Licence CC BY

Partie 2 - Qu’est ce que Matomo ?

Publié :

Renommée en 2018, Matomo Analytics est la référence en analyse d’audience libre. Voyons dans cette partie du tutoriel ses principales différences avec les autres solutions du marché.

Le projet Matomo

Matomo est un logiciel libre sous licence GPLv3 (cf. ci-dessous), c’est à dire un logiciel dont le code est ouvert, modifiable et redistribuable. Il est gratuit : vous pouvez donc le télécharger librement et l’installer sur le serveur de votre choix – et même le revendre par la suite.

Vous avez dit licence GPLv3 ?

La licence GPLv3 offre à un logiciel les libertés suivantes :

  • la liberté d’utiliser le logiciel à n’importe quelle fin ;
  • la liberté de modifier le programme pour répondre à ses besoins ;
  • la liberté de redistribuer des copies à ses amis et voisins ;
  • la liberté de partager avec d’autres les modifications qu’il a faites ;

Pour en savoir plus sur la licence GPLv3 : https://www.gnu.org/licenses/quick-guide-gplv3.fr.html

À titre de comparaison le CMS WordPress est sous licence GPLv2 : https://www.gnu.org/licenses/old-licenses/gpl-2.0.fr.html

L’histoire de Matomo

Matomo a été créé par Matthieu Aubry, un français qui, durant ses études en Inde, a rencontré le célèbre Richard Stallman : de cette rencontre est né un logiciel du nom de phpMyVisites (en 2007). phpMyVisites est ensuite devenu Matomo avec pour mission :

“De créer, en tant que communauté, la plus grande plateforme d’analyse d’audience Open Source au monde, qui donne à tous ses utilisateurs un contrôle total sur leurs données.”1

Qui est Richard Stallman?

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas Richard Stallman, disons (pour vulgariser) que c’est l’inventeur du concept de logiciel Libre.

Pour en savoir plus :

À qui s’adresse Matomo?

Contrairement aux autres solutions d’analyse d’audience du marché; Matomo a deux cibles :

  • des utilisateurs "techniques", représentés par les personnes en charge de mettre Matomo sur le serveur et d’assurer la bonne collecte des données ;
  • des utilisateurs "analystes", c’est-à-dire les personnes en charge d’analyser les rapports ;

En fait, sur le marché du travail, vous n’avez aujourd’hui pour ainsi dire que des analystes, car la plupart des solutions d’analyse d’audience sont des solutions propriétaires dont les bases de données sont hébergées chez les éditeurs des solutions. De fait, quasiment tous les profils analystes ignorent qu’il existe ce que l’on appelle une base de données et les conséquences qu’une collecte de données entraîne sur des serveurs, tout comme le fait de générer des rapports.

Ainsi, ne soyez pas étonnés si, en consultant le forum de Matomo, vous trouvez que les problèmes rencontrés par les utilisateurs sont majoritairement techniques : c’est justement parce que Matomo a deux facettes.

Matomo répond à des problématiques différentes de ses concurrents :

  • Logiciel libre : les données vous appartiennent intégralement, tout comme la technologie ;
  • Hébergement des données sur le serveur de votre choix (dans n’importe quel pays);
  • Utilisable sur les intranets ;
  • Accès à la base de données (en cas d’erreur, vous pouvez retirer ou modifier les données) ;
  • Moins contraignant vis à vis de la loi : Matomo est conforme aux recommandations de la CNIL ;

Matomo et la transparence

Tout comme la plupart des logiciels libres, Matomo documente l’ensemble des fonctionnalités à venir, en fonction des besoins de la communauté.

Vous trouvez l’ensemble de ces informations dans la Roadmap.

Le projet Matomo est directement disponible sur Github. Et si, par hasard, l’utilisation de Github vous semble un peu obscure, tout un cours vous attend sur :https://openclassrooms.com/courses/gerer-son-code-avec-git-et-github .

Matomo et ses plugins

Tout comme sur WordPress, vous pouvez créer, modifier, vendre des plugins et ainsi rajouter des fonctionnalités à votre solution d’analyse d’audience.

Les concurrents de Matomo en open source

À ce jour, dans l’univers de l’open source, seul un projet concurrent a vu le jour : Open Web Analytics.


  1. Texte original : “To create, as a community, the leading international open source web analytics platform, that gives every user full control of their data.” 

Les solutions d'analyse d'audience et la CNIL

Cette partie du tutoriel ne prend pas en compte les modifications relatives à la Réglementation Générale sur la Protection des Données (RGPD).

Rares sont les éditeurs de site qui le savent, mais l’utilisation d’une solution d’analyse d’audience est encadrée par la loi. Au même titre que tout propriétaire d’un site internet doit avoir une page de mentions légales, celui-ci doit aussi informer l’utilisateur sur les solutions de web analytics mises en place et leur finalité.

