Licence CC BY-NC-ND

Le routage par l'exemple

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :

Précédemment, nous vous vu ce qu’est le routage et comment se prenaient les décisions d’aller par tel ou tel chemin. Pour consolider cette notion, ce chapitre servira à illustrer ce concept.

Le routage est intéressant à étudier quand on a de grands réseaux. Ben oui, quel intérêt de parler de routage sur un réseau 192.168.0.0/24 et un réseau 192.168.1.0/24 ? Il est beaucoup plus instructif de parler de routage sur des réseaux de grande envergure. Nous allons prendre deux exemples pour illustrer cette section : un réseau privé d’une très grande compagnie que nous appellerons Agrume, et le réseau public par excellence, Internet.

En route, mauvaises troupes !

Agrume est une multinationale qui fabrique des boissons à base de fruits. Son siège est à Paris. Là-bas, il y a tout plein de bureaux pour les gens du marketing, pour les cadres, pour le support informatique, etc. Mais à Paris, l’espace est limité et l’immobilier est hors de prix. Les usines, nécessitant beaucoup de place, sont à Reims, une ville française célèbre pour son champagne. Pour pouvoir superviser ce qui se passe à Reims, les usines sont connectées avec le siège, à Paris. De plus, pour pouvoir vendre ses boissons plus facilement en Amérique du Nord, Agrume dispose d’autres usines à Montréal, au Canada. Elles aussi ont besoin d’être connectées au siège.

Pour davantage de sécurité, chaque site dispose de réseaux segmentés, ayant chacun ses propres protections. Ainsi, à Paris, les gens du marketing ne peuvent pas accéder aux réseaux des usines, mais peuvent communiquer avec le support informatique. Les cadres, en revanche, sont sur un réseau depuis lequel ils peuvent accéder à tous les autres. Définissons le plan d’adressage suivant :

. Cadres (Paris) Support informatique (Paris) Marketing (Paris) Usine de Reims Usine de Montréal
Réseau 75.12.14.0/24 75.12.15.0/24 75.12.16.0/24 51.3.1.0/24 202.42.37.0/24
Adresse du routeur 75.12.14.1 75.12.15.1 75.12.16.1 51.3.1.1 202.42.37.1
Schéma représentant l'infrastructure du réseau Agrume
Schéma représentant l'infrastructure du réseau Agrume

On décide arbitrairement que seul le routeur du support informatique est connecté avec celui de l’usine de Reims et celui de l’usine de Montréal. En revanche, les trois routeurs parisiens sont reliés entre eux.

Comment un routeur à Paris peut être relié à un autre de l’autre côté de l’Atlantique ? On n’a quand même pas déroulé un câble au fond de l’océan juste pour ça ? :o

Quand même pas. :D Même pour Reims, qui est approximativement à 200 km de Paris, on ne va pas physiquement brancher un câble de chaque côté. Ce sont des opérateurs télécoms qui s’occupent de ça. Nous, on ne voit pas ce qu’il y a entre Reims, Paris et Montréal, on ne s’intéresse qu’à notre réseau interne.

Prenons un cadre, dont le poste a l’adresse 75.12.14.30, qui veut communiquer avec une usine de Montréal, dont le poste de supervision a l’adresse 202.42.37.87. Il souhaite connaitre en temps réel le rythme de production d’un soda quelconque. Comment la communication va se faire ?

Si vous vous souvenez de la partie sur l’adressage, vous savez que le poste du cadre ne peut pas atteindre directement celui de supervision, car ils ne sont pas dans le même réseau. Il doit donc passer par un routeur. Généralement, les postes informatiques ont juste une passerelle par défaut qui correspond à leur routeur de sortie.

Le paquet émis par le cadre arrive donc sur son routeur de sortie. C’est là que les choses se compliquent. Par où va-t-il passer ensuite ?

Par le routeur du support informatique, pardi ! C’est évident !

Pas si vite ! Et si le câble entre le routeur des cadres et celui de l’informatique est hors service, ou saturé ? Eh bien, les routeurs ont la faculté de s’échanger entre eux des informations sur l’état du réseau. Ils peuvent se tenir au courant quasiment en temps réel de problèmes de liens coupés, de saturation, … En faisant cela, ils se forgent des tables de routage. Ces tables leur permettent de savoir quel est le meilleur chemin à prendre pour une destination donnée. En fonction des besoins, on configure les routeurs pour utiliser différents protocoles de routage. Ce sont ces protocoles qui définissent comment les routeurs s’échangent des informations et comment ils établissent ces tables de routage. Nous en étudierons quelques-uns par la suite.

Voilà une belle introduction au routage sur un réseau interne. Et sur Internet alors ? Ce n’est pas tout à fait la même limonade ! :p

Dans le grand bain d’Internet

Le principe de base ne change pas, seulement, on va se retrouver là sur des réseaux d’opérateurs. La partie que nous avons volontairement éludée tout à l’heure va devoir être quelque peu éclaircie.

Nous nous baserons ici sur la manière dont fonctionne l’accès à Internet résidentiel en France. Les principes du routage restent les mêmes partout. Prenons l’exemple de votre poste qui envoie des paquets à zestedesavoir.com. Le plus parlant est encore de visualiser par où passent ces paquets.

Visualiser ? Comment ?

Grâce à un outil formidable que vous avez certainement déjà sur votre ordinateur : traceroute ! :D Ce programme détermine le chemin parcouru, en termes de routage, par les paquets IP. Faisons tout de suite un test. Pour cela, ouvrez votre invite de commande comme vous l’aviez fait pour voir votre adresse IP il y a de cela un moment, et entrez la commande suivante :

tracert zestedesavoir.com pour Windows, ou bien traceroute zestedesavoir.com sous Linux et Mac OS.

Si vous êtes sur smartphone, il y a des applications pour cela. Vous pouvez aussi le faire depuis des outils en ligne, mais vous n’aurez pas le chemin depuis votre appareil.

Et devant vos yeux ébahis défilent des lignes qui semblent venir tout droit d’une autre planète ! :waw:

Détermination de l’itinéraire vers zestedesavoir.com [92.243.7.44]
avec un maximum de 30 sauts :

  1    <1 ms    <1 ms    <1 ms  livebox.home [192.168.1.1]
  2     2 ms     1 ms     1 ms  80.10.235.17
  3     1 ms    <1 ms     2 ms  ae112-0.nclyo201.Lyon3eArrondissement.francetelecom.net [193.253.87.254]
  4     2 ms     2 ms     2 ms  ae42-0.nrlyo201.Lyon3eArrondissement.francetelecom.net [193.252.101.234]
  5     2 ms     1 ms     2 ms  ae43-0.nolyo101.Lyon3eArrondissement.francetelecom.net [193.252.101.225]
  6     2 ms     2 ms     2 ms  193.252.227.98
  7     7 ms     8 ms     8 ms  lag-ly-1.th2-1.rt.hopus.net [37.77.32.6]
  8     8 ms     8 ms     7 ms  lag-th2-1.pa3-2.rt.hopus.net [37.77.32.11]
  9     9 ms    13 ms    12 ms  gandi.std-1.rt.hopus.net [37.77.38.5]
 10     8 ms     8 ms     8 ms  abr-core4-gw.gandi.net [217.70.176.157]
 11    11 ms    10 ms    10 ms  i0.edge-b.sd5.paris.gandi.net [217.70.176.11]
 12    10 ms     9 ms    13 ms  xvm-136-5.sd5.ghst.net [155.133.136.5]
 13    10 ms    10 ms    10 ms  zdsprod1.zestedesavoir.com [92.243.7.44]

Itinéraire déterminé.

Pour avoir un retour plus visuel et plus parlant, l’opération a été forcée sur IPv4.

Déchiffrons ces informations, qui, contrairement aux apparences, ne signifient pas que notre planète va être colonisée par d’étranges monstres de Saturne. :D

La première ligne correspond au routeur que nous utilisons, ici, une Livebox. La seconde correspond au BAS auquel notre routeur est relié. Ce serveur est une porte d’entrée sur Internet et se situe dans les locaux de notre opérateur télécom. Les lignes suivantes désignent d’autres routeurs appartenant à notre opérateur, puis passent par d’autres réseaux dont celui de l’hébergeur Gandi, avant d’arriver sur le serveur que nous souhaitons joindre. Il est possible que certains routeurs soient physiquement directement reliés entre eux, vraisemblablement par une fibre optique, mais rien ne nous le garantit. Les opérateurs peuvent dissimuler certains équipements pour un tas de raisons que nous n’évoquerons pas ici, car ce n’est pas le sujet.

Grâce aux noms de domaine associés aux routeurs, on peut lire que notre requête part de Lyon et passe par Paris. Des outils en ligne permettent de visualiser sur une carte ce genre de chemin.

Ça, c’était la partie amusante. :D Nous espérons que cela vous permet de mieux visualiser la notion de routage et ce que cela implique.


Alors, ce n’était pas si compliqué que ça, avouez ! Ah… Vous êtes jaloux de vos données et aimeriez pouvoir faire Paris - Tokyo à la vitesse de la lumière ? Et vous demanderiez votre chemin à votre backbone opérateur ? C’est beau de rêver. :D

Dans le prochain chapitre, on rentrera dans les détails : comment le routeur sait vers où router les paquets, comment il choisit la meilleure route, etc.