Profil de Blackline

  • Inscrit 08/07/14 à 09h12
  • Dernière visite sur le site : il y a 8 heures

Signature

Нова Проспект

Derniers sujets créés

Derniers tutoriels

Derniers articles


Biographie

With great power, comes great responsability

Après l’indéniable succès de Spider-Man à travers le monde, le tisseur est apparut dans plusieurs films, des vieux (1977) et de plus récents, ainsi que des séries animés.

Ce héro est interessant pour sa capacité à toujours se remettre en question et ce à chaque erreur. La trilogie de Sam Raimi étant déjà qualifiée de vieillotte par les fans de "The Amazing Spider-Man", je me devais de répondre à plusieurs idée reçues.

Les Web-Shooters

La petite guerre entre ces deux films repose principalement, chez les fans, sur le sujet de la toile censé être artificielle. Peter Parker jeune génie en chimie et biologie créa lui même la fibroïne nécessaire à se balancer dans les airs.

A l’aide d’un procédé initialement électronique il balancera ses toiles, de textures diverses, selon les protéines employées. Des fines, des collantes, des boulettes.

Dans la Trilogie de Sam Raimi, Peter Parker obtient la capacité de lancer des toiles de manière direct, dès sa morsure avec l’araignée. Ce choix d’adaptation peut-être en effet un problème pour les puristes.

Mais dans The Amazing Spider-Man, Peter Parker n’est pas l’inventeur ni le synthétiseur de la toile, il la vole, comme si son génie ne servait qu’à enfreindre la loi. En fait dans cet épisode, Peter Parker volera à Oscorp des stocks de Toile.

Plus invraisemblable encore Oscorp obtient ses toiles en réunissant plusieurs araignées en un seul endroit, pour les exploiter.

Or les araignées ont la faculté interessantes d’être cannibale, et de s’entre-devoré très rapidement dans de tel condition. De plus la quantité de soie d’araignée produite est vraiment ridicule comparé à la place que tout cela prend.

La Societé Nexia Biotechnologies s’est employée à modifier le gêne de chèvre pour qu’à la place de la protéine du lait (albumine, caséine) il soit fabriqué de la fibroïne. Le lait ainsi trait est filtrée, et la fibroïne est extraite.

Le génie de Peter Parker n’est pas retransmis convenablement dans les deux films pour le coups.

Spider-Man est un rigolo

Dans les films de Sam Raimi, il fut reprochés à mainte reprise que Peter Parker ne faisait pas de blague ce qui est faux ! Mais certes, le film se veut moins blagueur que certains passage des comics.

N’oublions pas qu’une adaptation n’est pas si simple à faire. Là où en une case, Spider-man Pouvait caser 1001 punchlines en sautant. Dans un film difficile de laisser place à un dialogue, tout en mettant en scène un spectacle dynamique.

Dans The Amazing Spider-Man qui se veut être l’homologue "sérieux" "Noir" "Hippster" de Spider-man, on retrouve l’idée de l’humour, mais celui-ci est mal dosé ! En effet lors de la traque du meurtrier de son oncle, Peter Va blaguer face aux potentielles meurtriers.

Déroutant car quelques instant plus tard Peter reprendra son sérieux et sera un vrai prédateur face à son otage.

Dans la trilogie de Sam Raimi l’humour de Spider-Man est employé de manière à marquer une légère pause entre deux scènes dynamique. Mais n’interfère pas avec le sérieux des dénouements.

En fait, quand le combat est tragique ou qu’il tient à coeur pour Peter Parker, Spider-Man ne fera pas de blague. Par exemple lors des combats finaux, ou lorsqu’il est face au meurtrier d’oncle Ben.

Alors quand comme nous l’avons dis, Le Peter Parker de The Amazing Spider Man fera beaucoup plus de blague au sujet de la tragédie de l’oncle Ben.

Entre temps, Disney a racheté Marvel, peut-être cette sorte de dédramatisation fut imposé par Disney pour que le film ne soit pas trop dur.

Néanmoins l’idée de tragédie de ce premier film n’est pas superbement respecté. Bien que le ton s’essaye plus moderne.

Tobbey Maguire et Adrew Garfield

Le combat entre les deux séries de Film se joue aussi énormement sur les acteurs qui incarne le personnage de Peter Parker.

Nous n’irons pas jusqu’à parler de fan service, mais dans le cas Andrew Garfiel nous sommes confronté à plusieurs problèmes.

  • Jamais Andrew Garfield avec son look emo/skateur ne serait rejeté en 2012.
  • Jamais un beau jeune homme ténébreux comme lui serait rejeté

C’est un peu là le problème, il y a des anachronismes, Peter Parker est censé être pauvre, il n’a pas un Super Reflex de folie, il n’a pas de SmartPhone etc… L’intégration de ce Peter Parker en 2012 est mal faites.

Après, il est vrai que la série de film de Sam Raimi, peu se la jouer un peu vintage, mais n’oublions pas justement pour parler des Puristes, que Spider Man ce sont les année 60-70 ! Un Manhattan bien orange, avec le début des technologies à peine radioactives !

Intelligence is not a privilege, it’s a gift. And you use it for the good of mankind.

Suite à des recherches très interessantes, deux nouvelles espèces très spéciales d’araignée ont étaient découvertes.

  • Filistata maguirie
  • Pritha garfieldi

Leurs noms, vous l’aurez comprit, provient des deux acteurs, Tobbey Maguire et Andrew Garfield du à leurs interprétation du personnage de l’homme araignée sur les écrans.