À quoi sert la législation sur les solutions d’analyse d’audience?

On pense à tort que la législation qui encadre les solutions d’analyse d’audience ne sert à rien :-° . Ce n’est pas vrai : elle est là pour protéger l’utilisateur. Dans la vie réelle, lorsque vous marchez dans la rue, visitez un musée, ou entrez dans un centre commercial, vous n’êtes pas suivi à la trace, sauf à quelques exceptions près, qui sont souvent indiqués par un panneau avec une caméra et un message de type :

ÉTABLISSEMENT SOUS VIDÉOSURVEILLANCE, conformément à la loi n°95-73 du 21 janvier 1995 et au décret…

Vous trouveriez complètement fou d’être filmés en permanence dans tous vos déplacements : il en est de même sur internet. L’utilisation de ces fameuses solutions qui analysent votre comportement doivent être encadrées pour protéger la vie privée des internautes et leur permettre de s’opposer à cette collecte.

Quelles sont les obligations à respecter?

Il y a 3 grandes règles à respecter :

  • informer les internautes de la finalité des "cookies" et/ou "traceurs" ;
  • obtenir leur consentement ;
  • fournir aux internautes un moyen de les refuser.
1 - Informer les internautes de la finalité des "cookies" et/ou "traceurs"

Cela signifie qu’il faut montrer aux internautes, de façon claire et visible, un message leur indiquant que vous allez déposer des "cookies" et indiquer à quel fin vous les utilisez : cela se matérialise très souvent par un "bandeau cookie".

Ce bandeau cookie se doit donc d’être visible : généralement ,on le met en haut ou en bas de son site internet, visible sans avoir à scroller.

Le message doit permettre également de rediriger l’internaute vers une page d’explications plus détaillée, si vous n’avez pas la possibilité de tout indiquer dans ce bandeau. En général, la page est celle des mentions légales ou une page de confidentialité des données.

2 - Obtenir le consentement de l’utilisateur

Cette règle est probablement la plus violée par les éditeurs de sites internet. Tant que l’utilisateur n’a pas donné son accord pour être suivi, alors vous n’avez pas le droit de déclencher le code de suivi installant les cookies. La loi est très claire là-dessus : tant que l’utilisateur n’a pas donné son consentement, aucun cookie d’analyse d’audience n’a le droit d’être installé sur le navigateur de l’internaute.

3 - Fournir aux internautes un moyen de les refuser

C’est-à-dire que les éditeurs de site doivent permettre aux utilisateurs de s’opposer à ce dépôt de cookies. En pratique, cela se traduit très souvent par des renvois à des pages d’informations de chacun des navigateurs.

Pour en savoir plus sur la législation encadrant les solutions d’analyse d’audience : https://www.cnil.fr/fr/cookies-comment-mettre-mon-site-web-en-conformite .

Matomo et la CNIL

Sachez que Matomo est une des rares solutions qui peut, dans certains cas de figure, être exemptée de l’obligation n° 2 (obtenir le consentement). C’est ce que nous verrons plus tard, dans la suite du cours.

Sans même à faire beaucoup d’efforts, vous pouvez sans doute vous rappeler de nombreux sites internet à être en infraction avec ces trois règles, et donc avec la loi française ^^ .

Différences entre Matomo et Google Analytics

Matomo et Google Analytics sont destinés à un même public, principalement composé de personnes du secteur du marketing. Cependant, de par l’installation de sa base de données sur le serveur, Matomo a tendance à être plus connu auprès d’un public technique, souvent composé d’administrateurs systèmes et de développeurs.

Pour faire simple, Matomo et Google Analytics ont la même finalité : offrir un outil permettant d’améliorer votre site internet. Mais ces services divergent en plusieurs points.

Ce qui va différer majoritairement c’est que l’une est une solution libre, l’autre est propriétaire. De cette différence vont découler les points suivants :

  • Personnalisation ;
  • Vie privée ;
  • Monétisation ;

La personnalisation

Avec Matomo, vous pouvez tout modifier : vous êtes le maître à bord. Si vous voulez mettre des poneys qui courent sur votre tableau de bord, vous pouvez :p . Au contraire, avec des outils propriétaires tels que Google Analytics, vous serez toujours dépendants des fonctionnalités proposés : adieu, petits poneys…

Autre point, Matomo va fonctionner sans limite : tant que vous posséderez une bonne infrastructure réseau, alors vous pourrez collecter autant de données que vous souhaitez. Avec Google Analytics, vous êtes en revanche limités en nombre : si votre site collecte trop de données, on vous soumet à ce qu’on appelle l’échantillonnage (pratique qui allège le prélèvement des données). De la même manière, vous pouvez avec Matomo définir un nombre illimité d’objectifs, de valeurs personnalisées…

L’accès à la base de données est également différent : vous pouvez supprimer ou modifier des données sur Matomo, pas sur Google Analytics.

La vie privée

Avec Matomo, *vous êtes le garant de la vie privée de vos utilisateurs – il n’y a pas d’intermédiaire. Ainsi, vous êtes responsables du lieux de stockage des données, que vous pouvez choisir sur Matomo (pas sur Google Analytics, toujours aux États-Unis).

La monétisation

Avec Matomo, vous êtes propriétaire des données que vous collectez, et vous pouvez donc les commercialiser : c’est très probable que vous le fassiez si vous êtes une agence web. Dans ce cas, les CMS utilisés pour créer les sites internet sont très souvent des CMS open source : de même, on privilégie un logiciel d’analyse d’audience open source, afin que le client final soit propriétaire à 100%. Ce n’est pas le cas pour les données qu’il collecte avec un logiciel d’analyse d’audience tel que Google Analytics.

Résumé

Pour résumer les choses de façon simpliste, Matomo est à destination d’un public averti, souhaitant garder le contrôle de la donnée, pour une collecte de données responsable. Google Analytics est utilisé par un public plus large, qui souhaite plutôt obtenir rapidement des données pour leur site internet. À note r que les utilisateurs de Google Analytics sont également très souvent utilisateurs d’autres services de Google.

Point négatif pour Matomo

Il est important de souligner que Google Analytics sera toujours plus performant que Matomo pour l’intégration de services Google tels que Google Search Console, Google AdWords, puisque tous ces services appartiennent à la même entreprise.

Quiz 2: Matomo Analytics

Ce quiz a pour objectif de valider vos connaissances générales sur Matomo.

Question 1

Lorsque vous utilisez Matomo, toutes les données ainsi que le logiciel que avez téléchargé vous appartiennent :

  1. Vrai
  2. Faux

Vrai : c’est la force d’un logiciel libre.

Question 2

En quelle année le projet Matomo a t il été créé?

  1. 2005
  2. 2006
  3. 2007
  4. 2008
  5. 2009
  6. 2010

Le projet Matomo, qui à l’époque s’appelait phpMyVisites, a vu le jour en 2007.

Question 3

Qui est Richard Stallman?

  1. Le créateur de Microsoft Windows
  2. Le créateur du système d’exploitation Linux
  3. Le créateur du concept de logiciel libre
  4. L’inventeur de Matomo

Le créateur du concept de logiciel libre

Question 4

Il est possible d’installer Matomo sur son propre ordinateur grâce à un serveur local :

  1. Vrai
  2. Faux

Vrai, tout comme le CMS WordPress, vous pouvez l’installer sur le serveur de votre choix.

Question 5

Matomo ne vous permet pas de supprimer des données de sa base :

  1. Vrai
  2. Faux

Faisons simple, vous pouvez tout faire avec Matomo analytics : la réponse est donc faux.

Question 6

Combien d’obligations (à la date d’écriture de ce tutoriel) devez-vous respecter pour pouvoir utiliser une solution d’analyse d’audience pour votre site internet?

  1. L’utilisation d’une solution d’analyse d’audience n’est soumise à aucune obligation
  2. 1
  3. 2
  4. 3

À la date d’écriture de ce cours, il y a 3 obligations à respecter pour utiliser une solution d’analyse |d’audience : informer les internautes ; obtenir leur consentement ; fournir un moyen de refuser.

Question 7

À la date d’écriture de ce tutoriel, la plupart des sites en France ne respectent pas les obligations imposées par la CNIL pour l’utilisation des solutions d’analyse d’audience

  1. Vrai
  2. Faux

C’est malheureusement vrai : peu de personne en France connaissent les règles à respecter lorsque l’on utilise une solution d’analyse d’audience.

Question 8

Si vous utilisez Matomo, vous devez avoir une page sur votre site internet mentionnant que vous l’utilisez et pourquoi vous l’utilisez.

  1. Vrai
  2. Faux

C’est vrai : le fait d’utiliser Matomo est certes plus respectueux pour la vie privée des utilisateurs, mais vous devez tout de même les informer que vous l’utilisez.

Question 9

Vous devez toujours obtenir le consentement de l’utilisateur quelle que soit la solution d’analyse d’audience que vous utilisez :

  1. Vrai
  2. Faux

Faux : dans certains cas, par exemple avec Matomo, vous n’êtes pas obligé de recueillir son consentement.

Question 10

Vous pouvez ajouter à Matomo des vidéos venant de YouTube à votre tableau de bord :

  1. Vrai
  2. Faux

Vrai, y compris y mettre des photos de chats (ou de poney) si cela vous fait plaisir.


Vous connaissez désormais Matomo : passons à son installation :) .