer entre Obama et Trump sur le plan de la politique internationale, fallait regarder Bush.

Nan, je cite simplement Bush pour soulever le fait que le Président a un gros pouvoir en matière de politique étrangère contrairement à la politique nationale où la présence du Congrès est beaucoup plus forte. Je ne faisais pas spécialement de rapprochement entre Obama et Trump.

Cela étant, même si Donald Trump a pour moi le mérite de poiter du doigt le libre-échangisme, il n'en reste pas moins un candidat de droite qui ne remettra pas foncièrement en cause le système capitaliste actuel et qui risque qui plus est de détricoter certaines protections que les plus pauvres ont obtenu sous l'administration Obama (bien que ce dernier n'a, à ma connaissance, pas remis en place l'aide fédérale au plus démuni justement abrogée sous la présidence Clinton).

Obamacare passe à la trappe.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0

Je pense que c'est une erreur de rester bloquer sur les déclarations chocs qu'il a pu faire, ce n'est pas ce qui est important. Trump est un homme d'affaire, habitué au spectacle et aux médias. Mais il est quand même un minimum intelligent et il sait ce qu'il fait, il sait qu'il existe une différence entre ce qu'on dit et ce qu'on fait.

Il est clair qu'il va changer de discours maintenant et j’attends de voir ce qu'il va réellement proposer. A chaque élection il y a un grand décalage entre le discours et les faits (regardez Obama, Hollande etc.). Et la plupart des gens tombent dedans, en pensant soit que telle élection va apporter des changements importants (Obama, qui dans les faits a un bilan très limité par rapport aux ambitions annoncées) ou qu'elle va au contraire conduire à une politique catastrophique (Trump).

Si Trump mettait en place les "bons" éléments de programme (moins d'interventionnisme, construction d'infrastructures, réduction du budget militaire) et pas les élèments les plus polémiques sur lesquels avoir un vrai soutient sera difficile (protectionnisme important, fermeture de l'immigration etc.) il pourrait même devenir un président pas trop mauvais. Attendons quelques mois pour nous faire une idée un minimum fondée de ce que pourrait être son mandat au lieu de nous fonder bêtement sur les déclarations de campagnes qui n'ont aucun intêret.

Bref, wait and see…

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+2 -0

@Arius: pourtant la Russie en Ukraine, ça a déjà été fait (je dis pas ça pour troller, simplement si tu as moyen d'éclaircir le sujet).

Regarde la chronologie (en lien avec la situation aux USA) des événements :

  • Obama dans une situation très difficile
  • L'armée américaine sur le repli après des efforts de guerre de +10 ans qui l'ont usée
  • Il fallait absolument éviter un conflit direct avec la Russie (même si, outre son arsenal nucléaire, ses forces conventionnelles ne sont pas vraiment inquiétantes… le char Armata qui cale après 100m, c'est rigolo). A juste titre.
  • L'Ukraine, pas membre de l'OTAN. Pas d'obligation de défense.
  • On s'est fait berné : ils nous ont complètement pris par surprise. Pourtant, avec l'exemple géorgien, on aurait dû se méfier…
  • Absence totale de cohésion en Europe, alors qu'une UE unie aurait fait un sérieux bloc au projet russe.
  • autres raisons mineures de politique intérieure.

A l'heure actuelle, les USA n'auraient même pas les moyens ou la volonté (c'est plus juste) de s'engager dans un conflit, quelqu'il soit (ex à la louche : face à l'Iran (heureusement, ça s'est calmé), la Corée du Nord, etc.). Ils le savent, nous le savons, les Russes et Chinois aussi.

Maintenant, compare avec les entreprises russes en Europe et chinoises en Mer de Chine et tu as un constat édifiant : ils ont agi alors qu'ils avaient pleinement conscience du repli US. Et ce n'est pas l'envoi de destroyers en Mer de Chine méridionale pour "mettre en avant la libre circulation sur les mers et océans" qui y changera quoi que ce soit.

Les US sont fatigués, avec une dette de 20 000 milliards de dollars, de faire la police. Ils se sont focalisés sur l'Asie mais suite aux actions russes et, il faut le dire, à l'absence totale de cohésion européenne (tant sur les migrants que sur la réassurance de nos EM de l'est), ont dû aussi se redéployer en Europe. Je peux comprendre le ressentiment mais bon sang, s'ils quittent l'alliance, ça va foutre la pagaille.

Édité par Arius

Très occupé IRL en ce moment, me contacter par MP au besoin// Guide du contributeur | Les licences CC et le droit d’auteur 🐺

+0 -0
  • Il fallait absolument éviter un conflit direct avec la Russie (même si, outre son arsenal nucléaire, ses forces conventionnelles ne sont pas vraiment inquiétantes… le char Armata qui cale après 100m, c'est rigolo). A juste titre.

Arius

Au sujet de l'arsenal russe, il me semble qu'il y a eu un fameux décalage entre celui exhibé lors de l'invasion de la Géorgie et celui qui l'a été lors des interventions en Syrie. La seconde intervention a montré une armée plus efficace et mieux équipées. Par ailleurs, j'aurai tendance à me méfier des apparences, il y a très probablement une partie de l'arsenal qu'ils se gardent bien d'exhiber.

Obamacare passe à la trappe.

Arius

Ouep. :(
Déjà qu'elle avait été allégée lors de son passage au Congrès…

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+2 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte