Mettons en musique la communauté !

Mais surtout parlons de vos musiques !

a marqué ce sujet comme résolu.

Reprise du dernier message de la page précédente

Ce dimanche, une musique réarrangée tirée de l’animé Dragon Ball GT : Power of hope (ou Genkidama theme, ou Goku Transforms into the Golden Great Ape, il n’y pas l’air d’avoir de titre fixe…). C’est une variation de la musique Dan dan kokoro hikareteku emblématique de l’animé.

Édité par Taurre

#JeSuisArius

+0 -0

Le saviez-vous ? Beaucoup d’artistes français ont fait des reprises en français de classiques musicaux anglo-saxons. En français, donc, avec des paroles qui n’ont pas spécialement de rapport.

Quelques exemples :

… il y en a sans doute plein d’autres (en particulier par Dick Rivers semble-t-il, paix à son âme) mais pour ma propre santé mentale et la vôtre, je préfère cesser ici.

Pas merci à Boulet (le dessinateur) pour ces découvertes…

Pour être tout à fait honnête, il y en a d’autres qui se sont essayés à l’exercice mais qui s’en sont sortis avec les honneurs. Je pense notamment, pour la génération précédente, à Graeme Allwright et à ses adaptations de Leonard Cohen (qu’il a contribué à faire connaitre en France) :

Et la version d’origine :

Le saviez-vous ? Beaucoup d’artistes français ont fait des reprises en français de classiques musicaux anglo-saxons.

SpaceFox

Il y en a eu beaucoup, en effet, dans les autres tu as « Noir c’est noir » (de Johnny Hallyday) qui est une reprise de « Black is black » (du groupe Los Bravos), « Cette année là » de Claude François qui est une reprise de « Oh, what a night » (du groupe Four Seasons) ou encore, mais ici plutôt humoristique « J’aime tes genoux » (d’Henri Salvador) qui est une parodie de « Shame, Shame, Shame » (du groupe Shirley & Company).

#JeSuisArius

+0 -0

J’ai tendance à préférer les musiques sans paroles, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’histoire derrière. Dans cette idée, voici un poème musical : le gobelin de l’eau. La petite histoire est disponible sur wikipédia (dispo seulement en anglais). C’est pas joyeux-joyeux d’ailleurs.

+3 -0

Pour les nostalgiques du magnifique Astérix et Cléopâtre qui ont apprécié le délicieux Pudding à l’Arsenic, je vous propose la recette revisitée par Magoyond à la sauce Metal issu de leurs dernière album, Kryptshow !

Édition. - Pour répondre à Spacefox, je n’irais pas jusque là, même si je peux comprendre qu’on puisse penser ça. Toutefois, il faut garder à l’esprit que Magoyond c’est un groupe parodique. :)

Édité par Ekron

« Nous sommes faits de l’étoffe dont sont tissés les vents. »

+0 -0

Tu te rends comptes que Judas Priest c’est vraiment difficile à jouer et chanter quand tu entends une reprise :

Death – The Sound Of Perseverance – 09 : Painkiller (reprise de Judas Priest)

Oui, on parle bien du Death qui a donné son nom au death metal. Pas n’importe qui donc.

Je suis très étonné de voir que dans ce sujet consacré à la musique, personne n’ai parlé de l’évènement du weekend, l’une des plus grandes compétions musicale au monde ! Je parle bien sûr de l’Eurovision.

Les trois du podium sont cette année :

3e, la Russie, avec Sergey Lazarev - Scream,

2e, l’Italie, avec Mahmood - Soldi

et le vainqueur, les Pays-Bas, avec Duncan Laurence - Arcade

Il y a bien des façons de passer à l’acte. Se taire en est une. Attribué à Jean-Bertrand Pontalis

+0 -0

Quelque groupes découvert pendant un festival ce weekend :

Ubikar, ça oscille entre l’électro (vaguement dub, vaguement trip hop) et le rock (métallisant parfois) en gros un genre d’Ez3kiel/Fumuj des débuts :

Le Bonk : Electro brass (comprend une Brass Band avec de l’électro) :

Pour les deux groupes : grosses tuerie en concert.

@spacefox : boarf dans le domaine de la musique on fait bien ce qu’on veut je pense, et si il y en a qui aiment et bien c’est cool et si personne aime comme il y a des gens qui ont sans doute pris du plaisir à le faire et bien c’est cool aussi !

Autant je suis le premier (ou presque) à cracher sur les créations à but commerciale (parce que je pense que ça fait des gros dégâts dans le paysage musical, toutes les musiques à la radio se ressemblent, les petits groupes qui sortent des chemins battu ont de plus en plus de mal à se faire produire etc.) autant pour le reste…

+0 -0

C’est en référence à

"Hélas, on est très exactement dans ce genre de cas :("

allié à la vidéo "How to destroy Classical Music" en réponse à la reprise de la musique d’Asterix et Obelix

Je comprend cela comme : il font n’imp' sur une reprise et c’est critiquable. Ce à quoi je suis tenté de répondre : "Quand bien même ? Et et alors ? si ça plait à certain c’est cool nan ?"

+0 -0

Perso je ne trouve pas que la batterie "détruise" à ce point le troisième mouvement de la sonate Clair de Lune de Beethoven… Juste que le batteur et le pianiste ne sont pas en rythme, mais le morceau lui-même est probablement celui qui peut se rockifier le mieux. Enfin sur le reste (et surtout à partir de Chopin), évidemment, c’est un massacre.

Du coup sans plus de précisions, je rejoins plutôt l’avis de Vael. Et encore, même sur ce qu’on qualifie de musique "commerciale" je suis plutôt ouvert en ce qui me concerne : les bonnes idées peuvent venir de partout, même d’un domaine où on cherche plutôt à minimiser le risque financier. :)

Édité par nohar

I was a llama before it was cool

+0 -0
Connectez-vous pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore membre ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte