Licence CC BY-SA

Action... réaction...

Publié :
Auteur :
Catégories :

Les corps réagissent

La troisième loi de Newton concerne les interactions entre deux corps. Ainsi, il remarque que :

"Tout corps qui presse ou tire un autre corps est en même temps tiré ou pressé lui-même par cet autre corps. Si on presse une pierre avec le doigt, le doigt est pressé en même temps par la pierre."

Et Newton pose comme postulat que ces deux forces sont égales et opposées. Cette loi s'applique aussi bien aux chocs qu'aux actions à distance. Elle sera d'ailleurs d'une grande utilité lors de l'étude de la gravitation, et contribuera à confirmer son universalité : en effet, si la Terre attire la pomme, la pomme attire également la Terre, avec la même force…
Dans ce cas, pourquoi est-ce la pomme qui tombe et non la Terre ? À cause de la deuxième loi, dit Newton. Dans une telle interaction, c'est la même force motrice qui s'exerce sur les deux corps, donc l'accélération des corps est inversement proportionnelle à leur masse. Le changement de vitesse subi par la Terre est donc complètement négligeable.

Par ces actions mutuelles, il se fait des changements égaux, non pas de vitesse mais de mouvement […] car les changements de vitesse qui se font de la même manière dans des directions contraires doivent être réciproquement proportionnels aux masses, à cause que les changements de mouvement sont égaux. Cette loi a lieu aussi dans les attractions, comme je le prouverai dans le scholie suivant.

De même, Newton en déduit une loi très importante : la conservation de la quantité de mouvement. En effet, les forces s'exerçant sur les deux objets étant égales et opposées, par la deuxième loi, les quantités de mouvement ajoutées à chaque objet sont donc aussi égales et opposées. Voyez comment cette loi apparaît dans les Principia (je vous le laisse en ancien français cette fois-ci, pour plus d’authenticité historique…)