Orthographe et validation

Orgueil et Préjugés était déjà pris

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Je me permets de venir râler parce qu’une publication récente (je ne dénoncerai pas) a encore franchi le cap de la validation en étant pleine de fautes d’orthographe et de typographie (mon message de correction fait presque 400 lignes).

Loin de moi l’idée de critiquer le travail des validateurs, mais il est une chose que mes activités de correcteur ici ou ailleurs m’ont enseignée : une seule paire d’yeux en plus de l’auteur, ce n’est pas suffisant, surtout quand ladite paire d’yeux a été recrutée plus pour ses compétences concernant le contenu que concernant la forme. Au moins deux correcteurs qualifiés, c’est un minimum indispensable.

Seulement pour que cela soit possible, il faut que les contenus passent en bêta, et y restent suffisamment longtemps après la validation du fond pour que la forme ait le temps d’être corrigée. En plus, même sur le texte lui-même, ça ne fait jamais de mal de passer en bêta. Alors ma suggestion est la suivante.

Sauf cas particuliers et motivés (par exemple, il y a une bonne raison de vouloir garder la surprise sur le sujet du contenu), un contenu devrait être refusé en validation s’il n’a pas passé un temps raisonnable en bêta.

Je râle sur l’orthotypo, parce que ça me touche particulièrement, mais même sur le fond, l’idée me paraît judicieuse. Dans la ZEP-20, on parle d’intégrer les pairs à la validation : quel meilleur moyen de généraliser cette relecture par les pairs que de forcer la mise en bêta avant d’envisager toute validation ?

J’ai bien conscience que cette décision pourra paraître contraignante à certains, mais c’est à mon avis un choix indispensable pour tendre vers l’excellence.

J’en profite pour rappeler qu’une précédente mienne suggestion concernant la typographie avait été largement approuvée, et qu’elle attend une bonne âme pour la développer.

Mais elle ne saurait suffire. Je constate qu’un grand nombre d’auteurs, y compris parmi ceux dont l’orthographe est tout à fait correcte, ont beaucoup de mal avec la typographie. Même des principes a priori bien connus, comme « Une phrase se termine par un point, même si elle sert à introduire une image, ou un tableau, ou un code. », ou « Les mots étrangers se mettent en italique, même et a fortiori les anglicismes. » sont rarement appliqués.

Alors je ne sais pas, il faudrait peut-être faire un vademecum des règles typographiques courantes et le rendre accessible au même titre que l’aide à l’utilisation du markdown ou le tutoriel sur MathJax ?

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+15 -5

Même des principes a priori bien connus, comme « Une phrase se termine par un point, même si elle sert à introduire une image, ou un tableau, ou un code. », ou « Les mots étrangers se mettent en italique, même et a fortiori les anglicismes. » sont rarement appliqués.

Les principes que tu penses a priori bien connus ne le sont pas forcément, même pour des auteurs qui écrivent beaucoup. Par exemple, je ne connaissais pas le premier, et partiellement le dernier. Autant te dire que ton idée d'un vademecum des règles typographiques courantes est clairement une bonne idée, et je serais le premier à le lire.

Pour la mise en bêta durant un certain temps, il faudrait savoir durant combien de temps on doit laisser le cours en bêta. Parce que si on le laisse trop longtemps, le cours descend dans la liste des contenus en bêta, et finit par être oublié. Cela peut être assez rapide, ce qui fait que le cours n'a pas de retours sur la forme. Cela ne marcherait que pour les cours qui sont populaires et qui ont donc beaucoup de retours en bêta rapidement. Sans compter qu'on n'a pas forcément une armée de correcteurs pour relire les bêtas (Vayel compte juste pour un régiment :> ).

Édité par anonyme

+3 -0

J’en profite pour rappeler qu’une précédente mienne suggestion concernant la typographie avait été largement approuvée, et qu’elle attend une bonne âme pour la développer.

bah voilà, faut quelqu'un pour la développer. il faut donc quelqu'un qui :

  • a le temps
  • a les compétences
  • connait vraiment les problèmes de typographie.

Il est fort probable que pour la typo, je laisse passer plein de choses perso car je trouve les règles de typographie française trop complexe et très difficilement accessibles d'un clavier. Je suis par exemple pas capable de faire rapidement un espace insécable alors que c'est un truc très utilisé en typo française.

Sauf cas particuliers et motivés (par exemple, il y a une bonne raison de vouloir garder la surprise sur le sujet du contenu), un contenu devrait être refusé en validation s’il n’a pas passé un temps raisonnable en bêta.

Je viens d'envoyer un article de 1000 caractères en validation qui a fait 3 mois en béta et à part un Arius qui a dit "rester sur sa faim" et un membre qui a dit combien c'était "trop cool", je n'ai rien eu. Alors, non, c'est pas une bonne idée. Et plus on aura de membres -et donc potentiellement plus d'auteurs- pire ça sera.

Bref j'ai l'impression que pour le coup tu t'énerve pour des détails.

Au moins deux correcteurs qualifiés, c’est un minimum indispensable.

On est déjà trop longs à valider ou refuser quand on est un par tuto alors deux… Réalisme où es tu?

Autant te dire que ton idée d'un vademecum des règles typographiques courantes est clairement une bonne idée, et je serais le premier à le lire.

les règles courantes sont environ 50 (du souvenir que j'ai de l'époque où je rédigeais sur fanfic.net) et si tu en retiens 10 tu es content vient ensuite le moment de les appliquer systématiquement. Et là si tu tombes à deux ou trois c'est l'Amérique.

Donc non c'est pas non plus une bonne idée. Surtout que face au besoin de corriger la pédagogie, surtout pour des tutos verbeux et inaccessibles comme les tiens qui sont très nombreux en attente de validation. Une correction systématique de la typo c'est impossible. Déjà que les éditeurs pro n'y arrivent pas alors nous, c'est pas réaliste.

+3 -3

Autant pour un article je suis plutôt partisan du zéro faute absolu (et une typographie parfaite) avec plusieurs relectures par des personnes différentes, autant pour les tutoriels je trouve cela nettement moins dramatique.

L'article part en page d'accueil, a une durée de vie limitée. Si dans les 4 jours où il reste à la une, il en passe 2 avec une typo imparfaite, ça serait ennuyeux. Pour un tutoriel, j'ai l'impression que c'est moins dramatique.

Alors oui, l'idée d'un recueil de bonnes pratiques est très bonne, tant qu'à faire, autant bien faire. Maintenant, que le tutoriel soit corrigé pendant une bêta ou pendant sa première semaine d'existence, ça ne m'importe guère. L'essentiel c'est qu'il le soit relativement rapidement.

Et je rejoins artragis sur le fait que la mise en bêta ne solutionne pas forcément le problème, pour les raisons évoquées.

Pour ma part, la beta m'a plus souvent démoralisé qu'autre chose.

Happiness is a warm puppy

+2 -1

Et puis pire que ça : vos histoires d'espaces insécables et de guillemets français, j'ai découvert ça avec openoffice.org qui me les corrigeais systématiquement (et pas word 2003, à l'époque, c'est pour dire). C'est un truc que j'ai personnellement jamais appris à l'école. Pour l'italique sur les anglicismes, pareil (et encore, en sciences, vas-y pour savoir ce qui est encore un anglicisme et ce qui n'en est plus un). Et bien entendu, quand on te dis "tu dois employer les demi-quadratins, parce que sinon mes yeux y saignent", on te donne en général le code hexadécimal HTML (inapplicable sur ZdS) ou le code en ALT+machin (inapplicable sur Linux ou mac). Là, en gros, la seule solution, c'est de les simuler avec LaTeX, bonjour la facilité ($-$, $--$ ou $---$).

Et quand bien même : comme l'as dit artragis, la correction typo/orto est un mal nécessaire, mais on fait avec les moyens du bord : si on veux virer tout les validos qui ne connaissent pas les règles typographiques, alors on en a plus. Rien que dans le message de Dominus, y'a déjà un exemple sur lequel se prendre la tête : à priori, qui est pas l'expression la moins utilisée de la langue française. Vous imaginez si on joue à ça pour tout les mots ?

Quand à un tuto, bien. Très bonne idée, sauf qu'il n'y a rien de plus pénible (pour ne pas dire autre chose) à lire que ce genre de chose. Surtout qu'il y a certaines choses, c'est clairement de la masturbation intellectuelle, par exemple "dans quel cas faut-il employer des chiffres"1 : mais qu'est ce qu'on s'en b***, le lecteur va pas moins bien lire si j'écris "3 pommes" au lieu de "trois pommes". Si ?

Bon, quitte à se prendre la tête, laissez moi aussi vous rappeler que l'académie française, l'autorité dans le domaine du conservatisme, de la mauvaise foi et de l'enc*** de mouches en terme de langue française, édite régulièrement une liste des choses qu'il se faut de dire si on veut parler le bon français châtié de nos ancètres et pas cet espèce de truc que tout le monde parle mais qui n'est suuuuurtout pas du français (merci les immortels). Et là, si on commence à jouer à ça, on fait plus rien, quoi …


  1. ouais, en guillemets droits, comme ça. Ai-je précisé que vos histoires étaient bien gentilles mais que j'avais un clavier anglais sous la main, là ? 

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+7 -2

Preuve que c'est un problème plus complexe qu'on pourrait penser : selon la réforme orthographique de 1990 (qui a donc 25 ans cette année), "à priori" (guillemets droits, je suis sur smartphone) est considérée comme du français courant et donc doit s'écrire avec un "à" et ne doit pas être mis en italique.

Je soutiens parfaitement Dominus Carnuflex. Je n'ai pas accès à un clavier azerty, ni à une disposition me permettant d'avoir des accents et des signes de typographies français la plupart du temps, mais jamais je n'enverrai en validation un article dont je n'ai pas pauffiné en avance la typographie, présentation et orthographe.

J'avais proposé un script de correction automatique de la typographie pour ce qui peut être détecté assez facilement, avec un différentiel à accepter, modifier ou rejeter par l'auteur. Cela pourrait déjà être une piste assez simple à mettre en place pour limiter la casse.

Ensuite, outre le fait que tout le monde n'est pas nécessairement au courant des règles de typographie, une charte typographique serait la bienvenue. En effet, j'ai pris l'habitude de considérer certaines expressions latines ou italiennes courrantes comme totalement francisées, ce qui inclue l'ajout d'accents (e.g., à priori) et le retrait de l'italique ; sauf tournures particulière où elles sont senties comme latines. Les deux manières de faire sont à ma connaissance acceptée.

Comme il est certain que d'autres auteurs utilisent d'autres conventions, une charte commune à Zeste de Savoir permettrait de fixer une fois pour toute et permettrait de garantir la cohérence typographique sur l'ensemble du site.

Aussi, peut-être que dans un futur pas si lointain, il serait possible d'imprimer un certain nombre de publications de ZdS pour les vendre, ce qui pourrait financer l'association, lui donner de la visibilité et donner un coup de projecteur sur des publications sympathiques. Dans ce cas là, il faudra envisager de toute manière une correction massive des textes, orthographique mais aussi typographique. Si l'on met en place des règles ici, tout de suite, ce sera toujours moins de travail à faire.

« Kommunist Fried Chicken » | Macroeconomics: Three decades of intellectual regress

+5 -2

Je suis pas d'accord avec Dominus. Je faisais partie des zCorrecteurs sur le SdZ, et vous savez comment ça s'est terminé? Les zCorrecteurs se sont séparé du SdZ, parce que ça ne fonctionnait pas. Beaucoup d'auteurs se montrent réticents quand on essaie de corriger leurs articles/tutos (j'ai eu de mauvaises expériences avec des latinistes extrêmes), surtout en ce qui a trait à la typo/syntaxe. Et puis, c'est très long et compliqué à gérer. Je ne crois pas que beaucoup de membres aient la patience (et la compétence) de faire ce travail volontairement.

Par ailleurs, comme on l'a déjà mentionné, les règles d'orthotypo varient selon le pays. Les différences entre les typographies québécoise et française sont assez importantes: au Québec, pas d'espace avant les deux-points et les points-virgules, ni avec les guillemets, entre autres. Alors je ne veux pas qu'on m'empêche d'écrire selon des normes franco-centrées. Surtout que la plupart des erreurs de typographie passent souvent inaperçues. Je ne vois donc pas l'intérêt de faire une charte de typographie, à moins qu'elle n'englobe toutes les typographies possibles (mais il suffit de se référer aux chartes qui existent déjà). Par contre, un article ou un tuto sur la typographie pourrait être utile. Je suis même prêt à donner un coup de main comme co-auteur si quelqu'un est intéressé.

Relever les fautes les plus importantes dans la bêta des autres, je suis totalement d'accord, mais je crois qu'il ne faut pas exagérer non plus. L'orthographe et la typographie sont en constante évolution, et il existe parfois plusieurs façons d'écrire la même chose. La diversité ne fait jamais de mal. Personnellement, je n'ai pas été choqué par l'orthographe dans les articles et les tutoriels que j'ai pu lire. L'important, c'est de comprendre ce que l'auteur veut dire. Et si vous trouvez des erreurs qui vous agacent vraiment, vous n'avez qu'à le signaler dans les commentaires, je ne crois pas que les auteurs vont se plaindre, bien au contraire. Personne n'est parfait. :)

Édité par Le Gigot

+5 -0
Auteur du sujet

Pour la mise en bêta durant un certain temps, il faudrait savoir durant combien de temps on doit laisser le cours en bêta. Parce que si on le laisse trop longtemps, le cours descend dans la liste des contenus en bêta, et finit par être oublié. Cela peut être assez rapide, ce qui fait que le cours n'a pas de retours sur la forme. Cela ne marcherait que pour les cours qui sont populaires et qui ont donc beaucoup de retours en bêta rapidement.

Mewtow

Il a déjà été maintes fois évoqué, au sujet de la bêta, que faire des corrections sur la forme est inutile tant que le fond n’est pas fixé. Du coup, c’est aussi à l’auteur de dire « C’est bon, le texte ne bouge plus, vous pouvez corriger. ».

il faut donc quelqu'un qui :

  • connait vraiment les problèmes de typographie.

artragis

Non. Une liste complète des modifications à intégrer est fournie dans la suggestion.

Je viens d'envoyer un article de 1000 caractères en validation qui a fait 3 mois en béta et à part un Arius qui a dit "rester sur sa faim" et un membre qui a dit combien c'était "trop cool", je n'ai rien eu. Alors, non, c'est pas une bonne idée. Et plus on aura de membres -et donc potentiellement plus d'auteurs- pire ça sera.

artragis

Même remarque que pour Mewtow plus haut. Si tu ne dis pas à un moment « Je ne recherche plus de remarques sur le fond. », on ne peut pas deviner qu’il est temps de passer aux corrections.

On est déjà trop longs à valider ou refuser quand on est un par tuto alors deux… Réalisme où es tu?

artragis

Dans mon expérience personnelle, si tu veux tout savoir. Sur mon site, on publie du contenu, d’une taille généralement à peu près équivalente à un chapitre de tuto, lequel est double corrigé pour tout le monde. On est tous bénévoles, et chacun corrige ce qu’il veut, quand il veut. Et dans la pratique, les deux corrections sont généralement terminées dans les 4 jours qui suivent l’annonce que le texte est définitif. On en revient au fait que c’est malgré tout aux auteurs de signaler que le travail sur le fond est achevé.

Je vais même aller plus loin : les corrections telles qu’on les fait actuellement, avec des citations dans un sujet de forum, c’est un pis aller. On perd un temps fou à signaler où se trouvent les fautes (surtout, justement, les fautes de typo), alors qu’on pourrait aller beaucoup plus vite en corrigeant directement le texte. La ZEP-08 permettra de faire une PR avec des corrections, c’est super, mais elle n’est pas pour demain. En attendant, la meilleure solution, si vous voulez que vos textes soient corrigés rapidement, c’est de demander de l’aide à quelqu’un et de l’ajouter comme auteur le temps des corrections. Demande à Eskimon ou GuillaumeDIDIER comme ça va vite !

Mais ça demande beaucoup de bonne volonté de la part des auteurs, et ça risque de concentrer les demandes vers les correcteurs les plus visibles (genre Vayel). Du coup, le passage par la bêta me paraît un compromis acceptable : les auteurs doivent juste dire « Coucou, mon texte est fini, corrigez-moi. » et ça élargit le panel des correcteurs potentiels.

Maintenant, que le tutoriel soit corrigé pendant une bêta ou pendant sa première semaine d'existence, ça ne m'importe guère. L'essentiel c'est qu'il le soit relativement rapidement.

Javier

Dans ce cas, pourquoi s’embêter à corriger le fond avant de publier ? Il y aura bien quelqu’un pour le corriger dans la première semaine… :-(

Mauvaise foi, mauvaise foi, homme de paille, mauvaise foi, homme de paille.

pierre_24

Nan sérieux, faut se calmer sur les hyperboles, là…

Je suis précisément en train de dire que valider et corriger, c’est pas le même boulot, et que ce n’est pas aux validos de se farcir la correction. Où tu as vu que je parle de virer les validos qui ne connaissent pas la typographie ? Sur le Site du Zéro, il y avait les zCorrecteurs, indépendamment de la validation, ce n’est pas pour rien…

Oui, c’est chiant à lire un cours de typographie. C’est bien pour ça que je parle de le limiter à quelques points assez généraux, le genre que l’on retrouve de manière récurrente dans les contenus. Pas des conneries du genre quand utiliser des chiffres, où il n’y a même pas de règle vraiment impérative. La suggestion que je mets en lien a même pour but d’automatiser une partie de cette mise en forme, quand elle peut l’être, c’est fou !

Et puisque tu le demandes si gentiment, indépendamment de l’organisation matérielle de ton clavier, tu peux sous Linux configurer ton PC de manière à utiliser la disposition « Français (variante) » qui t’offre les combinaisons de touches suivantes :

  • AltGr + w = « ;
  • AltGr + x = » ;
  • AltGr + g = (apostrophe typographique) ;
  • AltGr + Maj + 4 = (tiret cadratin) ;
  • AltGr + Maj + 5 = (tiret semi-cadratin) ;
  • AltGr + Maj + 6 = (tiret insécable) ;
  • AltGr + Maj + espace =   (espace insécable) ;
  • AltGr + Maj + , = (points de suspension) ;
  • AltGr + Maj + é/è/ç/à/ù = É/È/Ç/À/Ù.

Et ZdS est vraiment adorable, parce que tu peux obtenir les points de suspension juste en tapant ..., le tiret semi-cadratin juste en tapant -- et le tiret cadratin juste en tapant ---, comme ça : — !

Preuve que c'est un problème plus complexe qu'on pourrait penser : selon la réforme orthographique de 1990 (qui a donc 25 ans cette année), "à priori" (guillemets droits, je suis sur smartphone) est considérée comme du français courant et donc doit s'écrire avec un "à" et ne doit pas être mis en italique.

SpaceFox

D’ailleurs, si le texte est rédigé en orthographe 1990 (par exemple, ceux de Mewtow), il n’y a aucune raison de le corriger. Mais moi, je suis un emmerdeur qui utilise l’orthographe traditionnelle, donc italique.

Les différences entre les typographies québécoise et française sont assez importantes: au Québec, pas d'espace avant les deux-points et les points-virgules, ni avec les guillemets, entre autres.

Le Gigot

En fait si. Elles peuvent être omises pour certaine des ponctuations doubles, mais elle sont tout à fait acceptées. Je rappelle à toutes fins utiles que Wikipédia est parvenu à mettre en place une charte typographique de base sans faire râler les différentes populations francophones, ça montre bien que les différences ne sont pas si importantes que ça.

Et si vous trouvez des erreurs qui vous agacent vraiment, vous n'avez qu'à le signaler dans les commentaires, je ne crois pas que les auteurs vont se plaindre, bien au contraire.

Le Gigot

C’est précisément ce que je fais, et pour être tout à fait honnête, ça me saoule d’écrire un message de corrections de 400 lignes. A fortiori quand cela aurait pu être évité pour peu que le tuto eût été mis en bêta.

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+3 -2

Pour mettre tout le monde d’accord, on utilise la typographie de Wikipédia. Sinon, ce que j’ai fait pour mon article, c’est que j’ai rajouté en tant qu’auteur une personne pour corriger, puis je l’ai viré.

La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+3 -0

On n'a qu'à essayer la mise en beta forcée pour corrections typographiques. (après tout, ça se tente).

Personnellement je n'y crois pas une seule seconde (rien que la démarche de dire "lachez-vous, jai fini le fond" ne passera sans doute pas. Si tu forces quelqu'un à le faire, il ne le fera jamais). Mais j'peux comprendre l'idée, et surtout l'envie d'essayer.

EDIT : par contre, quand on traite les autres d'homme de paille, on évite le genre de commentaire dont tu t'es fendu à mon encontre. La paille (justement ;) ), l'oeil du voisin, toussa toussa. Je pense que tu as parfaitement saisi mon propos, qui plus est.

Édité par Javier

Happiness is a warm puppy

+1 -1

J'imagine que ta remarque porte sur mon dernier article. J'essaye de faire un minimum gaffe à l'orthographe et je commets assez souvent des fautes, je dois bien l'avouer, et là il y en avait effectivement beaucoup.

Concernant les règles typographiques, là je t'avoue que c'est le genre de détails qui me sont complétement passés au dessus de la tête et dont j'en ignore une bonne partie ou alors j'écris de manière « machinale » et commet des erreurs en boucle (tu as dû remarquer l'erreur récurrente du « texte: » au lieu de « texte : »).

Je n'ai vraiment pas l'habitude d'écrire, ce sont mes premiers articles/tutoriels et je me concentre plus sur le contenu que sur le reste.

Pour info, non, je n'ai pas mis cet article en bêta parce que ça ne me semblait pas nécessaire au niveau du contenu, je n'ai absolument pas pris l'aspect typographique en compte.

Ça ne me dérange pas qu'on me reprenne, ça ne me dérange pas non plus de corriger (ce que j'ai fait) mais sachez que tout le monde ne connaît pas forcément ces règles et n'est pas parfait en français. Avoir une orthographe irréprochable n'est déjà pas évident, alors si en plus on ajoute les règles typographiques là ça peut vite devenir la croix et la bannière.

Je m'excuse malgré tout que tu aies eu à corriger mon article, je ne m'attendais franchement pas à ce qu'il y ait tant de fautes. Ce n'était pas du tout intentionnel de ma part. J'écris souvent sur peu de temps, sachant que la validation prendra, elle aussi, un certain temps et donc c'est le genre de chose dont j'ai fortement tendance à zapper complétement, sûrement à tort.

+3 -0

En tant qu'auteur, je suis typiquement le modèle chiant, qui connaît les règles de la typographie, qui peut les appliquer (clavier bépo)… et qui viole sciemment un certain nombre de ces règles, parce que je trouve ça plus clair, plus lisible ou tout simplement plus expressif. Ça ne gène la lecture que des extrémistes et apporte, selon moi, un plus. Et je me sens légitime pour le faire car le français est une langue vivante (qui donc doit évoluer), et que le retour d'expérience que j'en ai est plutôt positif. En fait, comme il n'y a que les menhirs qui ne changent jamais d'avis, j'ai décidé récemment de passer à l'orthographe réformée de 1990.

Dans le cas particulier des tutos, les messages de correction orthographique à rallonge ne n'aident pas vraiment, parce qu'ils sont très lourds à réintégrer. Je préfère 1000x laisser la main au correcteur pour faire les modifications lui-même, c'est infiniment plus rapide pour tout le monde (et la possibilité de faire des pull request à ce sujet serait géniale). Ce qui implique une confiance envers le correcteur pour l'instant, pour qu'il ne corrige pas la typographie – cf ci-dessus.

En tant que validateur, la correction d'orthographe me gonfle. Vraiment. Ça prends un temps fou à tout le monde, ou alors je demande à l'auteur la permission de corriger directement. Ou alors je signale les fautes graves et récurrentes.

En tant que lecteur, je préfère infiniment un tuto pédagogique à l'orthographe et la typographie presque propres (sans que ça ne vienne vraiment gêner la lecture) à un tuto irréprochable sur le plan orthotypographique mais à la pédagogique déplorable. Or, force est de constater que beaucoup de tutos de ZdS sont améliorables quant à leur pédagogie.

Au final, je n'ai pas l'impression qu'on ait un problème grave à ce sujet sur ZdS. Je suis pour :

  1. Fournir les règles simples et communément admises aux auteurs (ex : espaces autour des signes doubles)
  2. Signaler les règles admises par tous mais qui nécessitent des manœuvres compliquées ou inhabituelles (guillemets français, espaces insécables, capitales accentuées, …) et conseiller sans obliger leur adoption
  3. Fournir un moyen pour aider ceux qui veulent appliquer le point 2 (caractères à copier/coller, script de conversion, …)
  4. OSEF du reste.

PS : sachant qu'on a déjà des problèmes avec la validation qui est beaucoup trop longue.

À noter que la publication en livres n'est même pas dans les plans à moyen terme de l'association. Ce n'est donc pas un argument sur lequel se baser.

Enfin, une citation pour montrer que toutes ces règles sont très variables et délicates à appliquer :

D’emblée, précisons que l’absence d’accent dans à priori est d’ailleurs un usage moderne. L’Académie française a écrit à priori avec l’accent depuis l’entrée de l’expression dans la 6e édition de son Dictionnaire de la 6e édition (1832). Cette graphie était encore celle de la 8e édition (1932-1935). L’Académie n’y a renoncé qu’en 1986, lors de la préparation de la 9e édition (en cours [2]). La graphie accentuée était également celle que Littré avait mentionnée.

www.langue-fr.net/A-priori-a-posteriori-accent-ou-pas-accent

PPS : bien évidemment, toute faute d'orthographe ou de grammaire doit être corrigée. Le problème étant de trouver un moyen de le faire sans ralentir encore plus la validation. Le cas de la typographie est différent car on ne trouve que rarement (sur ZdS) des problèmes de sens suite à une erreur de typographie, que de petites erreurs perturbent sensiblement moins la lecture, et que les normes typographiques sont des recommandations seulement.

Édité par SpaceFox

Par contre, je commence déjà à peu apprécier le ton des différents posts, ce serait bien de revenir à un ton plus convivial et de vous comporter correctement.

Édité par Arius

Assez occupé IRL — MP au besoin. Je ne mords pas (toujours)

+10 -0

Salut,

Pour ma part, je trouve la proposition de Dominux Carnufex intéressante et j'appuie l'adoption d'une charte au niveau de la typographie.

Seulement pour que cela soit possible, il faut que les contenus passent en bêta, et y restent suffisamment longtemps après la validation du fond pour que la forme ait le temps d’être corrigée. En plus, même sur le texte lui-même, ça ne fait jamais de mal de passer en bêta. Alors ma suggestion est la suivante.

Dominus Carnufex

Pourquoi ne pas plutôt mettre en place un forum distinct ? La bêta serait ainsi réservée à la présentation d'un contenu qui doit encore être paufiné alors que le second forum accueillerait les contenus mûrs, mais qui doivent encore être vérifié avant publication. En gros, une fois le cours validé, il est envoyé sur ce forum pour vérifier l'orthographe et la typographie et, une fois qu'il est jugé bon, il est publié (un petit MP de l'auteur au validateur qui était en charge de la validation suffit, voire une simple alerte).

Cela permettrait de décharger la validation de ces vérifications et de ne pas devoir engager de nouveaux « staffeux » pour cette tâche (edit : bien que cela soit envisageable également, par exemple avec un travail en binôme : un pour le fond et un pour la forme).

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+6 -3

À la limite, le staff peut poster un article pour recruter des correcteurs orthographiques/syntaxiques. Ils n'auraient pas le bandeau staff ou les privilèges de celui-ci (sauf s'ils sont validos en plus évidemment) mais pourraient être sollicités par les-dits validos après que le fond et la forme générale aient été validés afin d'apporter les derniers éléments de corrections. C'est le genre de travail que je peux me permettre dans mon emploi du temps 'moyen' et je serais heureux d'aider ZdS, même si peu.

Si suffisamment de personnes se proposent, sont actives et sont dirigées par un charte claire, ça pourrait grandement augmenter la qualité des écrits de ZdS, AMHA.

Qu’est ce qu’une fanfiction ? | Python & Swift | Léger Apple-Addict sur les bords.

+4 -1

Si de tels correcteurs sont recrutés, comment va-t-on pouvoir déterminer s'ils ont vraiment les compétences nécessaires? Parce que beaucoup de personnes qui s'inscrivaient pour devenir zCorrecteurs surestimaient grandement leur compétence et ont été refusées après plusieurs tests de qualification. Et je ne parle même pas de la surcorrection…

D'ailleurs, les zCorrecteurs existent toujours, même s'ils corrigent maintenant autre chose que des tutos du Site du Zéro. Sur leur site, il y a toutes les infrastructures nécessaires pour la correction des textes et il y a même des ancêtres du SdZ. Ils seraient peut-être intéressés par un partenariat.

Mais bon, personnellement, je garde mon opinion : je ne crois pas que des « ZesteCorrecteurs » soient vraiment nécessaires, parce que sincèrement, les zCorrecteurs ont connu un échec lamentable.

Édité par Le Gigot

+4 -0

@Poliorcetics : Pourquoi ils ne serrait pas tout simplement valido ?

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+2 -0

Si de tels correcteurs sont recrutés, comment va-t-on pouvoir déterminer s'ils ont vraiment les compétences nécessaires?

Le Gigot

Aucune idée, je ne connais ni les besoins ni les moyens à disposition, ni la qualité attendue (elle n'a même pas été fixée), donc je ne peux pas proposer de solution. Par contre, rien n'empêche d'y réfléchir.

Mais bon, personnellement, je garde mon opinion : je ne crois pas que des « ZesteCorrecteurs » soient vraiment nécessaires, parce que sincèrement, les zCorrecteurs ont connu un échec lamentable.

Le Gigot

Je n'ai jamais connu le SdZ, je suis arrivé direct à l'époque OC, je ne peux pas en dire plus sur les raisons de l'échec, mais on peut toujours regarder ce qui mal tourné et tenter de faire mieux. On peut aussi les contacter et leur demander leur avis sur le sujet, ils ont probablement des idées.

@ache : dans ma compréhension des rôles, un valido est là autant pour la forme que pour le fond. Il est capable de dire si ce qui est raconté est un grand n'importe quoi ou si c'est correct. Un correcteur peut découvrir le sujet en même temps qu'il le corrige, il n'est pas là pour dire ce qui est juste ou pas sur le fond. À la limite, il peut même du coup donner son avis sur l'aspect pédagogique du texte.

Qu’est ce qu’une fanfiction ? | Python & Swift | Léger Apple-Addict sur les bords.

+0 -0

Sauf cas particuliers et motivés (par exemple, il y a une bonne raison de vouloir garder la surprise sur le sujet du contenu), un contenu devrait être refusé en validation s’il n’a pas passé un temps raisonnable en bêta.

La mise en bêta peut en effet être une solution. Elle permet en général d'éliminer pas mal de petites coquilles : il m'arrive parfois, mais si je ne connais le sujet du tutoriel, d'effectuer une relecture, notamment pour aider l'auteur sur la forme. Toutefois, je ne pense pas qu'elle doit être obligatoire : parfois, certains contenus ne reçoivent aucune remarque : la bêta est démoralisante et inutile.

Pour la petite anecdote, j'ai apporté pas mal de corrections sur un tutoriel en bêta : l'auteur a fini par dire qu'il ne se relisait même pas. En gros, j'écris, je laisse les autres relire. Il faut, pour tout le monde, auteurs et validos, être vigilant.

+0 -0
Ce sujet est verrouillé.