Licence CC BY

Zeste de Savoir en 2016 : l’année de… de quoi, en fait ?

C'est ce que vous allez savoir en lisant cet article, lecteur curieux !

Dernière mise à jour :
Auteurs :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 15 minutes

L’année 2016 est finie. « C’est pas trop tôt », diront certains. Mais au-delà des incertitudes géopolitiques mondiales et du taux de mortalité des célébrités, sujets moult fois débattus dans les médias, qu’en fut-il pour votre site préféré1 ?


  1. Zeste de Savoir – enfin, je suppose ! En tous cas c’est de Zeste de Savoir dont il s’agira ici. 

Les contenus éditoriaux

Publications

Si on en croit la base de données, Zeste de Savoir avait au 7 février 2017, 333 contenus éditoriaux publiés, répartis ainsi :

  • 179 tutoriels dont 53 publiés en 2016.
  • 154 articles dont 45 publiés en 2016.

Dans les deux cas, c’est une baisse par rapport aux années précédentes, puisqu’en 2015 on avait publié 56 tutoriels et 65 articles ; et en 2014, 68 tutoriels et 41 articles.

Pourquoi une telle baisse ? Il y a sans doute plusieurs facteurs ; mais on peut noter l’arrêt de l’import des tutoriels externes (qui représente le gros de la publication de 2014), moins d’articles sur Zeste de Savoir, et une validation toujours un peu compliquée, d’autant que les contenus en attente ne sont pas tous simples, loin de là !

Si vous avez des idées de contenus à rédiger, ou de moyens pour fluidifier la validation, c’est le moment !

Licences

Si les licences Creative Commons sont plébiscitées sur Zeste de Savoir, leur utilisation est très variée. Jugez plutôt :

  • 106 contenus sont sous licence CC-BY ;
  • 82 sont sous licence CC-BY-NC-SA ;
  • 51 sont sous licence CC-BY-SA ;
  • 41 sont sous licence CC-BY-NC-ND ;
  • 34 sont sous copyright ;
  • 10 sont sous licence CC-BY-NC ;
  • et 9 sont sous licence CC-0

Si on regroupe, 166 contenus (la moitié) sont donc sous licence libre (CC-0 + CC-BY + CC-BY-SA) ; 133 (40 %) sont sous licence de libre diffusion (CC-BY-NC + CC-BY-NC-ND + CC-BY-NC-SA) et 34 (10 %) sont sous copyright. On peut donc dire que l’objectif de Zeste de Savoir de promouvoir le libre partage de connaissance est atteint : merci à tous les auteurs pour cette adhésion à la philosophie du site !

Les tutoriels

Les tutoriels les plus vus en 2016, en termes de vues uniques, sont les suivants :

  1. Arduino : premiers pas en informatique embarquée, avec 184 582 vues (28,32 % du total des tutoriels). C’est donc encore, et de très loin, le tutoriel phare de Zeste de Savoir, et son succès ne faiblit pas !
  2. Créez une API REST avec Symfony 3 fait un démarrage en fanfare, puisqu’il est second sur l’année 2016 avec 27 828 vues (4,27 %) alors qu’il a été publié le 14 juillet 2016 !
  3. Le langage C complète le podium avec 17 717 vues (2,72 %).
  4. La Fabrication numérique a toujours son petit succès, avec 17 185 vues(2,64 %)
  5. La programmation Cobol nous prouve que les ressources rares en français sont prisées (16 463 vues - 2,53 %), même si le langage semble… ancien ?
    Viennent ensuite :
  6. Créez votre site web avec ASP.NET, 15 073 vues (2,31 %) ;
  7. Développer et publier une app Android Material Design, 12 930 vues (1,98 %) ;
  8. WAMP : Développer avec PHP, AJAX, HTML sous Windows, 9 210 vues (1,41 %) ;
  9. Alimenter une Arduino sans USB, 9 096 vues (1,40 %) ;
  10. Apprendre à programmer avec Python 3, 8 623 vues (1,32 %).

Et parce que Zeste de Savoir ne se résume pas à la programmation et à l’électronique :

C’est là que l’on constate que malgré une volonté d’être généraliste, Zeste de Savoir reste très massivement orienté vers les sciences, et en particulier l’informatique et l’électronique. C’est un peu dommage, mais c’est la vie !

Les articles

Les articles sont vus généralement d’une manière très différente des tutoriels : ils sont très vus à leur sortie, et pratiquement oubliés ensuite – contrairement aux tutoriels qui sont généralement vus tout au long de leur vie. Néanmoins, certains articles continuent à être vus bien après leur parution, ce qui alimente le débat sur les notions de « tutoriel » et d’« article ». C’est par exemple le cas des trois plus vus de l’année 2016 :

  1. La méthode continuous delivery, qui a 1 293 vues (2,23 % du total des articles) ;
  2. Comment Doom et Wolfenstein affichaient leurs graphismes, avec 1 231 vues (2,13 %) ;
  3. À la découverte de Julia, avec 1 199 vues (2,07 %).

Ces chiffres nous montrent la différence d’attrait des articles par rapport aux tutoriels (l’article le plus vu est à peu près autant vu que le 69ème tutoriel le plus vu !) et l’extrême dispersion des vues à travers les différents articles.

En résumé : Zeste de Savoir est toujours un site de partage de connaissance pourvu d’un nombre toujours croissant de contenus. Quoiqu’à vocation généraliste, les domaines scientifiques, en particulier l’informatique, y sont très majoritairement représentés. La publication de contenus éditoriaux en 2016 est en légère baisse par rapport à 2015 : saurez-vous aider le site à reprendre le rythme ?

Les visiteurs et les membres

Les visiteurs

Combien êtes-vous ?

2016 fut en première approche une année faste pour la fréquentation de Zeste de Savoir. D’après les chiffres Google Analytics (donc légèrement partiels du fait des bloqueurs de publicité qui bloquent de plus en plus cet outil) :

  • Le nombre de visiteurs uniques1 bondit de 149 210 à 234 249, soit +59,99 % entre 2015 et 2016.
  • Le nombre de sessions2 grimpe de 520 262 à 660 699, soit +26,99 % entre 2015 et 2016.
  • Le pourcentage de nouvelles sessions progresse de 28,30 % à 34,91 %, soit 23,35 % de mieux en 2016 par rapport à 2015.
Évolution des visiteurs uniques par mois, en 2015 (orange) et 2016 (bleu)
Évolution des sessions par mois, en 2015 (orange) et 2016 (bleu)

Hélas, tout n’est pas rose au royaume de Clémentine. Les autres indicateurs généraux sont dans le rouge.

  • Le nombre de pages vues diminue de 4,63 % (2 524 149 → 2 407 237)
  • En conséquence, le nombre de pages par session descend de 24,90 % (4,85 → 3,64)
  • La durée moyenne des sessions diminue à peu près dans les mêmes proportions avec une perte de 25,82 % (00:07:52 → 00:05:50)
  • Le taux de rebond3 progresse de 21,23 % (42,57 % → 51,61 %)

S’il est donc indéniable que Zeste de Savoir est de mieux en mieux référencé – la croissance après la pause estivale est assez éloquente – il semblerait que l’on ait du mal à motiver les visiteurs à rester ici et à découvrir d’autres parties du site. Une autre hypothèse serait que le site est tellement bon que les visiteurs trouvent immédiatement et exactement ce dont ils ont besoin, sans avoir besoin de naviguer ailleurs, mais cette théorie semble hautement hasardeuse…

Qui êtes-vous ?

Très majoritairement, en termes de sessions, les visiteurs de Zeste de Savoir en 2016 sont des Français (74,00 %), mais aussi des Belges (4,69 %), des Marocains (2,97 %, alors que vous n’étiez que 1,61 % en 2015), des Suisses (2,88 %) et des Tunisiens (2,44 %).

Le principal point notable dans les provenances, c’est la forte progression des visiteurs d’Afrique (surtout du Maghreb) en 2016 par rapport à 2015.

D’autre part, depuis mi-2016, les statistiques d’âge et de sexe sont activées. Les chiffres sont à prendre avec des pincettes, comme toujours dans ce genre de cas et surtout que les données excluent toute personne de moins de 18 ans. Il semblerait toutefois que vous soyez principalement des hommes (85,4 %), et des jeunes adultes (37,73 % entre 18 et 24 ans, plus 36,04 entre 25 et 34 ans). À mon grand dam, la proportion de renards n’est pas indiquée.

Un peu de technologie ? Chrome est en hausse à 58,84 %, tout comme Safari à 7,19 %. Firefox continue sa descente aux enfers et tombe à 26,83 % ; et tous les autres navigateurs sont sous les 2 %. Du côté exotique, on note 2 visites avec Netscape, et 44 avec une PSP Vita.
Du côté des systèmes d’exploitation, Windows (56,11 %), Linux (12,78 %) et Macintosh (6,72 %) sont tous les trois en baisse, parce que les terminaux mobiles sont de plus en plus utilisés : Android représente 18,17 % des visites, et iOS 5,71 % — tout le reste est sous les 0,3 % (dont 1 Nintendo 3DS, 1 NetBSD, 2 XBox, 2 SunOS et 3 Bada).

Votre comportement

Les sources de visites ont beaucoup changé entre 2015 et 2016 :

  • Les visites en provenance de moteurs de recherche (Google pour une écrasante majorité) représentent en 2016 44,93 % des sessions, contre seulement 31,18 en 2015.
  • Les « accès directs » (ou dont la référence a été masquée par une technique quelconque) se tassent légèrement, de 39,89 % à 34,31 % des sessions.
  • Plus inquiétant, les visites en provenance de sites tiers diminuent, non seulement en pourcentage (13,57 % au lieu de 17,96 %) mais aussi en valeur absolue,
  • Tout comme les visites en provenance de réseaux sociaux (7,19 % contre 10,96 %).

L’objectif d’avoir une visibilité par la recherche est atteint, et c’est une excellente chose. Par contre, force est de constater qu’à peu près personne ne parle du site. N’hésitez pas à parler de Zeste de Savoir autour de vous, sur des sites, des forums, vos blogs et les réseaux sociaux !

À propos des réseaux sociaux : sur Twitter, nous sommes actuellement à 948 abonnés. Bientôt les 1000, donc. Pour Facebook, nous en sommes à 856 mentions « J’aime » sur la page. Ce dernier nous fournit quelques graphes :

Portée des « J’aime »
Nombre de « J’aime »

En termes d’utilisation, cette fois-ci mesurée par des vues uniques, la section qui vous plaît le plus est toujours les forums avec 680 166 visites (38,42 % du total). Mais sa popularité, en baisse de 12,19 %, fait que les tutoriels arrivent en challengers avec 651 794 visites (36,81 % du total), et eux sont en forte hausse (+32,62). Quant aux autres sections, la page d’accueil devient un peu moins visitée avec 203 430 visites (11,49 % du total, -10,39 %), et tout le reste est sous les 3,5 %. On notera toutefois que les pages membres passent de justesse devant les articles (57 920 visiteurs contre 57 861 visiteurs).

Les membres

Les comptes

À l’heure où j’écris ces lignes, il y a 7097 comptes sur Zeste de Savoir, dont 6361 qui correspondent à des membres actifs – qui ont validé leur adresse email et qui ne sont ni un robot du site, ni bannis.

Le site continue tranquillement sa progression avec 2413 comptes actifs créés en 2016, contre 2309 en 2015.

L’activité

Sur ces comptes, 288 ont été actifs ces dernières 24 heures, 528 dans la dernière semaine, 895 sur les 30 derniers jours. Hélas, 3595 comptes, soit une bonne moitié, ne se sont plus connectés au site depuis au moins un an. Sans doute y a-t-il quelque chose à faire de ce point de vue : pourquoi ces membres ne se connectent plus ? Comment faire pour leur donner envie de revenir – sans les harceler ?

Les fonctionnalités de rédaction intéressent du monde : 504 membres ont au moins un contenu en rédaction, et 142 membres ont au moins un contenu éditorial publié sur Zeste de Savoir. Merci à vous ! On imagine par là qu’entre le projet de rédaction et sa réalisation, il y a une marche importante : Zeste de Savoir doit s’améliorer pour la rendre plus accessible.

Les forums sont la fonctionnalité la plus utilisée du site, puisque pas moins de 2197 membres y ont posté au moins un message, dont 1178 en 2016 ce qui est légèrement plus que les 1169 de 2015. Le forum (commentaires de contenus inclus) cumule un total de 135 809 messages, dont 44 999 postés en 2016 – un chiffre un poil mesquin, et en baisse par rapport aux 52 363 messages de 2015. À ce sujet (et si l’on excepte le compte anonyme), les membres les plus bavards de 2016 sont Arius avec 1860 messages, suivi de Kje avec 1288 messages et de Gabbro avec 1136 messages. Attention aux claquages des doigts !

Pour finir, l’année 2016 a vu la création de 4829 discussions privées comprenant 18 932 messages (4378 et 26 593 en 2015). 59 membres ont écopé de sanctions (ce qui est une nette progression par rapport aux 97 de 2015).
50 140 pouces verts et 5054 pouces rouges ont été distribués en 2016, contre respectivement 46 820 et 6977. Est-ce la qualité des messages qui s’est améliorée, ou la peur de voir pouce rouge mis en public par la désanonymisation des votes ?

En résumé : Zeste de Savoir a de plus en plus de contenu, est de mieux en mieux indexé par les moteurs de recherche, et donc attire de plus en plus de monde. Toutefois, le site peine à convaincre le quidam de rester, aussi l’activité de ses membres ne suit pas cette hausse de fréquentation. Saurez-vous dynamiser le site et le faire connaitre autour de vous ?


  1. Un visiteur unique est un visiteur compté une seule fois, quel que soit le nombre de fois qu’il passe sur le site et sa fréquence de passage. L’identification est en réalité liée au navigateur : si vous visitez le site avec votre téléphone, votre ordinateur personnel et votre ordinateur professionnel, vous comptez trois fois. 

  2. Une session (de navigation) est le nombre de fois qu’un visiteur passe sur le site. Google Analytics considère qu’il n’y a qu’une seule session si le visiteur met moins de 30 minutes entre deux affichages de pages. 

  3. C’est le pourcentage de visites d’une seule page : le visiteur est arrivé sur une page et a quitté le site sans aller sur une autre page de Zeste de Savoir. 

La technique

Quelques cahots…

L’année 2016 a été l’objet de changements importants du côté technique de Zeste de Savoir. Ainsi :

… et un projet qui avance.

Du côté code aussi, Zeste de Savoir a avancé. 2016, c’est :

  • 6 versions « majeures » déployées, plus tous les hotfix.
  • 394 tickets créés et 362 tickets fermés, contre respectivement 639 et 616 en 2015
  • 448 pull request2 créées et 438 pull request2 fermées, contre respectivement 564 et 569 en 2015.
Évolution du nombre de commits au fil du temps

L’activité du dépôt s’est significativement réduite en 2016, malgré quelques à-coups fort bienvenus. Pourquoi ça ? Pour de multiples raisons, parmi lesquelles la stabilité de la plateforme, l’usure des développeurs « historiques » du projet, la complexité croissante du code qui rend plus délicat d’y rentrer.

Néanmoins, l’équipe technique est heureuse d’accueillir ses deux dernières recrues : GCodeur et Anto59290.

Néanmoins il reste beaucoup à faire et ce même du côté des tickets faciles ; l’équipe technique est là aussi pour vous aider si vous souhaitez participer à la grande aventure du développement de votre site préféré : n’hésitez surtout pas !

En résumé : 2016 fut une année mouvementée, mais pas improductive d’un point de vue technique, loin de là. L’équipe de développement du site a besoin de bras, que vous sachiez programmer ou non, votre bonne volonté sera toujours accueillie à bras ouverts !


  1. Les grandes idées et débats pour faire avancer Zeste de Savoir. Cf ici pour l’idée d’origine. 

  2. Demande d’intégration d’une fonctionnalité dans le site. En gros, hein !  

L'avenir

Le futur des contenus : une bêta-zone remplie

Le saviez-vous ? Il existe un forum dédié aux contenus en cours de rédaction sur Zeste de Savoir, dite « bêta-zone ». Les auteurs y soumettent leurs idées et leurs textes en cours de correction, ce qui a un double avantage :

  1. Leur permettre de récolter des retours de la communauté, pour améliorer et peaufiner leurs écrits ;
  2. Ça permet à tout un chacun d’aider, même sans avoir le temps ou les capacités de rédiger.

En particulier, si vous êtes dans le public cible d’un contenu, n’hésitez surtout pas à donner votre avis franc et sincère : l’auteur peut avoir du mal à savoir ce qui fonctionne ou pas dans son texte, d’autant plus que le tutoriel est orienté « débutants » !

Cette zone de travail est toujours autant utilisée, avec 40 nouveaux sujets en 2015 comme en 2016 – plus tous ceux qui ont vu leur tutoriel associé publié, donc qui ont disparu. La variété de sujets traités est impressionnante, jugez plutôt : ASP.NET, une introduction aux SVM ou bien de l’éducation financière, et bien d’autres encore… allez donc voir, il y a forcément un sujet qui vous intéressera.

Si d’aventure vous n’avez pas le temps de rédiger un tutoriel en entier, mais que vous avez envie d’aider la production de contenu, regardez donc la page d’aide aux auteurs. Cette page liste tous les tutoriels qui ont besoin :

  • D’une relecture dans la bêta-zone ;
  • D’un rédacteur associé ;
  • D’un correcteur ;
  • D’un illustrateur ;
  • Voire même d’un repreneur.

De quoi faire des heureux donc ! Hélas, cette page est pour ainsi dire invisible et n’a pas offert, en 2016, l’aide initialement escomptée. N’hésitez pas à suggérer des idées pour la rendre plus efficace – et en attendant, ajoutez-la à vos favoris :)

Le développement du site

Contrairement à l’année dernière, pas de prévision sur ce qui pourra arriver de neuf sur le site en 2017 dans cet article. Pourquoi ? Parce que les prévisions de l’année passée se sont avérées à peu près aussi fiables que celles d’un astrologue aveugle, autant dire que ce n’était pas terrible.

Néanmoins, on peut sans grand risque indiquer que :

Le développement pur se présente pour 2017 comme l’a été 2016 : fini le rythme étrenné des débuts, place à une amélioration par morceaux (certes, importants) au fur et à mesure des disponibilités.

Cette année, une grande nouveauté : aucun changement de serveur n’est prévu pour la production, puisque l’offre de Gandi fonctionne à merveille :)

L’association

Saviez-vous que Zeste de Savoir n’est pas fait au hasard par n’importe qui ? Il existe en effet une structure légale, l’association Zeste de Savoir. Son but principal est de recueillir les cotisations nécessaires au fonctionnement du serveur et donc d’assurer la pérennité et l’indépendance de votre site préféré.

Après un changement de bureau épique, il avait été décidé, pendant l’Assemblée Générale Ordinaire de 2016 que l’association pourrait s’investir dans diverses actions en accord avec ses statuts ; force est de constater qu’au final, bof, hein : un seul évènement fut soutenu par l’association. Il s’agit de la participation au Capitole du Libre.

La prochaine assemblée générale se tiendra dans les prochains mois. Si vous aussi vous désirez faire avancer l’association et le site, n’hésitez pas à adhérer !

En résumé : l’avenir de Zeste de Savoir n’est ni tout noir, ni tout rose. Pour l’instant le site fait sa route tranquillement dans le talweg ; il n’attend que ta bonne volonté, lecteur, pour se propulser vers les sommets !


  1. Aucun piège : il s’agit toujours de demande d’intégration d’une fonctionnalité dans le site. 


Encore une fois, toute l’équipe de ZdS tient à vous remercier, vous tous, lecteurs, auteurs, codeurs et contributeurs en tous genres. C’est grâce à vous que vit le site. Un grand merci à tous !

49 commentaires

Petite erreur :

59 membres ont écopé de sanctions (ce qui est une nette progression par rapport au 97 de 2015)

Également, je souhaite bonne chance à l’équipe pour les tribunes que j’attends avec impatience. :ange:

+2 -0

Longue vie à ZdS, et merci à Spacefox pour ce digest :)

Comme d’habitude, n’hésitez surtout pas à venir donner un coup de patte côté code, on vous accueille à bras ouverts (et avec un smoothie). En particulier, on va avoir besoin d’aide pour la ZEP-13 !


tout le reste est sous les 0,3 % (dont 1 Nintendo 3DS, 1 NetBSD, 2 XBox, 2 SunOS et 3 Bada).

En effet ;)

De quoi faire des heureux donc ! Hélas, cette page est pour ainsi dire invisible et n’a pas offert, en 2016, l’aide initialement escomptée. N’hésitez pas à suggérer des idées pour la rendre plus efficace – et en attendant, ajoutez-la à vos favoris :)

Y’a des propositions en cours, n’hésitez pas à venir me secouer :)

Édité par pierre_24

Merci pour ces nouvelles,

C’est par exemple le cas des trois plus vus de l’année 2016 :

  1. La méthode continuous delivery, qui a 1 293 vues (2,23 % du total des articles) ;

Ah ça fait plaisir ça. Et mon ami Google le met en deuxième position sur le mot clé continuous delivery

+2 -0

Super article, merci beaucoup ! :)

Pour ceux qui s’intéresseraient à la technique du site, je tiens à dire que j’ai finalement trouvé ça bien plus facile que cela ne me le paraissait au début. En particulier, la procédure d’installation (sous Linux du moins) fonctionne à merveille et apprendre Django est au final assez facile. Et pour info, je ne maîtrisais absolument pas git avant de contribuer, merci à ceux qui m’ont aidé. ;)

Mon GitHub – Dev’ pour ZdS

+8 -0
Staff

Je ne suis pas trop inquiet pour ces chiffres. Par contre, je suis curieux de voir les tribunes libres et leur impact sur le site.

J’ai l’impression que c’est quelque chose vraiment d’attendu qui je pense vont dynamiser l’activité sur le site.

Sinon très chouette article ;) !

+4 -0

Dans les deux cas, c’est une baisse par rapport aux années précédentes, puisqu’en 2015 on avait publié 56 tutoriels et 65 articles ; et en 2014, 68 tutoriels et 41 articles.

Pour moi c’est non significatif comme baisse, difficile à vraiment interpréter. Globalement on reste autour des 50-60 tutos/articles par ans, ce qui stable. Les constats qui me viennent à l’esprit sont plutôt :

  • Les publications sont stables alors que les visites augmente de 60% et le nombre de comptes d’environ 60% aussi (cohérent avec l’augmentation des visiteurs : les visiteurs créent des comptes). Manifestement on n’arrive pas à convertir nos visiteurs/membres en auteurs.
  • Il y a un paradoxe entre le tutos les plus visités et l’activité sur les forums ou les articles publiés je trouve. Les deux principaux tutos concernent Andruino et PHP, alors qu’il y a relativement peu d’activité sur les forums sur ses sujets et peu d’autres contenu en rapport.
  • Personne ne lit les articles. L’article le plus lu à environ 1200 visiteurs sur un an, ce qui est ridicule, surtout en rapport avec le nombre honorable de visiteurs de zds. Les articles sont à mes yeux plus le moyen pour un auteur d’écrire sur un sujet qui lui fait plaisir à lui que un véritable apport à la communauté. Pourtant maintenir la possibilité d’écrire des articles demande pas mal de temps en terme de développement et de relecture/validation pour un résultat plus que médiocre. Est-ce vraiment rentable de maintenir les articles ? Le site gagnerait beaucoup à rediriger ses ressources vers les tutos (rédaction/validation/fonctionnalités techniques) à mon avis. On a quand même 40 articles (si on enlève les 5 premiers) qui doivent faire à peine 1000 lecteurs par an mais qui ont demandé un temps important de relecture et d’écriture. Sans apporter aux auteurs de visibilité : un blog perso ferait sans doute mieux pour la majorité des auteurs. C’est super embêtant comme stats je trouve.

Sinon à part ça, merci pour ce récap et merci à toute l’équipe de zds pour le travail fourni et pour supporter les membres les plus pénibles d’entre nous (donc je dois faire parti, soyons réaliste :p).

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+4 -3
Staff

Le site gagnerait beaucoup à rediriger ses ressources vers les tutos (rédaction/validation/fonctionnalités techniques) à mon avis.

Ce n’est pas comme ça que ça marche. Si tu vires les articles, les auteurs ne feront pas plus de tutos, et le code est quasiment le même. Je prédis même que ça complexifiera la marche d’entrée, en dégradera encore la conversion lecteur -> auteur.

Ensuite, il faut voir qu’il y a une question de thème : les sciences, qui attirent moins, sont surreprésentés dans les articles.

Autre chose encore : rien ne dit que ce sont les mêmes lecteurs.

Et je rappelle que la ligne éditorial de ZdS ne dit presque rien sur le type de texte accepté. Supprimer les articles reviendrait à imposer un style tutos ou cours.

Franchement, je ne vois aucun argument raisonnable pour arrêter les articles.

Édité par Gabbro

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+12 -0
Staff

Je vous invite à débattre de ce sujet dans ce topic, qui se veut une réflexion plus générale sur les notions de tuto et d’article.

Historiquement, la seule raison de la présence de « tutoriels » et « d’articles » sur ZdS, c’est parce qu’on a reproduit le schéma en vigueur sur le SdZ.

On n’a pas les statistiques quant au pourcentage de gros et moyens tutoriels publiés cette année ? Ça peut expliquer un plus petit nombre de tutoriels publiés de même que le fait que beaucoup de tutoriels plus ou moins pour débutants soient sortis cette année (je crois).

Personne ne lit les articles. Le site gagnerait beaucoup à rediriger ses ressources vers les tutos (rédaction/validation/fonctionnalités techniques) à mon avis.

Demandred

J’espère bien qu’on ne supprimera pas les articles. C’est normal que moins de personnes les lisent puisque généralement, ils sont lus à leur sortie, dans en gros les deux semaines qui suivent, puis disparaissent. En comparaison, un tutoriel est consulté bien plus largement dans temps. Pourtant, je lis une grosse majorité des articles qui sortent, même si ce n’est pas toujours en profondeur. De plus, en tant qu’auteur je trouverais ça embêtant qu’on les supprime. Si on me retire le droit d’écrire un article et que c’est ce que je veux, je n’irais pas écrire un tutoriel, je ne vais juste pas écrire.

Je fais un carnage si ce car nage car je nage, moi, Karnaj ! - Le comble pour un professeur de mathématique ? Mourir dans l’exercice de ses fonctions.

+0 -0
Staff

Je vous invite à débattre de ce sujet dans ce topic, qui se veut une réflexion plus générale sur les notions de tuto et d’article.

Trouver un autre système de classement ou fusionner est différent de supprimer. Demandred parle bien de supprimer les articles, de ne plus les valider etc. C’est très différent de « ne plus faire la différence entre tutos et article ». Et autant la fusion se discute (et a été discuté), autant la suppression me semble hors de propos, ne serait-ce que parce qu’elle entre en contradiction avec les objectifs de ZdS : participer à la diffusion du savoir sous toutes ses formes.

Hier, dans le parc, j’ai vu une petite vieille entourée de dinosaures aviens. Je donne pas cher de sa peau.

+0 -0
Staff

Je comprends juste pas l’intérêt de supprimer les articles.

Si un auteur veut faire un tuto, il le peut. Si un auteur ne veut pas publier d’article, il le peut. Alors pourquoi retirer une disposition qui convient à bien des usages (sujets marqués dans le temps et courts textes pour exemples)

Si un auteur veut faire un tuto, il le peut. Si un auteur ne veut pas publier d’article, il le peut. Alors pourquoi retirer une disposition qui convient à bien des usages (sujets marqués dans le temps et courts textes pour exemples)

Pour moi les articles ont deux grandes inconvénients : - Ils demandent des ressources (écriture/relecture/développement) pour quelque chose dont l’utilité est très marginale. Au final à part quelques lecteurs seul l’auteur est content d’écrire son article sur son sujet, mais ne pourrait-il pas le faire ailleurs (blog par exemple) ? - Cela créer beaucoup de contenu qui n’intéresse pas grand monde et qui donne une image de bazar/confusion pour le débutant/nouvel arrivant. On est un peu comme un vieux grenier : la majorité de notre contenu n’intéresse tout simplement personne.

Je me demande si cela en faut la chandelle et si il ne serait pas plus utile d’essayer d’utiliser ses ressources pour transmettre un savoir plus "utile". Et laisser sur les articles sur les blogs persos des gens qui ont envie d’écrire sur un sujet.

Pour moi 90% des articles devraient plutôt aller sur un blog perso ou quelque chose du genre. SI je prend mon article sur les prix Nobel d’économie 2012 il n’a pas grand chose à faire ici. Il n’intéresse pas grand monde, et personne ne le trouvera jamais (je serais curieux d’avoir ses stats d’ailleurs). Alors que si je le publie sur mon blog j’ai plus de chance qu’il soit lu par des gens que ça intéresse. Si on publie un article qui n’intéresse pas 95% des visiteurs du site pour moi on "pollue" plus qu’on ne participe à la diffusion du savoir. Le problème à mon sens avec internet n’est pas la production du savoir, mais son organisation et sa présentation en un tout cohérent.

A mes yeux, OpenClassroom à fait le bon choix en se concentrant uniquement sur certains domaines (informatique et ce qui tourne autour de la création d’entreprise/management) et oubliant le reste. Pour moi l’esprit du sdz consisterait à proposer quelque chose de similaire mais gratuit (ce qui permettrait de proposer des contenus plus difficiles à vendre car a retour sur investissement plus long comme des cours de maths). Pour moi se comporter comme une bibliothèque à articles sans aucune cohérence n’est pas très utile pour atteindre le but de diffusion du savoir et constitue plutôt une source de confusion qu’autre chose. Je serait largement favorable à quelque chose de plus cadré, avec moins de contenu publié mais avec une ligne éditoriale directrice fortement orientée.

Après je sais que ma vision est minoritaire, mais quand je vois les chiffres de lecture des tutos, cela conforte très fortement mon idée que zds se trompe de façon de diffuser le savoir !

"Toute extrapolation est valide dès lors que son résultat m’est sympathique." Loi de Lomborg

+1 -4
Staff
  • Ils demandent des ressources (écriture/relecture/développement) pour quelque chose dont l’utilité est très marginale.

Non.

Au final à part quelques lecteurs seul l’auteur est content d’écrire son article sur son sujet, mais ne pourrait-il pas le faire ailleurs (blog par exemple) ?

Il peut. Et alors ?

Cela créer beaucoup de contenu qui n’intéresse pas grand monde et qui donne une image de bazar/confusion pour le débutant/nouvel arrivant.

Parce qu’avoir en tuto des articles sur un événement il y a 3 ans ça donne pas une image de bazar ?

On est un peu comme un vieux grenier : la majorité de notre contenu n’intéresse tout simplement personne.

C’est faux. Les articles intéressent. Peut-être pas autant que les tuto. Mais

  1. Comme l’a dit Gabbro on ne sait pas si c’est le même public ou pas ;
  2. ça peut être amené à changer ;
  3. et alors ? Y a no fucking argument pour lequel faire peu de vues doit obligatoirement mener à être supprimé.

Je me demande si cela en faut la chandelle et si il ne serait pas plus utile d’essayer d’utiliser ses ressources pour transmettre un savoir plus "utile". Et laisser sur les articles sur les blogs persos des gens qui ont envie d’écrire sur un sujet.

Y a pas de problème de ressources. Commencer à vouloir évaluer l’utilité c’est aller dans le mur. ZdS promeut tous les savoirs, utiles ou pas (selon ton échelle).

SI je prend mon article sur les prix Nobel d’économie 2012 il n’a pas grand chose à faire ici. Il n’intéresse pas grand monde, et personne ne le trouvera jamais (je serais curieux d’avoir ses stats d’ailleurs). Alors que si je le publie sur mon blog j’ai plus de chance qu’il soit lu par des gens que ça intéresse.

Fais ce que tu veux avec tes articles ?

Si on publie un article qui n’intéresse pas 95% des visiteurs du site pour moi on "pollue" plus qu’on ne participe à la diffusion du savoir.

Ta phrase n’a aucun sens.

Diffuser les savoirs c’est pas intéresser +95% des visiteurs.

Elle est où la pollution sérieusement ?

edit : je sais pas qui t’es, mais honnêtement dire que c’est marginal quand tu peux toucher plusieurs centaines de personnes, c’est abusif. Et, pour rappel, ZdS n’est pas une communauté à 800 millions d’utilisateurs.

Édité par Holosmos

Staff

Pour moi se comporter comme une bibliothèque à articles sans aucune cohérence n’est pas très utile pour atteindre le but de diffusion du savoir et constitue plutôt une source de confusion qu’autre chose.

Hum, ça a sûrement été ça au départ car on publié en mode "tout ce qui est potable doit l’être" pour éviter de faire vide. Aujourd’hui, il y a un gros tropisme autour de l’informatique et on a deux bouts de communauté plutôt active autour des maths niveau L1/L2 et de la physique/chimie (désolé je sais que j’ai insulté physicien et chimiste en rassemblant les deux, mais j’ai pas fait de chimie depuis le lycée et la physique s’est limité pour moi à la méca newtownienne, équation d’onde et électromagnétisme de base durant mes études donc j’ai encore vraiment le lien entre les deux qui est fort).

Finalement la présentation des tutos et articles est en train d’évoluer et on a déjà des solutions techniques pour qu’on ne soit pas une "simple bibliothèque" (ça veut dire qu’on a déjà des trucs de codés, c’est juste qu’on n’a pas encore eu le temps de les intégrer. En somme c’est pas un concept fumeux et lointain, mais c’est pas encore déployé non plus).

mais ne pourrait-il pas le faire ailleurs (blog par exemple)

Je n’ai publié que 5 articles sur zds, mais si je me souviens bien d’un tableau de stats que spacefox avait publié dans la zone staff durant une des discussion autour de la politique éditoriale, je n’ai qu’un seul article de mon blog (google spreadsheet) qui a eu plus d’audience que chacun de ces articles (Microsoft et open source, signature numérique, histoire du mail, laika, TNT/télé numérique).

D’ailleurs on remarquera que ça permet de créer des contenus bien plus variés que les tutoriels :

  • le premier est une sorte de "dossier" sur la philosophie d’une entreprise, ses avantages, ses conséquences…
  • le second est un pur article de vulgarisation scientifique
  • le troisième est juste un petit article qui prend comme excuse un fait divers (mort de R.Tomlinson) pour présenter une techno (mail/SMTP).
  • le quatrième est une interview à propos d’une réalsation scientifique
  • le dernier est une vidéo de vulgarisation avec quelques ajouts à l’écrit autour de la télé/radio numérique

Bref le combo audience/débat (y’a une bonne UX pour les échanges entre les utilisateurs)/variété permet de donner une valeur bien supérieure aux articles zds qu’à un blog perso.

Édité par artragis

+3 -0

Celui qui souhaite supprimer les articles devra me passer sur le corps avant. Et c’est pas la peine d’essayer de caresser dans le sens du poil. :-°

Ce fut l’une des plus grosses erreurs sur le SdZ, pas question qu’on le fasse ici aussi. Les articles attirent, permettent de créer des débats (parfois houleux, d’ailleurs), permettent d’intéresser des visiteurs et membres à d’autres thématiques, permettent de présenter et de donner un peu de visibilité aux projets, de faire le point sur la communauté, de présenter des projets hors ZdS et bien plus encore si l’on en développe le potentiel.

Mais ça n’est pas nécessaire que cela intéresse +95% des visiteurs. Pas besoin pour créer une discussion, pour susciter de l’intérêt. Même si cela intéresse 20-40% des visiteurs, c’est bien.

Faire le contraire serait complètement stupide.

Édité par Arius

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte