Auteurs, qu'est-ce qui vous motive(rait) ?

a marqué ce sujet comme résolu.
Auteur du sujet

Bonjour à tous,

À l’image de ce qui se fait ici sur la communication, je vous propose un brainstorming sur la rédaction de contenus sur ZdS.

Le nombre de contenus validés ces derniers mois est plus faible qu’avant, et la béta-zone loin d’être rempli de futurs contenus. D’où la nécessité de faire (pour la deuxième fois), un sujet à destination des auteurs et auteurs potentiels.

Qu’est-ce qui vous motive(rai) ? Qu’est-ce qui vous pousse, aujourd’hui, à publier sur ZdS, et qu’est-ce qui pourrait vous pousser à le faire à l’avenir ? En quoi ZdS et sa communauté pourraient-ils vous aider ?

Au contraire, qu’est-ce qui vous rebute ?

Actuellement, ZdS intervient dans la phase de validation, mais fait peu de chose pour aider à la rédaction (suivi, aide aux nouveaux auteurs hésitants, mise en relation des auteurs…). Comment vous faciliter la vie ?

J’aimerais vous proposer aujourd’hui une sorte de brainstorming pour essayer d’innover dans la création de contenus toujours aussi juteux !

L’idée n’est pas de débattre sur la pertinence des idées (on peut se contenter de mettre des +1/-1 si on ne juge pas l’idée utile), le but est de lister tout ce qui peut vous passer par la tête ainsi que d’avoir des retours.


Les idées de la communauté

Catégories Idées Source
Développement Des statistiques de lecture entwanne
Développement Une meilleure interface de rédaction Abdelazer
Développement Interface de remerciements (ZEP-22) ache
Développement Ergonomie d’écriture Demandred
Politique de ZdS ; Validation & béta Validation formelle contraignante Demandred
Politique de ZdS Diversité des contenus Demandred
Politique de ZdS Mise en avant des contenus Demandred
Validation & béta Manque de relecture Dwayn
Écriture Contenus communautaires Dwayn
Écriture Hacketon d’écriture artragis
Développement Support des fichiers de traitement de texte Phigger
Validation & béta Tenir à jour et lister les contenus en attente de relecture Gabbro
Développement Améliorer la gestion des images entwanne
Développement Import / rédaction local complexe entwanne
Développement Accès au dépôt git et aux pull request entwanne et davidbrcz
Écriture Faciliter l’écriture à plusieurs et les reprises A-312
Politique de ZdS Améliorer la communication externe Holosmos
Développement Faciliter la republication gbdivers
Politique de ZdS Souplesse dans la validation après de multiples relectures de béta gbdivers
Développement Mode Plan gbdivers
Développement Graphiques dans le markdown gbdivers
Développement Système d’annotation gbdivers
Développement Gestionnaire de référence / citation gbdivers
Développement Exécution de code gbdivers
Politique de ZdS Suivi de rédaction Aabu
Politique de ZdS Une éditorialisation plus forte Aabu
Développement Module d’exercice gbdivers
Développement Sauvegarde des zones de textes SpaceFox

Ont été pointé, positivement : la validation (en termes de qualité, avec bémol sur la durée).

Ont été pointé, négativement, mais sans qu’on puisse agir dessus : le temps.

Ont été pointé, positivement, mais sans qu’on puisse agir dessus : le souhait de transmettre ses connaissances, faire le point sur les siennes, remplir les trous présents sur ZdS.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+6 -0

Personnellement, ce qui me manque c’est :

1) le temps ; 2) La méthodologie (je ne vois pas comment expliquer simplement un contenu) ;

Ce qui me motive, c’est l’idée de vulgariser. Personnellement, j’écris des trucs car je sais que j’ai besoin de partager IRL une information, mais que j’ai pas envie de me répéter :p

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+5 -0

Pour ma part, au moins deux choses me poussent à écrire :

  • Une bonne approche pédagogique en tête : parfois, j’ai les idées assez claires sur un sujet et entrevois comment je pourrais l’expliquer à autrui. Le cas échéant, je me dis que ce serait bête de ne pas en faire profiter.
  • Un moyen de clarifier mes idées : expliquer (correctement) demande de prendre du recul sur le sujet en question. Rédiger un contenu est donc pour moi un moyen de me forcer à clarifier mes idées sur une notion apprise récemment.

Malheureusement, je me retrouve régulièrement face à des écueils :

  • Le manque d’inspiration : alors que les mots coulaient de source la veille dans ma tête alors que le sommeil me fuyait, je me retrouve à balbutier le lendemain en tentant de les poser sur le papier.
  • L’exigence d’un contenu en bonne et due forme : il y a un grand pas entre avoir un exemple illustratif parlant, une bonne analogie, et un véritable contenu, avec son plan structuré, son introduction et sa conclusion. Probablement parce que je manque de méthode.

Merci pour avoir (re)soulever la question.

Édité par Vayel

+5 -0

Je suis en train d’écrire un livre d’introduction au langage R, que je ne pense probablement pas poster sur zds. Je pense être assez avancé sur mon livre (environ 125 pages rédigées) pour parler un peu de ma position par rapport à zds. Je ne prétend pas être représentatif de quoi que ce soit, mais peut être que mon avis intéressera certains. Pour commencer, voici ce qui me motive à écrire :

  • Proposer un truc sympa pour les débutants. Apprendre R correctement est très compliqué pour les gens qui n’ont pas l’habitude la programmation. Je trouve super motivant de me dire que j’essaye d’écrire un truc original que personne n’a encore pris le temps de faire et qui aidera les gens.
  • Réaliser un défi personnel. Je suis le premier à critiquer le contenu de mes cours, à râler quand un truc est mal expliqué. Maintenant que c’est à moi de le faire, je fais moins le malin. C’est aussi l’occasion d’accomplir quelque chose, de pouvoir dire "j’ai fais ça". Au final le livre devrait faire 250 pages environ, ce qui sans être énorme représente un certain défi pour moi.
  • Apprendre sur le langage en même temps que j’écris, en particulier sur des points de détails sur lesquels je me rend compte les débutants font forcement m’interroger.
  • Je serais content d’ajouter ça sur mon cv, peut être pour trouver d’ici quelques années plus facilement un post de maitre de conf en économétrie/stats/programmation en R.

La question qu’on pourrait se poser, c’est "pourquoi ne pas proposer ton contenu sur zeste de savoir ?". J’aurai plusieurs réponses à cela :

  • Je trouve l’outil d’écriture de zeste de savoir peu ergonomique et peu pratique par rapport à ce que me propose gitbook (bien que ce dernier ai aussi quelques limites pénibles). Rien que pouvoir copier coller mes images librement ça me change la vie car j’ai besoin de mettre beaucoup de screens que je capture à la volé et insère.
  • Je n’ai pas envie de passer par une phase de validation formelle, où chacun va donner son avis plus ou moins pertinent sur l’ordre des chapitres, la construction de telle ou telle phrase. Je n’ai pas envie de me sentir contraint par les retours et d’avoir l’impression qu’on m’impose des modifications de mon ouvrage contre mon gré et que sinon je ne peux pas publier ou que je dois me battre pour ça. J’ai une expérience de la validation plutôt peu satisfaisante, je trouve le processus lourd et peu encourageant. J’aurai déjà assez de pair review dans ma pro pour avoir envie de m’y soumettre ici. :p
  • Je trouve que sdz propose trop de contenu différents, et qu’une personne qui vient pour apprendre R se retrouverai noyée dans du contenu qui ne l’intéresse pas vraiment. Elle se demanderait un peu ce que mon tuto fait là…
  • Ce point est renforcé par le fait que j’aimerai à terme (d’ici quelques années) proposer divers cours liés à R, et donc pouvoir les regrouper à un endroit donné, proposer peut être un forum, ce genre de choses. Je me vois mal faire ça ici, avec mes tutos perdus entre un tuto de musique jazz, un article sur le suédois et un autre sur la console en C. Pour moi zds est parfait pour les gens qui viennent d’une certaine culture d’informaticien. Mais pour les gens qui sont totalement extérieurs à cette culture (comme ceux à qui je destine mon livre), j’ai le sentiment qu’ils vont se sentir perdu ici.

De façon plus générale, j’ai l’impression que poster sur zds ne sert quasiment à rien. Personne ou presque ne lira mon contenu, et il sera noyé dans un ensemble de trucs hétéroclite, qui n’auront rien à avoir les uns avec les autres. Si j’envois mes étudiants de L1 éco ici, ils vont partir en courant en me disant "monsieur c’est quoi ce site, c’est pas pour nous, on y comprend rien !". Alors qu’un étudiant en L1 info un peu "geek" aurait lui la réaction inverse "trop bien, un truc libre, avec des contenus variés, j’adore !". Pour moi sdz s’adresse principalement à ce type de public, qui n’est pas celui que je vise à travers mon livre.

Après ma décision n’est pas totalement arrêté. Je me pose encore la question de la pertinence de publier ici. Mais j’avoue que l’idée ne me semble pas s’imposer d’elle même a mes yeux.

“Your manuscript is both good and original. But the part that is good is not original, and the part that is original is not good.” Attributed to Samuel Johnson

+5 -0

Demandred

En résumé la faiblesse de ZdS c’est sa force.
On retrouve de vieilles remarques :

  • la validation, qui est là pour assurer la qualité (+), est frustrante (-)
  • la diversité (+), n’attire pas forcément le public visé par son contenu (-)
  • la quantité (+), donne l’impression que son travail va passer inaperçu (-)

C’est dommage parce qu’il y a eu et il y a encore un certain nombres d’initiatives pour corriger certains de ces points (refonte de la bibliothèque, un PoC sur les stats (désolé si c’est plus qu’un PoC je n’ai pas trop suivi), les billets, la publication partielle, sûrement d’autres choses que j’oublie).

Édité par backmachine

+7 -0

Bonjour à tous.

Comme les améliorations que vous demandez sont principalement des améliorations techniques, je tiens à vous annoncer de suite quelques petits changements dans notre manière de développer :

  • nous allons prioriser les choses
  • nous allons limiter le scope de la prochaine release à 2 fonctionnalités

Lors du prochain récap communautaire (il doit paraître à la fin du mois), un sondage sera mis à disposition où vous pourrez choisir les fonctionnalités que vous désirez en priorité.

C’étaient mes deux centimes de pulpe.

+3 -0

Je vais parler avec ma casquette de validateur et non plus d’auteur. Quand j’ai endossé cette « mission », j’ai tout de suite mis par écrit les critères de validation. Tant pour moi (systématiser) que pour vous : vous savez ce que je regarde, et ce qu’il faut faire pour que ça soit valider (et me donner moins de boulot). J’ai plutôt la validation facile (tant que c’est un minimum de qualité, et Demandred, vu ton parcours scolaire, tu es largement capable d’atteindre cette qualité requise :p).

Je reprends ma casquette d’auteur : moi, quand je parle d’un tuto/article, je donne le lien direct. Certes, ça fait un peu « guidé », mais au moins la personne tombe sur le bon truc. J’ai horreur des trucs du genre « tape dans la barre de recherche tel mot clé, c’est le 3e résultat ». Les URL, ça sert à quelque chose, il faut les utiliser ^^ (quitte à utiliser un raccourcisseur d’URL).

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+0 -0

(quitte à utiliser un raccourcisseur d’URL).

qwerty

En fait c’est à faire le moins possible.

Pour moi cet argument n’en est pas un :

De façon plus générale, j’ai l’impression que poster sur zds ne sert quasiment à rien. Personne ou presque ne lira mon contenu, et il sera noyé dans un ensemble de trucs hétéroclite, qui n’auront rien à avoir les uns avec les autres.

Demandred

Ce n’est vrai que si tu parles d’arriver sur la page d’accueil, mais il y a des tas d’autres options. Je n’ai plus les stats récentes, mais il y a un an c’était en fait assez rare d’arriver sur la page d’accueil, et c’était surtout un point d’entrée pour les habitués. Les nouveaux venus tombent soit directement sur un contenu ou une page du forum via un moteur de recherche, soit ont un lien direct vers un contenu.

Le tuto arduino d’Eskimon est par ailleurs la preuve qu’on peut avoir beaucoup de vues sur un sujet précis sur ZdS.

D’une certaine manière, j’ai l’impression qu’on peut faire un parallèle avec medium : on a des contenus sur des tas de sujets différents, la page d’accueil mélange allègrement tout ça, mais ça n’interdit pas aux contenus de faire leur vie.


En ce qui me concerne, je manque surtout de temps et de motivation. L’interface de rédaction pourrait être bien plus ergonomique, mais à titre personnel je m’en sors (même si je ne sais toujours pas ce qu’est une « partie » ou une « section », je dois essayer à chaque fois).

La validation est très pratique, mes contenus n’auraient pas cette qualité sans elle. Mais elle peut être très, très longue.

PS : en fait il y a sans doute plein d’idées à aller piquer du côté de Medium.

Édité par SpaceFox

Qu’est-ce qui vous motive(rait) ? Qu’est-ce qui vous pousse, aujourd’hui, à publier sur ZdS, et qu’est-ce qui pourrait vous pousser à le faire à l’avenir ? En quoi ZdS et sa communauté pourraient-ils vous aider ?

Gabbro

Avant de répondre à cette question, un état des lieux de mes contenus en cours de rédaction.
Bigs-tutos en gestation (de la maturation d’idée à la rédaction) : introduction aux langues chez Tolkien ; initiation à l’éthologie (avec LeGigot) ; exposition des qualités psychométriques (un tuto un peu plus technique sur les tests psychométriques et les qualités qu’ils doivent avoir − validité, fidélité, sensibilité). Au niveau articles (aucun n’est sérieusement entamé, ce sont surtout des idées) : une synthèse de ce que l’on sait (ou croit savoir) sur le manuscrit de Voynich ; une vulgarisation de quelques études insolites en psychologie ; une revue de la situation linguistique du continent africain. Par ailleurs, je voudrais beaucoup faire deux séries d’articles : l’une sur les calendriers dans diverses cultures (calendrier latin, égyptien, judaïque, chinois, etc.), l’autre sur la littérature de tel ou tel pays.

Ma première aspiration est de faire un contenu accessible à tous, c’est-à-dire aux personnes n’ayant aucune connaissance préalable : d’où le fait que les contenus ci-dessus soient généralement caractérisés comme "introduction"/"initiation", etc.
La deuxième motivation, c’est que ça me permet de faire le point sur mes connaissances : certains contenus portent sur la psycho (que j’étudie) ; d’autres sur des domaines que je commence à bien connaître (Voynich, éthologie, Tolkien) ; d’autres sur des domaines que j’ignore tout à fait (linguistique africaine, littérature étrangère, etc.).
La troisième motivation, et pas des moindres, c’est de remplir des gouffres. Par là, j’entends fournir du contenu à des sections scandaleusement vides, avec un contenu de qualité, digne de s’ériger en référence (typiquement, je connais peu/pas de tutoriel séquentiel, francophone et vulgarisateur sur les langues de Tolkien). Pour continuer sur l’exemple de Tolkien, je voudrais que l’on arrive sur ce tuto en tapant "langues seigneur anneaux" sur Google. Alors bien sûr, il y a (forcément) une histoire d’ego là-dedans, mais pas que, puisque c’est un travail enrichissant à bien des égards et profitable au site en lui-même.

EDIT : À long terme, j’aimerais bien faire la même chose (des big-tutos de 0, servant de référence de vulgarisation gratuite) pour pas mal de thèmes en psycho, et s’il était encore là, je ferais bien une collab’ avec Mewtow sur certains généraux de la psychologie (psychologie cognitive, psychologie sociale, ou même psychanalyse − avec une partie critique, bien sûr ^^ ). L’idée étant, à nouveau, de proposer quelque chose d’accessible (gratuit et sans pré-requis) et de documenté. Parce qu’au fond, je ne supporte pas que l’information soit payante.

Au contraire, qu’est-ce qui vous rebute ?

Gabbro

Je parlerais pas forcément de défauts du site, puisque mes contraintes sont surtout d’ordre personnel.

Forcément, la première est celle du temps, corollaire de l’exigence que j’ai pour le contenu à produire : je prends énormément de temps à me documenter avant d’écrire (ce qui explique pourquoi je bloque sur le quenya depuis un mois et demi chez Tolkien), afin de ne pas dire de bêtises. Je mets donc beaucoup de temps pour produire un simple contenu, mais c’est le prix d’un contenu avec des références solides.

Mais s’il est une chose que je pourrais reprocher à la communauté de ZdS, c’est quelquefois manquer de synergie. Je prendrai (encore) l’exemple du tuto sur Tolkien, en bêta depuis des mois. De nombreux membres (oui, 10, c’est beaucoup) ont marqué leur intérêt pour ce contenu, à grands renforts de pouces verts ; de même, mon strawpoll sur la marche à suivre a eu des retours plutôt nombreux : mais je n’ai eu en tout et pour tout que deux retours sur le sujet de la bêta, et des retours très généralistes. En somme, absolument aucune relecture.
Alors, bon, entre Grammalecte et la future validation, ça ne pose pas trop de problèmes (d’autant que mes fautes ne sont pas plus fréquentes que la moyenne) : mais au niveau moral, on se sent quelquefois un peu… seul ^^ . C’est a fortiori le cas pour des articles plus austères et ennuyeux, comme celui sur Testart et la structure des mythes, en bêta depuis 6 mois : à la fois par manque de temps pour continuer la série et par manque de demande (personne ne veut lire cet article, semble-t-il), j’ai renoncé à l’envoyer en publication, alors qu’il pourrait sembler prêt. Alors, bien sûr, il aurait peut-être fallu que je commence par quelque chose d’un peu plus grand public, comme le monomythe de Campbell, assurément plus amusant (mais pas Pareto ou Barthes, c’est sûr).

Tout cela pour dire que ce serait plus ludique et stimulant d’avoir d’autres personnes intéressées dans ce que l’on fait, et produisant également du contenu sur ce thème (typiquement, je ne peux pas m’empêcher de penser au "couple" nohar-Ryx qui nous a produit de bons contenus musicaux, avec des bêta-relectures mutuelles et qualitatives). Bien sûr, ça ne répond pas à ta question "Que pourrait-on faire pour avoir plus d’auteurs et plus de contenus", puisque mon message est justement "Il faudrait plus d’auteurs" : mais ça montre comment un vide communautaire peut être quelquefois décourageant.

Actuellement, ZdS intervient dans la phase de validation, mais fait peu de chose pour aider à la rédaction (suivi, aide aux nouveaux auteurs hésitants, mise en relation des auteurs…). Comment vous faciliter la vie ?

Gabbro

Contrairement à ce qui est dit plus haut, je n’ai aucun problème avec l’interface de rédaction (je crois que j’y suis trop habitué pour pouvoir la critiquer).

Je pensais (c’est peut-être une idée absurde, je la propose comme ça) que les validateurs, en fonction de leur charge de travail, pourraient peut-être passer un peu plus de temps sur les bêta-tests, puisque le travail qu’ils fourniront dans la relecture publique sera d’autant moins nécessaire lors de la validation, et qu’ils pourraient servir de catalyseurs à la publication des contenus proposés.
À évaluer, corriger, améliorer, hein.

Je crois ne rien avoir oublié : au pire, je re-posterai un pavé :D

Édité par Dwayn

Comme déjà évoqué par d’autres, ce qui me manque le plus, c’est une manière de gauger si mes contenus sont lus et appréciés ; il me faudrait une interface de statistiques (même basique). Je trouve que les idées de mettre des +1 ou coeur/double coeur sur le contenus n’est pas suffisante, mais marcherait bien en parallèle. Je pense que ça me motiverait à écrire des contenus qui prennent plus de temps. En ce moment, j’écris principalement des billets, parce qu’ils me prennent entre 5 minutes et quelques heures, donc j’accorde moins d’importance à leur impact.

L’interface de rédaction n’est certainement pas un frein pour moi, mais je conçois très bien qu’elle le soit pour d’autres, surtout les nouveaux auteurs. Et notre référencement sur google n’est pas si moche, il faut juste qu’on ait plus de contenus pour attirer plus de monde. Je ne crois pas que la multiplication des thèmes soit un problème.

Au niveau de l’interface.

Pourquoi n’y a-t-il pas simplement un import depuis Markdown ?

On sélection si on veut un article ou un tutoriel. Dans un article les sous-titres devienne des sections et dans un tuto les sous-titres deviennent des parties (si je me trompe pas entre parties et sections …).

ache.one                 🦹         👾                                🦊

+2 -0

Équipe technique

C’est une idée sur laquelle j’aimerais travailler. Pour l’instant l’implémentation technique est bloquée par les gridtables.

Pour ceux qui voudraient comprendre ladite implémentation technique, l’idée c’est de passer par zmardown.

Ce dernier va parser markdown vers un AST.

De cet AST on retire tous les titre de niveau 1. et on en déduit des parties.

Une fois ces parties obtenues on a plus qu’à retransformer l’AST en markdown et voilà, plus qu’à mettre ça dans le git et les objets bdd de zds-site.

Mais transformer l’ast des gridtables en markdown c’est pas trivial.

Édité par artragis

+0 -0

Autre idée, au pif : faire des tutos communautaires.

Par exemple, il manque le tutoriel HTML/CSS (exemple du pif). On est nombreux à savoir à peu près maîtriser ce langage, à des degrés divers, mais globalement c’est assez facile et assez connu. Prendre un noyau de personnes motivées/expertes pour s’occuper de superviser ce projet (3 à 5, par exemple) : ces personnes définissent une structure générale de tuto, avec des parties, des chapitres. Ensuite, on fait un appel à contributions sur les forums (mis en une, etc.) : on demande des contributeurs pour telle ou telle partie.
Ainsi, A. prend le chapitre sur les tableaux en HTML, B. sur les classes en CSS, C. sur je ne sais quoi encore. Chacun rédige sa partie. Ensuite, le noyau de superviseurs retravaille tout ça, donne une cohérence générale au tuto, puis ça part en publication.

Encore une fois, il faut évaluer la faisabilité de cette idée. Typiquement, si on a des auteurs de chapitre un peu trop chatouilleux, qui tiennent à chacune de leur virgule, ça risque de ralentir/bloquer le projet, surtout pour les grands tutos.
L’avantage, c’est que contribuer que pour un chapitre ou deux, c’est bien plus court et moins fatigant que rédiger un tuto de A à Z.

À voir

Édité par Dwayn

En soit, faire un tuto communautaire ça serait une vraie victoire, mais c’est très difficile. Ou alors il faut s’inspirer de la méthode flossmanuals (j’ai pu discuter avec eux aux RMLL l’année dernière et c’est assez efficace). En gros chaque manuel est un hackathon à lui seul.

Ils rassemblent X auteurs pendant deux/trois jours et chacun travaille à terminer le livre. Si on y ajoute notre processus de validation pour corriger les problèmes inhérents à cette méthode, ça peut le faire.

Ça serait un bel évenement IRL ça d’ailleurs.

+10 -0

Une sorte de concentré de savoir mais autour d’un tuto. Ca peut le faire :-)

écolo-utopiste altermondialiste radicalisé sur Internet | La tero estas nur unu lando | Géographe de service | Cliquez 👍 pour dire merci

+0 -0

Je crois qu’à Wikipédia ils font des évènements IRL un peu similaires, où l’on se charge de contribuer de manière diverse pendant une journée (fournir des références, rédiger de nouvelles pages, etc.). Et effectivement, ce serait très très sympa.

Enfin, dans notre cas, ça demandera une petite préparation en amont, pour qu’on ne se perde pas dans des discussions interminables sur la direction que doit prendre le cours, etc. (par exemple, entwanne a fait un beau travail de défrichage concernant un potentiel tuto sur Python, ce serait une bonne piste pour un premier essai).

Édité par Dwayn

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte