Créer du lien entre auteurs et éditeurs papier ?

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Une première étape serait aussi de réfléchir à quels contenus on voudrait publier et sous quelle forme : un contenu par livre, ou compiler différents articles / tutoriels dans un même ensemble ?

Et définir quel serait le rôle de Zeste de Savoir là-dedans. S’agirait-il uniquement de mettre en contact auteurs et éditeur et de gérer une partie des démarches administratives ? Ou alors de gérer toute une collection de livres, avec une ligne et une charte graphique commune etc. ?

Ça c’est déjà vu les éditeurs qui publient des tutoriels présents sur internet ?

A-312

Sans parler des livres du zéro, il y a par exemple le tutoriel Python de Gérard Swinnen qui est publié en livres tout en étant consultable librement sur Internet.

On m’a toujours dis qu’il fallait être precis pour un demande de devis. Ou en tout cas donner une approximation de nos attentes et nos besoins. Après c’est sûr qu’on peut attendre qu’il nous demande plus d’informations.

A-312

Oui mais c’est là le truc, on ne veut pas un devis puisqu’on ne veut pas travailler dans une relation stricte de sous-traitance, mais dans une relation ensemble/d’accompagnement

ZdS, le best du Zeste ! | Tuto Arduino, blog, etc

+0 -0
Auteur du sujet

On m’a toujours dis qu’il fallait être precis pour un demande de devis.

A-312

Je ne sais pas comment tu en es arrivé au fait qu’on demandait un devis, mais tout le long du sujet ça parle de partenariat.

Ça c’est déjà vu les éditeurs qui publient des tutoriels présents sur internet ?

A-312

Oui et ça sera même le cas pour le tutoriel C++ présent ici même.

Une première étape serait aussi de réfléchir à quels contenus on voudrait publier et sous quelle forme : un contenu par livre, ou compiler différents articles / tutoriels dans un même ensemble ? Source : entwanne

On peut toujours y réfléchir (d’ailleurs ça on sait faire), mais ça ne conditionne pas la prise de contact, qui aurait l’avantage de nous informez de ce qui est possible ou pas.

Et définir quel serait le rôle de Zeste de Savoir là-dedans. S’agirait-il uniquement de mettre en contact auteurs et éditeur et de gérer une partie des démarches administratives ? Ou alors de gérer toute une collection de livres, avec une ligne et une charte graphique commune etc. ? Source : entwanne

Moi j’entends partenariat dans le sens ou ZdS gère la mise en relation et l’administratifs. On a clairement pas les moyens pour faire plus. Le mieux étant l’ennemi du bien, je préfère que l’on fasse peu, mais qu’on le fasse quand même, plutôt que de ne rien faire.

+3 -0

Je pense qu’effectivement, contacter des éditeurs pourrait être une bonne idée. Ça permettrait de savoir s’il y a un intérêt, des maisons d’éditions prêtes à travailler avec nous. Dans un deuxième temps, ça permettrait de savoir le travail à effectuer, et aussi les objectifs que l’on pourrait se fixer.

+0 -0

Ça c’est déjà vu les éditeurs qui publient des tutoriels présents sur internet ?

A-312

Sans parler des livres du zéro, il y a par exemple le tutoriel Python de Gérard Swinnen qui est publié en livres tout en étant consultable librement sur Internet.

entwanne

Avec un éditeur ou un imprimeur, à mon sens ce sont deux choses différentes ?

+0 -0

Hello !

Je me permets d’apporter ma pierre à l’édifice, sous la casquette d’éditeur/logisticien. C’est un avis perso, le sujet est dense et plein de nuances.

De ce que j’ai compris, il y a une petite confusion sur l’objectif des livres de ZdS.

Objectif #1 : vous voulez transformer les tuto en livres, point final.

En clair : livre = tuto. Même titre, même contenu. Le livre est considéré comme un support de lecture supplémentaire. Il est vendu exclusivement sur ZdS pour les lecteurs du site.1

J’ai quelques doutes concernant l’intérêt de contacter des maisons d’édition dans ce cas :

  • "Vous" avez déjà du bon contenu (et vous savez encourager sa création).
  • "Vous" savez créer un PDF bien quali pour l’impression (ou en tous cas, c’est pas sorcier).
  • "Vous" savez relire et corriger. Beaucoup d’éditeurs pro sont vraaaaiment moins bon que vous.
  • "Vous" avez déjà du trafic qualifié sur ZdS, prêt à acheter.
  • "Vous" avez la structure pour encaisser des sous.

À part gérer la logistique à votre place, je ne vois pas d’intérêt. Un éditeur va prendre cher (95% du chiffre d’affaires par vente en moyenne), il va alourdir les process, vous serez obligés de renvoyer les lecteurs sur des marketplaces avec tout ce que ça implique en terme d’UX et de privacy, vous perdrez en liberté éditoriale.

Comment s’éviter un éditeur pour la partie logistique ?

  • Le premier truc qui me vient à l’esprit, c’est l’impression à la demande, qu’on a déjà évoquée ici. C’est flexible, bon-marché, pratique, facile à mettre en place.
  • Une seconde idée qui me vient : s’associer à un "éditeur sympa" qui accepterait de gérer les stocks et la logistique pour ZdS. En gros, cet éditeur devient un simple prestataire logistique pour ZdS. Ça se fait dans le milieu. Si l’éditeur apprécie le projet ZdS, il pourrait être à marge nulle vu le côté associatif, c’est pas déconnant. En tous cas je le considèrerais avec plaisir avec ma boite si c’est sur la table un jour; mais ce n’est pas mon propos avec ce message.
  • From Scratch total : ZdS trouve un imprimeur. ZdS trouve un logisticien. ZdS crée son propre écosystème logistique. C’est un gros bazar, je pense que vous devriez vous éviter ça au départ :)

Objectif #2 : vous voulez publier des livres pour toucher un nouveau public.

En clair : tuto != livres. Les livres pourraient être des versions enrichies des tuto. Ou au contraire des versions plus familiales, plus accessibles. En tous cas, le livre aura toujours vocation à vivre en dehors du site pour élargir l’audience de ZdS.

Dans ce cas là, un éditeur a son rôle à jouer. Si on part du principe que les éditeurs font bien leur taff, alors :

  • L’éditeur aidera à créer le meilleur livre possible, avec un bon axe pédagogique, une bonne approche.
  • L’éditeur saura marketer le livre et le distribuer pour toucher un public que ZdS ne sait pas atteindre aujourd’hui.
  • Cerise sur le gateau, l’éditeur gère toute la paperasse et la logistique.

Je vous fais grâce des points négatifs. On peut en discuter, mais je pars vite en cacahouète tellement je trouve le marché de l’édition pourri de l’intérieur. Il faut vraiment trouver un éditeur qui comprendra votre esprit, vos contenus, vos ambitions.

Si cette solution vous intéresse, comment vous y prendre ? D’abord, vous devriez vous décider entre :

  1. C’est ZdS qui signe avec un éditeur. Donc l’auteur a cédé ses droits à ZdS. ZdS perçoit des droits d’auteur, et les reverse ensuite à l’auteur, tout ou en partie. Montage en cascade faisable mais pas évident. ZdS garde un rôle important et s’assure une rentrée d’argent.
  2. ZdS ne fait qu’accompagner ses auteurs pour signer chez un éditeur. C’est un conseiller, un arbitre, un garde-fou pour éviter aux auteurs de se faire manger tout crus par les éditeurs. Aucun montage particulier, c’est juste une organisation interne à définir.

— 

1 En réalité, si vous mettez tout ça en place, il serait dommage de vendre uniquement sur ZdS tellement il est simple de vendre sur Amazon/Kindle/iBooks aujourd’hui.

Édité par Kaleidoscopique

+8 -0

Le premier truc qui me vient à l’esprit, c’est l’impression à la demande, qu’on a déjà évoquée ici. C’est flexible, bon-marché, pratique, facile à mettre en place.

Ca serait tout de même intéressant de négocier un contrat/accord commercial pour que ça soit financièrement optimum. On pourrait avoir une remise sur chacune de nos impressions. Je suis toujours prêt à faire cette démarche/recherche d’imprimeur.

Est-ce qu’on est prêt à avoir un stock de 20–25 livres ? Si oui, comment on s’y prend pour le financer/stocker/envoyer ? On cherche quel format et quel type de papier ? Dos carré, Grand livre (16x24cm), Lisse satin, Couverture Mat ?

Autres avantages : Le prix du livre n’est pas fixe, on peut laisser l’acheteur du livre choisir combien il veut verser en supplément à l’association ou l’auteur (comme helloasso).


vous serez obligés de renvoyer les lecteurs sur des marketplaces avec tout ce que ça implique en terme d’UX et de privacy

A mon sens ce sujet avait pour but de faire connaitre Zeste de Savoir des auteurs de papier et de les attirer, si on peut utiliser nos impressions/livres pour nous faire connaitre dans le milieu, ça serait intéressant (en tout cas pour nos premières impressions).

Ensuite pour notre première édition, je pense que choisir un auteur qui ait le temps de faire un peu de promotion de son livre (se déplacer à des événements: alternatiba/salon du livre, conf de programmation…), serait judicieux. Au moins, ça permet de montrer notre présence aux autres auteurs. Ensuite si on veut toucher un plus grand public, il y a aussi les articles de secourisme de @rezemika qui s’adresse à un très large public contrairement à nos gros tutos ou tutos sur la programmation.

+0 -0
Auteur du sujet

@Kaleidoscopique je te remercie pour tes retours complets.

Difficile de trancher dans le vif vu les options.

D’un coté avec un livre = tuto, cela fait moins de boulot et moins de process pour les auteurs, mais de l’autre coté, la promotion/comm' du bouquin est gérée entièrement par ZdS et sa communauté (notre gros point faible depuis longtemps).

De l’autre coté, avec un livre != tuto, il y a en quelque sorte un double travail et ça rajoute une certaine charge pour les auteurs. Mais d’un autre coté, une fois le livre prêt, la promo est gérée par des personnes qui ont déjà plus l’habitude de ce genre de choses, et on peut espérer que le livre aura un vrai public et pas simplement quelques ventes.

Difficile d’être affirmatif comme ça. L’avis d’auteurs de gros tutos aiderait à se décider.

+0 -0

Je trouve aussi les retours très intéressants.

Personellement l’approche 1 me semble idéale, parce qu’elle repose sur les structures de discussion, échanges et validation du site (en particulier elles permettent d’associer plein de bénévoles aux contributions différentes au travail, pas seulement les auteurs qui décident de porter la chose "à plus haut niveau" au sein d’un éditeur séparé), et qu’elle diminue le travail pour les auteurs. (Bien sûr chacun peut refaire une passe de peaufinage de son tutoriel avant de lancer une production en livre.)

Le choix n’est pas idéal pour la qualité : si on veut le livre parfait, on trouve des relecteurs professionnels, on le récrit presque depuis le début au lieu d’importer le tutoriel, etc. Et on y passe deux ans. À mi-temps. Si on voulait ce modèle là, on ne verrait essentiellement jamais de livre sortir du ZdS.

Pour ce qui est de la diffusion, personellement j’ai le sentiment que si la qualité est au rendez-vous, la pub' se fera d’elle-même, doucement. Le but n’est pas d’inonder le marché ou de maximiser les ventes; si c’était ça le but, on ne serait pas sur ZdS mais sur d’autres sites qui ne défendent pas les mêmes valeurs et ont une plus grande audience.

P.S.: En plus du format "un tuto = un livre", on peut imaginer des formats collectifs sympas, avec par exemple un livre de billets de sciences, un livre de billets d’histoire, un livre de billets sur le travail, etc.

Édité par gasche

+3 -0

Le choix n’est pas idéal pour la qualité : si on veut le livre parfait, on trouve des relecteurs professionnels, on le récrit presque depuis le début au lieu d’importer le tutoriel, etc. Et on y passe deux ans. À mi-temps. Si on voulait ce modèle là, on ne verrait essentiellement jamais de livre sortir du ZdS.

Effectivement, reprendre un livre de zéro et tout repenser, ça prend bien 1 ou 2 ans quand plusieurs personnes participent à "mi-temps" dessus (par "mi-temps" j’entends plutôt "sur leur temps libre").

Pour ce qui est de la diffusion, personellement j’ai le sentiment que si la qualité est au rendez-vous, la pub' se fera d’elle-même, doucement. Le but n’est pas d’inonder le marché ou de maximiser les ventes; si c’était ça le but, on ne serait pas sur ZdS mais sur d’autres sites qui ne défendent pas les mêmes valeurs et ont une plus grande audience.

Je ne veux pas sous-estimer pas la quantité de travail que ça implique, mais une fois qu’un livre est dispo sur ZdS, alors le mettre sur Amazon, iBooks, Kobo, Kindle et potentiellement d’autres marketplaces, ça ne demande pas beaucoup de temps ni d’effort.

Ce que je veux souligner, c’est que dans ma vision un peu manichéenne du truc (soit "full ZdS", soit "full éditeur extérieur"), il existe un modèle hybride où ZdS est capable de vendre sur son site, mais aussi à l’extérieur du site, pour booster la visibilité de ses livres, tout en gardant le contrôle.

Une fois qu’un livre est dispo sur Amazon & compagnie, il touche un public large qui recherche "apprendre arduino" ou "apprendre c c++" et qui achète le livre sans même connaître ZdS. Au delà de l’argent, c’est une visibilité """gratuite""" (avec plein de guillemets).

Ce modèle hybride peut tendre à transformer ZdS en maison d’édition traditionnelle, ce qui est potentiellement un gros chamboulement idéologique et administratif pour l’association.

J’ouvre un peu une boite de Pandore en disant ça mais… au delà de tout ce qu’implique la production d’un livre (mise en place d’un système de print-on-demand par exemple, ou gestion d’un stock), puis de la vente d’un livre sur ZdS (développement d’un module e-commerce, facturation et SAV), il y a aussi des implications administratives (calcul & déclaration TVA, calcul & déclaration de droits d’auteur, paiement des auteurs et de l’URSSAF).

Si ZdS se lance dans la vente de livres en solo, il faut quand même mettre dans la balance tout ce que ça implique dans la "réalité chiante". Il ne s’agit malheureusement pas juste de brancher un Stripe pour que ça roule.

Toutes ces questions n’ont pas lieu d’être lorsqu’on passe par un éditeur, puisqu’il gère tout ça (contre 95%~ des revenus générés et une perte de liberté éditoriale).

Édité par Kaleidoscopique

+1 -0

Juste comme ça, on pourrait pas demander aux gens de FLOSS-manuals (ou au moins les francophones) pour voir s’ils sont pas intéressés par certains contenus ou s’ils n’ont pas des contacts?

+0 -0
Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte