Rédaction scientifique

La tristesse :'(

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Ce qui est assez étonant ici, au delà du débat LaTeX-pas LaTeX, c'est que c'est exactement la philosophie derrière le markdown: c'est un langage qui est pas fait pour faire de la mise en forme, mais qui laisse l'utilisateur l'occasion de se concentrer sur le contenu. Remplacez le compilateur (La/Con/whatever)TeX par ZdS (et en fait pandoc) et c'est exactement le même principe. TeX est juste plus fin, parce qu'il s'adresse principalement à des gens qui rédigent des documents à destination d'un public "scientifique" (le fait qu'il soit extrêmement complexe de mettre des polices personnalisées dans un doc TeX n'en est qu'une preuve1) et qui ont autre chose à faire que de se casser la tête sur la mise en page tout en étant tenu de respecter les standards du domaine (la base de tout ce topic, c'est que Holosmos est tenu de respecter la manière de rédiger des maths convenablement). Tout ça sachant que si le texte est destiné à la publication, il sera forcément (99.9% des cas, à part si vous vous amusez à publier sur ArXiv) reformaté, donc forcément, ça permet de relativiser sur la mise en page ;)


  1. blablabla, en ContTexT/LuaTex et autre, c'est relativement facile. Je sais, mais là n'est pas la question. Et je suis loin d'être un puriste qui ne défend que le TeX d'il y a 20 ans, par ailleurs ;) 

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+0 -0
Auteur du sujet

Moi j'apprécie beaucoup le Markdown mis en place. D'ailleurs le Markdown je connaissais pas avant de vous voir en parler sur OC.

En fait en soit c'est pas le Mardown qui me gêne, juste le manque de quelques outils essentiels à une rédaction efficace (en sciences). Ma demande concernant des macros en est un exemple.

Aujourd'hui pour écrire

$$\mathbf{P}(\mathbf{C}^2)$$

il faut que j'écrive :

1
\mathbf{P}(\mathbf{C}^2)

alors que c'est typiquement le genre d'expression (qui fait 5 caractères !) que j'aimerai pouvoir écrire plus rapidement dans un cours de géométrie (par exemple).

Et avec un système de macros pas trop lourd j'aurais juste à écrire :

1
\P(\C^2)

ce qui est plus facile à relire et à taper … mais demande un intermédiaire.

Édité par Holosmos

+0 -0

Et objectictivement, plus qu'un problème lié au markdown, c'est avant tout pour moi un problème lié à la rédaction et à MathJaX (deux choses très différentes). Autrement dit, si tu t'amuses à définir tes macros dans chaque introduction, elles seront valables pour toute la page (c'est ainsi que MathJaX est fait, et ça pose même problème dans certains cas). Autrement dit, la "solution" que j'aurai à proposer pour ce genre de cas est de rajouter un champ quelque part pour définir un set de commande valable dans tout le tuto/article et inclus de lui-même dans chaque page dudit contenu. C'est assez facile à mettre en place (toutes proportions gardées, à savoir que ça demande un changement de définition mineur de la définition d'un tuto/article et une petite adaptation quand même, mais rien d'insurmontable) et surtout … C'est pas un problème de markdown :o (bon, il faut en tenir compte convenablement dans la génération des "autres documents")

Après, c'est une évolution, et je t'avoue qu'étant directement lié au processus de refonte du module correspondant, c'est pas dans ma priorité (et je dis pas ça méchamment, hein :) ). Mais rien n'empêche de le proposer !

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+0 -0

Et avec un système de macros pas trop lourd j'aurais juste à écrire :

1
\P(\C^2)

ce qui est plus facile à relire et à taper … mais demande un intermédiaire.

Holosmos

As-tu envisagé que cet intermédiaire pouvait être installé chez toi ? Des markdowns avec des macros, ça doit déjà exister ailleurs, non ?

+0 -0

il sera forcément (99.9% des cas, à part si vous vous amusez à publier sur ArXiv) reformaté, donc forcément, ça permet de relativiser sur la mise en page

Là encore, je me permets d'insister sur la différences entre sciences et SHS. En histoire et en linguistique (je ne sais pas pour les autres SHS, mais ça doit être à peu près pareil), de très nombreuses revues demandent que l'article soumis à approbation soit déjà formaté selon la mise en page de la revue, et généralement qu'il soit fourni en .doc. Les plus sympas fournissent un document modèle avec les styles déjà définis, mais c'est loin d'être toujours le cas.

#JeSuisGrimur #OnVautMieuxQueÇa

+0 -0

il sera forcément (99.9% des cas, à part si vous vous amusez à publier sur ArXiv) reformaté, donc forcément, ça permet de relativiser sur la mise en page

Là encore, je me permets d'insister sur la différences entre sciences et SHS. En histoire et en linguistique (je ne sais pas pour les autres SHS, mais ça doit être à peu près pareil), de très nombreuses revues demandent que l'article soumis à approbation soit déjà formaté selon la mise en page de la revue, et généralement qu'il soit fourni en .doc. Les plus sympas fournissent un document modèle avec les styles déjà définis, mais c'est loin d'être toujours le cas.

Dominus Carnufex

Je t'avoue que ce processus (je parle du reformatage des articles, pas de celui qui consiste à pré-formater l'article, qui est beaucoup plus logique) m'as toujours étonné. En gros, de mon expérience, c'est pareil, on à bien un template à suivre, mais l'article qui en résulte est un gros fichier écrit en 12 interligne 1.5 avec l'abstract, les figures et tableaux à la fin, parfaitement horrible. Puis ça passe à la moulinette chez eux et paf, tu te retrouve avec un "magnifique" machin formaté deux colonnes, fontes bizarre, interligne bizarre et images/tableaux intégrés dans le texte (d'ailleurs pas forcément là ou tu les voudrais, mais ça c'est pas bien différents de LaTeX qui fait ce qu'il veut sauf si tu insiste lourdement). Et je ne sais pas comment ils font, parce que .doc ou .tex, ils prennent (oui, on peut écrire des articles avec Word, c'est pas interdit ;) )

Après, c'est peut être spécifique à la chimie :)

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+0 -0
Auteur du sujet

Et avec un système de macros pas trop lourd j'aurais juste à écrire :

1
\P(\C^2)

ce qui est plus facile à relire et à taper … mais demande un intermédiaire.

Holosmos

As-tu envisagé que cet intermédiaire pouvait être installé chez toi ? Des markdowns avec des macros, ça doit déjà exister ailleurs, non ?

katana

Je pourrais utiliser un programme comme TextExpander qui remplace des expressions particulières par d'autre.

Mais l'intérêt et pas uniquement au niveau du temps, mais à la relecture ! C'est beaucoup plus difficile et chiant de savoir où on s'est trompé quand c'est des formules de plusieurs lignes.

Autrement dit, si tu t'amuses à définir tes macros dans chaque introduction, elles seront valables pour toute la page (c'est ainsi que MathJaX est fait, et ça pose même problème dans certains cas).

pierre_24

Il me semble que ça avait été désactivé sur ZdS pour justement le fait que c'est vrai pour toute la page.

En gros, dans le forum on pouvait changer les commandes pour tout le monde sur la page … ce qui est pas terrible.

+0 -0

Cette réponse a aidé l’auteur du sujet

Il me semble que ça avait été désactivé sur ZdS pour justement le fait que c'est vrai pour toute la page. En gros, dans le forum on pouvait changer les commandes pour tout le monde sur la page … ce qui est pas terrible

C'est ce qu'on avait dit à l'époque. La question a ensuite été débatue sur GitHub, ou on a fini par conclure que MathJaX, actuelement, ne permetais pas d'empêcher ça, et donc en fait, c'est toujours possible (notre conclusion ayant alors été "on est conscient du problème, si ça arrive, la modération est là"). Donc si, c'est toujours possible :)

Pour être tout à fait complet, une modification récente (je crois que c'est déjà le cas dans cette MàJ-ci, sinon c'est la prochaine) empêche le markdown d'agir en dehors des messages de forum ou des tutos. Mais le comportement reste le même, au delà de ça, donc ce "truc" est toujours actif. Ça sauve pas le monde, mais ça peut dépanner dans ton cas.

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+1 -0

il sera forcément (99.9% des cas, à part si vous vous amusez à publier sur ArXiv) reformaté, donc forcément, ça permet de relativiser sur la mise en page

Là encore, je me permets d'insister sur la différences entre sciences et SHS. En histoire et en linguistique (je ne sais pas pour les autres SHS, mais ça doit être à peu près pareil), de très nombreuses revues demandent que l'article soumis à approbation soit déjà formaté selon la mise en page de la revue, et généralement qu'il soit fourni en .doc. Les plus sympas fournissent un document modèle avec les styles déjà définis, mais c'est loin d'être toujours le cas.

Dominus Carnufex

C'est la même chose en sciences dites dures. Tu as différent modèles, souvent provenant de l'éditeur du proceeding dans le cas de conférence, très souvent uniquement en LaTeX, mais pas que puisque j'ai déjà vu du .doc en alternative. Y a juste la limitation de pages par dessus. Dans la même veine, les thèses ont souvent un modèle imposé par une université, les documents juridiques en LaTeX bénéficient également de modèles fait sur mesure et répondant aux besoins, etc.

« Kommunist Fried Chicken » | Macroeconomics: Three decades of intellectual regress

+0 -0

il sera forcément (99.9% des cas, à part si vous vous amusez à publier sur ArXiv) reformaté, donc forcément, ça permet de relativiser sur la mise en page

Là encore, je me permets d'insister sur la différences entre sciences et SHS. En histoire et en linguistique (je ne sais pas pour les autres SHS, mais ça doit être à peu près pareil), de très nombreuses revues demandent que l'article soumis à approbation soit déjà formaté selon la mise en page de la revue, et généralement qu'il soit fourni en .doc. Les plus sympas fournissent un document modèle avec les styles déjà définis, mais c'est loin d'être toujours le cas.

Dominus Carnufex

o_O Ou comment refiler à l'auteur le boulot d'éditeur en s'en mettant plein les fouilles au passage.

Ou comment refiler à l'auteur le boulot d'éditeur en s'en mettant plein les fouilles au passage.

Dans la mesure où c'est souvent des chercheurs eux-mêmes qui font la sélections des articles… Carrément ;D.

I don’t like syntax highlighting.

+1 -0

C'est un peu la même chose quand tu publies chez Springer pour les proceedings de conf'. Les organisateurs de la conférence te demandnte un article sous longueur et sous un format particulier. Le travail de sélection des articles est fait par les scientifiques eux même par peer reviewing, puis une fois la sélection faites, l'éditeur n'a normalement plus qu'à faire signer les fiches de cessions de droits, et tout roule pour eux sachant qu'on demande aux auteurs de fournir les camera-ready. Au final ils vendent un proceeding +100€ l'unité.
Encore chez Springer, tu as le droit a une magnifique discount de 33% sur tes publications mais surtout le droit de mettre tes publications librement sur le net, notamment sur ArXiv ou d'autres choses comme le HAL Inria, avec mise à jour et tout le tralala. Heureusement…

Édité par KFC

« Kommunist Fried Chicken » | Macroeconomics: Three decades of intellectual regress

+0 -0
Auteur du sujet

Coucou les gens,

J'ai une sorte de bug de taille de police, est-ce que ça vient que de chez moi ? Est-ce que ça a été repéré ?

En fait quand on écrit une formule displayed si on écrit à la suite (sans retour à la ligne) et bien ça s'affiche en plus petit. Par exemple :

Édité par Holosmos

+0 -0
Auteur du sujet

Voilà le code :

1
2
3
**Définition**

Soit $f : I \to \mathbf{R}$ une fonction numérique où $I$ est un intervalle de $\mathbf{R}$. Soit $a\in I$. On dit que $f$ est continue en $a$ si la limite : $$\lim_{x\to a}f(x) $$existe, est finie et elle est alors nécessairement égale à $f(a)$.
+0 -0

Alors chez moi il y a pas de bug graphique (FF) MAIS il y a effectivement un bug dans le markdown. Le workaround temporaire est de bien sauter des lignes :

1
2
3
4
5
6
7
**Définition**

Soit $f : I \to \mathbf{R}$ une fonction numérique où $I$ est un intervalle de $\mathbf{R}$. Soit $a\in I$. On dit que $f$ est continue en $a$ si la limite : 

$$\lim_{x\to a}f(x) $$

existe, est finie et elle est alors nécessairement égale à $f(a)$.
+0 -0
Auteur du sujet

La forme est pas tout à fait identique. Chez moi (ou alors c'est l'effet de la police plus petit) l'interligne est plus importante quand on fait un saut de ligne.

Et puis par principe, quand j'écris quelque chose je fais en sorte que ça ait du sens. Je veux bien modifier ça temporairement, mais c'est pour moi un vrai "bug" et pas ma faute.

+0 -0

MAIS il y a effectivement un bug dans le markdown. Le workaround temporaire est de bien sauter des lignes :

Kje

Je crois que c’est suffisamment clair.

La répétition est la base de l’enseignement.  — ☮ ♡

+0 -0

D'un autre coté, dans un vrai document LaTeX, ça serait le cas aussi, non ?

1
2
3
4
Soit $I$ un machin défini sur l'intervale de $\mathrm{K}$, on dit que $I$ vérifie la propriété bidule si la limite\begin{equation}
\lim_{x\to 0} \frac{x}{0}
\end{equation}
existe, est définie et fait du café au passage.

Édité par pierre_24

#JeSuisToujoursArius • Doctorant et assistant en chimiedev' à temps partiel (co-réalisateur ZEP-12, recherche et template LaTeX)

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte